23 novembre 2007

Le coût de la grève

Il est estimé à 300 à 350 millions par jour. Topons là pour 3 milliards en tout... C'est ce dont on nous rabâche les oreilles. Reste à savoir si c'est vrai. Le seul truc à peu près sûr, c'est qu'elle a eu un coût pour les grèvistes... qui n'ont pas été payés pendant ce temps là !
Cela dit, Désir Républicain nous informe que les services de l'état, donc Nicolas Sarkozy, François Fillon, Xavier Bertrand et Dominique Bussereau (on s'en fout, mais c'est le ministre des transports) savaient le coût en question !
C'est donc volontairement, pour tester les syndicats, qu'ils ont laisser pourrir la situation.
Les méchants.
Ca me donne l'occasion de parler de Dominique Bussereau. Je dois être le seul blog. Deux fois en une semaine. Ca va faire du buzz ? Faudrait que je demande à des amis blogueurs !

7 commentaires:

  1. c'est plus facile de laisser les français s'entre-déchirer et surtout plus payant.Les grévistes sont donc les contestataires rétrogrades qui refusent d'évoluer. J'aimerai juste que l'on m'explique le sens de "évolution" dans le cadre purement humain. je ne suis peut-être pas très douée pour retenir des chiffres ,pour m'exprimer de façon politiquement correcte , je ne suis qu'une citoyenne parmi d'autres, modeste mais pas résignée, mais je comprends quand le manque d'argent, la vie chère pour paraphraser Marie-Segolène. Je vois le pouvoir d'achat diminuer autour de moi. je comprend quand les politiques , qu'ils soient de droite , de gauche, du centre ou d'ailleurs nous expliquent leurs convictions (qui parfois n'en sont même plus) comme si nous étions attardés mentaux...Et voilà , tout cela me parait bien cynique , et triste à mourir.
    Y en a mare qu'on nous prenne pour des abrutis.
    Pour nous comme pour eux. Dérisoire !!

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas moi quand je clique sur "amis blogueurs"????M'enfin?!!

    RépondreSupprimer
  3. Cat,
    J'aurais dit "amies blogueuses"

    Christie,
    C'est pourquoi il faut le faire savoir.

    RépondreSupprimer
  4. oui, ils ont laissé pourrir, traité la chose avec un mépris presque amusé: "allez, ça y est vous avez fait votre connerie, vous voyez bien que les français ne vous soutiennent pas, maintenant, on a gagné, normal, on est les plus forts"

    ce gouvernement agit de façon extrêmement perverse, il va nous falloir utiliser de toute notre intelligence pour les contrer.

    quelques mesures de résistance? consommer moins, ne plus regarder la télé, ne plus acheter les journaux, être lents, inefficaces, mous, désorganisés et d'une bonne humeur inébranlable

    évidemment dit comme ça, ça parait dérisoire, mais il faut aussi se laisser le temps de la réflexion, attendre l'erreur, elle arrivera

    RépondreSupprimer
  5. Et pourtant ça démontre vachement l'utilité des services publics du transport, non ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Celeste,

    Ce "temps de réflexion" est nécessaire mais ne doit pas nous empêcher de sortir des infos (pas dans les blogs : au bistro, au boulot, ...)... Rapporter chaque mensonge de là-haut pour exaspérer les gens.

    Fil,

    Oui !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.