18 janvier 2011

L'ONU prévoit une nouvelle crise économique en 2011

« Dans la partie consacrée à l'Europe du document annuel intitulé "Situation et perspectives de l'économie mondiale 2011", l'ONU estime que les perspectives dans cette région sont "sombres" malgré une faible reprise de la croissance l'année dernière de 1,7%. »


« "Il y a un risque très élevé de retomber (dans une période) de stagnation car trois régions importantes -- le Japon, les Etats-Unis et l'Europe -- n'ont pas encore surmonté totalement toutes les difficultés", a ajouté Heiner Flassbeck, s'inquiétant du fait que ces pays soient en train de retirer les plans de sauvetage en raison de déficits publics faramineux. »

Pas très réjouissant, ce monsieur. Soit on fait des plans de sauvetage et on coule. Soit on ne fait pas de plan de sauvetage et on coule.

10 commentaires:

  1. Plus qu'tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite. C'est cela en quelque sorte ou dans le ton de tes billets du jour : si elle avance, si tu recule comment veux-tu....

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai des blogs pornographiques, d'après le billet du jour de Cui cui.

    RépondreSupprimer
  3. Je déconnais bien sûr !

    Tu auras rectifié de toi même -DDD

    Qui ne clique pas sur "blog pornographique", hein ? C'est qu'il est malin et malhonnête, le cui cui !

    RépondreSupprimer
  4. Hou tu vas avoir des problèmes toi ! #sav

    RépondreSupprimer
  5. On pourrait nationaliser les banques, sans indemniser les actionnaires, puis les revendre à d'autres actionnaires avec bénef, et les re-nationaliser un peu plus tard : ça épongerait une partie des déficits.
    L'économie, c'est tout simple, au fond.

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement, dans ce scénario, les banques s'en sortent plutôt bien. On pourra leur emprunter des sous !
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Le Coucou,

    Je crois qu'il y a de l'oseille à se faire...

    LG,

    Pareil,

    Poireau,

    Oui, pour les placer chez elles.

    RépondreSupprimer
  8. Le coucou a dit...
    On pourrait nationaliser les banques, sans indemniser les actionnaires, puis les revendre à d'autres actionnaires avec bénef, et les re-nationaliser un peu plus tard : ça épongerait une partie des déficits.
    L'économie, c'est tout simple, au fond.

    TRES bonne idée !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.