22 avril 2010

Les vrais problèmes...

Il y a un commentaire à un blog qui a « répondu » à mon billet de ce matin, sur la burqa qui m’a énervé : « Oui, comme tu le dis, c'est devenu le marronnier... mais un arbre qui cache la forêt. On reparle burqa, identité et sécurité pour racler le bas fond F.N et détourner nos yeux de ce qui se trame réellement: casse des retraites, privatisation à la SNCF, etc. »

C’est chez Rimbus et c’est Hermès qui dit ça après néanmoins avoir brillamment abordé le sujet dans son blog.

L’arbre cache la forêt, effectivement. Peut-être que la loi est prévue pour cacher des problèmes, pour racler de l’électorat mais, des fois, je m’en fous. Nous ne sommes pas en période électorale. 2012 est dans deux ans. Tout peut arriver d’ici là. Tiens ! J’imagine ! Le chômage diminue et revient au niveau de 2007. Les gens reprennent confiance. Nicolas Sarkozy : « Alors, vous voyez, grâce à ma politique, à mon plan de relance, on a traversé la crise sans trop de dégâts ! Il est maintenant possible de poursuivre les réformes, pour qu’on puisse enfin travailler plus pour gagner plus. » Ségolène Royal aura été choisie à l’issue de primaires dramatiques dans des conflits ignobles. Elle fera campagne sur le thème de « l’ordre juste dans la fraternitude ».

Non ! Je rigole…

Mais tant que la gauche ne s’attaquera pas aux problèmes de société, elle laisse un boulevard à la droite.

Généralement, quand un fait divers génère une loi, je gueule.

Parfois, c’est le contraire. Récemment, « dans une vidéo mise en ligne par l’école de journalisme de Sciences-Po Paris, le président du Parti de gauche commente une «Une» du Parisien après le premier tour des élections régionales sur les maisons closes. »

J’avais donné raison à Jean-Luc Mélenchon qui nous avait fait une belle colère (tout en discutant avec Olympe, je ne sais plus où, pour relativiser les propos de Méluche). Il n’empêche qu’un fait divers, impliquant nos joyeux footballers, a fait la une, récemment, rappelant que la prostitution et le proxénétisme restent des vrais problèmes.

Hermès a raison. C’est un marronnier, cette affaire. Il n’y a pas de burqa à Bicêtre et je n’en ai jamais vue.

Il n’empêche qu’il ne faut pas oublier que la gauche ne gagnera pas les élections sur le thème de la casse des retraites ou du maintien dans le giron du public de la branche fret de la SNCF. Même si ces thèmes sont très importants et si la gauche doit présenter un projet de société global comprenant la sauvegarde des retraites et des services publics..

Par contre, le jour où la gauche ne défend plus les femmes en difficulté, elle risque bien de tout perdre… En outre, pour ma part, en tant que gauchiste breton, j’ai du mal à supporter des signes si ostentatoires « d’appartenance religieuse ».



Bookmark and Share

12 commentaires:

  1. Nicolas, ton problème c'est que tu fais trop de billets.
    ce matin tu dis a propos de la burqa : "Ca me dérange. Franchement. Et ça n’a rien à voir avec la religion."

    ce soir tu dis : j’ai du mal à supporter des signes si ostentatoires « d’appartenance religieuse »

    Comment veux-tu que je ne dise pas que tu t'emmêle dans tes contradictions ?
    Je te dis ça en camarade, hein, ne vas pas t'imaginer que je ne t'aime plus ou quoi que ce soit (te fâche pas, quoi, je te critique comme ça, parce que tu es mon pote, sinon j'oserais pas).

    … Mais j'ai du mal à te suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Bon. J'ai retrouvé la 3G.

    Rimbus,

    si tu ne comprends c'est que tu n'es pas nuancé. Tu voudrais tout blanc ou tout noir. Mais tu appelles ça contriété.

    Mon billet ici ne porte pas sur la burqa mais s'adresse aux gauchistes qui ne devraient pas avoir peur de s'attaquer à la burqa parce que c'est un signe religieux. Mais ce n'est pas ça qui me fait m'attaquer à la burqa. Ça m'encourage juste!

    RépondreSupprimer
  3. @Nicolas, les gens de droite qui sont contre la burqa, c'est aussi des gauchistes ?
    Personne ne défend la burqa, mais tu trouveras des gens très bien à gauche et à droite pour être contre une loi.
    Si tu veux défendre les femmes, fais des billets sur les vrais problèmes, comme la violence conjugale, qui est un réel problème de société, et non cette poignée d'extrémistes illuminées.
    Sarkozy en a parlé au congrès de versailles, alors toi tu t'engouffre dans le piège.
    Toi tu n'as jamais vu de burqa a Bicêtre, et tu en as peur. Moi j'ai eu des voisins intégristes pendant un an a Casablanca, bizarrement ça ne m'a pas traumatisé.

    RépondreSupprimer
  4. @Nicolas : je complète mon commentaire... Quand j'étais au Maroc, ce qui m'a vraiment traumatisé c'est l'affaire des caricatures au Danemark et les réactions que j'ai vu au Maroc, chez le petit peuple, comme mon épicier qui boycottais le fromage danois (et pour un français, s'approvisionner en fromage au Maroc c'est très important). Tu vois, repérer les intégristes à 20 mètres c'est plutôt rassurant. Mais découvrir que celui que tu croyais modéré peut prendre parti pour l'extrémisme sur une affaire comme celle-ci, c'est effrayant et inquiétant. J'en ai été malade.
    Le jour où les intégristes ne seront plus identifiables de loin, alors là oui, j'aurai peur.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, les gens qui te font profiter de leurs conversations sur leur téléphone mobile dans les trains, dans les bus, les salles d'attente, les terrasses ou les salles de café —jusque dans le moindre village—, c'est un problème de société. La burqa, phénomène irritant, n'en est pas un, puisque seule une infime minorité de Français savent vraiment de quoi on parle. Sans le tapage médiatique, le problème serait cantonné à quelques quartiers de quelques communes. À la limite, un arrêté municipal aurait peut-être suffit à régler la question.

    RépondreSupprimer
  6. dominiquedarcy22 avril, 2010 21:05

    1900 femmes portent la burqa en France, c'est ce que je lisais dans mon canard local ce matin. Parole de RG ?

    RépondreSupprimer
  7. Que la gauche ne puisse pas gagner des élections sur la retraite ou la casse des services publics, j'en suis convaincu. Et je ne cesse de le dire: de l'imagination , de la créativité et même un doigt de populisme quand ce n'est pas un gros mot et que c'est proche des gens. Même si autour de moi on peut me reprocher d'être élitiste.
    Eyant donc de nulle part, je suis très bien sur les blogs et donc sur le tien. A bientôt!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai du mal à faire un commentaire intelligent quand je suis absolument d'accord.

    Par contre, je pense quand même que Sarkozy essaie de nous refaire le coup de l'insécurité tel qu'il a été la base de sa campagne de premier tour. Elle avait démarré aussi, il me semble, 2 ans avant l'échéance. Mais les gens peuvent-ils se laisser avoir une deuxième fois ? Personnellement, je ne le crois pas ! :-))

    [J'ai du retaper trois fois le mot "semble" que je saisissais systématiquement smeble ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. "Mais tant que la gauche ne s’attaquera pas aux problèmes de société, elle laisse un boulevard à la droite."

    N'est-ce pas De Gaulle, si je ne m'abuse, qui reprochait aux socialistes de ne pas l'être... ?

    RépondreSupprimer
  10. et puis surtout être de gauche c'est considérer comme insupportable qu'on traite ainsi les femmes!

    RépondreSupprimer
  11. "et puis surtout être de gauche c'est considérer comme insupportable qu'on traite ainsi les femmes!"

    J'ai beau être de gauche, je ne comprends rien à cette phrase. Tout de même, je pense que la gauche gagnerait à comprendre qu'elle n'est pas seule à porter les droits de l'homme, de la femme et des enfants...

    A ce titre, elle ferait bien également de ne pas laisser éternellement à la droite le monopole des questions relatives à la Défense, la Famille - entre autres choses.

    Cette secteurisation des thèmes est sans doute ce qui nous est le plus néfaste.

    RépondreSupprimer
  12. Dorham,

    Tu dis à peu près la même chose que Romain.

    Le Coucou,

    Oui, ce n'est pas essentiel. Par contre, on en parle... L'actualité du week-end est là pour le montrer.

    Dominique,

    Oui, ce n'est pas une majorité...

    Hermès,

    On est très bien dans les blogs !

    Poireau,

    Non, il en a joué pendant 5 ans... Et il devrait savoir que ça ne pourrait plus marcher. Si la gauche s'en mêle.

    Christophe,

    Peut-être... Mais ça fait dix ans que "c'est reparti", les socialos oublient de l'être. On a encore Hollande, ce matin, qui a dit des conneries sur les retraites.

    Romain,

    Pourquoi "surtout" ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.