20 novembre 2007

Vive Homer ! Pas Chérèque.

Il nous rappelle que les salariés du privé doivent être solidaires avec ceux du public et que François Chérèque au nom de la CFDT dit beaucoup de bêtises. Il s'est fait hué aujourd'hui (ce que me confirme un copain fonctionnaire qui a assisté à la scène). Il a trois jour, il appelait à l'arrêt de la grève. Maintenant, il voudrait proner en tête des manifestants. Un guignol ?


4 commentaires:

  1. Ah les bons blogs que voilà !
    Bon j'ai commenté chez eux.

    Je pense que Sarkozy a surestimé le choc que devait provoquer son irruption au pouvoir. Ivre de sa propre gloire, il a du croire qu'il en serait ainsi de tous. Mais en réalité, les gens ont gardé leur cerveau ! :-))

    RépondreSupprimer
  2. Non ! Son charisme nous sauvera...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le lien ! Et je pense qu'à continuer comme ça, un barjot désespéré attentera à sa vie...

    RépondreSupprimer
  4. Tu ne donnes pas Chérèque de sa peau ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.