22 juillet 2010

La fin de la retraite à 60 ans actée

« La fin de la retraite à 60 ans actée en commission à l'Assemblée. » Tel est le titre de cette dépêche sur laquelle je suis tombée ce matin. Ca m’énerve ! Oh ! Ce n’est pas une surprise, on savait que le gouvernement tenait à ce report de l’âge de la retraite. La grosse commission est à majorité UMP, il est logique qu’elle suive le gouvernement. Les ordres viennent d’en haut. Au diable la démocratie et tout ça.

Non. Ce qui m’énerve c’est l’utilisation du verbe « acter », décliné ici en « actée ». C’est un affreux néologisme qu’on emploie couramment au travail à la place de « prendre acte », « entériner », « décider » ou autre.

Le verbe « acter » est probablement le plus laid depuis la création de la langue française par sa majesté Dieu 1er, le père. Même "valider" est plus joli.

La Conseil de Direction a acté la proposition du Groupe de Travail… Dans un compte rendu sur deux, on trouve ce genre de connerie.

On n’a pas un Ministère de la Francophonie et du Bon Parler Réunis ? Que foutent-ils ? Et à l’Académie ? Il faudrait les foutre à la retraite à 60 ans, cela. Pourtant, c’est plutôt l’âge où ils commencent à bosser.

Heureusement qu’il reste la Commission pour rigoler. « Les débats ont ricoché sur le conflit des aiguilleurs du ciel: "Il faut tous les virer!", a lancé Yves Bur (UMP). Réponse de Pascal Terrasse (PS): "Quand on a un gouvernement sans pilote, on a besoin des aiguilleurs!". »

41 commentaires:

  1. Nicolas,
    Il faut bien tous ces néo-illogismes pour acter des effets de la rilance, sinon on pourrait croire qu'ils vivent dans le même monde que nous...

    RépondreSupprimer
  2. don't act J'en prend bonne note.

    RépondreSupprimer
  3. Quand on ne comprend pas un billet le mieux, c'est de le retwitter.

    RépondreSupprimer
  4. Guy,

    Ouais...

    Ahmed,

    Je t'explique : je n'ai pas accès à Twitter et Facebook au boulot, mon employeur jugeant que je n'en ai pas usage professionnel...

    Donc, je RT uniquement à partir de l'iPhone, ce qui est chiant.

    En plus, on ne peut pas devenir fan de ton blog à partir de l'iPhone...

    RépondreSupprimer
  5. Ce truc acté vous a visiblement impacté.

    RépondreSupprimer
  6. Acter c'est comme week end ou bien motherfuckers, c'est un anglicisme à la con !

    RépondreSupprimer
  7. Hé bien, quelle humeur, j'attends avec impatience tes autres billets du jour ^^

    RépondreSupprimer
  8. Captain,

    Non ! C'est un mot français ancien et pas joli qui nous revient par les rosbifs mais pas un anglicisme. Le verbe est dans l'encyclopédie en 5 volumes de 1933 (véridique).

    Stef,

    On verra. Peut-être pas sur le présent blog...

    RépondreSupprimer
  9. Il y a quelques anglicismes qui puisent leur origine... dans la langue de Molière - c'est fou, non ? Ainsi de "flirt" qui vient de "conter fleurette".

    À part ça, j'aime beaucoup "les débats ont ricoché sur le conflit des aiguilleurs du ciel". Comme quoi, pas toujours besoin d'eau pour ricocher !

    Sinon, qu'on foute l'âge de départ à la retraite à 70 ans et qu'on n'en parle plus (68 ou 69 pour ceux qui auront exercé une profession pénible, et 60 pour moi).

    RépondreSupprimer
  10. Quand j'ai vu le titre, j'ai failli vous engueuler en commentaire sans avoir lu le billet !

    Je plussoie avec enthousiasme, évidemment.

    Et je reviendrai vers vous tout à l'heure pour initier une nouvelle conversation...

    RépondreSupprimer
  11. Didier,

    Commençons par l'initialiser.

    Christophe,

    En fait, on gueule après les anglicismes mais je crois qu'il y a plus de mots issus du français dans la langue anglaise que vice versa.

    RépondreSupprimer
  12. Sacré Nicolas, il s'est offert les services d'un chauffeur de salle !

    RépondreSupprimer
  13. Oui, il faut que je retrouve ma place de number one des conneries dans les blogs.

    RépondreSupprimer
  14. C'est effectivement un terme abominable. Mais ce qui est encore plus abominable c'est que ce soit justement entériné comme ça, en plein été, et que tout le monde ... s'en foute, finalement.

    Vivement la rentrée. Bordel.

    RépondreSupprimer
  15. Maxime,

    Faut pas s'affoler, c'est juste un passage en commission...

    RépondreSupprimer
  16. En même temps, Nicolas, on sait tous que c'est bien parti pour être cuit. Il semblerait que tous les amendements socialistes aient été rejetés.

    RépondreSupprimer
  17. Maxime,

    Oui, on sait que c'est cuit. Néanmoins, les amendements seront également étudiés en "plénière" !

    RépondreSupprimer
  18. Tu es d'un optimisme coupable, toi, ce matin ! :)

    RépondreSupprimer
  19. Non, un observateur de la vie politique... La majorité fait toujours passer ce qu'elle veut (et heureusement en quelque sorte)... Si le peuple descend dans la rue, le gouvernement reviendra sur sa décision principale, la plus symbolique, "les 60 ans", mais tout le reste passera : on n'aura aucune rééquilibrage du financement...

    RépondreSupprimer
  20. C'est formidable cette analyse profonde sur l'utilisation du verbe "acter" , ce qui l'est moins c'est la conjugaison du verbe " tomber " au passé composé ...à moins que l'auteur ne soit devenu une fille , ce dont je doute très fort :-)

    ..et personne n'a relevé , ici , où l'on décortique la langue française...
    .. sauf moi avec mon modeste certificat d'études primaires .... :-)...c'est marrant !

    Je reviendrai .

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  21. A soixante ans, on n'a plus d'acné, mais des vilains boutons.

    RépondreSupprimer
  22. Les journalistes essaient de créer en français les raccourcis que prend la langue anglaise. Ça vient du bilinguisme générale, je pense. Dans les facts, le pact est acté sans tact !
    :-))

    [joel : les études et l'orthographe sont 2 choses différentes et ne mesurent pas l'intelligence. On peut être prix Nobel de physique et ne pas savoir écrire correctement ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  24. Joël,

    Parce que seul un trou du cul relève encore les fautes d'orthographe dans un blog. Les gens normaux envoient un mail au taulier en disant "hé ! Abruti, corrige donc cette faute".

    Néanmoins, si tu confonds mon blog avec ses 6 ou 700 visiteurs avec une l'AFP, j'en suis honoré.

    Le Coucou,

    J'appuie sur lequel ?

    Poireau,

    Laisse tomber l'andouille !

    RépondreSupprimer
  25. @ Nicolas :
    D'habitude , je ne relève pas les fautes , mais étant donné qu'il est beaucoup question de la langue française dans cet article , j'ai pensé important de soulever cette énormité à mon tour , qui , en passant n'est pas une faute d'orthographe , mais une faute de conjugaison ou d'accords !

    Je me sens tout à fait normal ,par contre, toi tu devrais soigner tes nerfs :-) ou ton égo , ce qui t'éviterait d'insulter systématiquement certains de tes interlocuteurs , que tu prends trop souvent comme des ennemis potentiels ( il y a de la parano dans l'air ) :-)

    @ Monsieur Poireau .
    Ah bon ? .. parce qu'apprendre l'orthographe ou autres aspects de notre langue , çà ne nécessite pas d'étudier , çà vient tout seul ! C'est nouveau çà ! Et ici , il n'est pas question de fautes d'orthographe ( qui relèvent de l'ignorance de mots, le plus souvent ) , mais d'accords de participes . Donc tout ce qui demande réflexion ou faculté de raisonner, a un rapport direct avec l'intelligence , en opposition à "l'instinctif " .Seulement on a tous ses points forts et faibles , tout est question des centres d'intérêt de chacun que l'on développe plus que d'autres.

    Ceci dit je n'ai jamais parlé d'intelligence ici , alors pourquoi soulèves-tu ce " lièvre" ? :-)

    Cordialement .

    RépondreSupprimer
  26. Joel : merci de cette réponse admirable et magnifiquement agencée jusque dans ses phrases. C'est beau !
    :-)

    RépondreSupprimer
  27. PS à M.Poireau .
    Quand je dis "apprendre tous les aspects notre langue" il s'agit de la langue écrite ( avec toute sa complexité ) évidemment , sinon il n'y aurait pas de cours de Français à l'école , qui sont en soi " une étude " comme une autre , la physique par exemple ! :-)..l'oral lui, venant au fur et à mesure, dès le plus jeune âge, en fonction de l'environnement dans lequel on évolue . On s'est bien compris , n'est ce pas ? . :-)

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  28. Joel : oui, c'est magnifiquement brillant, tes réponses éclairent mon quotidien d'une grande lumière d'intellignece.
    :-)

    RépondreSupprimer
  29. M. Poireau ,on s'est croisé . Le style , c'est subjectif , on aime ou pas . J'aime bien celui de Nicolas, contrairement à ce qu'il puisse penser de moi .

    Mais je ne comprends pas que quelqu'un d'intelligent comme toi , ait pu soustraire l'apprentissage du Français écrit des " études " ..comme étant 2 choses différentes !..

    Quant à la référence au prix Nobel .. hum ! :-) .. j'en connais qui l'ont eu , certes forts dans leur discipline ,et aveuglés par elle , mais qui ont mal mesuré les effets pervers de leurs découvertes ! ..comme quoi , on peut à la fois être fort dans une matière , et faible dans une réflexion plus globale .. l'intelligence tient compte de tout !.. pas que de son centre d'intérêt !

    RépondreSupprimer
  30. Joel : je suis vraiment déçu qu'il y ait un argument qui échappe à ton intelligence. Je ne sais pas si je vais m'en remettre…
    :-)

    RépondreSupprimer
  31. Le manque de développement , ou l'art de noyer le poisson dans des réponses évasives , n'est pas signe d'une intelligence remarquable , déçu moi aussi :-) .

    j'en ai presque l'appétit coupé :-)

    RépondreSupprimer
  32. Joël, Poireau,

    Alors ! On papote !

    Joël,

    Je t'explique : ça ne se fait pas point barre. En outre, je reçois tellement d'attaque diverses que j'envoie chier.

    Si ton truc était une plaisanterie alors excuse moi. Et revois ton humour...

    Et arrête de ramener ta science : c'est bien une faute d'orthographe, vu que l'orthographe désigne l'ensemble des normes qui règlent la façon d'écrire dans une langue, comme ils disent chez Wikipedia.

    Par ailleurs, révise tes règles de ponctuation. Tes commentaires sont encore plus illisibles que mes billets.

    RépondreSupprimer
  33. Tiens ! Et tu as oublié de repéré la faute à "Il faudrait les foutre à la retraite à 60 ans, cela."

    RépondreSupprimer
  34. Conseillons à Joël de taper :
    "blog de TR loudéac" sur Google, il arrivera auprès du "maître suprême " en orthographe, il pourra s'y délecter...

    RépondreSupprimer
  35. Guy,

    On pourrait faire ça.

    On pourrait aussi lui dire que tenir un blog, c'est du boulot (dans le loisir, hein !) et que la moindre critique est nécessairement mal reçue vu qu'il me semble je traite assez bien les habitués...

    RépondreSupprimer
  36. Je trouve en effet que les visiteurs sont bien accueillis, et vous en remercie.
    Lorsqu'on est peu ou pas courtois, il faut s'attendre à se faire charrier (l'ai-je bien écrit ?).

    RépondreSupprimer
  37. Quoiqu'on en dise, il faut la reculer cette retraite, sinon nous basculons dans la retraite par capitalisation qui serait un non sens en France et une catastrophe pour ceux qui ont des faibles revenus ou ne peuvent plus travailler.
    Je suis pour ce report d'âge. En revanche j'espère qu'ils tiennent compte de la pénibilité de certains métiers où il y a aura des dérogations à demander pour les métiers dits physiques.

    J'ai le courage de mes opinions. S'il faut travailler deux ans de plus pour que tout un chacun puisse bénéficier d'une retraite convenable, je suis pour !

    N'oublions pas que nos services par répartition sont à sauver, nous ne pouvons exiger le beurre et l'argent du beurre, il y a un moment donné où il faut "être raisonnable !".

    Si je dois capitaliser 5 ans de plus pour que mon voisin au chomdu puisse toucher quelque chose un jour, je suis pour. Je dis OUI.

    RépondreSupprimer
  38. Rocrocodile : espérons qu'on pose AUSSI la question de la répartition des richesses produites en même temps que cet âge de la retraite !
    :-))

    RépondreSupprimer
  39. Le Roc,

    Tu as tout faux. C'est justement en travaillant plus qu'on tue le système car on met en avant sa faiblesse.

    Le problème est autre que le temps de travail : c'est une question, comme souligne Poireau, de répartition des retraites produites.

    La réforme ne prenant pas du tout en compte cet aspect, elle est très dangereuse pour TOUT le système.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.