05 mai 2009

L'Elysée mêne campagne : les Champs-Elysées ?

Mes collègues blogueurs (même Olivier s’y met – il a même fait quatre billets dans la journée !) s’interrogent sur les motifs de la sortie de Claude Guéant à propos de Dieudonné et de ses listes antisionistes ! Différentes solutions sont évoquées : faire parler de Dieudonné pour piquer des voix au PS, faire du bruit pour éviter qu’on parle de fond ou faire croire aux gens que la lutte contre l’antisémitisme est dans le camp de l’UMP.

Je parierais bien ma chemise contre la culotte de Mme Berlusconi pour la deuxième solution. Toute l’actualité est orientée sur l’omnimachin du Président. Tiens ! Il a créé 9 emplois, voire 18 avec les secrétaires, hier. Neuf commissaires à la réindustrialisation « qu'il a chargés de "construire une stratégie de sortie de crise" pour le territoire qui leur est confié, en évitant "les plans sociaux massifs et les dépôts de bilan". » « Les neuf territoires retenus sont les régions Rhône-Alpes, Franche-Comté, Midi-Pyrénées, Haute-Normandie, Bretagne, Champagne-Ardennes, Lorraine, Picardie et Nord-Pas-de-Calais ». Les autres, vous sortirez de crise après, on ne peut pas tout faire.

Nicolas Sarkozy va entamer les meetings de campagne de l’UMP, à Nîmes, dès aujourd’hui. On a tout sur la table : c’est Nicolas Sarkozy qui mène la campagne et c’est le Secrétaire général de l’Elysée qui fait du bruit.

Il faudrait que le PS (et tous les partis de gauche) le rappelle : c’est Nicolas Sarkozy qui mène tout pour avoir des pouvoirs absolus puisqu’il maitrise totalement le parti majoritaire au Parlement. Et surtout, que le PS tape sur Dieudonné. On ne peut pas tolérer, à gauche, d’avoir une campagne qui se conduit sur l’antisémitisme. Ca lui fera de la pub ? Et alors. Claude Guéant se charge d’en faire et est bien repris par la presse qui préfère ce genre de pataquès aux projets politiques.

16 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. T'en as pas marre de spammer ?

    RépondreSupprimer
  3. "On ne peut pas tolérer, à gauche, d’avoir une campagne qui se conduit sur l’antisémitisme"

    Ah ben oui !

    Mais est-ce qu'on peut interdire à quelqu'un de se présenter ? Est- ce qu'il n'y a pas tout un arsenal de lois qui punissent le moindre dérapage ? Est-ce que la Gauche n'est pas assez intelligente pour discuter avec lui, pour le ridiculiser ? Il y a bien eu, par le passé, des candidats farfelus (le type qui voulait qu'on se tienne tous par la main pour dégager un courant d'ondes positives qui sauveraient la planète du mal). Qu'est-ce qu'on craint, au juste, de Dieudonné ? De voir que lui et les adeptes de ses conneries sont bien plus nombreux qu'on ne le croyait ? Que les jeunes des cités le plébiscitent ?

    Il y avait eu un

    RépondreSupprimer
  4. Zut, coupure.
    Il y avait eu une liste Euro Palestine, en 2004, qui avait piqué les voix de la gauche et atteint un joli pourcentage dans les bureaux de vote des cités.

    RépondreSupprimer
  5. Entièrement d'accord avec Suzanne.

    Cette manie de "ne pas tolérer que", à gauche, il faudrait quand même que ça finisse par vous passer...

    RépondreSupprimer
  6. Par contre, qu'on tape sur Dieudonné, je suis tout à fait d'accord. J'espère que les blogs vigilants vont vigiler à donf.

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne,

    Ne focalisez pas sur les 3% de 30% des votants des banlieues !

    Didier,

    Il ne s'agit pas de ça. Il s'agit d'une élection Européenne : l'antimachin n'a rien à voir la dedans.

    Suzanne, Didier,

    Ce que je veux dire c'est que la gauche aurait du "crier" (lire discuter, argumenter) en premier (mon premier billet sur le thème a plus d'une semaine) sans attendre l'intervention de l'Elysée et ne pas rebondir uniquement sur cette intervention et sur la "légalité" de la chose.

    RépondreSupprimer
  8. La gauche a trop souvent quelques trains de retard..
    Elle est occupée ailleurs, comme d'habitude.
    Et Dieudonné profite de la pub qui lui est faite pour se faire entendre.
    Des anti-sémites, arabophobes,xénophobes, handiphobes ont toujours existés...

    Il faut sans doute le juste milieu entre trop en parler et pas assez..

    RépondreSupprimer
  9. Suzanne : on ne peut pas taper sur un noir (même antisémite), c'est interdit par la police des consciences (parfois appelée Halde...).

    En fait, c'est ça qui doit bien amuser Nicolas Sarkozy : d'un côté le PS devrait cogner sur Dieudonné à cause de son antisémitisme, mais d'un autre côté, comme il se pose en innocente victime du vilain homme blanc esclavagiste, ils devraient aussi le défendre. Pas toujours facile, la vie de chevalier blanc...

    RépondreSupprimer
  10. Christie,

    Oui, mais quel est ce juste milieu ?

    Didier,

    La Halde n'a rien à voir avec cette histoire et je vous rappelle qu'elle a été créée par la droite en 2004 pour faire croire à son électorat qu'elle représentait la bonne conscience. Alors, arrêtez de gonfler la gauche avec ces machins.

    Pour le reste vous avez raison, la gauche devrait taper sur toutes les andouilles... et arrêter de se poser des cas de conscience qui ne profite qu'aux "gend d'en face".

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas : oui, je sais, pour la Halde : c'était juste pour taquiner...

    Pour le reste, vous oubliez une chose : le PS ne peut pas non plus taper trop fort sur un candidat "antisioniste" car il ne s'agit pas de mécontenter l'extrême-gauche "antisioniste", dont on aura besoin de ses voix au second tour (je ne parle pas pour les Européennes, mais en général).

    RépondreSupprimer
  12. Il ferait mieux de s'occuper de l'extrême gauche "de travailleurs" et pauvres divers... plutôt que de gugusses qui lui tape dans les jambes en permanence.

    RépondreSupprimer
  13. D'accord avec vous sur ce point : ne pas s'occuper de savoir si on fait de la pub, de la contre pub, à qui profitent le crime ou les protestations, de qui on fait le jeu ou qui a dit quoi avant. Dire ce qu'on pense, quoi.

    RépondreSupprimer
  14. ... et moi, il me fait peur, Dieudonné. Mais il me fait moins peur que ceux qui n'osent pas ouvertement se moquer de lui.

    RépondreSupprimer
  15. Dieudonné est un guignol, c'est exactement le rôle qu'il se construit et continue de poursuivre. Les guignols, ça amuse toujours un peu la galerie.
    Il y a bien d'autres sujets plus intéressants concernant l'Europe que les micro-listes du micro-candidats !
    :-))

    [Tiens discours de Nimes : il faut changer l'Europe nous dit Sarkozy. A croire qu'il a relu tous les discours électoraux de Jospin !!!].

    RépondreSupprimer
  16. Je vais étudier ce discours mais probablement sans billet : je crois que le PS a sorti un truc rigolo.

    Pour Dieudonné, il cherche probablement à se faire de la publicité : le faire par un "relent" d'antisémisme ne me semble pas très joli.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.