01 avril 2010

Nicolas Sarkozy ne changera rien

Les différents énergumènes de droite, depuis la baffe électorale du « mois dernier » ,produisent leurs analyses sur les raisons de la défaite. Nicolas Sarkozy n’aurait pas répondu aux attentes des électeurs, c’est mal.

Pierre Chappaz est un blogueur de droite et donne son point de vue sur le sujet. Je suis un blogueur de gauche, je vais lui répondre. Et puis tant qu’à faire le premier lien du mois, autant le faire vers le patron de la sympathique entreprise qui assure la gloire de mon blog. J’aurais prochainement l’occasion d’en parler, par exemple demain soir et lundi.

Ainsi, le titre de Pierre est : « Bouclier fiscal: le grand concours national de démagogie est ouvert ! » et il poursuite en tapant sur la gauche : « Que les socialistes fassent assaut de démagogie contre le bouclier fiscal qui limite les impôts à 50% des revenus, on peut comprendre. Pour la gauche, "faire payer les riches", c'est génétique. Et sans limites. »

On pourrait répondre point par point. On fait payer les riches, oui. Je préfère taxer 50% des revenus d’un milliardaire que 50% de ceux d’un Rmiste.

C’est toujours relativement facile crier à la démagogie quand on n’est pas d’accord avec l’autre. Et prétendre qu’on veut faire payer les riches, à gauche, ce n’est pas de la démagogie ? Pour moi, c’est juste « participer à la redistribution ».

Il site ensuite des propos de Jean-Pierre Fourcade (tiens ! je l’avais oublié, celui-là !) qui prétend qu’avec le niveau de déficit qu’on a, on doit abroger le bouclier fiscal. A juste titre. Pierre lui répond « Comme le budget français est en déficit depuis 30 ans, et que ce n'est pas prêt de s'arranger, Fourcade aurait pu avoir l'honnêteté de dire qu'il proposait la suppression et non la suspension du bouclier. »

Il a raison aussi, mais je m’en fous, laissons les gens de droite discuter des mots. Je voudrais juste signaler que le budget est effectivement en déficit depuis longtemps… mais que tant qu’on tournait autour des 3%, on pouvait ne pas s’affoler. Depuis la mise en place du bouclier fiscal, il est frôle maintenant les 8% (je n’ai pas dit que c’est à cause du bouclier, je pense juste qu’il y participe).

Cela dit, je ne suis qu’à l’introduction de mon billet. La problématique droite gauche pourrait générer des discussions à l’infini. Un bon prétexte pour faire des liens, quoi !  C’est la fin du billet de Pierre qui m’inspire parce que je crois qu’il se trompe sur le souhait des électeurs.

« Ces élus de droite se trompent de diagnostic. Leur électorat s'est abstenu aux régionales parce que Sarkozy n'a pas tenu ses promesses» Pas du tout. Il a commencé à appliquer son programme. Mais il était mauvais. Il ne faut pas confondre. On est dans la merde à cause, en partie, de ce programme. Les électeurs s’en rendent compte. Peut-être.

« Avec un vrai programme de droite Sarkozy n'aurait peut-être pas été élu en 2007. Mais ce qui est sûr, c'est que s'il cède sur un thème aussi symbolique que le bouclier fiscal, il ne sera pas réélu en 2012. »

Il avait un vrai programme de droite. A faire bander le peuple sur l’immigration, la sécurité, la baisse des charges, des impôts, du nombre de fonctionnaires… Il tente de l’appliquer mais se plante sur l’immigration, la sécurité, ne baisse les charges et les impôts que pour les plus riches, baisse le nombre de fonctionnaires en créant un merdier dans l’école et les hôpitaux.

Les électeurs ne sont pas dupes. Même à droite. Et ils ne voteront pas à gauche. C’est le problème de la droite.

Nicolas avait fait une campagne sur la valeur travail : il baisse les impôts des gens qui gagnent beaucoup d’oseille, donc pas uniquement avec leur travail et augmente les taxes pour les autres. Après avoir triplé son propre salaire.

S’il veut être réélu, avoir une chance réelle, il a tout bonnement intérêt à revaloriser effectivement le travail, en faisant en sorte que les gens qui bossent aient réellement un meilleur niveau de vie. C’est malheureusement incompatible avec l’idéologie libérale de droite !

Les électeurs de droite le savent bien. Ils ne voteront pas à gauche. Les gens de gauche ne sont pas objectifs et mangent les enfants.

Mais il faudra bien que Nicolas Sarkozy leur donne un signal. Le seul qui lui reste est la taxation réelle des revenus autres que sur le travail. Le premier déclic serait de supprimer le bouclier fiscal qui fait très joli, à droite, mais n’est absolument pas de droite et ne concerne pas le peuple électeur de droite qui n’atteint pas les plafonds nécessaires.

Mais il ne le fera pas. Ca serait avouer des erreurs. Du coup, il a été faire le fier à côté de Barack Obama. C’est ce dont le peuple ne veut pas. Le bling bling et la soumission aux Riquains. 10 jours après les élections, il n’a pas pu s’empêcher de faire encore parler lui et de son dîner dans l’appartement privé des Obama. Il est à peu près le seul à savoir rendre illégitime une rencontre entre chefs d’états.

Vous vous dites que je raconte n’importe quoi. Vous avez probablement raison. Mais mettez vous à la place du bon électeur de droite qui lit la Tribune pour se prouver qu'il est à droite et qui tombe sur ce titre :


Je l’imagine déjà : « Pfff ! Encore n’importe quoi ». Et le poivrot concierge parisien qui n’a plus besoin de se prouver qu’il est de droite, à son comptoir parisien, en lisant son canard local, sur cette article à propos de Carla Bruni à Washington :


Je l’imagine aussi : « Pfff ! Ils nous prennent pour des cons. ». Et la rombière, bien à droite pour protéger son pognon, qui lit la presse people dans la salle d’attente de son proctologue :



Alors, qu’est-ce qu’il fait, le Président, quand il rentre en France ? Il convoque les députés et interdits aux élus du peuples de modifier le bouclier fiscal. Il leur confirme qu'ils ne servent à rien.

J’imagine mon copain de droite, FalconHill, dans son fauteuil, buvant un petit rosé sur sa terrasse en profitant des premières journées de printemps. Il écoute les informations à la radio et entend ça. Il soupire. « Pfff ! Il n’a rien compris… ».

27 commentaires:

  1. Da droite, de gauche, les copains restent des copains...
    Pensée.

    RépondreSupprimer
  2. NON PAS les enfants...
    a gauche C les tit-nenfants qu'on mange!
    STOP a la desinformation.
    signe PRAVDA(ou figaro)a gauche c'est a la carte!
    ivan...

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui m'amuse toujours, à propos de cette tarte à la crème qu'est le bouclier fiscal, c'est que parmi ceux qui s'indignent qu'on ne prennent pas 80 ou 90 % de leurs revenus aux riches, il doit bien y en avoir deux sur trois qui ne sont pas assujettis DU TOUT à l'impôt sur le revenu. Pourtant ça ne les gêne nullement de profiter gratuitement de ce que l'impôt des autres permet de financer, en matière d'aides de toutes sortes.

    Un Français sur deux, je crois, ne paie aucun impôt sur le revenu : c'est anormal. De même que me semble anormal que l'on prenne à un particulier plus de 33% de ses revenus, quels que soient ces revenus.

    RépondreSupprimer
  4. Gildan,

    Vive les copains ! Et les blogs !

    Vanvan,

    Heu.

    Didier,

    Ce qui m'amuse toujours, à propos de cette tarte à la crème qu'est le bouclier fiscal, c'est que parmi ceux qui donnent leur avis, une grande partie oublient qu'ils payent de l'impôt à chaque fois qu'ils achètent quelque chose, sous forme de TVA.

    Si on diminuait cette TVA, il serait effectivement juste que TOUT LE MONDE paye des impôts sur le revenus mais ça nécessite, au préalable un remaniement de l'imposition pour que ça soient les revenus qui soient imposés, pas le travail.

    Et quand on aura créé un monde plus juste (au cours du prochain millénaire, par exemple), notamment un monde où un type qui bosse 40 heures par semaine puisse nourrir sa famille et acheter des iPhone aux gamins, on pourra alors sérieusement réfléchir à une imposition maximum.

    Ou alors le jour où on décidera d'imposer fortement (très fortement) les successions importantes (mais je SAIS que vous n'êtes pas d'accord), et que vos propres patrons ne gagneront plus 10000 fois plus que vous rien que parce que leurs grands-pères ont créé une bonne entreprise,...

    RépondreSupprimer
  5. Didier,

    Bref, c'est bien d'avoir une posture morale contre l'impôt mais ça ne résout pas les problèmes.

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai qu'il soupire, ton ami Falconhill, devant cette surdité insultante et affligeante...
    Non, ils n'ont rien compris, il n'a rien compris. Tant pis : il comprendra en 2012 (ou pas, mais ça ça ne sera plus notre problèmes...)

    Il soupire, et au demeurant te remercie (pour ça et le reste).

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Flash exclusif jeudi 1er Avril 2010, 9h10: coup de blues au Palais de l'Elysée, Sarkozy sur le point de démissionner !

    Surprenantes confidences après une nuit blanche, face au désamour qu'il ne supporte plus, un peu de compassion svp: http://www.youtube.com/watch?v=SuMAJvn2yCA

    Faire suivre, la situation est critique, il faut arrêter de tirer sur les ambulances !

    RépondreSupprimer
  8. Orange,

    Il y a 15000 poissons d'avril sur ce thème.

    FalconHill,

    Pour 2012, tu peux te rassurer : la gauche fera probablement des conneries !

    RépondreSupprimer
  9. Merde ! J'avais inversé les illustrations...

    RépondreSupprimer
  10. Mais non, c'est la droite qui mange les petits enfants! Il y a plein à gauche, tandis qu'à droite ils sont comptés et bien gardés.
    (ça se voyait vraiment, les illustrations inversées?)

    RépondreSupprimer
  11. Le Coucou,

    Non, ça ne pouvait pas se voir. Mais je parlais du type qui lit la presse local au comptoir en banlieue parisienne, la photo de "la parisienne" n'était pas en dessous.

    RépondreSupprimer
  12. Le bouclier fiscal est un symbole.
    En France, depuis 1789, on coupe ce qui dépasse, c'est un symbole.
    Parler des problèmes...quels problèmes ?

    RépondreSupprimer
  13. Salut Nicolas, ah! enfin un blogueur de gauche me répond :-)

    Je pourrais te répondre point par point, mais il faudrait que j'écrive un autre post ... sur mon blog.

    "Je préfère taxer 50% des revenus d’un milliardaire que 50% de ceux d’un Rmiste": chouette, moi aussi, nous sommes d'accord! je suis tout à fait d'accord pour payer 50% de mes revenus en impôts.

    "Il avait un vrai programme de droite" (Sarkozy). Non, plutôt un programme de gaulliste social à mon avis. Le RSA, l'augmentation des impots sur les plus-values, l'augmentation des impots sur les stocks options, c'est de droite tout ça??

    "(faire) en sorte que les gens qui bossent aient réellement un meilleur niveau de vie c’est malheureusement incompatible avec l’idéologie libérale de droite": avec moins d'assistanat on pourrait réduire les charges sociales et donc augmenter les salaires nets. Mais je rêve, cela n'arrivera jamais dans notre beau pays :-)

    "(le déficit)frôle maintenant les 8% (je n’ai pas dit que c’est à cause du bouclier, je pense juste qu’il y participe)": là tu fais erreur, ce qui contribue au déficit c'est l'expatriation fiscale causée par l'ISF. Avec le bouclier, les expatriés commencent à rentrer, comme je l'ai fait et j'en connais d'autres. Bien sûr, les menaces sur le bouclier fiscal ne vont pas inciter ceux qui sont encore à l'étranger à rentrer.

    Tu sais, comme toi bien à gauche dans ma jeunesse, et même au PC. Tu devrais te réjouir, ma génération a gagné son combat: nous avons fait de la france un pays socialiste, ou 53% de français selon Le Monde gagnent davantage par les allocs que par leur boulot...ça c'est une sacrée conquête quand même camarade!

    RépondreSupprimer
  14. Salut Pierre,

    je te réponds demain (ainsi qu'à Tzatza) mais si dans les 53%, tu comptes les retraités, alors je suis assez content d'être là. Ce n'est pas le travail qui doit payer les "aides", mais la production de richesses. Ça semble logique. On est donc d'accord pour ne pas taxer le travail !

    RépondreSupprimer
  15. Je me suis demandé aussi, est-ce que les retraités sont dans ces 53%, et j'ai recherché l'article du Monde (paru l'an dernier) mais ne l'ai pas retrouvé. Mais de mémoire je crois qu'il s'agit de 53% des salariés.

    Grâce à notre combat, nous avons réussi à déconnecter le revenu du travail, et c'était bien notre objectif figure-toi quand j'étais au PC.
    Au milieu, entre la poche droite du salarié à qui on prend les charges, et la poche gauche, celle ou on lui verse les allocs, on arrive même à faire vivre 300.000 personnes pour faire tourner la sécu (quand elles vont au boulot, c'est à dire 2 jours sur 3 dans ma région). Nous avons réalisé l'avenir radieux.

    PS: je reviens te lire demain, ou bien je t'invite sur mon blog ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Tzatza,

    Oui, coupons !

    Pierre,

    Par delà le débat droite-gauche, il y a les attentes des électeurs UMP et c'est le coeur de mon billet.

    Cela dit, ce n'est pas parce que des gugusses de droite utilisent le mot "social" à toutes les sauces que ça en fait des gauchistes. Il faut regarder les actes concrets. Rappelle toi de la précédente législature : ils nous parlaient de "croissance sociale" !

    Enfin, tu bases toute une théorie politique sur tes 53% de gens qui vivent plus de l'assistanat que de leur travail. Déjà, ça ne me dérange pas spécialement, dans la mesure où j'appelle ça de la redistribution, pas de l'assistanat. Cela dit, je pense que ton postulat est faux : les retraites sont comprises dedans, probablement. Compte tenu de l'espérance de vie qui augmente, ça fait beaucoup de gens. En outre, la sécurité sociale et le chômage sont des assurances.

    Alors tu pourras négocier pour les allocations familiales, le RSA, ... autant de machins qui sont typiquement des trucs de droite (RSA mis en place récemment pour forcer les gens à bosser et alloc, correspondant en gros à un reliquat de politique familiale).

    Pour répondre point par point...

    Sur le programme :

    Il est de droite. Les exemples que tu cites ne sont pas emblématiques des propositions et il n'a pas mis en oeuvre cette partie.

    "avec moins d'assistanat on pourrait réduire les charges sociales et donc augmenter les salaires nets." Oui, mais pourquoi l'assistanat est nécessaire. Que veux-tu supprimer ? La CMU ?

    ""(le déficit)frôle maintenant les 8% (je n’ai pas dit que c’est à cause du bouclier, je pense juste qu’il y participe)": là tu fais erreur, ce qui contribue au déficit c'est l'expatriation fiscale causée par l'ISF. Avec le bouclier, les expatriés commencent à rentrer, comme je l'ai fait et j'en connais d'autres." Des chiffres ! Des chiffres !

    Pour le reste, je ne dis pas que l'avenir est radieux ! Mais au moins, tout le monde à le droit à la santé dans un pays où le système de santé était encore, il y a peu, un des meilleurs au monde, et où l'espérance de vie est une des plus hautes.

    Et tu proposes de supprimer ça pour économiser 300 000 salariés de la sécu ?

    RépondreSupprimer
  17. Mais surtout, Pierre, n'oublions pas l'objet du billet ; les attentes des électeurs de droite qui ne sont pas tous riches...

    On pourra, ensuite, faire 1903324 échanges sur les bienfaits de chaque politique !

    RépondreSupprimer
  18. "les attentes des électeurs de droite qui ne sont pas tous riches", ben oui. Et n'oublions pas qu'en 2007, Sarkozy a aussi été élu par des travailleurs pas riches du tout qui ont laissé la gauche, pensant que Sarkozy leur permettrait de vivre mieux de leur travail..

    Et le crétin de sensibilité de droite que je suis se retrouve très bien dans ta réponse. Il y a plusieurs droites, et Sarkozy a omis que ce n'est pas uniquement la droite du Fouquet's qui est coupable de sa victoire de 2007.
    Mais il l'a bien vite oublié, malheureusement...

    Le dogmatisme, c'est jamais bon en politique...

    Bonne fin de semaine (je ressors et vous laisse discuter tous les deux : agréable à lire la discussion)

    RépondreSupprimer
  19. Très bon billet, j'ai passé un bon moment à le lire.

    Bravo et a +

    RépondreSupprimer
  20. FalconHill,

    Mais non, reste !

    Tu crois que le patron du Wikio est la droite du Fouquet's et le number one de leur classement la gauche de la Comète ?

    Oui, reste... Rappelle à Pierre que les 53% qui ont voté pour Sarko ne sont pas des riches.

    Pierre,

    A propos du bouclier fiscal, j'ai refait un rapide billet, à l'instant.

    RépondreSupprimer
  21. Je ne me risquerai à qualifier Pierre ou toi de quelque chose ou d'autre. Surtout que dans votre dialogue, il n'y a (à mon sens) rien de caricatural.
    Et ce que dit Pierre ne me semble pas scandaleux du tout, j'aurais même tendance à ne pas être en désaccord avec lui sur le fond.

    Mais il y a ce problème de forme, qui fait que dans la forme (mais aussi dans les faits), la classe moyenne a vu la création de pléthores de nouvelles taxes, l'augmentation du gaz le 1er Avril, a failli se prendre aussi une taxe carbone dans les dents, pendant que le sentiment que la classe plus haut est intouchable et intouchée...

    C'est con à dire, mais c'est important, le symbole. Dire aux français "serrez vous encore la ceinture" et voir un ministre faire l'aller retour en classe "star de cinéma", c'est insupportable.

    Aujourd'hui, j'irai plus loin. J'entends parler du bouclier social, nouveau jouet de la majorité. Oui sur le fond, mais sur la forme là encore qui c'est qui va le financer ? La classe moyenne, puisque tout en haut y a bouclier fiscal ?

    Tu sais, je ne sais pas ce que c'est "l'électeur UMP". Parce que comme tu le répètes souvent, et à juste titre Nicolas, la majorité des français n'est pas politique ou politisé. Il peut voter Chirac en 95, Jospin en 97 et Le Pen en 2002 sur un coup de tête, un sentiment du moment.
    Aujourd'hui, celui qui n'est pas politisé et qui a cru en Sarkozy en 2007 est il toujours un 'électeur UMP' ? Rien n'est moins sur...
    Après, le militant UMP, je ne sais pas ce qu'il pense... Je sais qu'il a peur que l'UMP perde en 2012, mais c'est pas forcément le plus important ni ce qui fait avancer le schmilblick.

    (merci Nico, tu me fais reparler politique ^__^)

    RépondreSupprimer
  22. FalconHill,

    Bon retour !

    J'ai dit souvent, effectivement, que les gens sont peu politisés. Il n'empêche que, souvent, ils sont congénitalement d'un bord. La part de gens qui change de bord au gré des élections est relativement faible. 10, 20% des gens, peut-être. Ce qui a fait la différence, aux dernières régionales (en plus de la prime au sortant, au bon gestionnaire, ...), c'est l'abstention des électeurs de droite.

    Pierre et moi ne sommes pas en "désaccord profond" (dans le sens où on entend les arguments) mais comme Nicolas Sarkozy a créé plein de taxes, il le positionne à gauche par ce que ça n'est pas de droite. C'est une erreur. La gauche ne crée pas de l'impôt sur la consommation...

    RépondreSupprimer
  23. Hello Nicolas,

    Le débat est vaste pour tenir dans des commentaires ...

    Juste un ou deux points:

    "tout le monde à le droit à la santé dans un pays où le système de santé était encore, il y a peu, un des meilleurs au monde, et où l'espérance de vie est une des plus hautes.

    Et tu proposes de supprimer ça pour économiser 300 000 salariés de la sécu ?"

    Bien sûr que je non, je ne propose pas de supprimer "ça", et de renvoyer les français à l'âge de pierre. Je dis seulement que le système a dérivé, est devenu trop couteux du fait des abus de toute sorte, dans lesquels j'inclus ces énormes bureaucraties qui le font fonctionner.

    Sur les électeurs UMP qui ne sont pas riches du tout et qui aimeraient vivre mieux de leur travail: je pense qu'il faudrait baisser les charges, et augmenter d'autant les salaires nets. On retrouverait ainsi une incitation au travail. C'est évidemment impossible dans une société ou droite et gauche mènent grosso modo la même politique depuis 60 ans. Une politique "sociale", pour ne pas dire "socialiste", qui a des avantages réels: le système de santé dont nous venons de parler, et aussi les infrastructures de qualité, etc. Mais l'inconvénient c'est que la France manque de dynamisme économique, car le système n'incite pas au travail et fait fuir les riches, qui pourraient investir, hors du pays.
    Résultat: plus de chômage qu'ailleurs, endettement chronique, absence de leaders français dans les nouvelles technologies, etc.

    Un autre inconvénient de ce système d'assistanat c'est qu'il rend les gens inquiets et malheureux, la dépendance c'est psychologiquement dur à vivre. Je te conseille la lecture de cet article paru sur Slate.

    La France, pays malheureux
    http://wik.io/VPgU

    RépondreSupprimer
  24. Pierre,

    Bon ! Reprenons. Je suis arrivé en Bretagne. Grêle.

    Mouarf ! Un édito d'Eric Le Boucher, surtout connu pour sa soif de détruire le système social français ! Un furieux qui ne pense qu'à ça. Relis son article : aucune démonstration.

    Cela dit, on est d'accord sur le fond : il faut baisser les charges sur le travail. On n'est pas d'accord sur la forme.

    Tiens ! Tu m'as donné de la lecture. Je vais faire pareil. Hop. Extrait :

    "Les revenus moyens des 1% de Français les plus aisés ont augmenté plus rapidement que ceux de l'ensemble de la population entre 2004 et 2007, entraînant une augmentation des inégalités par le haut, montre une étude publiée par l'Insee.

    Le taux d'imposition moyen pour cette catégorie privilégiée est de l'ordre de 20% des revenus déclarés, ajoute l'étude publiée en plein débat sur la justice fiscale.
    "

    Tiens ! Je vais en faire un billet.

    RépondreSupprimer
  25. Faire de la redistribution sans toucher les revenus des plus riches qui augmentent de 11%, tandis que la plus grande partie de la population perd 1%, ça ne s'appelle pas être de droite, ça s'appelle se mettre le doigt dans l'œil !
    :-))

    [Je n'ai pas lu les commentaires ci-dessus, ça me fatigue de me farder les bêtises des droitistes… :-)) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...