14 avril 2011

Une prime de 1000 euros entre les deux tours de la présidentielle ?

La dernière invention du gouvernement semble être une loi pour imposer aux entreprises qui versent des dividendes aux actionnaires de verser une prime de 1000 euros aux salariés. L’idée pourrait paraître belle et généreuse aux yeux des gauchistes que nous sommes.

Applaudissons.

Les entreprises bouclent leurs comptes en mars. Je suppose que la prime sera versée avec le salaire d’avril.

Les premiers salariés concernés toucheraient donc leur première prime entre les deux tours de la prochaine élection présidentielle.

Joli coup.

10 commentaires:

  1. Kadafi a déjà utilisé les mêmes méthodes, il a refilé 300 euros au peuple pour le retourner en sa faveur. Ça a plutôt bien marché.
    Nous sommes tous des libyens.

    RépondreSupprimer
  2. Le MEDEF s'affole déjà : il paraît que ça ferait monter le chiffre du chômage. Rien que ça !

    RépondreSupprimer
  3. C'est ce qu'on appelle maîtriser l'agenda !

    RépondreSupprimer
  4. Tu l'as dit Bouffi ! Pourquoi vous qualifiez vous de gauchiste ? Mais non faut pas le voir comme ça ...
    ça me fait un peu de la peine quand même que la Sarkosphère déploie une telle batterie de "mesures" pré-présidentielles de manière si ostentatoire.
    Même s'il la sent bien (la situation), y a l'feu à la Maison Bleue quand même!

    RépondreSupprimer
  5. Sorry, mais message de service, mon nouveau blog:

    A toi l'honneur, la suite...

    à l'adresse: http://corto74.blogspot.com

    Merci, nicolas !

    RépondreSupprimer
  6. pour les mendiants aussi ???

    RépondreSupprimer
  7. En même temps 1000 euros après des années d'attente d'un peu de beau sur les salaires, c'est frustrant ! :-)

    RépondreSupprimer
  8. 1000 euros tous les ans ? Une qu'une seule fois ?

    RépondreSupprimer
  9. « Nous sommes tous des libyens. »

    Ben merde ! Mancraie puksa…

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...