03 juillet 2010

Woerth d'abstinence

Je n'aime pas la manière dont les politiciens (de gauche) et les médias (tiens ! Mettons-y les blogs) abordent l'histoire du chèque de 30 millions remis par l'administration fiscale à Mme Bettencourt.

Il y a, d'un côté, ce qui ressemble beaucoup à un conflit d'intérêt entre les deux casquettes d'Eric Woerth, très bien détaillé par Le Canard Enchaîné de cette semaine et largement repris dans la presse et les blogs ces dernières semaines, sauf par moi, manque d'inspiration et de compréhension globale. Ce que j'en ai compris : Eric Woerth était Ministre du Budget et trésorier de l'UMP. Il aurait profité de son Ministère pour favoriser la récolte de dons importants pour son parti politique.

Je ne sais pas si c'est vrai. Les hommes politiques de droite hurlent au mensonge, à la manipulation. Pourtant, il apparaît évident, en effet, qu'il ne devrait pas être possible de cumuler les fonctions et nous sommes en droit de penser qu'Eric Woerth devrait quitter son ministère.

Tout ceci est joyeusement illustré par Madame Woerth qui avait en charge la gestion des comptes de Madame Bettencourt et Mme Woert qui, on l'apprend depuis peu, faisait de nombreux voyages en Suisse pour s'occuper de tout ce pognon.

Eric Woerth se vantait il y a quelques temps de tenir une liste de 3000 exilés fiscaux en Suisse. Il aurait pu probablement dire 3001... Le fait qu'il ait annoncé ça alors que son épouse, visiblement, participait à la fraude sans qu'il ne puisse l'ignorer, me paraît lui faire perdre toute crédibilité. Il serait légitime qu'il abandonne son poste séance tenante.

Comment pourra-t-il argumenter en faveur de sa réforme des retraites alors qu'on sait qu'il peut nous raconter des bêtises ? Je dis « on sait », c'est une façon de parler, je n'ai aucune preuve. Disons qu'on suppose...

Par la dessus, il n'est pas totalement illégitime qu'en tant que Ministre du Budget, il n'ait pas spécialement insisté auprès de l'administration fiscale pour qu'elle fouille dans la comptabilité de Madame Bettencourt... Même si, encore une fois, on n'a pas vraiment de preuve (à part les enregistrements diffusés par Médiapart).

Nous pouvons donc gueuler et exiger sa démission et la saisie de son cas par la justice. Comme il me paraît avoir perdu toute sa crédibilité, il aurait intérêt à démissionner avant de devenir une risée nationale... Surtout qu'il arrivera bien un moment où ses collègues n'arriveront plus à le soutenir.

François Fillon va devoir s'occuper lui-même de la réforme des retraites.

Il y a, de l'autre côté, le fameux chèque de 30 millions. Il résulte, lui, de l'application de la loi, celle mise en place par Nicolas Sarkozy dès son élection, le fameux bouclier fiscal. Eric Woerth n'y est pas pour grand chose, dans cette histoire : il ne fait qu'appliquer la loi et la gauche, en lui tombant dessus risque de se prendre les pieds dans le tapis.

Ce chèque doit être utilisé pour démontrer ce qu'est réellement le bouclier fiscal, juste quelques jours après la fameuse lettre de Nicolas Sarkozy demandant à ses ministres de se serrer la ceinture. Ce n'est plus la gauche qui se prend les pieds dans le tapis. C'est le gouvernement complet, au nom de Nicolas Sarkozy. Et là, je rejoints le Coucou : l'été va passer peinard, Nicolas Sarkozy fera un remaniement, il l'a annoncé lui-même. L'affaire Woerth sera oubliée et reléguée dans la liste des sombres affaires de financement de partis politiques, rebondissant éventuellement pendant 20 ans dans les mains de juges d'instruction. Le nouveau gouvernement annoncera un vrai plan de rigueur à l'occasion de la loi de finances et la poursuite de la réforme de la justice, avec la suppression des juges d'instruction.

Et l'état Français continuera à verser des chèques de 30 000 000 aux amis de l'UMP et de Nicolas Sarkozy.

13 commentaires:

  1. aussi, ne le répéterons-nous jamais assez : AUX URNES CITOYENS !!! la seule arme que nous ayons est ce fichu bulletin de vote, la seule voix qu'ils entendent et craignent... (nos grèves et manifs, articles et autres billets de blogueurs, les faisant doucement rigoler). En 2012, la majorité des Français n'aura pas oublié.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est ça qui affreux ! Ils auront oublié !

    RépondreSupprimer
  3. Tout de même, ce n'est pas de la petite corruption. J'aurais bien aimé entendre les bandes...

    RépondreSupprimer
  4. Le vote?.. pour qui? pour quoi ? l'UMPS? votation piège à con... le vote sert uniquement à cautionner l'action des politicards qui se complaisent à agir comme les maîtres d'un peuple d'esclave, la gauche, la droite, idem. ça fait au bas mot 2 siècles que cela dure... un peuple stupide à l'instinct grégaire a fait le reste... Sarkozy a été élu grâce aux voies de gens qui n'avaient strictement, mais alors strictement aucun intérêt de voter pour lui. Dans les grandes lignes, si socialement, on ne figure pas dans les 10 % ou 15 % de privilégiés qui se partagent le gâteau quelle que soit la situation sociale de notre pays, voter à droite relève de la connerie la plus effarante... et pourtant, il est sorti le... ! Dans ce contexte, ils auraient vraiment tort de se priver de continuer ainsi le saccage des acquis sociaux! non?!!

    RépondreSupprimer
  5. Harald,

    Oui, mais on n'aura jamais la preuve de leur authenticité : je préfère mettre du conditionnel et appeler à la démission...

    RépondreSupprimer
  6. Il faut quand même garder les crocs bien plantés dans sa barbaque et pas lâcher prise .

    RépondreSupprimer
  7. @anonyme : "élections, piège à cons" c'est ça ton credo ? et tu ne nous prônerais pas une petite révolution par là dessus ? mais laquelle ? la française, la russe, la chinoise, la culturelle ? Relis "Les justes" de Camus.

    @Nicolas : je ne suis pas de ton avis, la masse, oui, peut se faire embobiner une fois, mais pas le peuple dans sa majorité... Je n'oublie pas qu'autour de moi des gens de gauche ont voté Sarkozy, parce qu'ils croyaient que lui, l'homme, il avait... la... poigne, et que tout valait mieux que d'élire une femme... La majorité, désormais, est plus censée que la masse. Elle n'oubliera pas tout ce qui s'est passé depuis 2007 (et pas seulement l'affaire Bettencourt).

    RépondreSupprimer
  8. Lucia,

    Il ne faut être sur de rien. Le peuple votera en fonction d'une dynamique. Si l'opposition ne rappelle pas les erreurs, le peuple aura oublié.

    Sinon Sarko pourra dire "ah vous voyez toutes les mesures que j'ai prises pour accompagner la crise économique qui nous ont permis d'en voir le bout. Maintenant qu'elle est finie, la crise, on va pouvoir travailler plus pour gagner plus".

    Captain,

    Oui, il faut se battre.

    RépondreSupprimer
  9. n'oublie pas que c'est le peuple qui a rappelé à l'opposition quel était son vrai rôle... parce qu'elle partait en eau de boudin... l'opposition.

    RépondreSupprimer
  10. Lucia,

    Tu crois que le peuple a cet effet ?

    RépondreSupprimer
  11. Pour moi le bouclier fiscal, c'est une mesure juste. Quand on voit aujourd'hui la Belgique récupérait toutes les familles des riches industriels du Nord, ça fait mal à la France et à notre système social.
    La question importante c'est combien paye d'impôts Madame Bettencourt en tout et pour tout( http://loiccathelain.blogspot.com/ )

    RépondreSupprimer
  12. Loïc,

    Tu as une notion assez bizarre de la justice... Ah ! Ces pauvres riches obligé de quitter la nation...

    RépondreSupprimer
  13. Ca a disparu aux oubliettes la notion de "traffic d'influence" ? Woerth semble avoir tenu un discours de cet ordre auprès des plus richement garnis du portefeuille : donnez à l'UMP et je m'occupe de faire disparaitre vos ennuis fiscaux.
    Perso je suis fort aise de voir réapparaitre les bonnes vieilles méthodes du RPR dans les pratiques de l'UMP. On voit bien la filiation !
    :-))

    [Woerth formé à l'école Casetta, ça résume suffisamment pour crier haro ! :-) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...