01 juillet 2010

Petit moment de solitude...

J’ai manqué à tous mes devoirs, ce matin, je n’ai pas fait la grève de Radio France : mon radio réveil était branché sur France Info. Du coup, je suis tombé sur un reportage qui m’a à moitié (seulement, hein…) retourné. Il portait sur la solitude, sujet qui me touche beaucoup, étant impressionné par le nombre de types, autour de moi, qui vivent seuls. Qui meurent seuls, aussi, j’en fais suffisamment de billets.

Un point m’a vraiment surpris : c’est ma classe d’âge, la quarantaine, qui est la plus concernée par le problème. Doublement touché, donc, puisque je vis seul. Mais pas à l’abandon. Il faudrait réécouter le reportage mais je crois que 10% des quadragénaires sont « solitaires ».

L’autre point à retenir n’a rien de surprenant mais on a tendance à ne pas étaler tous les aspects sur le même papier : le niveau de vie joue beaucoup dans cette solitude. C’est presque évident mais le manque de revenus empêche d’avoir une vie sociale. Forcément, avec 1000 euros par mois, il ne vous reste plus grand-chose à dépenser au bistro (ou ailleurs…).

Pas de billet politique pour moi ce matin (premier du mois oblige…) mais une certaine mélancolie…

15 commentaires:

  1. Mais enfin ! Un petit coup de mou dans la corde à noeuds ? Il fait se ressaisir mon ami et ne pas plonger dans la mélancolie. L'été est là, les filles sont belles et les bières de plus en plus fraîches.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens on a écouter la même chose ce matin, c'est vrai que ce reportage sur la solitude au réveil ça fait quelque chose...

    RépondreSupprimer
  3. T'es le moins solitaire que je connaisse

    RépondreSupprimer
  4. Yann,

    Tu n'y es pas, j'ai une réunion qui m'oblige à partir dans trois minutes et j'avais à faire les bilans des blogs sur PLA...

    Pazmany, Dorham,

    On a de bonnes sources !

    Disp,

    Je ne suis pas solitaire !

    RépondreSupprimer
  5. Pareil, c'était l'info sur toutes les radios ce matin ! pourquoi ? on est pas assez tristes comme ça ! peut être pour nous convaincre que le travail même jusqu'à 80 ans, est un lien social qui mériterait d'être conservé !
    courage mes frères solitaires !

    RépondreSupprimer
  6. J'avais commencé, ce matin, à écrire un billet sur le sujet aussi. Ta mélancolie me touche.

    j'ai entendu ce reportage aussi. Pas sur France Info, mais le sujet reste le même. Douloureux. Je me rends compte que je suis un privilégié, et des fois ça fait du bien aussi de s'en rendre compte...

    Joli billet de ta part

    RépondreSupprimer
  7. Joli sujet, billet d'un matin chagrin?
    Est-ce que la solitude n'est pas le propre de toute créature consciente? Ceux qui ont une vie sociale riche peuvent en réduire l'impact, et à l'inverse les plus démunis y baigner jusqu'à l'étouffement, mais plus on vieilli plus le réduit de solitude qui nous habite tous s'agrandit: on naît seul —on s'en fout parce que c'est oublié—, on meurt seul, et le degré de solitude qui nous attend à ce moment, indécis, ne cesse de croître en importance avec le temps.

    RépondreSupprimer
  8. je te recommande la lecture de cet article paru ce matin :

    La solitude frappe près d'un Français sur dix
    http://www.metrofrance.com/info/la-solitude-frappe-pres-d-un-francais-sur-dix/mjga!gtUAcdiWE7JY/

    RépondreSupprimer
  9. On écoute la même chose! Et moi je suis maso : je l'ai écouté 2 fois ce reportage !
    :^)
    Bon, je vais prendre mon pastis pas loin du Vieux Port !
    (Pas tout seul, ouf!!!)

    RépondreSupprimer
  10. Ça vous apprendra à écouter des radios de merde, tous autant que vous êtes !

    RépondreSupprimer
  11. C'est quoi, ce Didier (mauvais) Goux !?

    RépondreSupprimer
  12. Scouti,

    Ouais, pas très bon pour le moral !

    FalconHill,

    Ouais, c'est étrange.

    Le Coucou,

    Non, pas chagrin comme je le disais plus haut. Je fais un constat brut. Je ne suis pas philosophe, comme toi. Ce qui me surprend, en fait, c'est de considérer que c'est dans ma classe d'age (40 - 50) qu'il y a le plus fort taux de solitude alors que je m'imaginais le contraire...

    Meclalex,

    Oui, c'est énorme.

    Gildan,

    Bon apéro.

    Didier Goux,

    Vous écoutez toujours Radio Londres ? Pour un nazi, ça fait louche...

    Philippe,

    Tu ne le connais pas encore ? Pourtant il t'avait consacré un billet...

    RépondreSupprimer
  13. Il y a bien sûr cette solitude qui meurtrit mais en même temps, j'ai toujours du mal avec le fait de souffrir d'être avec soi-même uniquement. Faut-il ne pas s'aimer du tout pour en arriver là…
    :-)

    [Je ne veux pas dire qu'il faille s'aimer tellement qu'on aime à rester avec juste soi-même ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  14. Poireau,

    C'est compliqué. J'ai vu un reportage avec une petite dame de 40 ans, seule avec trois mômes, un revenu dérisoire, moche comme un cul. Elle n'avait aucune vie sociale, pas le temps, aucune solution pour garder les gamins.

    C'est comme ça que j'ai compris que, oui, la tranche des 40 - 50 ans pouvait être sujette à plus de solitude : c'est là qu'on a fait des gamins puis divorcé...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.