29 janvier 2011

Martine2012.net

Le titre de cette dépêche m’a donné une crise de rire : « Martine2012.net : six maires PS lancent un appel pour une candidature Aubry » !

Ce n’est pas parce que j’ai mauvais fond ! Je serais même tout a fait capable de signer cet appel, si jamais la pétition surgit devant moi au comptoir.

Non. C’est à cause de l’URL de mon blog de test, celui où j’essaie différentes conneries avant de les coller ici ou dans un autre blog. Je l’avais oubliée (on tape assez rarement l’URL de son propre blog, alors celle d’un blog de test…), je viens de m’en rappeler.


N’y allez pas ! Ca n’a aucun intérêt. La dernière fois que je l’ai utilisé, c’était pour me moquer de Dadavidov quand il a refait le look de son blog. Pour mes lecteurs qui me suivent depuis longtemps, c’est l’ancien blog « du fils du vieux Jacques ». Je ne sais plus pourquoi je l’avais renommé. Sans doute une farce idiote.

La nouvelle m’intéresse néanmoins. « Six maires PS de petites villes ont annoncé vendredi dans un communiqué avoir lancé un appel pour que Martine Aubry soit candidate à la présidentielle, estimant que pour "couper court à toute zizanie, c'est la première secrétaire du Parti qui doit le conduire à la bataille". »

Ah ! http://www.martine2012.net ! J’y fonce.

Tiens ! Il y a moyen de signer l’appel en ligne. Je signe. Faut dire qu’il n’y a que 68 signatures, à l’heure où je mets sous presse. Imaginez qu’elle gagne les élections et qu’elle fasse un cocktail à l’Elysée avec les 100 premiers signataires…

Comme quoi ! Un engagement politique tient à peu de chose. Imaginez qu’une rage de dents me maintienne sous la couette, ce matin et qu’à 14 heures je tombe sur http://www.francois2012.net, je signe pareil ! Je ne suis pas chiant, moi. Je signe les pétitions, je m’engage. Il faut bien prendre des décisions, parfois. C’est parti pour Titine ! Il faut que je l’invite à la Comète. Allez ! C’est moi qui raque ! On ne va pas plomber les comptes de campagne, non plus.

C’était une séance de liveblogging ! Pour la première fois, dans la blogosphère, un blogueur zinfluent raconte son engagement en direct.

Cela étant : je suis parfaitement sérieux. 

17 commentaires:

  1. Tiens il y a même M. CHABERT - chomeur retraité.
    ou l'inverse ça marche aussi ?

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'aller signer l'appel. À "profession", j'ai mis Écrivain en bâtiment.

    J'attends le mail de confirmation…

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je viens de confirmer. Mais mon blaze n'apparaît pas encore : je suis inquiet…

    Cela étant, parmi les signataires, il y a quand même plus de cadres en informatique et de retraités que d'ouvriers et d'étudiants…

    RépondreSupprimer
  4. Le nom met longtemps à apparaitre (je crois bien que le mien n'y est pas encore).

    (c'est parce que les ouvriers ne savent pas écrire).

    RépondreSupprimer
  5. Ah si tiens ! Mon nom y est bien. Dans profession, il y a "blogueur". "Ecrivain en bâtiment" devrait passer.

    RépondreSupprimer
  6. J'espère…

    (J'avais vu que vous y étiez.)

    RépondreSupprimer
  7. Ils sont probablement débordés par le nombre. Avec vous, ça fait 80 en 3 jours.

    RépondreSupprimer
  8. Depuis quand vous utilisez ce mot, vous ?

    La modernitude frappe les réactionnaires ! C'est depuis que vous soutenez officiellement Titine ?

    RépondreSupprimer
  9. Voilà, ce sont les premiers effets pervers !

    Cela dit, j'ai eu une période "mots fléchés" (Alain Bonhomme), si bien que le mot tsunami est passé facilement dans mon vocabulaire…

    Je ne suis toujours pas dans les signataires, alors que Corto oui !

    RépondreSupprimer
  10. Ah ! Pas vu.

    Tous les soirs, avec le vieux Joel, les mots flèchés d'Alain Bonhomme. Je me demande si on est les seuls à acheter France Soir uniquement pour ça...

    RépondreSupprimer
  11. Sauf que moi, France-Soir, on me le fournissait gratuitement, et que je le "lisais" pendant mes heures de boulot !

    Sinon ça y est : l'écrivain en bâtiment est sur la pétition de soutien à Titine.

    RépondreSupprimer
  12. Me voilà obligé de faire un billet "Didier Goux soutient Martine Aubry"

    RépondreSupprimer
  13. Eh ben elle est gâtée avec Nicolas et Didier pour la soutenir, Martine Aubry... Demain, on les verra défiler avec une banderole: "35h au bistro"
    (c'te honte...)

    RépondreSupprimer
  14. C'est vrai, j'ai signé ! même pas honte.
    Tout ( faut pas déconner tout de même) plutôt que ségolène.
    Tiens, je vais aller signer chez François

    RépondreSupprimer
  15. Suzanne,

    Ben quoi ?

    Corto,

    T'as raison !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.