07 juillet 2010

Un dernier Woerth pour la route ?

Bah ! Ca faisait bien 24 heures que je n’avais pas fait un billet à propos d’Eric Woerth, moi ! Figurez-vous que j’étais au bistro, hier, et que j’ai loupé son intervention à la télé. Du coup, j’ai suivi ça avec Twitter et j’ai bien l’impression que l’ambiance, du côté de mes gauchistes de camarades, était à l’hilarité générale.

Nos amis de droite hurlent à la calomnie alors que la situation parait aller de pire en pire. Je veux bien croire à la présomption d’innocence mais il n’y a pas de fumée sans feu ou sans cigare de Christian Blanc. Hier, le coup des enveloppes est sorti ! On aimerait pouvoir crier au coup monté, on aimerait pouvoir espérer que c’est faux, que l’on vit dans une république pas trop reprochable.

Tiens ! Je crois que hier je disais que j’avais un peu de mal à y croire. C’est vrai. Mais dans un gouvernement où un gugusse n’hésite pas à se payer des cigares aux frais de la princesse, une autre à prêter son appartement de fonction, cuisinier compris, à son petit frère, un autre à prendre un jet privé pour aller finir une partie de pétanque à l’autre de bout du monde, on s’attend à tout.

Un coup de Karcher ? Avec toutes ces histoires, nos blogs sont remplis pour les deux ans à venir, selon le Coucou : « Ça n'est pas près de finir, chaque jour nous amène un nouveau rebondissement dans l'affaire Sarkozy. Quand on pense que cela va durer jusqu'en 2012, on se demande dans quel état le pays va en sortir ? »

10 commentaires:

  1. D'autant que ça dure depuis trois ans déjà...

    Exsangues, qu'on sera, dans deux ans. Les doigts recroquevillés d'arthrose d'avoir trop fait de billets. L'estomac en vrille d'avoir trop bu pour oublier. Et le foie gros comme les mensonges d'Éric Woerth.

    On se sacrifie pour la cause et c'est pas beau à voir !

    :) Allez ! Santé, comme on dit !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais pas vu ta "confession wikiesque" d'hier..

    J'ai été ravie de te rencontrer en clair et en os.
    En tout cas, l'Elysée a du boulot pour éteindre l'incendie.

    Des fantômes dans le placard sont toujours à craindre et c'est la partie émergée de l'iceberg.
    Il y a tout ce que nous ne saurons peut-être jamais.

    RépondreSupprimer
  3. ça risque d'être lassant tout de même si ça dure jusqu'en 2012...

    RépondreSupprimer
  4. Pas de présomption d'innocence dans une affaire de conflits d'intérêts. Juste des faits.
    Rien que pour ça il devrait démissionner.

    RépondreSupprimer
  5. Ce gouvernement est pain béni (ouioui) pour nous blogueurs. Pourvu que ça (les guignolades) dure (pas longtemps quand même).
    Parce qu'après, il faudra se mettre à la couture, la cuisine, peut-être même à la tournée des bistrots ...qui sait ?

    RépondreSupprimer
  6. Dites, quand la situation paraît aller de pire en pire, peut-on affirmer, dans le même élan, qu'elle va aussi de poire en poire ?

    RépondreSupprimer
  7. Entre la poire et le fromage, je ne bois jamais de geWoerthstarminer.

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que Woerth est grillé et qu'on en est à s'intéresser aux financements de Sarkozy, non ? Mais nous savons qu'il forcément irréprochable !
    :-)

    [D'ailleurs, on ne le dit pas assez, Sarkozy fume aussi le cigare… :-) ].

    RépondreSupprimer
  9. Eh! J'arrive tard, mais c'est encore tout bon! Merci monsieur Nicolas.
    Je me suis fait aussi la même réflexion que CC: "d'autant que ça dure depuis trois ans déjà"...

    RépondreSupprimer
  10. Je rêve ou j'ai répondu à personne, ici ?

    Le Coucou,

    Je suis encore plus tard que toi !

    Poireau,

    Irréprochable !

    Yann,

    Heu... Au fait, t'as vu le jeu de mot dans mon titre, ce matin ! Il est beau, hein !

    Christophe,

    On peut, on peut.

    Captain,

    C'est vrai que ça nous fait de la matière.

    Tassin,

    Oui, mais il y a présomption pour le reste.

    Stef,

    Tant qu'on tient le rythme...

    Christie,

    Oui, mais je n'aime autant pas tout savoir.

    CC,

    Santé !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...