14 avril 2011

Allons au bois

Selon Le Parisien, « arrêté le 4 avril à Paris,Henri Botey, l’une des figures historiques du quartier Pigalle, est aussi le parrain de Marine Le Pen, la présidente du FN. »

C’est ballot ! Vous pourrez donc expliquer à Didier Goux qu’on ne choisit pas sa famille (ni son parrain), ce que ne démentira d’ailleurs pas BRP.

Pendant ce temps, voilà Romain qui me demande, ainsi qu’au Coucou, ce que je dois penser de la pénalisation des clients des prostituées.

Je suis contre, nos policiers sont déjà occupés à verbaliser les petites dames habillées en burqa. S’ils doivent, en plus, arrêter les braves gens qui viennent se faire éponger (je viens de trouver pourquoi Yann vient souvent à Paris…), ils n’auront pas le temps de faire souffler Gularu dans le ballon pour vérifier qu’il n’a bien bu que des boissons autorisées.

Je vais répondre sérieusement à Romain : je suis d'accord avec lui. La pénalisation de la fréquentation des prostiputes est une erreur et ne résoudra rien. Au contraire, elle ne fera qu'encourager les réseaux clandestins.

Je passe le relai à des habitués des bordels : Olivier P., en tant que client, Matf - anus, en tant qu'hurlant, Fidel Castré, en tant qu'eunuque, et Minijupe.

12 commentaires:

  1. Mais un parrain n'est pas obligatoirement de la famille…

    (Dit-il avec la plus parfaite mauvaise foi.)

    RépondreSupprimer
  2. On avait dit pas les parrains !

    RépondreSupprimer
  3. D'où l'expression : "c'est de toute Botey".

    RépondreSupprimer
  4. Le titre me rappelle la comptine "nous n'irons plus aux bois, les lauriers sont coupés" et l'article du Point "Versailles classé X" dans lequel on peut lire :

    " Les prostituées réfugient leur commerce dans des maisons de plaisir. Versailles, alors « Eros center » en pierre de taille, présente aujourd'hui encore les lauriers tressés aux frontons de ces maisons. Louis XIV, voyant que la vérole progresse, fait fermer ces endroits. De là nous vient la chanson « Nous n'irons plus aux bois, les lauriers sont coupés »

    http://www.lepoint.fr/archives/article.php/345197

    RépondreSupprimer
  5. @Bruno Meli : merci pour ce lien édifiant !

    RépondreSupprimer
  6. c'est parce que je travaille dans le bois que tu veux avoir mon avis ??

    RépondreSupprimer
  7. NON, en temps qu'eunuque....
    bon je vois ça plus dard, j'ai rencard avec Gigi la boiteuse.

    RépondreSupprimer
  8. La sexualité entre adultes consentants, fut-elle payante n'a rien à faire dans les tables de la Loi ! :-)

    RépondreSupprimer
  9. Je ferais perfidement remarquer que Marine Le Pen gagne 2/1 sur Sophia Aram, parce qu'elle a ET sont parrain ET son père dans son panier.

    Imaginons qu'on promette en haut lieu (en lieu préfectoral, par exemple)que tous les sans-papiers qui ont du graisser la patte d' un élu, employé municipal, préfectoral, ou membre influent d'association, pour continuer à vivre en France, bref qu'on promette à tous ceux qui ont du verser un bakchich que s'ils se font connaitre et dénoncent leur dealer de papelards, non seulement on les légalisera mais on leur fera récupérer leur fric, eh bien je crois qu'on aurait de drôles de révélations et de surprises...

    RépondreSupprimer
  10. Taper: trafic cartes séjour dans Google...

    RépondreSupprimer
  11. Dans un cas, Le Parisien disait Truc est le parrain de Machine et tirait dessus. Dans l'autre, il ne disait pas qu'une ex-élue était la mère d'une animatrice de radio, ce qui n'avait d'intérêt semble-t-il que pour un blogueur. J'ajouterais «avec la plus parfaite mauvaise foi».

    RépondreSupprimer
  12. Merci à tous pour vos coms (je suis un peu à la ramasse, ces derniers temps, faute de me lever suffisamment tôt pour répondre le matin !)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...