15 mai 2009

Le coeur à gauche et le chef à droite

François Bayrou est de droite. Ce n’est pas mal. Ce n’est pas sale. C’est juste un fait. Ces militants sont, pour beaucoup, issus de la gauche mais ne se retrouvent pas dans le Parti Socialiste. Comme François Bayrou leur a dit : « Mais non, les gars, je ne suis pas de droite » et qu’ils ne savent pas où aller, ils se sont dit : « Tiens ! Et si j’allais au Modem ». Ceci n’est pas une raillerie, j’ai trop de respect pour les militants politiques, c’est juste une caricature.

A Solférino, on s’inquiète. La mayonnaise ne monte pas. Des méchants sondeurs ont dit que le PS pourrait se prendre une taule aux élections à cause du Modem. C’est gênant parce que les prochaines élections sont les régionales et mécaniquement, la probabilité, pour le PS, de perdre quelques régions est forte. Martine Aubry se prendrait donc deux vestes électorales consécutivement.

Le PS a donc décidé de taper un peu sur François Bayrou en rappelant qu’il est à droite. François Bayrou, pas le PS, andouille ! Il est d’ailleurs le seul type à avoir fait partie du gouvernement de 1993 à 1995 puis de 1995 à 1997. Il a fait descendre le peuple de gauche dans la rue car il voulait réformer la loi Falloux. Il a été le chef de l’UDF, parti qui a participé, pendant des années, à des gouvernements de droite. Ou alors M. Giscard d’Estain était de gauche. Mais je ne crois pas.

Du coup, dans les blogs socialos, comme on n’a pas grand-chose à dire sur la campagne puisqu’on n’y voit rien, on s’amuse à taper sur François Bayrou.

L’Europe est au centre du projet politique du Modem. Les militants sont contents : les prochaines élections sont Européennes. Alors quand on leur dit que leur chef est de droite. Ils n’aiment pas. Ils râlent. « Parlez donc du fond » qu’ils nous disent. C’est pourtant bien ce qu’on fait. On parle du fond : le type qui prétend nous diriger en 2012 est un imposteur. C’est un type de droite qui vit avec des militants et des électeurs de gauche mais n’aura jamais les moyens de gouverner en 2012. Le Premier Ministre et la ligne politique sera ainsi soit de gauche soit de droite selon le résultat des législatives. L’élection présidentielle n’aurait ainsi servi à rien à part torpiller la vision d’un clivage, pourtant bien réel. Ca nous rend d’ailleurs M. Bayrou sympathique. Comme il n’aura aucun pouvoir, le Parlement retrouvera ses prérogatives. La question n’est pas là. M. Bayrou est de droite. Il est même probable qu’il aille parfois à la messe, c’est vous dire.

Les militants ne sont pas contents. Alors, ils protestent dans les blogs. Marc est plus aimable que moi. Il diffuse les commentaires des militants du Modem qui protestent contre les blogueurs du PS qui reprennent des communiqués du PS. Ils ont bien raison : il faut défendre le chef. Mais il est de droite. Nananère.

Ils ont bien raison mais perdent de l’énergie. Les militants aiment bien débattre, discuter, parler, écrire… Judith, appelons-là ainsi, oublie que seul le taulier des blogs lit les commentaires. Et encore, quand il a envie seulement. Moi, les commentaires trop longs et que je ne connais pas l’auteur, je les supprime. La flemme. Je ne vois pas pourquoi quelqu’un m’imposerait cinq minutes de lecture. Mon blog s’appelle « Partageons MON avis ». J’apprécie beaucoup de lire les avis des autres sur leurs blogs. Je suis peut-être le type qui lit le plus de blogs. J’arrête de concourir pour la place du plus gros metteur de liens, la place est trop chère. Par contre, je lis vraiment beaucoup de blogs. Plus que Nicolas Princen. Y compris du Modem ce qui me permet de ne pas douter la sincérité des militants.

C’est juste du chef que je doute. Il est de droite. Judith voudrait bien le défendre et démontrer qu’il n’est pas de droite. Ainsi la blogosphère s’amuse beaucoup à vérifier comment ont voté les uns et les autres au Parlement Européen sans se préoccuper du contexte. La dernière étant que les socialos auraient voté pour la libéralisation de l’énergie alors que c’est pour la mise en concurrence. C’est déjà trop, d’accord, mais l’argument est mauvais.

Judith n’arrive pas à démontrer que François Bayrou n’est pas de droite. D’autres ont essayé de démontrer que le Parti Socialiste est à droite. Ils n’ont pas réussi. Alors Judith essaie de nous démontrer que les adhérents du Modem sont mieux respectés que les adhérents du Parti Socialiste. Je veux bien le croire. Avec plaisir même. Et aussi avec les réserves d’usage : je n’ai pas vu beaucoup d’élection à l’échelle du parti pour se choisir un chef. Heureusement. Ils seraient obligés de voter pour un homme de droite. Les adhérents du Modem sont mieux traités que les adhérents du PS. Pourtant, je connais plus de militants déçus du Modem que de militants déçus du PS. Tiens. Prenons un blog Modem au hasard :

C’est à propos du bouquin de François Bayrou, qui s’appelle « Abus de pouvoir » : « Mais s’il n’a pas son pareil quand il s’agit de pourfendre et pointer les défauts d’un autre, François Bayrou est-il qualifié pour donner des leçons orbi alors qu’urbi, au sein du MoDem, tout serait loin d’être parfait. Ne conviendrait-il pas de remettre en lumière certains évènements, qui indubitablement, contredisent le discours du chevalier Béarnais qui voudrait endosser l’armure immaculée de héraut des valeurs humanistes ? ». Allez lire la suite chez le taulier. Ca lui fera plaisir. Revenez après, hein ! De toute manière, l’illustration de ce billet est la même que le sien. Des singes qui se cachent les yeux. Ca m’a amusé. Allez savoir pourquoi ?

Le PS exaspère alors que le Modem, on le quitte car il est sans espoir.

Je précise que j'ai vraiment choisi un blog Modem au hasard. C'est le premier qui apparaissait dans cette liste.

Les adhérents du Modem sont mieux traités que les adhérents du PS. Soit. Mais je m’en fous. Je ne suis pas au Parti Socialiste, bordel ! Juste un électeur attentionné.

Et un blogueur méritant qui aime bien les appeaux à trolls.

63 commentaires:

  1. Je partage totalement TON avis sur ton billet. L'intégralité. Surtout la premiere phrase "Bayrou est de droite". C'est la - bien modeste - thèse que je défend depuis un moment : un homme de droite avec une armée de militants plutôt de gauche. Ca peut être explosif.

    Et ton passage sur les commentaires, difficile de ne pas les partager aussi... En ce moment, j'ai un... con (je ne trouve pas d'autre terme) qui vient copier coller une publicité pour son blog tous les 3 billets chez moi. Il le fait aussi chez des copains de droite, de gauche, du modem, et même des qui ne sont rien et qui s'en foutent. Et ça m'emmerde.
    Comme le mec qui commence un commentaire par "mais comment peux tu dire que... ?". Je peux le dire parce que c'est ce que je pense (et je t'emmerde).

    Ne pas être d'accord, c'est bien. Mais bon... Soupir...

    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Oui, je suis fatigué de ces gens qui viennent débattre dans les billets sur un sujet "dont au sujet duquel" on ne sera jamais d'accord.

    RépondreSupprimer
  3. Ces militants sont, pour beaucoup, issus de la gauche mais ne se retrouvent pas dans le Parti Socialiste. Comme François Bayrou leur a dit : « Mais non, les gars, je ne suis pas de droite » et qu’ils ne savent pas où aller, ils se sont dit : « Tiens ! Et si j’allais au Modem ».

    OUI !

    Sont vraiment cons ces socialistes : il y en a même qui sont déçus du PS parce qu'Hamon est dans la majorité, ou parce que Royal n'y est pas, alors aux européennes ils vont voter pour le Front de Gauche de Mélenchon... qui est proche de Hamon et un de plus grand pourfendeur de la ségolénie - mais moins que les Verts tout de même...

    Il ne faut jamais voter avec sa déception, pour punir celui qui nous déçoit. Voter n'est pas faire une déclaration d'amour. C'est même souvent voter pour celui qui a la capacité de nous décevoir, ou qui nous a déjà déçu, parce qu'au fond c'est de celui-là tout de même qu'on est le plus proche. Ou le moins éloigné. Sinon on ne serait pas déçu.

    Bayrou ne pourrait pas me décevoir, il est de droite.

    RépondreSupprimer
  4. Au MoDem, nous respectons ceux qui ne pensent pas comme nous et aimons échanger avec ceux qui ne pensent pas comme nous. Mais nous attendons en retour du respect vis-à-vis de nous.

    Et parler de Bayrou comme d'un imposteur et faire des allusions que je trouve insultante à sa pratique religieuse (à gauche, personne ne va à la messe ?) n'est pas une marque de respect à notre égard. Pourtant les gens de gauche sont réputés pour être très ouverts. Visiblement, il y a eu du changement.

    Après que vous pensiez que Bayrou est de droite, que vous défendiez le vieux clivage gauche-droite que nous jugeons archaïques (et je pense que nous avons de bonnes raisons de le faire), c'est votre droit.

    Mais je pense qu'avant longtemps, cette vieille idée sera une nouvelle fois battue en brêche. On verra alors si Bayrou est toujours "de droite".


    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne partage pas ton avis sur ce sujet mais je partage ton humour !

    Le PS a raison de se méfier de l'armée des 12 singes.

    Et puis, pendant ce temps, je rappelle que Bernard Kouchner a recommandé un vote UMP, Eric Besson poursuit les clandestins, DSK sauve les banques américaines, Jack Lang vote pour les lois de notre président.

    Donc, rappeler que FB est de droite ne change rien, les lignes ont éclaté, les clivages sont morts.

    C'est quoi les appeaux à trolls ? un apéro ?

    RépondreSupprimer
  6. "Ton appeau fonctionne"

    Merci de rappeler que François BAYROU est de droite !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais loupé la phrase citée par l'ami Eric : ça fait longtemps que je n'ai plus lu ou entendu le doux mot "appeau" ^__^
    (je le sors à l'apéro ce soir)

    RépondreSupprimer
  8. Etre de droite, est-ce un gros mots ?
    Etre Gaulliste est-ce une tare ?
    La mise en place de la Sécurité Sociale [mesure on ne peu plus sociale vous en conviendrez] a été le fait du Général De Gaulle..
    Etre de gauche est-ce un handicap ?
    J'aimais bien des gens à gauche comme Védrine -
    Delors...
    Et bien avec Mr Bayrou nous avons une équité, un équilibre.
    A l'origine, le parti de Mr. Bayrou était le CDS, Centre des Démocrates Sociaux.
    Il est assez navrant de constater que beaucoup de nos concitoyens n'ont pas encore assimilé la culture de la différence.
    Un essai aujourd'hui!.. "Nos différences loin de nous léser doivent nous enrichir"
    Antoine de Saint-Exupéry
    Amitiés orangées

    RépondreSupprimer
  9. De CK,

    "il va à la messe il est de droite" ?????

    LE PS Officiel lui est TRES A DROITE, en effet ses liens politiques avec le pouvoir de droite sont trés forts et cela c'est concret, ça, ça se vérifie !!

    Je ne comprends rien à votre article.

    Puisque vous êtres obsédé par "droite" "gauche",

    c'est pourtant clair, F. Bayrou avant mai 2007
    était de droite. Depuis prenez la peine de considérer tout ce qu'il a dit et fait et a comme vue, vous verrez bien qu'il n'est pas du tout particulièrement à droite.

    Je vous signale que la plupart des adhérents et sympathisants du Modem s'en tapent de l'avant 2007 (ils n'étaient pour la plupart pas politisés et sont donc certainement beaucoup plus objectifs que vous sur le sujet qui nous occupe !!).

    C'est incroyable vous distribuez des brevets de droite et de gauche à la tête du client !!

    Sans même ce que l'on sache pour vous ce que veut dire Droite et Gauche (et qu'importe ...) !!

    Vous faites campagne pour Aubry ou quoi ?

    Vous reprenez ses thèmes les flous et les plus stupides contre le Modem !!

    Pour des esprits simples comme moi,

    Que je sache actuellement le Modem est indépendant de la droite et de la gauche
    ce qui n'exclue pas à l'avenir des accords
    avec des gens ou mouvements de Gauche ou
    avec des gens ou mouvements de droite totalement indépendants de prés ou de loin du Sarkozysme !!

    RépondreSupprimer
  10. Sarbacanne,

    "Etre de droite, est-ce un gros mot ?"



    A l'évidence oui... L'exigence démocratique exige que nous débattions avec tous, d'où qu'ils viennent, quoi qu'ils croient penser. En revanche, il n'est pas dans la capacité de l'homme de gauche (je parle des vrais, là) de considérer que les idées de droite sont respectables. Elles ne peuvent l'être, d'aucune façon.

    Le problème des idées de gauche n'étant pas qu'elles le soient, quant à elles, c'est plutôt que puisqu'elles le sont, il est particulièrement difficile de s'y conformer et de les adapter à nos sociétés.

    Mais dans la balance morale (et oui, je parle de morale, sans aucune espèce de honte), l'intérêt général a nécessairement plus de poids que l'intérêt particulier.

    ---

    Quant à De Gaulle, puisqu'on en est à savoir qui est de droite et qui est de gauche, il me semble particulièrement "fun" que sa personne ait été récupérée par des hommes qui n'ont rien en commun avec ce qu'il fut. Au moins, Sarkozy a l'honnêteté de rompre cette mensongère filiation. Chirac qui a tué le gaullisme n'a pas eu cette franchise.

    Donc, si l'homme de droite, de temps en temps, se sent le courage de rompre avec tout ce qui constitue son fondement idéologique et oeuvre en faveur de l'intérêt général, quoi de plus naturel pour l'homme de gauche que d'applaudir. N'empêche, l'homme de droite, à cet instant précis se sera bien renié. Authentiquement.

    On a tendance de nos jours à confondre la position et l'état. Il ne suffit pas d'adhérer à un parti pour être de droite ou de gauche. Comme tout qualificatif, ils ont des définitions à laquelle les hommes peuvent correspondre (jamais intégralement bien entendu).

    Il serait bien qu'un théoricien se penche sur ses deux notions différentes. Etre de gauche, être de droite.

    Etre centriste n'a aucun sens. Voyager de droite à gauche en a davantage. En tout cas, malgré nous, nous oscillons et comme nos attributs, penchons plus d'un coté que de l'autre. Les hommes politiques aussi. Même les présidents.

    A part le dernier en date. Unanimement lui-même.

    RépondreSupprimer
  11. Le problème est que le Modem se dit de gaucher mais se réserve pour les valeurs de droite sauf lorsque ça rentre leurs intérêts..

    je ne suis d'aucun parti mais le coeur plutôt à gauche..En tout cas POUR la solidarité, du moment qu'elle n'est pas qu'un discours.
    or les gens qui ont du coeur sont de tous les partis mais pas forcément ceux que l'on voit ou que l'on entend.

    Et quand j'ai lu les différents discours de l'orange bien bleue et très décidée à aller dans le sens d'une politique totalement destructrice pour les plus faibles, je me fiche de savoir si le modem est à droite ou à gauche, je vois et j'entends ce que les orangers veulent bien nous montrer et nous faire entendre..
    A eux d'être clairs avec la souffrance des autres..
    Et là seulement là, pour moi ,l'orientation sera vraiment claire, quelque soit le nom qu'on veut bien lui donner.
    la clarté dans le mode de vie..

    par ailleurs, lorsque j'ai eu vraiment besoin j'ai été aidée par des hommes de droite comme par des hommes de gauche qui ont su réunir leurs forces clairement.

    par contre les orangers m'ont purement et simplement plantées.

    Enfin pour aller au bout au bout du raisonnement je connais des orangers très sympas qui m'ont soutenue mais est-ce affaire de politique?
    Bine sur que non, c'est affaire de coeur et de personne.

    cela ne me rends pas plus proche du modem auquel sans doute je n'adhèrerai sans doute pas bien que j'ai été bien proche de leurs idées mais pas suffisamment convaincue...
    Du coup ma tendance s'est retournée vers mon parti préféré même s'ils ne me font pas tilt non plus.
    Cependant, à chaque fois je me demande ce que va m'apporter le vote, à moi d'abord et aux autres, aux plus faibles que moi.
    Voter pour moi est une chose mais voter pour le bien-être du plus grand nombre me fait vraiment réfléchir en profondeur comme dirait Madame Roumanoff..
    Et si chacun se posait honnêtement la question en tenant compte de tous les paramètres, on aurait sans aucun doute une autre politique en place...

    Désolée d'avoir été si longue Nicolas...
    On est dans la vraie vie avec des gens qui ont des vrais problèmes et ce n'est pas de la réthorique...

    RépondreSupprimer
  12. "PMA, je l'aime bien quand il tape sur l'UMP, mais quand il s'en prend à François, ça m'amuse plus beaucoup."

    ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Pour info, les singes ne se cachent pas les yeux. En fait si, un le fait tandis que le second se bouche les oreilles et le dernier la bouche. C'est un symbole sur la justice : rien vu, rien entendu, rien dit !
    J'arrête là sinon tu vas supprimer mon commentaire, mais sinon, d'accord avec ton analyse de Bayrou et du MODEM. Et moi non plus, je ne suis pas socialiste, juste bêtement de gauche.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    je respecte l'article et ce qui y est dit, il y a par ailleurs un certain humour ravageur que j'apprécie. Mais je m'étonne d'une seule chose : dire d'un homme qu'il ne peut évoluer ou comprendre à mesure du temps des concepts qui jusqu'alors pouvait lui échapper ? Cela revient à dire quelque part qu'un homme n'est finalement pas libre de ses idées. L'êtes-vous ? C'est toute la faiblesse de l'article.

    Par ailleurs que doit-on dire des personnalités de gauches travaillant pour l'actuel gouvernement : ont-ils jamais été de gauche, où ont-ils finalement viré à droite ?

    Vous n'en parlez pas. Vous n'avez aucun problème avec eux. Juste avec françois Bayrou.

    Dire qu'untel n'a pas évolué en argumentant sur le passé (et encore, pas les dernières années, la plus proche année dont vous parlez c'était il y a 12 ans, moi il y a douze ans je pensais que fumer des pétards c'était génial et que les adultes c'étaient tous des C..S. Et vous ? Si vous me dites "Yénépas chanché" je rirai, mais nous savons que ce n'est pas vrai) ne prouve rien puisque l'on parle d'évolution.

    Sans l'évolution nous ne serions encore que des organismes monocellulaires.

    Vous avez des idées. Vous dites avoir raison. Que c'est comme ça parce que vous le pensez. Le problème c'est que sous couvert d'une bonne tranche de provoc vous réglez un problème avec lui. Amener ce genre d'article en disant "j'aime la provoc" alors que vous avez des comptes à régler, c'est hypocrite. Même pas courageux. Je reconnais un menteur quand j'en lis un, et un article qui aurait pu me distraire m'a finalement mener à ce que l'humanité possède de plus triste : la haine.

    Au fait, vous-sentez-vous mieux ?

    RépondreSupprimer
  15. Je ne partage pas TON parti pris mais c'est un billet agréable à lire.

    RépondreSupprimer
  16. Purée, le Modem, c'est plein de bonzes. "Je respecte ce que tu as écrit mais je suis pas très très d'accord".

    RépondreSupprimer
  17. Bah Dorham, on est juste poli et en plus c'est Nicolas himself (non, pas l'autre!) qui le dit dans son billet

    "Et encore, quand il a envie seulement. Moi, les commentaires trop longs et que je ne connais pas l’auteur, je les supprime. La flemme. Je ne vois pas pourquoi quelqu’un m’imposerait cinq minutes de lecture. Mon blog s’appelle « Partageons MON avis ». J’apprécie beaucoup de lire les avis des autres sur leurs blogs."

    Donc il n'a pas envie de débattre ici, juste de "partager SON avis".

    Pourquoi lui nier ce droit fondamental ?

    RépondreSupprimer
  18. Oh mais j'ai rien contre les bonzes, je ne faisais que "noter", voilà tout. Pas de malice de ma part...

    RépondreSupprimer
  19. Ca doit être l'influence du monde numérique sur nos comportements. Certains n'arrivent pas à se défaire de réflexes binaires...1 ou 0...gauche ou droite? T'es avec ou contre moi? :-D

    RépondreSupprimer
  20. Dedalus,

    C’est sûr ! Il ne pourra pas me décevoir !

    Libre,

    Ce n’est pas du manque de respect mais de l’humour. Par ailleurs, je ne « défends » pas le clivage. Il existe bel et bien. Ceux qui le nient, comme, je le dis souvent, ceux qui se disent ni de gauche ni de droite, sont généralement à droite.

    Par ailleurs, je ne manque pas de respect envers les militants.

    Disparitus,

    L’humour est essentiel mais si j’en crois le « Libre » ci-dessous, il n’est pas « partagé ». Je fais couramment des billets incendiaires à l’encontre de Besson, Lang et Kouchner (pas DSK, je ne vois pas de reniement d’une position que de faire son boulot).

    Pour la mort des clivages, c’est la vision du Modem, presque sa raison d’être.

    Eric,

    Oui ! Cet appeau a bien marché, hein ?

    Sarbacane,

    Je n’ai lu que le début de ton commentaire (pour l’instant), je commence mon billet par « ce n’est pas mal ».

    Le CDS était un parti de droite même si le titre contient « Centre » et « Sociaux ». Chirac voulait bien s’attaquer à la fracture sociale ! Ce n’est pas employer des mots qui fait la différence.

    Anonyme,

    Si tu ne comprends rien au billet, ce n’est pas la peine de commenter. Je ne distribue pas des brevets de droite et de gauche. Il y a des gens qui tentent de nous faire croire que les clivages ont été abolis, ce n’est pas vrai.

    Dorham,

    Bordel ! Dans mon billet, je gueulais contre les commentaires trop longs ! ;-)
    Mais tu as raison « droite » est un gros mot. D’ailleurs les gens de droite répugnent à le prononcer.

    Christie,

    Le Modem ne se prétend pas de gauche ! Mais « en dehors des clivages ». La preuve d’ailleurs que les clivages existent ! ;-)

    Evan,

    Désolé de t’attrister !

    Dominik,

    J’ai juste dit que je n’étais pas membre du PS. Pas que je n’étais pas « socialistes ». Mais tu as raison. On est de gauche. Hop.

    Macmaf,

    « Dire d'un homme qu'il ne peut évoluer ou comprendre à mesure du temps des concepts qui jusqu'alors pouvait lui échapper ? » Nicolas Sarkozy avait commencé sa campagne par « j’ai changé », aussi ! Je ne crois pas au changement de François Bayrou (mais je crois à son charisme et à son talent politique).

    « Au fait, vous-sentez-vous mieux ? »

    Et toi, après avoir rédigé ton commentaire.

    Claude,

    Merci ! C’est le but !

    Nemo,

    C’est mieux que de prétendre que 0 et 1 n’existent pas !

    RépondreSupprimer
  21. C'est pas une belle réponse, ça ?

    RépondreSupprimer
  22. Nicolas,

    C'est un peu bâclé. Sinon le second degré de mon commentaire ne t'aurait pas échappé. ;-)

    En même temps, c'est aussi le lot des appeaux à trolls, on passe plus vite dessus...

    RépondreSupprimer
  23. Evan,

    Oui, je ne te voyais pas fondre en larmes...

    RépondreSupprimer
  24. Belle réponse exhaustive.

    Mais un peu gentil vis à vis de DSK.

    Un programme d'ajustement structurel du FMI dans un pays pauvre : en général, ce n'est pas du bisounours.

    RépondreSupprimer
  25. D'ailleurs je vais me fendre d'une contribution moins trollesque et plus en rapport avec le sujet du moment.

    Tu n'es pas sans savoir qu'on fait grand bruit en ce moment du pamphlet de François Bayrou, dont le succès éditorial est devenu un enjeu politique.

    Eh bien en vadrouillant à droite à gauche, je découvre que les ventes de son livre oscillent entre 11000 et 80000 selon les sources.

    Ca fait un écart conséquent. Faudrait savoir.

    RépondreSupprimer
  26. Gauche. Droite. Gauche. Droite..... ça te rappelle l'armée?

    Gaëlle

    RépondreSupprimer
  27. Gaëlle,

    On ne dit jamais "Gauche Droite" à l'armée.

    Evan,

    Ouais... J'ai du mal à croire que 80000 personnes, en France, puisse acheter un livre d'un homme politique.

    RépondreSupprimer
  28. @Evan

    N° 2, au Top Ipsos, en rupture sur un tirage de 60 000 ex.

    Réimpression de 20 000 en cours.

    RépondreSupprimer
  29. JAimeLesArgumentsIdiots15 mai, 2009 16:48

    IL est peut-être à droite, mais Martine, l'actuelle première secrétaire du PS, a voté pour lui au premier tour des présidentielles.

    RépondreSupprimer
  30. Tiens ça donne envie de voter MODEM... Moi qui ne savait pas pour qui voter :-)

    RépondreSupprimer
  31. Polluxe,

    Si j'ai été utile, alors, tant mieux.

    RépondreSupprimer
  32. Merveilleux ! Le billet est évidemment sans intérêt (mais ce n'est pas votre faute), dans la mesure où tout le monde se fout de savoir si Bayrou est de gauche ou de droite – à commencer par lui : il est là pour conquérir le pouvoir, et peu lui chaut que ce ce soit avec le soutien de la droite, ou de la gauche, ou des deux. Giscard a gagbné comme cela, en 1974, et, d'une certaine manière, Mitterrand en 1981.

    Je crois que Bayrou a compris que "droite" et "gauche" ne signifiaient plus rien, et qu'il espère jouer de cela. Je conçois que cela vous énerve (vous, au sens collectif). Regardez : même Dorham raconte n'importe quoi, tellement ça l'énerve, qu'il n'y ait plus droite ni gauche !

    Bayrou peut gagner en 2012, surtout si Sarkozy ne se représente pas. Il le sait, c'est son unique carte. Il a compris qu'aucun candidat socialiste ne sera en mesure de l'emporter à cette date, donc il joue son jeu. Encore une fois, il peut gagner.

    RépondreSupprimer
  33. Didier,

    Si ! Il a un intérêt. Vous avez vu les commentaires ?

    RépondreSupprimer
  34. Pétard! Le billet est déjà long, et les commentaires sont à l'échelle. Allez, Bayrou est de droite, je suis d'accord!

    RépondreSupprimer
  35. Rhô, t'es chiant ! Tu fais un article sur "François Bayrou est de droite" est maintenant, je dois me taper la lecture de 36 commentaires de gens qui, sans doute, viennent dire le contraire, ils en sont sûrs !
    :-))

    [Tu crois que Giscard aurait pu être de gauche, sérieusement ? :-)))) ].

    RépondreSupprimer
  36. Le prix du commentaire le pluss mieux est décerné à Didier Goux pour sa compréhension du Bayrouisme !
    :-))

    [0 et 1 : réponse brillante Nicolas ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  37. C'est effectivement un beau commentaire qui va dans le sens de mon billet en qualifiant justement le monsieur !

    RépondreSupprimer
  38. L'armée des 12 singes vous observe...

    RépondreSupprimer
  39. Gauche, droite, centre, des échanges d'hommes constants entre les 3... Relations incestueuses.
    Moi, finalement, gauche ou droite, bof bof. J'accorde une grande importance aux campagnes mais aussi à ce qui s'est passé avant et je vote en fonction.
    Ce commentaire n'a qu'un lien indirect avec le billet :)

    RépondreSupprimer
  40. Bel appeau à trolls en effet!
    (sinon bobyè!, très bon, comme je les aime sur ton blog)

    RépondreSupprimer
  41. Merci ! Je suis assez content, en effet.

    RépondreSupprimer
  42. David75

    Les militants du modem n'ont pas de programme a présenter aux français, à défaut ils l'on remplacé par le culte du chef typiquement de droite, ca fera l'affaire.
    Les français souvent de gauche sont déboussolés depuis plus de 15ans ils sont forcément dans le brouillard et sensibles aux appels des sirènes ils aiment qu'on leur joue du violon pouvu que ca sonne bien dans leurs oreilles, ils sont même prêt à penser que Bayrou est de gauche (c'est à mourire de rire), on va dire que c'est la désespérence dans laquelle ils se trouvent qui les empêchent de réfléchire. Pour preuve ils ont élus sarkozy et d'après les sondages prêt à recommencer. La pour le coup ce n'est plus de la désespérence c'est tout simplement ..

    RépondreSupprimer
  43. Poireau : vous me flattez !

    Sérieusement, et n'en ayant particulièrement rien à foutre, je pense que Bayrou jour habilement son jeu. e fait, il ne peut en jouer aucun autre. Il est très exactement dans la situation de Giscard en 1974 (lequel était "coincé" entre la gauche (communiste) et les gaullistes) : il joue sur le rejet de Sarkozy ET sur l'absence d'un candidat crédible au PS. encore une fois, il peut gagner. Mais s'il perd en 2012, il est mort, je crois. En tout cas, c'est intéressant.

    RépondreSupprimer
  44. Didier Goux : non, non, mon compliment était sincère. Au milieu des âneries oranges, vous ramenez sur le tapis la seule réalité qui vaille : Bayrou mène sa carrière !
    Pour 2012, ça dépend si des personnes passées par le ministère des finances et le ministère de la police intérieure ont gardé des dossiers ou non.
    Quant à sa mort politique, temps que durera l'illusion, il persistera !
    :-))

    RépondreSupprimer
  45. Pour conforter Bayrou, voir le commentaire de David 75, juste avant le mien. en dehors du fait qu'il ne sait pas écrire en français, ce qui n'est pas très grave, il feint de croire qu'on élit un président de la République sur un PROGRAMME, ce qui est totalement absurde.

    Je passe sur le fait que, pour ce garçon, les gens qui ne votent pas comme il le souhaiterait sont forcément des cons : conception amusante de la démocratie...

    RépondreSupprimer
  46. Didier,
    Arrêtez de demontrer à mes trolls de luce qu'ils se font entuber !

    RépondreSupprimer
  47. Poireau : ah, nos commentaires se sont croisés ! Bien entendu que Bayrou mène sa carrière, c'est son côté mitterrandien !

    Pour le reste, il se trouve que, dans ce pays, il n'existe pas de "mort politique". sinon, nous n'aurions jamais eu pour présidents ni Mitterrand, ni Chirac.

    RépondreSupprimer
  48. Ah merde, Nicolas est revenu ! Je voulais dire ceci, qui me semble de plus en plus évident : il n'y aura pas de candidat de gauche crédible en 2012 (et c'est probablement regrettable). Bayrou le sait (mieux que moi) et il espère, vaguement repeint en rose, être le seul opposant au candidat de droite.

    Du reste, si Sarkozy ne se représente pas (mais je n'y crois pas une demi-seconde), il n'y aura pas non plus de candidat de droite crédible. Donc, Bayrou a raison de foncer.

    RépondreSupprimer
  49. En plus, Bayrou n'a pas grand chose d'autre à faire en ce moment !
    :-))

    [A part son haras de purs-sangs évidemment, mais il doit avoir du petit personnel pour ça…].

    RépondreSupprimer
  50. David75

    Les médias sont en train de travailler les cerveaux des français en laissant de coté ségolène Royal, je pense que c'est une erreur comme à leurs habitudes.
    Cette fois-ci ségolène Royal va avoir le temps de préparer un programme dont on connaît déjà les grandes lignes pour la présidentielle de 2012 dans le laps de temps necessaire qu'il faut contrairement à 2007.
    Par ailleurs dans tous les sondages elle reste à la 2eme place et meilleure opposante au pouvoir.
    Je suis prêt à faire le pari que le momment viendra ou elle va tailler une veste sur mesure à Bayrou et lui reprendre les électeurs de gauche qui ont fui tout ce que réprésente le PS direction actuelle inclue.

    RépondreSupprimer
  51. se contenter de dire que "François Bayrou est de droite", c'est la stratégie qui a été employée par le PS et l'UMP lors de la précédente présidentielle et le résultat n'a pas été folichon. Bien au contraire ça n'a fait que renforcer Bayrou.

    Il faut plutôt dire François Bayrou est malhonête et les preuves dans son propre parti (et les exemples) ne manquent pas. Ce qui est un fait plus proche de la réalité que "François Bayrou est de droite", qui est plutôt un jugement de valeur sans aucune autre portée et surtout plus difficile à prouver que la malhonnêteté ou le mensonge.

    RépondreSupprimer
  52. David,

    Tu es bien optimiste !

    Toubib,

    Tu as lu la dernière ligne de mon billet ?

    RépondreSupprimer
  53. Le toubib a raison mais tout le monde s'en fout. Sinon, faudra m'expliquer pourquoi les Français ont voté en 2007 pour un caractériel.
    Le plus lucide c'est Didier Goux car son analyse est dépourvue de l'affect qui encombre la plupart des commentaires.

    RépondreSupprimer
  54. Laure,

    Oui, Didier a raison (cette fois). Et ce billet était une espèce d'appeau à trolls (pas un piège, je l'écrivais en fin de billet) fait, justement, pour montrer l'affect en question !

    RépondreSupprimer
  55. Didier,

    je ne dis pas n'importe quoi.

    TD n°1 : gauche et quête du pouvoir sont incompatibles. Les membres éminents du Parti Socialiste ne peuvent dont pas être "de gauche". Qu'il n'y ait que peu de différence, de ce point de vue là, entre hommes politiques de gauche et de droite ne m'énerve pas du tout. c'est un fait, une évidence, qui ne date pas d'hier....

    Qu'il n'y ait pas de différence entre hommes politiques de gauche et de droite ne signifie en aucune façon qu'être de gauche soit de même nature qu'être de droite. Les objectifs ne sont pas les mêmes, les valeurs ne sont pas les mêmes. Comme toujours dès que l'on parle d'idée (et vous êtes bien placé pour le savoir en pourfendeur de la pensée unique que vous êtes) on se rend compte premièrement que le monde des idées vit indépendamment des hommes.

    Exemple ? Nous vivrions dans une dictature permanente que l'idée de liberté n'en serait pas moins vivante. Indépendamment de nous donc ! Cela me paraît plus qu'évident.

    RépondreSupprimer
  56. Le Modem a quelques députés européens, ils sont inscits dans le groupe droite libérale : un seul regard sur le parlement européen pour savoir où il se place

    RépondreSupprimer
  57. Juste un commentaire rapide. D'abord, je précise que je ne suis pas un militant Modem, je ne l'ai jamais été, je ne le serais jamais. Je remarque dans ce billet, je l'ai déjà remarqué avant mais cela apparait vraiment très clairement ici, l'importance que tu donnes, que beaucoup donnent au clivage Droite/Gauche. Il y en a qui n'aiment pas cette vision et c'est surement pour ça qu'ils sont au Modem, qu'ils votent Modem. On doit forcement être l'un ou l'autre me direz-vous, on voit même dans ce discours une sorte d'idée "Bayrou était à droite donc Bayrou est à droite". Peut être que "Bayrou est à droite" et que surement ça ne veut rien dire. Je dirais Bayrou est un DEMOCRATE qui a travaillé avec des gouvernements "de droite", qui a évolué et qui essaye de défendre des idées qui vont dans le sens de la justice, de la solidarité... La question de savoir s'il est de droite ou de gauche n'a pas d'importance, l'essentiel c'est ces idées et ces valeurs. Et c'est ça qui effraie le PS: les valeurs démocratiques, républicaines et laïcs que défend Bayrou laisse perplexe le PS n'arrive plus à convaincre l'opinion.

    RépondreSupprimer
  58. Maxime,

    Oui, mais il ne faut pas que ça empêche le PS de défendre des valeurs de gauche s'il veut gagner un jour !

    RépondreSupprimer
  59. De CK,

    (Seriez aimable de répondre à CK si vous le faites et non à Anonyme)

    @Nicolas

    Je vois que Maintenant M. Aubry PROPOSE à Sarkosy,

    laisse à Ségolène la place qu'elle souhaite (quelques mois après avoir voulu l'éliminer),

    tout en jugeant du bien et du mal de droite actuel de F.Bayrou (sur son passé alors que le Modem n'était pas né).

    Ah d'Accord je comprend maintenant les Valeurs de Gauche, je veux dire celles réincarnée dans Martine Aubry.

    La Charité (pour ses propositions à Sarkosy)
    Le Pardon (pour Ségolène)
    Et le Jugement Divinatoire.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.