12 janvier 2011

Le score du FN

A l’occasion du congrès du FN qui se tient à Tours, des blogueurs protestent (Gaël, lui, s’émeut encore aujourd’hui du bouclage de la ville. Ils habitent ce patelin, je comprends leur émotion. Au Kremlin-Bicêtre, on a plus souvent des congrès du MRC (notre maire en étant le Président) que celui du FN (malheureusement plus connu que le MRC qui est le parti politique de Jean-Pierre Chevènement).

Il y a quelques temps, j’avais déclaré chez Rimbus, en commentaire à un vieux billet, que je me foutais du score du FN. Il l’avait twité, retiré du contexte. Une blogueuse s’était alors fâchée, m’avait viré de ses abonnements Twitter et, comme je l’ai constaté plus tard, viré des potes Facebook ce qui m’a beaucoup amusé.

Je suis préoccupé par la montée des thèmes d’extrême droite, le score du FN me préoccupe en effet assez peu. Le seul truc qui me dérange est la montée du racisme et de toutes les abominations que peut porter le FN.

Mais le FN est un parti politique. Il a le droit de tenir un congrès. Que les blogs locaux s’en émeuvent est normal.

Mais les blogs gauchistes feraient mieux de s’émouvoir du sondage du jour. « 22% des sondés se disent en accord avec les idées défendues par le FN. » C’est énorme et c’est largement supérieur au score de Jean-Marie Le Pen en 2002. Vous allez au bistro, il y a un client, le patron, le loufiat et le cuistot, statistiquement, vous êtes à peu près sûr de trouver un électeur ayant de la sympathie pour le Front National. Ca n'est pas le cuisinier : il est Sri-Lankais.

Mais ce n’est rien.

« L'adhésion aux idées du FN est surtout en nette progression chez les sympathisants du parti majoritaire, 35% envisageant des alliances. »

Vous avez ainsi dorénavant plus d’un électeur UMP sur trois qui pensent que des alliances sont souhaitables. Après, on s’étonne de certaines actions de communication, l’Identité Nationale, et tout ça.

« Presque la moitié estiment « qu'on accorde trop de droits aux musulmans ». Chez les sympathisants de droite, ce chiffre monte à 72%. »

Quels droits sont accordés aux Musulmans ? Près de trois personnes sur quatre, à droite, s’imaginent que les Musulmans ont des droits particuliers qu’on leur laisserait. Sont-ils seulement capables de citer les droits accordés aux Musulmans qui ne sont pas accordés aux membres d’autres religions.

« Le parti majoritaire ne compte pas pour autant se laisser passivement dépouiller de son électorat. L'adjoint de Jean-François Copé à l'UMP, Marc-Philippe Daubresse, prépare actuellement une « note stratégique » sur les thèmes propres au FN, dont « le choc des civilisations, l'euro et l'immigration ». »

Pour ma part, je préfère un FN avec un score à deux chiffres qu’un parti majoritaire avec une majorité des membres adoptant les thèses du FN.

Il est plus scandaleux de voir l’UMP reprendre les thèmes du FN et les populariser que de voir le FN tenir un congrès.

Cela dit, chers amis Tourangeaux, je boirai un coup à votre santé pendant ce congrès. Mais au Kremlin-Bicêtre, nananère.

62 commentaires:

  1. elle devrait surtout interroger ceux et celles qui pensent qu'une simple alternance politique entre UMP et PS, entre néo et social-libéralisme permettra de se débarrasser du FN...

    RépondreSupprimer
  2. Assez d'accord avec ton analyse (ceci dit, voir une meute de bouledogues déferler sur ta ville, c'est jamais très agréable...)

    RépondreSupprimer
  3. Oui, le congrès du FN m'emmerde plus pour les mesures de sécurité et la création d'une zone sécurisée autour de la salle du congrès en plein centre-ville...

    Pour ce qui concerne la sur-médiatisation provoquée (et entretenue) en partie par la gauche, je ne suis pas sûr qu'elle soit très productive... Les militants et sympathisants frontistes vont encore pouvoir se victimiser à peu de frais :-/

    RépondreSupprimer
  4. Jacques Etienne12 janvier, 2011 20:49

    Je trouve votre analyse intelligente et raisonnable. Choses qui m'étonnent toujours chez quelqu'un de gauche...

    RépondreSupprimer
  5. Enfin si c'est Gollnisch qui se présente aux Présidentielles, pas de soucis, le Fn ira pas bien loin

    RépondreSupprimer
  6. tu me connais (j'ai réussi à t'entraîner dans une manif se terminant par des charges de CRS) je ne peux pas laisser passer ce Congrès sans réagir, c'est comme ça.

    et très honnêtement ce n'est pas la présence d'opposants au congrès du fn qui fera monter son audience. C'est la récupération de ses thèses nauséabondes basées sur la peur de l'"autre" par l'UMP de Sarkozy qui tient ce rôle.

    RépondreSupprimer
  7. En fait je suis d'accord et avec Nicolas et avec Gael : Avec Nicolas car oui c'est bien plus scandaleux de voir les thèses frontistes reprises par l'Ump et ses adhérents.

    Avec Gael, car ça me fais chier de voir ce congrès dans mon patelin, de voir les mesures prises pour ce rassemblement nauséabond.

    Et comme le dts Gael, ce n'est pas les manifestations qui feront monter le score du FN, mais ça permet au moins de rappeler que ça ne sera jamais un parti comme un autre.

    RépondreSupprimer
  8. C'est pour cela que l'UMP se durcit, MAM devient exportatrice de sécurité vis à vis des dictatures du Maghreb.

    RépondreSupprimer
  9. Et comme disait je crois La Roche faux cul : " Gardons nous de dispenser notre mépris tant sont nombreux les nécessiteux" .....

    RépondreSupprimer
  10. Ce sont toujours les anonymes qui se croient les plus intelligents. Couic, le commentaire.

    Disp,

    Oui. Ca aura peut-être une réussite électorale mais c'est une erreur politique : ça renforce une droite populiste... Ca ne fera pas avancer la France...

    Matfanus,

    On est d'accord mais le FN est déjà un parti comme les autres. Il représente 20% des électeurs. A le diaboliser, on ne renforce que l'UMP... et le FN, qui récupère les scrutins populaires, par lutte contre l'UMPS...

    Gaël,

    Je te connais....

    "ce n'est pas la présence d'opposants au congrès du fn qui fera monter son audience" non, bien sur. Mais c'est le cumul d'action contre le FN qui fait monter son audience. La gauche ne s'occupe plus des ouvriers, elle lutte contre le FN. Donc l'ouvrier se radicalise.

    Val,

    On en sait rien. De toute manière, le FN ne sera pas au pouvoir. Un concours de circonstance peut le voir au deuxième tour, voire gagner, mais il n'aura pas le parlement. Ce qui compte, c'est le long terme. MLP a une très bonne image, maintenant, elle va recueillir des scrutins, pas des adhésions...

    Jacques,

    Si vous trainez sur ce blog, vous saurez que je suis coutumier de ce genre de prises de position.

    Dada,

    Tu as raison. C'est ce que j'essayais de répondre à Gaël et Matfanus ci-dessus.

    MHPA,

    Oui, et je les comprends aussi !

    DPP,

    Dans ton analyse tu as tout faux. C'est la gauche de la gauche qui en premier défend l'étranger, le Musulman, ... montrant ainsi que la gauche ne s'occupe plus des ouvriers mais uniquement des "bonnes causes". C'est l'électorat de la gauche de la gauche qui est parti au FN, pas celui du PS, avec ses employés, ses fonctionnaires et ses cadres bobos.

    Tu ne lutteras pas contre le FN avec les arguments du FN : "l'UMPS".

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas,

    Oui, c'est un billet intelligent. Le problème, ce n'est pas le FN en soi, on ne va pas nous refaire le coup de 2002. Nous savons maintenant que son accession au pouvoir n'est pas envisageable. Pas aujourd'hui en tout cas, ni demain vraisemblablement.

    En revanche, en effet, les idées du FN contaminent lentement au-delà de son électorat. A l'UMP bien sûr (il suffit de prendre pour exemple des types comme Estrosi ou Hortefeux) mais également partout ailleurs. C'est le résultat d'absurdes confusions bien souvent.

    J'ai reçu il y a quelques temps un "powerpoint" de ma tante (franchement raciste mais qui ne vote pas FN, tu vois...) : il y était mentionné que l'immigration illégale dans certains pays (Venezuela, Cuba, Iran, Corée du Nord (et j'en passe)) valait aux contrevenants (sic) des peines terribles. En France, disait le poxerpoint, cela te vaut une carte de séjour, des allocs, des aides, des cartes de crédit (???), etc.

    C'est ahurissant ce que les gens imaginent. Tu auras beau leur expliquer que ce n'est pas vraiment la réalité, mais ils t'expliqueront qu'ils ne sont pas dupes et que c'est toi qui es dans l'aveuglement volontaire.

    On n'est pas sorti de l'auberge et je crois, plutôt que de hurler comme des bêtes à chaque fois que le FN tient congrès (en effet, il en a le droit, nous vivons encore dans une démocratie et nous n'avons (fort heureusement) pas décidé d'interdire ce parti) il faudrait plutôt réaffirmer certaines choses simples qui font le socle des valeurs de gauche. Expliquer plutôt que beugler. Affirmer plutôt que réagir. Plus la gauche paraitra calme et sereine sur ces questions, mieux elle sera à même de lutter contre la popularisation de ces idées.

    (quant à ta copine de FB, hahaha... FB... j'te jure...)

    RépondreSupprimer
  12. Jacques Etienne vient de nous dire que la raison et l'intelligence étaient de droite. Là, c'est moi qui me marre.

    RépondreSupprimer
  13. Dorham,

    Je n'ai pas reçu de mail pour ton premier commentaire, je vais donc répondre au deuxième (et revenir après).

    Moi aussi j'ai rigolé en lisant Jacques Etienne mais finalement, j'ai interprété ses propos autrement : il n'a pas dit que l'intelligence était de droite mais que beaucoup de blogueurs de gauche disaient des conneries (alors qu'il y a beaucoup moins de blogueurs de droite...).

    RépondreSupprimer
  14. Dorham,

    J'ai lu ton premier commentaire : pas grand chose à ajouter. Tu as raison, il faut expliquer au lieu de beugler.

    Par exemple... Je ne sais plus si c'est France Soir ou le Parisien qui expliquait hier ou avant hier que la Normandie faisait venir des milliers d'immigrés pour construire les centrales nucléaires alors qu'il y a 180 000 chômeurs dans le coin. Il faudra expliquer aux électeurs du FN qui les fait venir... et que dans le programme économique du FN, rien ne s'oppose à ces multinationales...

    RépondreSupprimer
  15. Exactement. C'est comme cette façon qu'ont les réacs de beugler à propos de la mondialisation, comme si la mondialisation était le fait de l'immigré, comme si la gentille Marine, ou qui que ce soit, allait pouvoir stopper le processus avec ses petits bras musclés.

    Je suis amusé de constater qu'au FN, on prône le protectionnisme alors que c'est quasiment un réflexe d'extrême-gauche.

    RépondreSupprimer
  16. Et vice versa, Dorham, vice versa...

    Cela dit, j'étais amusé par des propos de Fredi, hier, sur le blog de Didier, qui ronchonnait après les libéraux sans même se rendre compte que la politique économique du FN est très libérale tout en affichant un protectionnisme...

    RépondreSupprimer
  17. Exactement. Fredi ne se rend même pas compte non plus qu'il fraie avec des gens qui pensent que, de toute façon, la pauvreté et la misère d'une partie de la population sont inhérentes à la société elle-même et qu'on ne peut rien y faire. C'est comme ça, nous sommes des animaux, y a des faibles et des forts. Le nombre de gens qui se tirent une balle dans le pied en glissant vers les extrêmes, ça fiche les jetons.

    Je pense aussi à Carine, très typique de l'individu qui devient très lentement d'extrême-droite. Lorsque les extrême parviennent au pouvoir, ce sont ces gens là qui, en premier, se font broyer.

    RépondreSupprimer
  18. Ca a un côté déprimant (pas plus et pas moins d'ailleurs que les blogueurs d'extrême gauche qui ne se rendent pas compte qu'ils tapent leurs billets de blog sur un PC fabriqué dans le tiers monde et vendu par une multinationale par l'intermédiaire d'une autre).

    Ils constatent une dégénérescence de la France à longueur de propos et s'enfoncent dans des systèmes politiques qui en fait qu'accélérer leur propre déclin.

    RépondreSupprimer
  19. "(pas plus et pas moins d'ailleurs que les blogueurs d'extrême gauche qui ne se rendent pas compte qu'ils tapent leurs billets de blog sur un PC fabriqué dans le tiers monde et vendu par une multinationale par l'intermédiaire d'une autre)."

    Oui. Ahurissant, ça, je me fais la réflexion depuis des lustres...

    RépondreSupprimer
  20. "bonjour, j'ai bien aimé ton texte, je l'ai lu jusqu'au bout et je trouve qu'il mérite un commentaire"

    RépondreSupprimer
  21. "Le FN n'arrivera pas au pouvoir..."
    le ciel vous entende !
    Ce n'est pas avec des incantations que ça va marcher.
    Marine Le Pen rend le FN acceptable, respectable, bon enfant. Regardez la différence avec son père: quand lui évoquait la deuxième guerre, c'était avec des dérapages antisémites sordides. Quand elle l'évoque, elle, c'est pour faire le parallèle entre prières de rue et occupation, donc affirmer clairement que l'occupation était une mauvaise chose. Si on écoute la radio, la télévision, elle est cent fois plus correcte, logique et moins à droite qu'un Hortefeux, par exemple.

    RépondreSupprimer
  22. Il ne faut pas s'horripiler de ce que dit le FN quand il parle de l'islam et de l'immigration, mais en parler calmement, en débattre. Il y a toujours quelque chose de vrai et de déplorable dans ce que dit Marine Le Pen quand elle parle d'islamisation, de laïcité, d'abus divers. Et il y a presque toujours un moment où le discours se tord et se simplifie, pour arriver à "votez pour moi". C'est là qu'il faut commencer à réagir, pas quand elle parle de faits incontestables, et tellement contestés parce que c'est le FN qui en parle.

    Voyez le procès de Zemmour, et les réactions que provoque la lettre de Chevènement, qui dit que lui aussi a remarqué qu'il passe au tribunal davantage de personnes dont les noms ont une consonnance plus africaine qu'européenne. Juste dire cela vous attire l'hostilité, les "tu empruntes les thèses nauséabondes du FN," etc.
    Maitre Eolas ne disait pourtant pas autre chose sur son blog, aussi.

    RépondreSupprimer
  23. Suzanne,

    Cette calamité nous tombera peut-être dessus, à long terme, mais nous n'y sommes pas encore, c'est précisément pour cela qu'il faut réaffirmer, réexpliquer. Le temps de l'anti-FNisme bêta est derrière nous. Cela ne marche pas, d'autant plus si ça consiste à nier des évidences et dire que notre société est merveilleuse et magnifique comme elle est.

    Merde, il va falloir que la gauche redevienne de gauche...

    RépondreSupprimer
  24. Nos commentaires se sont croisés et s'accordent, comme par magie...

    RépondreSupprimer
  25. "Le temps de l'anti-FNisme bêta est derrière nous. "
    Je ne crois pas.
    Je ne vois pas beaucoup d'arguments style: regardons les villes qui ont été gérées par un élu du FN. Que s'est-il passé, qu'ont-ils fait pour les écoles, pour les vieux,pour l'urbanisme, pour la culture ? Qu'ont-ils tenu de leur promesses?
    Imaginons que le FN soit élu et qu'il fasse ce qu'il dise. Qu'est ce qui va se passer pour toi, pour ta fiche de paye, pour ta Sécu, pour ta fille qui cherche du travail? Ils l'assurer comment, à ton avis, la sécurité ? Par la peine de mort ? Qui va changer quoi ?

    RépondreSupprimer
  26. euh je tiens tout de même à rappeler que ce n'est pas vraiment la manif qui sera le seul temps fort de ce week-end à Tours. Il est aussi prévu une conférence débat avec caroline de Haast, Edwy Plenel et la LDH pour démonter le programme du FN.

    RépondreSupprimer
  27. Gaël :"récupération de ses thèses nauséabondes basées sur la peur de l'"autre" par l'UMP de Sarkozy "
    Justement: je trouve que ça a été répété tellement de fois que c'est comme si on mettait un domino sur la table. Le domino suivant dira: il ne s'agit pas de peur de l'autre, mais de respect de nos lois et traditions républicaines et démocratiques, etc".

    RépondreSupprimer
  28. Gaël: oui, mais qui se rendra à cette conférence se déroulant en même temps que le congrès ? Pas des futurs électeurs du FN...

    RépondreSupprimer
  29. Ah merde, t'as perdu une "amie" Facebook à cause de moi !
    Putain on s'était bien engueulé ce jour là. Bon, j'te présente mes confuses. Samedi j'ai mangé une andouille, à Plouescat, et j'ai eu une pensée pour toi. Parce que la Bretagne produit de belles et bonnes choses. Bise.

    RépondreSupprimer
  30. Suzanne,

    Je me suis mal exprimé. C'était davantage une injonction qu'un constat de fait.

    Je voulais dire que ce n'était plus d'actualité, qu'il fallait en finir avec ça.

    Je suis d'accord avec vous. Les ex-villes FN sont un très bon exemple de gestion absolument désastreuse. Quant au programme lui-même, il n'a que deux têtes, testons-les connaissances de la candidate Le Pen, demandons-lui de chiffrer, d'expliciter, d'entrer dans le détail sur l'air du "si j'étais au pouvoir à quoi ressemblerait mon gouvernement", bref, exigeons d'elle qu'elle ne s'en tienne plus au "y a qu'à". Y a qu'à sortir de l'euro, y a qu'à virer les noirs et les arabes...etc.

    Comment on fait ? Qu'est-ce que cela implique ?

    Il faut les prendre au sérieux et leur parler comme à des gens crédibles. Ils cesseront ainsi de n'avoir à dresser que des constats.

    (je pense pour ma part que la principale erreur de l'extrême-gauche, c'est justement de jouer aux propositions, ainsi, ils formulent des dispositions dont tout le monde sait qu'elles dépassent l'entendement. Le FN de Le Pen, c'est malin comme un singe, ne s'en tient quasiment qu'aux constats et ça suffit pour emporter une grande adhésion).

    RépondreSupprimer
  31. @Suzanne ah ben c'est sûr que les conférences n'attirent souvent qu'un public convaincu. Donc pour faire savoir que des gens ont d'autres propositions de sociétés, quoi d'autre qu'une manif avec tracts ?

    RépondreSupprimer
  32. Ah oui, voilà : si le peuple glisse gentiment vers le FN, c'est parce que la gauche ne lui a pas assez expliqué ce qu'est le monde.

    L'est tellement con, ce peuple, faut dire…

    Enfin, c'est bien, on sent tout le monde prêt à réenfourcher la vieille Rossinante fourbue de l'antifascisme. Je dois dire que je n'en attendais pas moins, hélas.

    RépondreSupprimer
  33. Rimbus a mangé une andouille !

    Ça ne tombe pas sous le coup de la loi, le cannibalisme ?

    (Oui, je sais, c'est facile. Mais, au boulot, quand y a pas d'boulot, on s'amuse comme on peut…)

    RépondreSupprimer
  34. @Didier Goux c'est pas qu'il est con le peuple, c'est juste qu'on ne lui propose que du prêt à penser, tout digéré, et qu'il n'a pas le temps de se taper la lecture de programmes pour se rendre compte qu'il va bien se faire avoir, regardez donc la campagne de 2007, basée sur l'image des candidats avec des toutes petites lignes en bas des programmes

    RépondreSupprimer
  35. Didier,

    Franchement, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.

    Vous passez justement votre temps à dire que les gens sont cons, qu'ils consomment de la merde, qu'ils sont à moitié incultes. Bien heureusement, vous considérez aussi que ce n'est pas grave du tout. Expliquer c'est prendre les gens pour des cons, et confisquer, garder pour soi, c'est les considérer comme des êtres intelligents.

    Et encore, je vous fais grâce du développement. On pourrait aller loin dans la description de ce que l'extrême-droite pense du peuple, justement, de ce qu'elle pense de choses comme la sélection sociale, simplement cette vieille idée, bien de droite, qu'il existe une fatalité sociale qui condamne les uns à la pauvreté, les autres à l'élection de la richesse, comme au bon vieux temps où la gentille France de nos aïeux, avaient des seigneurs, et des gueux. Franchement, votre alibi ne tient pas : le peuple, vous n'en faites pas partie et vous vous en branlez absolument.

    Par ailleurs, on explique rien à quelqu'un dont on pense qu'il est con, voyez-vous, c'est précisément l'inverse, l'explication, la sincérité, sont des marques de confiance. Vous expliquez à quelqu'un dont vous savez qu'il peut comprendre.

    Enfin, personne n'a dit que le peuple était con, vous tirez des conclusions tout seul, comme trop souvent.

    RépondreSupprimer
  36. Suzanne,

    Andouille (c'était une réponse à votre premier commentaire).

    Les gens,

    Désolé, j'ai plein de boulot aujourd'hui.

    Suzanne, Dorham,

    Je crois qu'on est d'accord.

    Dorham,

    Sur les multinationales, ça fait un paquet de temps que je me fais la réflexion, quand j'avais vu un gauchiste faire une tirade contre je ne sais plus quel travers du libéralisme et des grosses boites opaques Américaine. Il avait un blog blogger donc google.

    Gaël,

    Il ne s'agit pas de se faire entendre "du peuple" sur ces aspects là (le racisme et tout ça), mais sur le modèle de société à adopter. Par exemple, je parle dans en réponse à Dorham, plus haut des constructeurs de centrales nucléaires qui font appel à de la main d'oeuvre étrangère alors qu'il y a du chômage.

    Il n'y a pas 36 solutions (à part arrêter le nucléaire) : il faut que les entreprises qui construisent ça prennent des salariés français. La meilleure solution serait qu'il s'agisse de sociétés nationales voire nationalisées.

    Or c'est tout l'inverse du programme économique du FN, que Didier Goux n'a pas lu. D'ailleurs il laisse les commentateurs, chez lui, parler de libéralisme qui est pourtant ce que préconise le FN : pas d'intervention de l'état dans l'économie.

    Rimbus,

    Oui, ça fut une belle engueulade (mais je n'étais pas en forme, attente des vacances et tout ça).

    Si une "amie" me "quitte" pour une divergence d'opinion, ça que ce n'était pas une amie...

    Didier,

    Vous racontez n'importe quoi. "si le peuple glisse gentiment vers le FN, c'est parce que la gauche ne lui a pas assez expliqué ce qu'est le monde." C'est exactement ça : le programme de la gauche n'étant pas clair et la gauche s'occupe de conneries, le peuple va voir ailleurs... Ce n'est pas une question de connerie du peuple.

    En outre, votre conclusion est contraire à la logique de nos propos : on dit justement qu'il faut arrêter d'enfourcher, il faut convaincre.

    Et je donne parfaitement raison à Dorham : c'est vous et vos commentateurs qui passez votre temps à dénigrer le peuple.

    RépondreSupprimer
  37. Gaël: il y a eu un moment extraordinaire dans un débat télévisé (enfin, je ne sais pas s'il faut appeler débat ces shows où les invités essaient de placer le plus de de phrases chocs, de phrases pubs) avec Marine le Pen interrogée par David Abiker*.
    D.Abiker a juste demandé à M.Le Pen quelles étaient ses lectures. Hésitante et déstabilisée, qu'elle était. Ah, ben vous n'allez pas nous dire, comme tous les politiques, que vous lisez les Chateaubriand ou De Gaulle, ironisait-il... Elle hésitait, et finissait par se troubler de plus en plus. Alors là, la défenseresse de la francitude tous azimuts, qu'est-ce qu'elle nous a sorti ? qu'elle lisait, ben, des thrillers, quoi, Harlan Coben...
    J'ai lollé.

    * ce blog, "littérature du sous-sol, en fait un excellent compte-rendu

    RépondreSupprimer
  38. Je viens de lire, je dois dire que j'ai lollé itou...

    Vous voyez ? Comme une personne normale, traitons-les comme des personnes normales... Par exemple : "à quelle date mettez-vous l'enfant Jésus dans votre crèche, Marine ?"

    Oh, ce serait tangent, hein ?

    (Un message publicitaire : "Vous aussi, vous avez un Jésus Vigilant ? Appelez tout de suite le 0856 503 503 (numéro vert). Vous n'êtes pas seuls. Nous avons des solutions pour vous.)

    RépondreSupprimer
  39. Didier: on devrait dire "vieux Rossinantes fourbus de l'antifascisme", puisque Rossinante était un mâle, mais ça fait bizarre. (et faut-il mettre un s, je ne sais pas)
    En tout cas, les fiers chevaliers du fascisme n'enfourchent pas des fringants poulains de l'année, eux.

    La campagne électorale à venir se fera sur l'islamisation, la laïcité, et la délinquance dans les cités. C'est là que seront les clivages.
    On ne peut pas dire à ceux qui sont confrontés à ces problèmes que c'en sont des faux, et qu'ils sont très méchants et nauséabonds d'avoir peur de l'autre. Enfin, on peut le dire, certains le répètent sans faiblir, mais il ne faudra pas s'étonner des conséquences.
    Ce n'est pas parce qu'il y a une résurgence de l'extrême-droite, des idées de l'extrême droite, que des Européens se mettent à voter extrême-droite. Ni pour défendre un héritage culturel dont ils ont touché la part de parent pauvre, le plus souvent. C'est parce qu'ils n'ont pas envie que l'islam se répande, si diffuse, modifie nos acquis et nos coutumes et entrave le progrès social. C'est la fameuse extrême-droite des mécontents et des inquiets.

    RépondreSupprimer
  40. (et si le FN gagnait, la gueule que feraient les Français si la France sortait de l'Europe, de l'Euro, de tout, et fermait ses frontières... )

    RépondreSupprimer
  41. Merdalors : je viens de me faire foutre à la porte du peuple par Dorham ! Viré sans indemn'…

    RépondreSupprimer
  42. Ah non, pas sans indemn', on n'est pasd chez Orange ici, sans préavis peut-être, pour faute lourde, mais sans indemn', non !

    RépondreSupprimer
  43. On devrait faire un sujet de dissertation ou une blogowar : "qui représente mieux le peuple ?"

    RépondreSupprimer
  44. Bof, fastoche ! Dans le peuple, il y a moi et tous ceux que j'aime bien...

    RépondreSupprimer
  45. Ah ben, du coup, je prends beaucoup mieux mon limogeage…

    RépondreSupprimer
  46. Nicolas et Dorham : il ne vous a jamais effleuré l'esprit que, peut-être, vous aviez si parfaitement expliqué au peuple ce que vous vouliez lui faire admettre (votre vision du monde absurde, entre autres), qu'il l'a de son côté parfaitement compris ? et que c'est pour cela qu'il s'en détourne de plus en plus franchement ?

    Je dis "vision du monde absurde" pour Dorham essentiellement. Car si Nicolas possède une incontestable supériorité sur la plupart de ses commentateurs, c'est qu'il ne se paie pas le ridicule d'avoir "une vision du monde".

    Donc, exemple d'une vision du monde absurde : « cette vieille idée, bien de droite, qu'il existe une fatalité sociale qui condamne les uns à la pauvreté, les autres à l'élection de la richesse ». Ce que vous décrivez, Dorham, n'est pas une idée, pas plus de droite que d'ailleurs, c'est la prise en compte d'une réalité, mais travestie, caricaturée par vos mots (fatalité, condamner, élection…). Réalité simple : quel que soit le régime en place, quelle que soit la révolution que vous mettrez en branle pour le renverser, vous vous retrouverez toujours, après un temps très court, avec une minorité de gens riches (ou puissants) faisant travailler la majorité, plus ou moins démunie. Il n'y a aucun contre-exemple dans l'histoire de l'humanité, sauf erreur ou oubli de ma part. Ceci n'est pas une "idée", c'est une donnée permanente du réel.

    RépondreSupprimer
  47. Mais, je ne prétends pas avoir de vision du monde, vous êtes pénible à tirer comme ça sur votre pelote de laine pour faire votre jacquart d'hiver.

    Je ne caricature absolument pas. Vous prétendriez que "si" et je rétorquerais encore : "que non".

    Je n'ai jamais dit qu'il existait des mondes - ou même la possibilité d'un monde - dont la pauvreté serait exclue, je ne suis pas demeuré (pas à ce point en tout cas) pour la simple et bonne raison que je pense principalement que la pauvreté est souvent un état avant d'être une réalité. En d'autres termes, je vais expliciter cela : si tout le monde était aisé, ceux qui le seraient moins finiraient par penser qu'ils sont pauvres et ils s'exclueraient bien vite eux-mêmes de la société et de ses règles.

    Ce que je reproche à la droite, pour ne pas dire, à l'extrême-droite, c'est d'aimer cette exclusion au point d'en faire pour eux une élection. C'est un fait.

    A défaut d'être élitiste, ils se flattent de faire partie de cette élite ou se demandent comment faire pour revenir à ce monde où l'ambition sociale n'existait pas. Fin de cette saloperie d'assistanat, fin des abominables cages à lapin, fin de la culture de masse. A vomir n'est-ce pas ? Ce que le pauvre est ridicule à rechercher un peu de confort, ce qu'il est ridicule à toujours vouloir revendiquer.

    Que vous niiez de reconnaitre qu'une partie de cette droite est nostalgique du temps où le pauvre connaissait sa place et savait y rester me semble temoigner - non pas du ridicule très cher (quoique) - mais d'une mauvaise foi olympique.

    (Le ridicule ne tue pas de toute façon, et comme ce qui ne tue pas rend plus fort, je pense que je vais insister)...

    RépondreSupprimer
  48. C'est donc bien une idée, ou plutôt, une pulsion imbécile en effet née d'un constat (ce point, je vous l'accord, car, moi, je suis de bonne foi, toujours).

    RépondreSupprimer
  49. Dorham dernière.

    Didier,

    Vous aussi avez une vision du monde. Vous n'avez de cesse du reste de la partager et de reprocher à qui ne la partage pas d'être absolument aveugle. Ou alors, vous avez une conception bien étrange de ce que c'est qu'avoir une vision du monde. Par exemple, seuls vos contradicteurs seraient affligés de la tare en question...

    Je vous rappelle que vous avez été en plus d'extrême-gauche, ce qui, tout de même, donne quelques indices sur votre clairvoyance...

    RépondreSupprimer
  50. Didier,

    Je réponds juste au début de votre com : "il ne vous a jamais effleuré l'esprit que, peut-être, vous aviez si parfaitement expliqué au peuple ce que vous vouliez lui faire admettre".

    Ce n'est pas "faire admettre" : je ne suis pas de ceux qui veulent faire le bonheur des gens malgré eux. Je veux juste que la gauche arrive à "convaincre" les gens de voter pour elle.

    Elle n'arrive pas à le faire, d'ailleurs : elle perd. Il faut donc qu'elle change de discours et ce n'est pas en continuant à dire "le racisme c'est mal" qu'elle pourra gagner, même si le racisme, c'est mal.

    RépondreSupprimer
  51. Oui, le racisme, c'est vraiment pas beau du tout en plus...

    RépondreSupprimer
  52. J'ai survolé les commentaires mais j'avoue une certaine lassitude face aux arguments.
    Juste envie de dire que si c'est le réel qui entraine les électeurs vers le FN, il faut alors changer le réel. Et comme "changer la vie" n'est pas le but des réacs mais au programme de la gauche…
    :-)

    RépondreSupprimer
  53. Encore faut-il que le programme soit visible !

    RépondreSupprimer
  54. "vous êtes à peu près sûr de trouver un électeur ayant de la sympathie pour le Front National. Ca n'est pas le cuisinier : il est Sri-Lankais".
    le commentaire sur le cuisinier automatiquement étranger me parait un peux sur les thèse du front national alors prend ta carte du fn je me demande si t'hadere pas un peu a leur thèse et que tu les refoule . vive marine vive le front vive la france

    RépondreSupprimer
  55. Kalash,

    Faire remarquer qu'un type du FN préfère employer des étrangers est raciste ?

    RépondreSupprimer
  56. "Statistiquement, vous êtes à peu près sûr de trouver un électeur ayant de la sympathie pour le Front National. Ca n'est pas le cuisinier : il est Sri-Lankais."

    Pourquoi un Sri-Lankais ne pourrait pas avoir de la sympathie pour le FN ? Des Français de l'étranger votent FN et des étrangers en France soutiennent le FN (j'en connais plusieurs).

    C'est encore le raccourci "FN = xénophobie", alors que ce sont deux choses complètement indépendantes.

    RépondreSupprimer
  57. Laurent,

    Cette polémique est crétine avec un amalgame entre raciste et xénophobie.

    Si un étranger est d'accord avec le FN c'est forcément un con qui n'a rien à foutre chez nous.

    Je n'ai pas besoin de commentateurs qui viennent tenter de me convaincre que l'extrême droite n'est pas plus vecteur de racisme que les autres...

    En outre, si tu avais la moindre connaissance des gens autour de toi, tu saurais que les cuisiniers Sri-Lankais ne connaissent pas l'existence du FN...

    RépondreSupprimer
  58. « Si un étranger est d'accord avec le FN c'est forcément un con qui n'a rien à foutre chez nous. »

    Le FN n’a jamais préconisé l’expulsion ou de quelconques brimades à l’égard des étrangers réguliers en France, mais d’accorder la priorité voire l’exclusivité de certaines prestations de l’État pour les citoyens français ; on peut très bien être nationaliste et respecter le choix d’un pays étranger dans lequel on réside temporairement pour telle ou telle raison de privilégier ses propres citoyens.

    « Je n'ai pas besoin de commentateurs qui viennent tenter de me convaincre que l'extrême droite n'est pas plus vecteur de racisme que les autres... »

    Il va falloir alors expliquer pourquoi les Français d’origine étrangère assimilés présentent un tropisme pro-FN (que je ne saurais pas quantifier précisément, mais de mémoire de certaines statistiques, du visionnage de reportages et par expérience personnelle, cela me paraît être une réalité tangible) ; quelque chose me dit que cela a plus à voir avec le sens du devoir et de l’honneur qu’autre chose : un immigré qui fait des efforts et apporte à la société d’accueil tout en la respectant n’est que rarement la cible d’un rejet.
    Ne pas confondre racisme et refus d’une immigration imposée et non souhaitée de gens qui finissent par se constituer en communautés par la force des choses.

    P.S. : je salue au passage le ton mesuré de ce blog car je rejoins Jacques Etienne : il y a une vraie tendance au sectarisme idéologique chez beaucoup de gens de gauche.

    RépondreSupprimer
  59. Soyons clair : je ne veux plus vous voir ici, je suis sectaire.

    Mais je ne refuse pas les étrangers. Sectarisme étrange.

    La propagande du FN n'a rien à foutre chez moi, avec la mauvaise foi qui caractérise toute propagande ultra réactionnaire.

    Je vais le dire poliment : il y a plus de raciste dans l'électorat du FN qu'ailleurs, parce que les propos du FN tourne contre les étrangers, et c'est ce qui titille la pensée des gens.

    RépondreSupprimer
  60. "si tu avais la moindre connaissance des gens autour de toi, tu saurais que les cuisiniers Sri-Lankais ne connaissent pas l'existence du FN..."

    Bien sûr, les Sri-Lankais sont tellement bêtes qu'ils sont incapables de suivre l'actualité.

    "Si un étranger est d'accord avec le FN c'est forcément un con qui n'a rien à foutre chez nous."

    Ou que la réalité est plus complexe que certains veulent le croire. Vivant moi-même à l'étranger, je trouve normal qu'un immigré s'adapte à la culture du pays et se fonde dans la masse (ça ne me viendrait même pas à l'esprit d'imposer mes traditions, de me faire remarquer ou de demander des aides). C'est une question de respect pour ceux qui nous accueillent.

    RépondreSupprimer
  61. Laurent,

    Relis la première phrase de mon dernier com : je n'ai pas de temps à perdre avec toi. C'est par pure politesse que je réponds.

    Tes prochains commentaires pourraient être effacés.

    "Bien sûr, les Sri-Lankais sont tellement bêtes qu'ils sont incapables de suivre l'actualité."

    Quel rapport ? Ils s'en foutent, c'est tout.

    "normal qu'un immigré s'adapte à la culture du pays et se fonde dans la masse"

    Ben oui, on est d'accord. Il se trouve que les étrangers visés se reconnaissent physiquement, au faciès quoi. Donc ils ne peuvent pas se fondre dans la masse. Quand tu vois un blanc avec un gros ventre, on se dit "tiens ! un gros !". Quand on voit un noir un gros ventre, on se dit "tiens ! un gros noir !".

    C'est la dessus que joue le FN. C'est purement haïssable.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.