31 juillet 2010

Bien qu'habitant le Kremlin (Bicêtre), je ne suis pas Moscovite

« En 2002, 82 % des Français ont rejeté ce discours de stigmatisation et d’exclusion. Ce n’est pas pour le voir réapparaître, huit ans après, dans la bouche du président de la République. »

C’est Pierre Moscovici qui le dit dans son dernier billet de blog. Il l’avait twitté, hier, et j’étais tombé dessus en attendant mes camarades pour le Kremlin des Blogs improvisé par Mip. Donc je ne ferai aucun compte rendu (à part qu’on a fini à 2h30…).

Je suis toujours consterné quand je vois un politicien chercher une petite phrase à glisser et se planter lamentablement et broder autour des chiffres.

Je rappellerais uniquement que Lionel Jospin ayant fait 16%, on peut en conclure que 84% des français ont voté contre lui. Quinze jours plus tard, on se précipitait pour voter pour Jacques Chirac, tellement nous avions honte de ce qui était arrivé, ce 21 avril. Quelques mois plus tard, nous avions honte de notre propre vote, d’avoir cédé à une précipitation officiellement républicaine alors qu’il aurait fallu s’abstenir. Tout simplement.

De toute manière, Jean-Marie Le Pen n’aurait pas été élu et tant bien même il aurait été élu, il n’aurait jamais eu une majorité pour gouverner. Nous avons été ridicules, sur ce coup. Cinq ans après, Nicolas Sarkozy gagnait une élection qui était imperdable pour la gauche. Et maintenant, Nicolas Sarkozy est toujours Président de la République, l’insécurité croit tous les jours.

Et Pierre Moscovici s’indigne. « Affirmer un lien de causalité entre immigration et délinquance est ignoble. » Il a probablement raison, c’est ignoble, on attend autre chose d’un Président de la République. Cela dit, j’aimerais bien voir les stats.

En fait, non. Je m’en fous. La gauche doit arrêter de tenir ce genre de discours. On s’en fout de convaincre notre propre camp de l’ignominie d’un Chef de l’Etat : il l’est déjà. Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est aller chercher les 5 ou 6% de voix des retraités qui pourraient être tentés de voter à nouveau pour celui qui est responsable de la sécurité de notre pays depuis 8 ans.

Il a échoué. Et nous, on continue à passer pour des guignols.

Il faut répondre à Nicolas Sarkozy par du concret. Tiens ! Dans son discours, hier, il annonce des « peines planchers » de 30 ans pour les tueurs de flics. Belle annonce ! Comme si un type assez givré pour penser à en dézinguer un autre s’occupait de la durée de la peine qu’il risquait avant de passer à l’acte !

On nous prend pour des guignols et on laisse faire. J’imagine très bien un gars comme l’Hérétique qui n’est pas Sarkozyste mais n’est jamais le dernier à vouloir punir se réjouir de ce type de mesure. Comme si elle allait changer quelque chose.

Il faut rappeler aux français que Nicolas Sarkozy a échoué en matière de sécurité, qu’il nous pond des lois dès qu’un truc se produit mais sans jamais donner les moyens aux forces de l’ordre de faire leur boulot. Au contraire, on leur demande du chiffre, du chiffre, du chiffre, … Alors ils produisent des stats. Un peu plus et on aurait plus de policiers à calculer des indicateurs qu’à patrouiller, sur le terrain.
Et Pierre Moscovici s’offusque, pousse un cri indigné qui ravira la vieille rombière sympathisante qui lira ses propos dans Libération, peinardement assise en terrasse de la Comète parce que le bistro est branché.

Pendant ce temps, l’électeur vieillissant et indécis se dira « ils font chier à gauche, très forts pour dénoncer des conneries mais jamais dans l’action. »

J’en parlais avec un copain au KdB, hier. Il est de la même tendance que Mosco, au PS, je ne vais donc pas dire de qui il s’agit au cas où l’on me lise. J’étais affligé, il ne me laissait pas en placer une, persuadé que l’électeur attend qu’on lui dise : « En 2002, 82 % des Français ont rejeté ce discours de stigmatisation et d’exclusion. Ce n’est pas pour le voir réapparaître, huit ans après, dans la bouche du président de la République. »

Il m’engueulait ! « Mais tu ne connais rien à ce qu’attend l’électeur ! »

Ben si. Et c’est le problème du Jospinien de base, devenu DSKiste par la force des choses. Tellement persuadé de connaître mieux l’électorat que les autres qu’il n’en ouvre pas les yeux.

En 2012, il y a deux tours à franchir. Le temps est venu de sortir les doigts de son cul : on ne gagnera pas une élection en stigmatisant un gugusse en l’accusant de stigmatiser je ne sais quoi. On gagnera une élection en montrant qu’il a échoué et en prouvant que nos propositions sont les meilleures.

Bordel. Si je puis me permettre. Et l'autre : "J’appelle solennellement tous les républicains de ce pays à dénoncer avec la plus grande énergie ces propos, et à s’unir pour combattre ensemble, par delà les différences de sensibilité, les mesures que ces propos pourraient inspirer."

On était au bord du gouffre, on a fait un grand pas...

35 commentaires:

  1. Le genre de discours qui me ferait croire en la gauche... (je dis pas ça pour rire ou pour me moquer, je le pense vraiment...)

    Non, très bon billet. Si tes copains et les gens plus haut dans ton camp te lisent et en prennent de la graine, ça sera difficile pour le camp d'en face, qui théoriquement devrait être le mien...

    Bon weekend, bonne vacances

    RépondreSupprimer
  2. Billet remarquable. Mais pour prouver que les propositions de la gauche sont meilleures (dans ce domaine précis), il y a encore du travail et il convient de croire aux miracles, sinon...

    La dernière phrase que vous citez du gugusse est extraordinaire de j'aligne-des-mots-pour-ne-rien-dire.

    RépondreSupprimer
  3. PAN ! Bien envoyé : du concret et pas de blabla compris par 34000 personnes seulement.

    Sinon tu peux rajouter : est ce que le délinquant/criminel va regarder sa nationalité avant de commettre son délit : bien sûr que non.
    Ca aura le même résultat que la fameuse loi d'interdiction d'occupation des halls d'immeubles : 10 fois par an.

    Après tout ce vacarme permet de masquer un truc: l'UMP a supprimé des postes de policiers, fermé des commissariats.

    ils en ont fermé 3 dans mon 20e , là où la mamie a été cramée par une fusée , et depuis 1 an on constate des trucs en tout genre et plus bcp de flics dans la rue.

    Je connais une gendarmerie à 20 km de meaux (copé) qui a été vidé de 50% de ses effectifs : et pan ! 3 mois après début de bordel. et que disent les gendrames en OFF : Copé a fait stationner un car de CRS a meaux, donc les fouteurs de merde (les fameux sauvageons que la gauche bobos ignore) se deplace plus loin : chez eux.

    Hop j'ai mon billet :o)

    Merci Jegoun influenceur.

    RépondreSupprimer
  4. bien dit !!! en fait tu l'as fait le compte rendu ;) enfin surtout du debut de la soirée !

    RépondreSupprimer
  5. Bon, maintenant que tu as reçu l'onction de tes lecteurs de droite, permets moi de te dire un truc :
    je suis d'accord avec toi sur tout, même quand tu demandes à voir "les stats" et que finalement non, tu t'en fous. Moi aussi parfois je suis tenté de voir les stats, bien qu'il n'en existe pas dans le sens ethnique du terme (parce que c'est bien de cela qu'il s'agit, corrige moi sinon). en fait ces stats nous donneraient à croire que certaines personnes poseraient plus de problèmes que d'autres et qu'à notre insu, on risquerait de donner raison à NS dans ses déductions à la con. Seulement la grosse différence, c'est qu'un type de gauche tenterait, lui d'apporter des solutions dans une réflexion plus globale n'allant pas dans le sens unique de la répression. Et c'est la toute la différence.
    Flatter le caractère xénophobe pour produire le rejet ou bien tâcher de mener un travail de construction sociale, c'est la question qui se pose. On sait ce que veulent les uns, on ne sait pas de quoi sont capables les autres.
    Je crois que j'ai épuisé mon stock de violons, je vais aller pisser ailleurs!
    Je sais, j'ai été long :)

    RépondreSupprimer
  6. Oui je suis d'accord, il faut que la gauche puisse convaincre aussi sur ce sujet, mais il est intolérable de supporter les amalgames de Sarko, ses discours extrémistes, etc. Je crois qu'il faut aussi les dénoncer...

    RépondreSupprimer
  7. Haka, dire qu'on est d'accord avec Nicolas, c'est mal et ça le salit le pauvre Nico ?

    Je te pose, parce que le début de ton commentaire... comment dire...

    RépondreSupprimer
  8. Oui .... En fait tout cela est la pierre angulaire de notre société.Les stats ethniques sont interdites. Et on a un Président qui stigmatise les arabes, les roms, .....
    Sur quelle base ??? On sait pas.
    Maintenant, on sait ou on se doute qu'il y a de franges de la population qui sont à problème ...
    Mais je ne suis pas sûr que ce soit le rôle du Président de les stigmatiser
    Le seul objectif que le Président a pour la nation, c'est de se faire ré-élir.

    RépondreSupprimer
  9. Jean-François Perrin31 juillet, 2010 12:56

    A absolument rapprocher avec le choix du candidat pour 2012 et donc choisir LE potentiel vainqueur contre Sarkozy (et il n'y en a que 2 : Aubry ou Strauss-Kahn. Les candidatures des autres seconds-couteaux : Hollande, Royal, Valls etc., hors concours, ne suscitant avant tout qu'une grosse hilarité)

    RépondreSupprimer
  10. Continuez à «ne pas stigmatiser», comme vous dites si drôlement, dans votre novlangue pavlovienne, et vous allez vous retrouver avec Marine Le Pen au second tour.

    Et kicéki rigolera bien, en vous voyant aller piteusement déposer dans l'urne votre bulletin Nicolas Sarkozy, pour "sauver la démocratie" et "faire barrage au fascisme", comme lors de la grande clownerie de mai 2002 ?

    RépondreSupprimer
  11. Faucon, j'ai toujours cru que tu étais de droite. Tu sais , c'est pas bien grave et ça ne te salit pas non plus, du moment que tu critiques toi aussi NS .

    Onction est un mot peut-être inapproprié, je dirais alors : approbation, mais ça enlève le côté charme du second degré. Dommage.

    RépondreSupprimer
  12. Haka, je suis de sensibilité de droite. Mais ton début de commentaire me semblait assez désagréable à mon égard. Impression que je salissais Nicolas, et qu'il fallait vite que des commentateurs de gauche arrivent pour "nettoyer" l'endroit, pour reprendre du vocable sarkoziste.

    Et je trouvais que ton commentaire manquait sérieusement de "tolérance" à l'endroit de ceux qui peuvent avoir une sensiblité différente. Et qui n'en sont pas pour autant bon à jeter à la poubelle...

    Je n'ai pas à me sentir sale ou salit. Je critique Sarkozy quand je pense devoir le faire. Et je critique cette gauche moralisatrice et donneuse de leçon quand je le pense aussi.
    Et cette gauche qui reprend la facile comparaison "Sarkozy = Le Pen" me parait très critiquable.

    Enfin, c'est son problème. Et je crois que Nicolas l'a bien mis en avant...

    RépondreSupprimer
  13. Et moi je propose que le verbe "stigmatiser" soit interdit sur les blogs !
    Parce que c'est le propre des politiques d'aujourd'hui, allez paf, on sort un super mot qui sonne bien "stigmatiser", on le met à toutes les sauces (tant que c'est contre le président de Droite, le vilain Nicolas Sarkozy)
    J'ai quand même un peu l'impression que certains qui sont venus commenter en disant qu'il fallait un discours avec du concret qui ne se contente pas de s'attaquer aux concurrents font précisément l'inverse...

    Sinon, bon article, même si je trouve que c'est juste la logique de la politique que de faire "triompher" les idées les meilleurs. Ce sont nos politiciens qui ont transformer ça en une bataille à coups d'attaques eprsonnelles.

    RépondreSupprimer
  14. Ce n'est pas parce que je suis de gauche que je dis que Sarko tient des propos empruntés à Le Pen, c'est simplement parce que c'est le cas !

    C'est lamentable, limite condamnable juridiquement, un peu comme les propos d'Hortefeux...

    Mais ils nous ont tellement habitué à l'inacceptable...

    RépondreSupprimer
  15. Ce qui ressort de ce (brillant) article c'est aussi qu'il ne faut pas d'un candidat CONTRE Sarkozy mais d'un candidat (même avec des couettes) POUR la République !
    :-))

    [Ils devraient t'embaucher comme conseiller mais je sens que ça risque de trop empiéter sur le temps de bistrot ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas,
    Ca fait des mois que je critique la gauche pour son manque de"créativité" et de propositions concrétes, mais je suis rarement entendu( double snif )

    Ton billet me fait donc grand plaisir !
    Tu crois qu'ils vont t'entendre à Solferino ?

    Bon week end à toi

    RépondreSupprimer
  17. Falconhill : ce n'est pas une impression que vous avez eue : M. Haka voulait VRAIMENT dire ce que vous avez compris. Que des gens comme vous (et encore bien pis : comme moi) commentent chez Nicolas sans l'insulter ou lui vomir sur les pompes jette en quelque sorte une ombre de suspicion sur lui. On se demande, du coup, s'il pense encore "correctement".

    Le même Haka se trahit d'ailleurs bien naïvement dans son second commentaire, lorsqu'il vous ACCORDE le droit d'être de droit (bien aimable, ce garçon, bien tolérant...), du moment que vous tapez sur Sarkozy.

    Je trouve cela délicieux... très frais...

    RépondreSupprimer
  18. Faucon, à force de vouloir lire entre les lignes, tu en oublies de les lire.

    RépondreSupprimer
  19. Haka, peut être les lignes ne sont pas très claires aussi... (mais j'espère bien avoir mal compris, cela serait très bien).

    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  20. Très bon billet Nicolas, comme d'hab'!!! Il reste un sacré boulot à faire d'ici 2012!!!! moi, femme de gauche, je dis DEHORS, les MOSCOVICCI, DSK, AUBRY , VALLS, peut-etre pas HOLLANDE, car malgré tout, je l'aime bien, c'est comme Mme ROYAL, je l'aime bien aussi.....mais on va en reparler !!!!!

    RépondreSupprimer
  21. Je trouve que la gauche est à nouveau assez peu audible depuis quelques : la droite aurait-elle brouillé l'écoute.. (muhuhuhuhuh)

    RépondreSupprimer
  22. Salut Nicolas

    Tu te trompes. Sarkozy fait du vent. Pourquoi pour les policiers plus que d'autres ? Et avant d'appliquer des peines plancher, il faudrait déjà appliquer les peines tout court, à commencer par les peines mineures.
    Non, le discours de Sarko ne me leurre absolument pas.
    Contrairement à ce que tu penses, je ne suis pas forcément pour des peines lourdes, en revanche, je souhaite que les sanctions soient appliquées et immédiates.

    RépondreSupprimer
  23. En 2002, j'etais encore de gauche, je me suis abstenu. Et fait lyncher par mes "amis" de gauche pour ne pas avoir voté Chirac.

    Finalement, ça m'a aidé à me détacher pour de bon des donneurs de leçons.

    RépondreSupprimer
  24. @Pierre Chappaz
    ah, alors, vous êtes un authentique gauchiste, vous, en fait !

    RépondreSupprimer
  25. @Pierre Chappaz

    Euh, en fait, vous parlez du 1er ou du second tour de l'élection ?

    RépondreSupprimer
  26. Bordel ! 28 commentaires et je n'ai encore répondu à personne. Merci à tous ! Sincèrement.

    Je ne vais pas faire de réponse individuelle, contrairement à souvent. La flemme en se dimanche matin.

    Je vais juste souligner deux ou trois trucs.

    Captain,

    FalconHill a raison : j'ai relu trois fois ton commentaire avant de supposer comprendre ce que tu voulais dire.

    Stef,

    Dénoncer ne suffit plus.

    Anonyme,

    Merci pour le compliment mais j'ai presque envie d'effacer ton commentaire : il faut que tout le monde bosse ensemble, et si Titine a le vent en poupe, il faut l'encourager.

    Pierre,

    Ouais... Se détacher des donneurs de leçon...

    RépondreSupprimer
  27. Super billet. Rien à ajouter aux autres commentaires !

    RépondreSupprimer
  28. Merci !

    (comme ça, j'aurais répondu à quelqu'un...).

    RépondreSupprimer
  29. Allez si une remarque quand même ... ce ne sont pas seulement les 5% de vieux qu'il faut aller chercher, c'est aussi les abstentionnistes jeunes et/ou pauvres. Mais le raisonnement reste le même.

    RépondreSupprimer
  30. Romain,

    Oui ! Je caricaturais juste un peu "la cible privilégiée" de NS...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.