28 novembre 2007

Laissez les bretelles aux petites ceintures

Je vous préviens ! Ceci n’est pas un billet politique. Encore moins un billet antisarkozyste. J’entends par là que Nicolas Sarkozy ne peut en aucun cas être tenu pour responsable des bouchons au Kremlin-Bicêtre. D’autant qu’il ne boit pas.

D’ailleurs, aucun de ces individus ne pourrait en être tenu pour responsable : François Fillon (jamais entendu parlé), Jean-Louis Borloo dans son vin, Christine Lagarde rapprochée, Michèle Alliot-Marie (je vous salue), Bernard Kouchner de Bœufs, Brice Hortefeux allumé, Rachida Dati, Xavier Bertrand, Xavier Darcos, Valérie Pécresse (poils aux…), Hervé Morin, Roselyne Bachelot-Narquin, Christine Boutin, Michel Barnier, Christine Albanel, Eric Woerth, Roger Karoutchi, Eric Besson, Dominique Bussereau (lui, il pourrait être responsable : je crois bien que c’est le Ministre des Transports), Jean-Pierre Jouyet, Laurent Wauquiez, Valérie Létard (jamais entendu parlé), Nathalie Kosciusko-Morizet, Christian Estrosi, André Santini (Tiens ! Presque un voisin ! En plus, grassouillet comme il est, il doit mettre des bretelles), Jean-Marie Bockel, Hervé Novelli (je l’avais oublié, celui-là), Fadela Amara, Alain Marleix (jamais entendu parlé), Rama Yade La Joie, Luc Chatel père tel fils, Bernard Laporte grince, Martin Hirsch.

Le seul objet de ce billet est la fermeture de la bretelle de sortie de l’autoroute A6b au Kremlin-Bicêtre. Je voulais y consacrer un blog entier mais on me l’a déconseillé. Pourtant ça aurait de la gueule :
http://fermerturebretellea6baukremlinbicetre.blogspot.com/ !

Ce n’est pas un billet politique mais c’est un Préfet de la Raie Publique qui a pris la bonne décision : la bretelle de l’autoroute ne sera pas fermée.

Vous ne connaissez pas l’histoire ?

Je vais vous raconter. D’abord une page de pub. Voilà les victimes du jour : Gaël, Filaplomb et Balmeyer. D’excellents blogs, d’une haute qualité littéraire. Sauf un.

Un peu de géographie. L’autoroute A6 traverse la France d’un point A vers un point B. Elle est rejointe par l’A10, l’A11, l’Apéro et d’autres pour débouler, après le point B vers Paris. Nous avons donc tous les types qui habitent entre Dijon et Saint Malo, banlieue comprise, qui arrivent à Paris par l’A6. L’A6 se sépare en deux portions égales en rien : l’A6a et l’A6b. L’A6b a la mauvaise idée de plonger dans le Boulevard Périphérique, ou je ne sais plus quel Maréchal d’Empire, à la hauteur de la Porte d’Italie qui s’appelle ainsi en hommage à Mireille Matthieu qui a fait une tournée là-bas, avant la guerre.

Le Poste d’Italie sépare comme une frontière infranchissable Paris et le Kremlin-Bicêtre®. La dernière sortie de l’autoroute A6b est dans le Kremlin-Bicêtre. Chaque jour, des milliers de délinquants sortent de l’Autoroute et traversent le Kremlin-Bicêtre pour replonger dans le Boulevard Périphérique qui s’appelle ainsi car A86 était déjà pris.

Vous me suivez ?

Ces milliers de voitures viennent bouchonner le Kremlin-Bicêtre ce qui est mieux que de bouchonner un Riesling au lieu de bouchonner le périphérique. Il faut dire qu’au Kremlin-Bicêtre, côté bouchons, nous sommes gâtés. Je ne dis pas ça pour le Vieux Jacques, qui lui est gâteux, ni même en l’hommage aux quelques bistros que je fréquente, mais parce que le sud de Paris a été en travaux pendant dix ans. Ca avait commencé par la réfection de l’Avenue d’Italie et ça s’est arrêté avec les travaux du tramway.

On a eu près de 10 ans de bordel ! Mais ça a cessé depuis la mise en service de ce tram.

Récemment, notre bon maire a demandé à la préfecture de faire une expérience : fermer cette bretelle pour tester l’impact sur les bouchons. En fait, c’était pour faire plaisir aux braves Kremlinois qui habitaient le long des rues menant de la bretelle à la Porte d’Italie qui s’appelle ainsi en hommage à Roger Couderc.

Probablement rien à voir avec les prochaines élections municipales…

Ca n’a pas marché. Ca n’a eu aucun impact sur la circulation. Les gens sortaient de l’autoroute à la bretelle précédente… celle que j’emprunte à faible taux pour rentrer chez moi. J’avais donc récolté les bouchons. Le préfet a donc pris la bonne décision : « allez vous faire foutre avec vos conneries » a-t-il déclaré, selon Le Parisien. Le préfet du Val-de-Marne est assez mal embouché mais débouche bien la circulation.

Déclarons immédiatement la guerre aux habitants du bas de la commune !

10 commentaires:

  1. c'est vrai que la qualité littéraire du blog de Filaplomb ne s'améliore vraiment pas, c'est triste quand on essaie de vendre des bouquins sur internet...

    mais bon c'est pas mon style de jeter la pierre sur un qui pourrait tirer sur l'ambulance...

    RépondreSupprimer
  2. Sarko boit pas?
    Heu! il a quand même confondu G8 avec GET 27

    RépondreSupprimer
  3. Gaël,

    Quand on est au sommet, on ne peut pas s'améliorer !

    Olivier,

    Hips.

    RépondreSupprimer
  4. bon, le kremlin bicêtre pour moi, c'est juste une référence à Bourvil (rapport au clair de lune à Maubeuge pour ceux qui sont pas culturés), alors je te soutiens et ... je signe la pétition^^ mince y en a pas... tain pour une fois^^ (oups, parait qu'il faut pas faire d'humour sur les blogs, c éric qui l'a dit dans ses conseils aux bloggeurs)... je m'excuse^^

    RépondreSupprimer
  5. Le blog sur la bretelle est assez moyen.

    RépondreSupprimer
  6. ça joue à cloche-merle, ici ? Sinon, j'ai pas compris les blagues avec Mireille Mathieu et Roger Couderc...

    RépondreSupprimer
  7. Franssoit,

    En créant ce blog, tu viens de me faire gagner un pari stupide.

    Armel,

    Pourquoi veux-tu comprendre ? (si je n'écrivais pas des bêtises dans le texte, pourquoi veux-tu que le lecteur se fatigue... à lire sauf s'il habite le KB ou aime bien les bretelles).

    RépondreSupprimer
  8. Dans ce cas-là, d'accord, me voilà rassuré...

    RépondreSupprimer
  9. Content de t'avoir rassuré.
    N.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.