04 janvier 2011

Des vérités sur les 35 heures

Je vous invite à lire (entièrement) cette intéressante note de Gérard Filoche (trouvée chez Slovar) à propos des 35 heures.

L’heureux récent retraité (nous papotons parfois dans twitter) est un spécialiste du droit du travail et rappelle ainsi un certain nombre de vérités, la première étant que la plupart des dirigeants politiques (de droite comme de gauche) racontent n’importe quoi tout comme, d’ailleurs, les blogueurs, dont un gros frisé avec une cravate à chier. Les 35 heures n’ont pas à être déverrouillées (comme le dit Manuel Valls) : « 35 heures » correspond à la durée légale du travail, point barre.

Les heures effectuées en plus sont des heures supplémentaires.

Tout le reste tourne autour de :
-         la durée maximum de travail hebdomadaire (48 heures),
-         le contingent annuel d’heures supplémentaires autorisées (déjà énorme, porté à 220 heures par François Fillon),
-         le taux de majoration des heures supplémentaires (à 25%).

N.B. : A mon avis, il faudrait y ajouter une donnée dont parle souvent Monsieur Filoche dans twitter : 1600 heures de travail par an, c’est ce que représentent 35 heures par semaine sur une année ; on ne peut pas appliquer strictement 35 heures dans tous les domaines, notamment par ce qu’on appelle les cadres au forfait (quand on bosse 8 heures par jour avec 10 jours de RTT, ça nous fait 2135 heures : je veux bien être payé en heures supplémentaires pour 535 heures).

Toucher à ces 35 heures en « les augmentant » reviendrait à baisse de la rémunération des salariés (ils perdraient les 25% supplémentaires et la défiscalisation) : je ne sais pas si Manuel Valls et l’UMP ont prévu d’expliquer ça aux salariés.

Sinon, qu’ils m’expliquent quel autre « chiffre » ils souhaitent modifier ?

S’il y a un ménage à faire par la loi, c’est de supprimer – ou au moins étudier – toutes les dérogations diverses qui permettent à des employeurs de ne pas majorer les heures de 25% quand le salarié dépasse 35 heures par semaine…

Lisez donc cette note…

N.B. :
- vous pouvez lire également Marc Vasseur qui nous a trouvé un rapport remis au Président des Etats Unis, indiquant que le nombre d'heures travaillées aux USA est en moyenne de 33 heures,
- vous pouvez lire aussi Romain Blachier qui nous montre comment il est devenu ridicule, aujourd'hui, de raisonner en "quantité de travail".

37 commentaires:

  1. Aujourd'hui, il vaut mieux parler de travail que d'emploi, faut croire.

    On a cessé il y a bien longtemps de se demander quelle était l'utilité du travail. On a tort, ça complique tout.

    Travailler sert à :

    - produire (et on se fout du temps qu'on y met si la productivité est au rendez-vous, on n'est pas là pour faire de la présence)

    - assurer une subsistance convenable au travailleur.

    Ces deux aspects là sont omis, oubliés, mis de coté.

    (tu as raison : que Valls bascule du coté vers lequel il incline : la droite.)

    RépondreSupprimer
  2. Rassurons nous ! J'ai lu il y a qqs jours que la commission europenne s'active à deverouiller la limite Max de 48h hebdo ! Tout va de mieux en mieux...

    RépondreSupprimer
  3. T'as laissé passer mon billet, avec les chiffres de l'OCDE. Une sorte de preuve que Sarko, Baroin et Valls sont des menteurs (ou des ânes).

    RépondreSupprimer
  4. Rimbus,

    Tu as fait ton billet 20 minutes avant le mien, je n'ai pas pris le temps de faire la tournée des blogs.

    Laestso,

    Oui, un des billets que je mets en lien (celui de G. Filoche, je crois) en parle.

    Dorham,

    Je parlais toujours de l'utilité du travail, au moment du débat sur les retraites. Tu as raison : ce n'est pas une fin en soi.

    RépondreSupprimer
  5. Pas grave Nicolas, nous en sommes tous là. Du coup je l'ai publié sur Le Post, les chiffres ne mentent pas, j'ai envie que ça se sache ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Rue 89 vient de sortir un article intéressant sur le même thème :

    http://eco.rue89.com/2011/01/04/35-heures-les-solutions-de-valls-le-moderne-datent-du-xixe-183619

    RépondreSupprimer
  7. Tassin,

    Merci...

    Rimbus,

    Oui, faudrait que ça fasse la une du Parisien.

    RépondreSupprimer
  8. Putain c'est le Figaro qui devrait regarder les chiffres de l'OCDE ! Mais ces gens là sont des… (je préfère rester poli pour ne pas te compromettre).
    Tiens je passe à Paris debut de semaine prochaine, faut qu'on boive un pot si ça te dis ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Rimbus,

    Les électeurs du Figaro votent à droite, même sous la torture. C'est bien le Parisien qui m'intéresse...

    Tu peux venir dans mon quartier boire une bière (mais fais gaffe, il y a plein de musulmans).

    RépondreSupprimer
  10. La vérité doit être ailleurs disait le célèbre homme célèbre, mais par ce billet tu t'en rapproches beaucoup (ET j'aime bien)!

    """ Lâchez dans la nature que vous êtes pour l'abandon des 35h pour se donner une chance d'exister politiquement est une infamie de la part de notre ami de gauche! """

    Mais qu'attendent donc les français pour travailler plus pour gagner plus, c'est pas dieu possible tout ça,.... dites le(criez le)(hurlez le) aux artisans, aux infirmiers, aux médecins, aux petits patrons, aux serveurs de restaurants, aux livreurs coincés sur les routes,aux comptables les mois de bilans, aux professeurs qui corrigent leurs copies le soir à la fraiche..etc etc etc MAIS DITES LEURS de travailler plus de 35heures pour augmenter LEURS pouvoir d'achat!

    Dites leurs surtout qu'on (eux) les prend pour des cons et ..le pire c'est que nous sommes un peu cons quand même pour aller voter pour des clivages (droite-gauche)plutôt que pour de vrais valeurs!

    Courage la vie est une dure lutte ;)

    Titi, doux marxiste et rêveur enrhumé ;)

    RépondreSupprimer
  11. Si je passe sous le Kremlin il faudrait que je m'arrête aussi

    RépondreSupprimer
  12. Les chiffres ne mentent pas : il y avait longtemps que je n'avais pas entendu cet increvable pont aux ânes.

    Rien ne ment plus facilement que des chiffres correctement maniés.

    RépondreSupprimer
  13. Thierryregis,

    Soit ton commentaire est incompréhensible soit heu, non rien.

    A part ça, on ne vote pas pour des clivages. Je n'ai pas trouvé le bulletin correspondant.

    RépondreSupprimer
  14. Nicocerise,

    Je suppose que tu t'adresses à Rimbus.

    RépondreSupprimer
  15. intéressant ce que dit le Gérard, quelques précisions, les heures sup sont majorées à 25% de 36 à 42, ensuite c'est 50% jusqu'à 48, l'employeur (avec dérogation??) peut faire bosser 108 heures sur 2 semaines (maxi 220 dans le mois je crois).
    dans la restauration les heures sup seraient (à vérifier) 10%entre 36 et 42, 20% jusqu'à 46, 50% au delà, (c'est vrai que dans la restauration , c'est rien que des gros branleurs, à part attendre que le gros rentre se coucher,).

    J'ai oui dire que les salaires pourraient être augmentés de 10% et que les heures sup ne seraient alors majorées que de 10% (le fameux travailler plus...)sur 48H/semaine c'est kif kif,est ce que la défiscalisation s'appliquerait sur la totalité des 10%??
    Bref, entre les differents :accords d'entreprise, les dérogations, les divers smic et j'en passe, y a du boulot pour l'harmonisation, on a pas fini de gueuler.

    RépondreSupprimer
  16. Didier,

    Ca n'est qu'une expression, n'allez pas me fâcher le Rimbus.

    Fidel,

    Merci pour les précisions. Il me paraissait important de rappeler les chiffres de base (mais il y a tellement de régimes, de dérogation, ...).

    Pour l'augmentation des salaires : la loi n'offre aucun machin contraignant...

    Pour l'harmonisation, il faudrait commencer par s'attaquer aux injustices criantes, comme Continental dont parle Gégé. Cela dit, et il en parle aussi, vu le nombre de gugusse payés au black (dont les serveurs de bistro qui travaillent beaucoup).

    RépondreSupprimer
  17. Nicolas,

    Tu n'as pas trouvé le bulletin "clivage de droite et clivage de gauche" ?? tu m'épates là !! :))

    Pourtant dans tout les bons bureaux de votes...

    Sinon j'explique mon commentaire ou "j'essaye d'expliquer":

    1er paragraphe, là je te complimente sur ton billet :)( de rien c'est sincère)

    2eme pragraphe, là (et c'est mon opinion) j'explique aux gens que Valls a commis plus un acte politique qu'un geste réfléchi en commentant les 35heures.

    3eme paragraphe, a ce moment de la conversation je dis (presque en affirmant)qu'il y a beaucoup de catégories professionnelles qui n'ont jamais vu l'impact bénéfique des 35 heures.

    4eme paragraphe, là j'affirme qu'on nous prend pour des cons,je sais cela fait cliché mais ça défoule ( laisse moi au moins ce plaisir)

    sinon la "dure lutte" et ma "signature de doux marxiste" était un trait d'humour qui a priori n'amuse que moi (tu me diras c'est déjà pas mal)

    Voila :)))

    RépondreSupprimer
  18. Paradoxalement, c'est les branches ou le taf est dur qui en patit resto, btp, entretien...
    a lire les feuilles de paie, on hallucine, pas de declaration= pas de couverture sociale, pas de retraite mais c'est vrai que ces entreprises sont de vielle tradition de gôche ;)

    RépondreSupprimer
  19. Thierryregis,

    C'est plus clair.

    Dans les gens qui n'ont jamais vu l'impact des 35 heures, tu ne peux pas mélanger les gens qui sont à leur compte et les salariés.

    Et tu ne peux pas tout résumer en une phrase ou un billet : il y a un tas de problèmes, les horaires débiles, les temps partiels imposés, ...

    Par ailleurs, si tu observes certaines professions, ceux qui ont perdu sont ceux qui ont négocié comme des cons. Tiens ! Je connaissais un type qui ramassait des containers de poubelles : il a tout perdu avec les 35 heures parce que leur profession est rentrée dans les rangs. Du coup, quand il y a des bouchons, le patron ne l'envoie plus bosser et il n'a même plus l'occasion de faire la moindre heure supplémentaire alors qu'avant, il était payé à "la quantité" (le nombre de tours de ramassage de containers), ce qui lui permettait, à l'époque de gagner plus de 15000 francs par mois (allez ! 2200 euros ?). Maintenant, il a juste un SMIC amélioré sur 35 heures. Son patron est content mais ce sont bien les syndicats qui ont négocié l'accord...

    RépondreSupprimer
  20. Thierryregis,

    En outre, il y a des métiers où "travailler beaucoup d'heures" est "nécessaire" (un serveur de brasserie ne va rien glander entre 15h et 18h, il a donc de large horaires, de type 12h - 23h, soit 11 heures, déclarées 8 : son patron aurait intérêt à le prendre de 12 heures à 15 heures et de 19h à 23 heures, soit 7 heures donc 35 par semaine).

    Fidel,

    Sauf dans l'entretien, les employés (bistro, artisans, ...) sont cul et chemise avec les patrons et purement à droite : ils n'ont, au final, que ce qu'ils méritent... (sauf qu'ils ont une grosse rémunération au black et qu'ils oublient de le dire : un type qui part avec 30 euros par jour en liquide ne les intègres pas dans ses revenus...).

    RépondreSupprimer
  21. Et ne pas se tromper sur le travail au noir : ça n'est pas pour ne pas déclarer les salaires, souvent, mais pour ne pas déclarer le chiffre d'affaire et éviter la méchante TVA.

    RépondreSupprimer
  22. ""Et tu ne peux pas tout résumer en une phrase ou un billet"" > Nico, là je fais juste un petit commentaire :) pas une thèse!!

    J'essaye de mettre un peu de second degré (sinon je m'emmerde en me lisant).

    Je suis désolé si j'ai commenté un peu trop à la légère, ..mais étant en charge dans la "vrai vie", de vrais salariés à gérer et à payer dans l'industrie et en syntec;

    j'aime bien décompresser un peu en lachant des commentaires plus légers:)

    :) bonne journée

    Ps: pourquoi les autres ont un lien direct avec leurs blogs ?? merci ;)

    RépondreSupprimer
  23. Thierryregis,

    Oui, mais avec tous les niveaux de degrés et le nombre de commentaires, je ne peux pas être au top en permanence.

    (les abonnés blogger ont le lien vers le profil blogger).

    RépondreSupprimer
  24. ont le lien vers le profil blogger > je ne le vois pas :( ptin je suis vraiment une burne !!

    RépondreSupprimer
  25. Clique sur ton nom au dessus de ton com : tu arrives sur ton profil blogger.

    Clique sur Rimbus : pareil.

    Clique sur Nicocerise : il n'a pas de compte blogger donc a saisi directement l'adresse de son blog.

    RépondreSupprimer
  26. Si j'ai un compte blogger

    Je crois que tu aimes bien les aides aux patrons :
    http://www.hsbc.fr/1/2/hsbc-france/living-business/liens-utiles/principales-subventions

    RépondreSupprimer
  27. Merci.
    A ton premier commentaire, tu n'avais pas signé avec.

    RépondreSupprimer
  28. Toujours aussi agréable le père Goux, il a des hémorroïdes chroniques ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  29. Bah, laisse ! T'as qu'aller voir les commentaires aux derniers billets chez lui, y'a un de ces bordels les les pseudos intellos fachos. Ca doit le reposer de se foutre de la gueule des gauchistes...

    RépondreSupprimer
  30. Merci d'avoir cité Slovar et le formidable texte de Gérard Filoche

    RépondreSupprimer
  31. D'où l'intérêt de limiter ces choses aux discussions de bistro. Valls l'a bien compris. La droite aussi.

    Filoche est un expert en la matière et les experts ne font jamais de bons politiciens.

    RépondreSupprimer
  32. Je trouve tous ces rappels d'évidence réconfortants. Avec juste le regret que l'on perde de vue le meilleur argument en faveur des 35h : le travail est une malédiction. Dieu lui même (D.ieu dirait Poireau), était contre le travail du dimanche.

    RépondreSupprimer
  33. A quand un débat Filoche vs Sarkozy à 20 h sur le thème des 35 heures ?

    RépondreSupprimer
  34. Slovar,

    De rien ! La routine...

    Captainhaka,

    Je vais utiliser ton commentaire pour répondre à Hern...

    Le Coucou,

    Oui, des clowns érigent le travail au rang de valeur alors qu'il faudrait l'éradiquer.

    Hern,

    Vois le com de Captainhaka,

    Je ne suis pas sûr que Gérard Filoche soit un bon débatteur face à un Nicolas Sarkozy qui est quand même très fort...

    RépondreSupprimer
  35. Je ne comprends surtout pas pourquoi on ressort cette histoire de 35H aujourd'hui. Il me semble que le problème n'est pas là. Plutôt par exemple dans l'injustice fiscale établie par la droite !
    :-)

    RépondreSupprimer
  36. Poireau,

    Il faut les ressortir pour les renforcer, non ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.