27 juillet 2010

Ce n'est pas mon président...

« Je viens de lire la dernière note d'Unhuman qui juge que la démocratie recule en France. Il conclut, tout comme Sarkofrance, que Nicolas Sarkozy n'est pas son président » nous dit l’Hérétique (que je copie volontiers pour récupérer les liens).

Je me rappelle, après 2007, il y avait un blog qui s’appelait « ce n’est pas mon président ».

Nicolas Sarkozy n’est pas « mon » président. C’est le Président de la République.

Je mégote et je tergiverse, il n’empêche que la Royauté est finie. Nous n’appartenons à personne.

21 commentaires:

  1. C'est dans la tête de ces jeunes gens que la démocratie (ou le "sentiment démocratique", si l'on préfère) recule. Car, en effet, "supprimer" (métaphoriquement) le président sous prétexte qu'il ne correspond pas à ce qu'il aurait souhaité qu'il fût, c'est la négation même de la démocratie.

    C'est du reste ce qu'avait fait Lénine en 1918 avec l'Assemblée constituante qui avait mis les bolcheviques en minorité. Et pas métaphoriquement, pour le coup.

    RépondreSupprimer
  2. Didier,

    La négation même de la démocratie, c'est plutôt la cinquième république...

    RépondreSupprimer
  3. OK pour Sarkozy mais c'est bien la 5ème qu'il faut supprimer. C'est moche cette lente agonie pourrissante…
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est moche. 40 ans d'agonie...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis bien d'accord avec toi Nicolas nous n'appartenons à personne. démocratie est un mot si employé et souvent à tort et à travers que je ne sais plus tellement ce qu'il veut dire. Mes grosses lacunes en grec et en latin m'empêchent de plus de l'analyser phonétiquement alors ...

    RépondreSupprimer
  6. Je suis bien d'accord avec toi Nicolas nous n'appartenons à personne. démocratie est un mot si employé et souvent à tort et à travers que je ne sais plus tellement ce qu'il veut dire. Mes grosses lacunes en grec et en latin m'empêchent de plus de l'analyser phonétiquement alors ...

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien, moi, la Ve me va fort bien ! Et c'est une maladie typiquement française (et assez désolante) de vouloir changer de République à la moindre contrariété, au plus petit dysfonctionnement.

    Mais, au fond, je crois bien que les gens de gauche ont toujours eu une préférence pour la IVe. Donc, vous êtes logique avec vous-même, et Poireau aussi.

    RépondreSupprimer
  8. Didier : il est heureux que vous soyez d'accord avec vous-même !
    Mais si vous n'êtes plus typiquement français, vous êtes quoi ?

    [Je taquine, je taquine ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. Didier,

    Vous faites fausse route... Ce n'est pas "la moindre contrariété", ça fait environ 25 ans (au moins, avant je ne votais pas) qu'on constate une impasse.

    Je ne sais pas si c'est une préférence pour la IVe ou tout simplement pour un régime parlementaire (par opposition à présidentiel).

    Et c'est justement parce qu'on la change pour un oui ou pour non que cette République est mal gaulée ! Elle définit un tas de trucs qui n'a rien à voir avec un texte constitutionnel, justement pour faire croire que le président n'a pas les plein pouvoirs.

    Cela dit, ce n'est pas la question posée dans le billet. J'ai pris les billets des copains sur le thème "Ce n'est pas mon président" car je n'ai pas de président. La République dont je suis citoyen (ça se dit ?) a un président, Monsieur Sarkozy en l'occurrence.

    Scourti,

    Pendant ton absence, il y a eu plein de discussion dans la blogosphère au sujet de la démocratie.

    RépondreSupprimer
  10. Dis moi où aller chercher des idées sur la démocratie, la journée est calme

    RépondreSupprimer
  11. Tu peux partir de mon billet et aller lire Sarkofrance, Seb Musset, Dagrouik et Vogelsong que je cite.

    RépondreSupprimer
  12. Arrêtons exortes et péroraisons, notre république est en ballotée..

    RépondreSupprimer
  13. Je pense que De Gaulle nous a donné la meilleure Constitution qui soit. Et je crois savoir que, tirant sur ses bretelles, il aimait dire "Il faut qu'elle soit souple."

    RépondreSupprimer
  14. un article court, c'est très bien Nicolas, continue comme ça ;-)
    la chieuse !

    RépondreSupprimer
  15. Disp,

    Moi aussi. Ah non ! Ballonné, seulement.

    Christophe,

    On fera donc ceinture sur une modification.

    Isabelle,

    Beau commentaire !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.