13 juillet 2010

Entre antibiotiques et pesticides, que choisir ?

Ceux qui me connaissent dans la vraie vie et qui ont la reconnaissance du ventre proéminent, ne seront pas surpris d’apprendre que j’ai une confiance moyenne dans les nutritionnistes et autres diététiciens. Les conseils entendus me font parfois rigoler. Entre le gugusse qui explique qu’il ne faut pas manger de viande rouge parce que c’est cancérigène et celui qui dit qu’il faut en manger pour éviter les carences en fer, j’ai tendance à écouter celui m’arrange.

Et puis ça serait con d’avoir une carence en fer.

Ainsi, je fais appel à mon bon sens. Ce qui marche visiblement : je ne fais que 102 ou 103 kilos alors que je pourrais en faire 120.

Le conseil le plus à la mode, ces derniers temps, est de manger cinq fruits ou légumes par jour. Je n’ai toujours pas compris s’il s’agissait de pastèques ou de petit pois. J’ai décidé de faire une moyenne : je mange trente cinq cerises tous les week-ends.

Que ceux qui comme moi préfèrent les pommes de terre sautées dans la graisse de canard aux haricots verts avec le confit se rassurent : on annonce aujourd’hui que « des résidus de 365 pesticides différents ont été identifiés dans les fruits et légumes consommés en Europe, »

On apprendra probablement dans quelques jours qu’il faut arrêter de manger des fruits et légumes car ils provoquent la cirrhose du genou.

Amis des légumes, réjouissez-vous néanmoins. Il y a une quinzaine de jours, France 3 diffusait un documentaire qui montrait qu’il y avait une dose abominable d’antibiotiques dans les viandes, notamment de porc, je crois mais aussi dans à peu près tout, y compris les œufs. Pour résumer, les vétérinaires gavent ces charmantes bestioles d’antibiotiques pour les faire grossir plus vite.

J’étais sans doute souvent malade quand j’étais petit.

Tant que les pommes de terre sont saines… et qu’ils ne font pas la bière à partir de céréales transgéniques.

Je vais finir par promouvoir l’agriculture bio, moi…

11 commentaires:

  1. Moi aussi je mange beaucoup de fruits et de légumes. J'en bois surtout. Raisin, malt, orge, riz, prune, cerise, poire et pomme aussi. C'est très bon et très sain.

    Dans mon petit village provençal, j'ai la chance de connaitre les cousins qui sont agriculteurs à l'ancienne, et qui me fournissent les cagettes de légumes et fruits frais. Et c'est génial...
    Quand je vais dans des "grandes villes" (Sainté ou Lyon, celles que je fréquente le plus), je suis sidéré du prix des fruits et légumes dans les hypermarchés. Et j'ai pas confiance...

    Et oui. Vive le bon sens nutritionnel. Beau billet en tous cas.
    Je mangerai ce soir une pèche en ta santé

    RépondreSupprimer
  2. Santé ! Oui, un des liens que je file pointe le prix des fruits et légumes.

    RépondreSupprimer
  3. N'y a-t-il pas un médecin légiste qui a dit qu'avec tous les conservateurs qu'on trouve dans la nourriture aujourd'hui, il avait plus de temps pour faire les autopsies ?!

    RépondreSupprimer
  4. Cette histoire , plus les OGM , c'est la catastrophe qui se profile à grande vitesse !

    Oui manger bio, c'est vraiment notre seule chance.

    (Merci pour le lien)

    RépondreSupprimer
  5. Oui Eric, mais ça ne passera pas par des initiatives individuelles (ne serait-ce parce qu'on achète ce qu'il y a de moins cher...).

    RépondreSupprimer
  6. Un fruit par jour, ça fait un pesticide mais comme il en faut 5, ça fait 5 jours d'un coup..
    Y aura plus besoin de payer les retraites avec un tel rytme.

    Nous on préfère s'acheter moins de choses inutiles et acheter un peu meilleur même si le bio n'est peut-être pas toujours aussi bio ni aussi bion qu'on le pense. mais au moins, on fait le geste pour la planète.
    Ceci, parfois je me pose des questions, surtout après avoir entendue quelqu'un dire que dans 1 certain endroit, un agriculteur non bio est tout de même accepté en production bio parce que la plus grosse tête de la région et le porte-monnaie bien rempli...*
    La corruption est partout.

    C'est un marché tellement "juteux"!
    Hein, c'est bien le mot, n'est-ce pas?

    RépondreSupprimer
  7. Bordel ! Ca plante tout le temps quand je veux faire un billet ou commenter.

    Christie,

    Oui. Mais malheureusement, la solution ne sera qu'économique et politique. Nos efforts individuels ne serviront à rien. Il faut réglementer, contrôler, ...

    RépondreSupprimer
  8. "on achète toujours le moins cher"

    Il y a des (petites) exceptions, je pense au café du commerce équitable, et aux produits frais bios qui bénéficient d'une bonne présentation et information dans les supermrchés. Même si l'on n'est pas très riche, on peut acheter un peu plus cher si on est certain que c'est meilleur et qu'on ne contribue pas à dégrader l'environnement. Un peu plus cher que le moins cher, mais pas trois fois plus cher (même dans le Cher,mon cher!).

    RépondreSupprimer
  9. C'est le bordel !
    Les salaires sont trop bas à cause d'une mauvaise répartition des richesses produites et ça nous contraint de manger ce qu'il y a de moins cher, produit par les actionnaires traités aux hormones de croissance.
    :-))

    [Fais attention à ne pas abuser de cerises quand même ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  10. Suzanne,

    Oui, il y a des exceptions !

    Poireau,

    Oui, c'est le bordel...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...