21 juillet 2010

Annonces sécuritaires

Je ne sais pas si mon billet d’hier soir, à propos de la sécurité, était prémonitoire, mais les annonces pleuvent aujourd’hui. Il faut dire que j’avais oublié un élément important, c'est-à-dire les annonces phares pour dire qu’on prend les choses en main.

Et hop ! On change le préfet.

Le précédent devait être usagé…

Mais ce n’est pas ce qui attire mon attention, dans cette dépêche, mais une petite phrase du Chef de l’Etat : « Je tiendrai une réunion à ce sujet le 28 juillet. Cette réunion fera le point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions de tous les campements en situation irrégulière. »

Tout d’abord je ne sais pas si « une réunion décide » ou si ce sont les participants qui décident…

Toujours est-il que je me demande à quoi servira cette réunion. La décision semble déjà prise.


16 commentaires:

  1. Quand on disait, hier, qu'ils se moquent vraiment de nous...

    et bla bla bla, et bla bla bla... Et les choses continuent...

    bonne aprésmidi

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, la roue tourne pour ne rien changer...

    RépondreSupprimer
  3. Ça commence à sentir le rentrée électorale... (déjà ?)

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, il va y avoir un mini remaniement? N. Sarkozy va nommer une Réunion à la place d'E. Besson?

    RépondreSupprimer
  5. Comme si la nomination du nouveau préfet tenait du hasard !Nous prennent pour des pigeons en plus !

    RépondreSupprimer
  6. Le Coucou,

    Ca doit être ça...

    Le Roc,

    Non, mais ça marche...

    RépondreSupprimer
  7. Ton billet me rappelle celui que j'ai lu chez Mr Goux (je suis d'accord avec certaines de ses affirmations : notamment sur le discours policier hors caméra et la dictature du politiquement correct)

    Paradoxalement, ce n'est plus tant le fait qu'on dise que les romano sont des gens à problèmes qui me gène, mais le fait que sous prétexte que des romanos ont créé des problèmes, il faut virer les romanos en situation irrégulière.

    En fait, le Président comme pour l'immigration, procèdfe par analogie et raccourci :
    Des immigrés posent pb ? Ben y a qu'à virer tous ceux qui sont en situation irrégulière ...

    RépondreSupprimer
  8. Il ne fera rien, ce couille-molle, absolument rien !

    RépondreSupprimer
  9. Elmone : le problème n'est pas tant de savoir qui fait quoi, ni pourquoi il le fait. Ce qui est emmerdant, c'est de ne pas pouvoir DIRE les choses. Par exemple, je suppose qu'on doit (ou devrait) pouvoir réfléchir sur ce fait avéré que les romanos n'ont pas – pour des raisons historico-culturelles qui restent à déterminer – le même "rapport" que nous à la propriété privée. À partir de là, on pourrait sans doute en tirer des leçons intéressantes, constructives, aussi bien pour eux que pour nous.

    Or, que se passe-t-il ? Ceci : si vous dites le moindre mal des romanos, vous allez avoir la cohorte des Célestes (je me comprends) qui va vous tomber dessus en vous traitant de nazi, de raciste, etc. Donc, fin de la réflexion. Pendant ce temps, les "mimiles" qui vivent près d'un camps de Gitans continuent de savoir très bien ce qu'il leur en coûte, en matière de cambriolages, vols de voitures, etc. Et les flics locaux le savent encore mieux. Et les gens qui vivent dans et de la rue (comme mon beau-fils, que Nicolas connaît) savent eux aussi quels dangers ils courent à "disputer" les mêmes rues à ces mêmes Gitans.

    Bref, tout le monde sait tout, mais nul n'a le droit de rien dire, sous peine de passer pour une grosse merde d'extrême-droite, raciste et nazoïde.

    Bien. que va-t-il finir par se passer, à votre avis ? Au mien ceci : que les Français "de base", à qui on serine depuis trente ans qu'ils sont des gros cons irrécupérables, vont finir par accepter l'idée qu'ils sont en effet des gros cons irrécupérables, et vont décider de s'en foutre.

    En bref, tant qu'à faire d'être considérer comme des suppôts de Hitler, ils vont sortir les fusils de chasse de la paille et tirer sur ceux qui les font chier. Ils n'auront plus rien à perdre, PUISQUE de toute façon on leur aura expliqué en long en large et en travers qu'ils sont d'irrécupérables gros connards.

    Voilà ce qui nous attend.

    RépondreSupprimer
  10. @ Didier Goux
    Il faudrait être un peu moins catégorique dans vos accusations, je connais des romanos, comme vous dites, je suis allé les voir dans leur campement (ils m'ont très bien reçu avec le peu qu'ils avaient, donc c'est du vécu, pas de la théorie), qui certes se sont installés sur un terrain privé (dans un bois, à l'abri des regards, car les gens les acceptent s'ils ne les voient pas, c'est comme ça), mais ont obtenu l'autorisation du propriétaire tant qu'ils paient un loyer pour le terrain, et le soutien d'une partie de la population, parce qu'ils ne font de mal à personne, ils vivent dans des bicoques en bois et non dans des caravanes rutilantes issues de larcins, le chef du camp va bosser à l'usine en vélo, ils ne cambriolent pas, ne volent pas de voitures, sinon ça se serait su, ne sont pas agressifs, et ils écoutent les conseils qu'on leur donne.
    Pour ce qui est des habitants du Hanul, le contact était plutôt bon avec les habitants de Saint-Denis, les enfants étaient scolarisés,ils se sont fait virer sauvagement par les cops, les baraques détruites, et aucune solution de relogement.
    Ceux qui étaient au bord du périph', j'ai vu une brigade de deux "flics sociaux" (c'est une brigade spéciale à Paris, ils ne sont que deux, ils vont voir les plus précaires comme les sdf pour leur proposer de les emmener dans des foyers) leur rendre visite, ils étaient amicaux et ça se passait bien.
    Alors d'accord avec vous pour punir la voyoucratie des gitans et d'autres, mais sale gauchiste que je suis, je n'accepterai jamais qu'on mette tous les gens dans le même sac.
    Pour éviter de généraliser, il faudrait essayer de les connaitre un peu, et ça, personne ne le fait.
    Les arabes, les noirs, on ne les aime pas, mais on s'intéresse un minimum à leur culture, à leurs moeurs, etc...
    les rroms, on ne s'y intéresse pas le moins du monde, on les méprise, et quand quelqu'un s'en prend à leurs gosses, les empêche d'aller à l'école (un petit arabe ou un petit noir, on le laissera aller à l'école, un petit rrom, quasi aucune structure ne voudra de lui, par une peur imbécile, ce qui fait que les 3/4 du temps, ce sont des profs bénévoles qui iront leur apprendre au campement), tout le monde s'en tamponne.
    ça n'excuse pas les délits d'une partie d'entre eux, mais que de lieux communs et de clichés sur ce peuple, c'est fou.
    Pour ma part, je ne vous traiterai de rien, mais les opinions doivent être une histoire d'expérience, il faut croire.

    RépondreSupprimer
  11. Ouest France nous apprend que ce préfet est costarmoricain. Ils aurient mieux fait de leur refiler gh (je m'interdis d'écrire son nom en entier), ça aurait fait plaisir à beaucoup de loudéaciens.

    RépondreSupprimer
  12. Elmone,

    Toute sa stratégie... Avec l'immigration, il vire 25000 gugusses par an et les électeurs sont contents...

    Didier,

    La révolution des beaufs ?

    Poison,

    Tu rentres justement dans la caricature que dénonce Didier. Tous les bretons ne sont pas alcooliques. Il n'empêche qu'il y a un problème d'alcoolisme en Bretagne bien supérieur qu'au Plessis-Hébert.

    Je ne suis pas sectaire...

    Si un journal titre "Un problème d'alcoolisme en Bretagne", personne n'y verra de scandale.

    Si un journal titre "Un problème de vols dans les village qui accueillent des manouches", il aura le droit à un procès par la Halde...

    RépondreSupprimer
  13. Guy,

    Tu voudrais envoyer Gégé en Isère ? Les pauvres...

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Avec tous ces commentaires, j'ai oublié le sujet du billet !

    Didier Goux : certes mais le prévisionnisme de catastrophe, c'est pas un argument. Votre raisonnement tient debout mais vous le sapez en montrant votre effroi de ce qui pourrait arriver. Dommage ça décrédibilise l'ensemble en révélant par trop la structure de votre pensée !
    :-))

    -------
    J'aimais bien l'article du Monde qui rappelait combien de "guerre à la délinquance" nous a déjà lancé le petit caporal de Neuilly. Eloquent ! :-))

    RépondreSupprimer
  16. Poireau,

    Oui, l'article du Monde est rigolo, je voulais le détailler, hier, mais j'ai eu la flemme...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...