15 mai 2009

François Fillons à la campagne

Le journal de France Info a réussi à me tirer un sourire quand je le lisais ce matin. Il faut dire que j’écoute ça avec l’œil distrait du blogueur à la recherche de conneries à dire sur son blog. Parce que l’information, en tant que telle on s’en fout. Imaginons qu’une guerre thermonucléaire éclate en Bolivie Sud Coréenne parce que le président (ou le roi, le pape, faites comme vous voulez) Guatémaltèque s’est fait sucer par un maréchal des logis chef pendant ses vacances en Martinique. Ca change quoi ? On va probablement mourir dans d’atroces souffrances dans les prochaines 48 heures, ça n’empêche pas qu’il faut que je pense à acheter du Destop pour déboucher cette putain de baignoire qui met une plombe à se vider, au cas où on s’en sortirait. Pourquoi s'intéresser à l'actualité alors qu'on ne peut pas peser dessus ? A part en votant. Surtout pour un parti autre que le parti majoritaire.
A la radio, ce matin, le monsieur du poste disait :

Petit 1 : François Fillon fait campagne pour les Européennes en tapant sur le PS et en vantant son action.

Petit 2 : La France va officiellement entrer en récession aujourd’hui. Champagne.

Belle manière de défendre son bilan ! Instant bien choisi...

François Fillon « a cité "la lourdeur des procédures européennes, l'absurdité parfois de certaines décisions, l'impression diffuse qu'une structure qui est à la fois omniprésente et impuissante, s'érige au-dessus de nous. Bref, il y a tous ces défauts d'une organisation où 27 nations cherchent le moyen de travailler ensemble avec efficacité". »

Belle manière de défendre l’Europe.

Le Premier Ministre « a également affirmé que la gauche tente de polluer la campagne pour les européennes du 7 juin en créant des "faux débats", comme la "critique systématique du gouvernement (…) qui détourne l'élection européenne de ses véritables enjeux". »

Ah ! L’opposition n’a plus le droit de critiquer le gouvernement. C’est noté. C’est noté aussi que l’UMP ne fait pas de faux débat, participe grandement à la campagne en annonçant ses listes et son projet un mois après les autres.

« Comment est-ce qu'on peut tous les matins critiquer ceux qu'on appelle les technocrates de Bruxelles si on ne se rend pas le jour venu dans le bureau de vote pour choisir celui qui, au Parlement européen, aura la responsabilité justement de contrôler ces technocrates de Bruxelles ? »

Qui les appelle les technocrates de Bruxelles ? Qui est un Premier Ministre qui ne sert à rien, torpillant ainsi tout ce qu’on pouvait espérer de la démocratie ?

Tiens ! François Fillon sera à Locminé, aujourd'hui, à une trentaine de kilomètres de Loudéac.

12 commentaires:

  1. Entendu ce matin des extraits du meeting de Fillon. Je préfère Fillon quand il évite ces élans de politique politichienne assez minable, qui font bander les militants sur le moment, mais qui n'apporte rien.
    Remarque, c'est pareil dans tous les partis : pour faire plaisir au militant, il faut cracher sur ceux d'en face, si possible avec des mots marrants et bien trouvés...

    Non, assez mauvais sur ce coup Fillon. Je l'aime bien, moins le politichien qu'il peut devenir.

    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  2. (oh, j'étais preum's. J'ai droit à quoi ? un bisou, un sourire, une pomme... ^__^ ?)

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'as droit à rien... Vois le commentaire que j'ai laissé chez toi !

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  4. Et voilà, c'est la faute de l'Europe. On a tendance à croire que Fillon n'est qu'un onde parasitée par l'Elysée. On préfère de loin quand il se tait. Car, quand le Mr prend la parole qu'on lui cède enfin, on a le droit à des discours d'un dogmatisme affligeant.

    Ce sont ces hommes là qui ont tué la politique.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, c'est drole de commenter l'un chez l'autre en même temps (allez, une poignée de mains au moins ^__^)

    RépondreSupprimer
  6. Les grands esprits se rencontrent...

    RépondreSupprimer
  7. L'Europe nous inspire aujourd'hui on dirait. Après ces gens ne comprennent pas que les Français votent non au tyraité constitutionnel.

    Je finis par me demander si on vit dans le même pays ..

    RépondreSupprimer
  8. Le même Fillon dans le même discours a osé dire que Sark "a fait plus pour l'Europe que tous ces opposants réunis"... Diantre ! Mais c'est superman en fait !!!

    RépondreSupprimer
  9. Fillon, c'est une sorte de Juppé mais en beaucoup moins drôle !

    [Je rappelle que Fillon est de droite !].

    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.