13 décembre 2012

Grand Paris : et maintenant ?


« Plus cher que prévu de près de 50%, le projet de supermétro francilien Grand Paris Express va devoir revoir ses ambitions, avec un étalement des travaux à l'horizon de 2030, selon un rapport remis jeudi à la ministre de l'Egalité des territoires. » Excusez du peu ! Un projet lancé en grande pompe par Nicolas Sarkozy, chiffré à 20 milliards (non financés…), va en coûter, en fait 10 de plus. On est un peu perdu avec tous ces chiffres : 10 milliards, ça fait en gros une fois et demi le budget de la justice…

« La députée communiste Marie-Georges Buffet a regretté de son côté que le rapport soit empreint des "+contraintes financières+ qui sont désormais la nouvelle règle d'or du gouvernement concernant les dépenses publiques". » Je cite ce passage pour rigoler : les contraintes financières sont évoquées par le Front de Gauche quand il trouve des travaux trop chers. C'est de bonne guerre. Je dis ça pour me moquer de camarades blogueurs. C'est de bonne guerre aussi.

Ce qui m'amuse (je ris jaune, en fait…) c'est que la différence de prix repose sur des oublis qui semblent majeurs, comme :

-         l'interconnexion avec les autres réseaux (1,8 milliards),

-         la participation de la Région Ile-de-France à la « ligne orange » (3 milliards).

Cécile Duflot (qui était opposée au projet avant de siéger au Gouvernement) avait demandé ce rapport en septembre 2012 car elle souhaitait y voir plus clair dans ce projet visant à réaliser 175 km de métro automatique et 57 gares.

Pour ma part, j'avais beaucoup travaillé sur le sujet lors du lancement du Grand Paris (n'allez pas croire, écrire un bloc avec des conneries nécessite de lire des rapports et des projets de loi…). Je n'avais évidemment pas les compétences pour juger des besoins en transports en commun (sauf, comme tous les habitants de la région, pour ce qui concerne ses propres besoins). Seul le volet politique m'intéressait et le fait que Nicolas Sarkozy voulait « étatiser » les transports en commun en Ile-de-France juste après la « régionalisation » du STIF (présidé par le Président du Conseil régional). Ca me paraissait délirant de vouloir mettre les grosses pates de l'état sur ce projet à caractère strictement régional.

Il y a trois solutions pour s'en sortir :

  1. Augmenter le budget (mais nous n'avons pas les moyens),
  2. Repousser l'échéance de quelques années (de 2025 à 2030),
  3. Repousser de beaucoup l'échéance (2040).

Je ne suis absolument pas compétent pour dire ce qu'il faut faire. D'ailleurs, je n'ai sous les yeux que la carte qui illustre ce billet.

 

Pour rigoler : Pour bien faire je devrais la croiser avec les cartes de la RATP et de la SNCF. Après, il faudrait que j'étudie en fonction de la densité de la population. Il faudrait ensuite que je croise avec les besoins réels des gens. Ensuite, il faudrait que j'étudie s'il n'y a pas d'autres moyens de répondre aux besoins. Je suis sérieux, là ! Plutôt que d'entasser les bureaux à la Défense, on pourrait les entasser en petite couronne. On pourrait dissuader les gens d'habiter dans des zones pavillonnaires, très mauvaises pour l'environnement à cause de l'étalement, des trajets routiers que ça engendre, … On pourrait aussi dissuader les promoteurs immobiliers de construire des grandes tours, aussi très mauvaises pour l'environnement…  Où là ! Je pourrais faire un très joli rapport avec plein de billets de blogs pour dire que le projet est mauvais et qu'il faut en faire un aussi mauvais ailleurs. Je pourrais avoir des équipes d'opposants à un projet conçu par la droite mais poursuivi par la gauche. Je pourrais exiger une consultation du peuple par voie référendaire pour un projet qui va fatalement durer une trentaine d'années. Je pourrais ensuite faire du lobbying pour que la ligne 14 (elle passe à côté de chez moi mais ne le dites à personne). J'aurais plein d'arguments : elle est plus facile à faire puisqu'elle est déjà construite, elle permettrait de relier le nord et le sud de la région, d'améliorer les relations entre les deux aéroports et entre les aéroports et Paris. Vous vous rendez compte, ma brave dame, l'accès à Roissy sera beaucoup plus facile pour les gens qui viennent de Lyon, ils pourront prendre le TGV pour y aller et on pourra fermer Satolas qui est mauvais pour l'environnement même s'il ne s'appelle plus comme ça, je ne peux pas savoir, je n'habite plus le quartier.

 

Un peu de sérieux.

Madame Duflot va devoir rendre des arbitrages ou faire des propositions au Conseil des Ministres. Ca doit être fait en février, je crois. D'ici là, elle va devoir consulter beaucoup de monde.

J'aurais tendance à dire qu'il faut d'ores et déjà lancer les travaux qui sont jugés urgents par le rapport machin (ce qui n'est pas en pointillés sur l'image) et reprendre à fond les autres études (de toute manière, quelle que soit la suite, j'ai du mal à imaginer que la décision ne soit pas un décalage du projet).

 

Deux questions

La ligne verte est-elle indispensable ? Les trajets correspondants me semblent déjà être couverts par des RER ou train régionaux (mais je me trompe peut-être et étant moi-même usager occasionnel du RER C, je comprends très bien que les habitants du sud de Paris – dont des collègues à moi – espèrent mieux…).

Est-il bien prévu d'interconnecter la ligne verte avec la ligne orange pour espérer avoir (à terme) un trajet direct pour Roissy ?

 

Question personnelle

Vous pouvez faire une jonction entre la ligne bleue et la partie de la ligne 7 qui va vers Villejuif, déjà qu'elle a été oubliée lors de la conception du tram qui passe Porte d'Italie ?

 

Et le Grand Paris

Je ne sais pas quels sont les projets du Gouvernement pour ce qui concerne la Société du Grand Paris. Le site web du Grand Paris présente le projet : « Le projet du Grand Paris vise à renforcer la Région Capitale dans son rôle de ville-monde, moteur de la croissance nationale, compétitive au niveau international et attractive pour ses résidents, présents et futurs. »

Faire de Paris une « ville-monde » est-il une priorité ? A-t-on besoin d'une structure juridique spécifique pour faire ça alors que, finalement, il ne s'agit que de construire des transports régionaux efficaces, qui ont déjà une structure juridique ?

 

Qu'en pensez-vous ?

30 commentaires:

  1. En revanche, le procès du petit Plessis sera mené à bien contre vents et marées : les deux cantonniers affûtent déjà leurs balais…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faisons une pétition pour soutenir ces fonctionnaires territoriaux (et pas cantonniers, vil réac !).

      Supprimer
  2. Je suis atterrée quand je vois ces projets !
    1 ex.simple : depuis qu'on a inventé le Dpt des Hauts de Seine, les gens se plaignent de devoir galérer pour aller d'Antony par ex. à Nanterre,pour le Tribunal ou la Préfecture ... et en effet ! l'A86 en voiture,c'est même pas la peine,le matin, tu mets trois jours. En RER, il faut aller à Paris par le RER B, toujours à l'heure comme chacun sait, puis Chatelet, puis le RER A, par la Défense où il coince, on ne sait pas pourquoi, puis Nanterre Préf. T'es pas sorti.
    Pour régler ce problème, on attend avec impatience la ligne Verte du Grand Paris : génial !!! Pour faire Antony-Nanterre Préfecture, tu vas prendre le chemin des écoliers : tu vas t'enfoncer dans la cambrouse jusqu'à Massy Palaiseau et tu vas faire un petit changement de RER, afin de t'offrir, un petit crochet à St Quentin en Yvelines !
    Tout ça, pour aller à la Préf de Nanterre, hein ... c'est bien là qu'on veut aller, c'est pas parce que le chemin est long qu'on perd la boule en route !
    Sont pas tombés sur la tête ?
    Ce projet Grand Paris à la Sarko - qui devrait être condamné à prendre le RER toute sa vie ! - est une simple pompe à fric pour les bénéficiaires des marchés publics à venir !
    Aucun intérêt pour les gens ! Le pb, c'est quand même que les projets doivent servir l'intérêt général, pas celui des bétonneurs.
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a deux volets à étudier :

      - le besoin des gens qui est essentiellement d'aller au boulot,
      - l'organisation des échelons territoriaux.

      Pour le premier, le plus urgent me semblent d'être de faire en sorte qu'ils ne soient pas obligés de prendre des transports en commun sur chargés. La construction de lignes ne résoudra pas tout. Voir par exemple le RER A qui est plein le matin vers la Défense et vide dans l'autre sens.

      Pour le deuxième, c'est l'organisation territoriaux et de l'administration qu'il faut revoir. Les préfectures et sous préfectures doivent disparaître en temps que lieux d'accueil du public (ce qu'il ne veut pas dire qu'il faut supprimer les départements et les structures administratives proches du terrain).

      Supprimer
    2. Ce qui est le moins doté en train et correspondance et de + en + habité c'est l'est et le nord de Paris.

      Sisi y'a au moins 1 truc que je connais pour connaitre un peu le coin , c'est la ligne tangeantielle nord est : une ligne de train existante (depuis des années) mais à refaire avec des gares pour que les gens ne soient plus obligés de passer par paris pour aller au nord de Paris en venant de l'est . Ca doit etre le truc orange de mémoire.

      Là c'est pas du béton idiot.
      Le reste du projet reprend je crois aussi la grande ceinture SNCF qui a été abandonnée depuis des années : en gros on va revenir sur des années de bagnole reine . Ca c'est la ligne rouge , qui faisait le tour de Paris à quelques KM. Un truc autour comme ça permet des correspondances avec d'autres lignes , donc pratique. Ca me semble utile.

      Après la ligne verte : euh, pas d'avis, mais c'est quoi ce détour ?

      Supprimer
    3. Oui. Le projet est globalement utile.

      Supprimer
  3. Je croyais que la ligne 14 devait être prolongée au-delà des Olympiades, le projet est peut être tombé dans la Seine.

    Quant au tram,c'est un échec, sa vitesse horaire ne respecte plus le cahier des charges, je crois qu'elle est maintenant de 3km/h alors qu'elle devait tournée autour de 6.

    La fameuse carte orange multi-zone à un prix identique est reculée aux calendes grecques.

    Un aéroport serait peut être la solution?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je suis le premier à critiquer cette ligne de tram. Quant à la carte multimédia zones, c'était une promesse de qui ?

      Supprimer
    2. D'Huchon ou d' un vert quelconque enfin je crois.

      Supprimer
    3. Sois précis. Si le vert est allé à la soupe pour avoir un poste, tu ne peux pas accuser les socialos.

      Sans être sur, il me semble que le modem proposait ça aussi.

      Supprimer
    4. Il s'agissait d'une idée des verts mais depuis des maroquins sont passés par là.

      Par contre le Samedi et le Dimanche tu peux aller au bout des zones de l'île de France avec une simple carte 2 zones m^me intra-muros, je l'ai expérimenté en allant à Ermont-Eaubonne un Dimanche.

      Supprimer
    5. Ben que les écolos se démerdent ! Le week-end me parait être un bon compromis, totalement inutile...

      Supprimer
  4. Je suis à Paris depuis 22 ans, en matière de développement de transports publics, la seule chose qui s'est vraiment développée, ce sont les trams.
    Certes, il y a eu le RER E et la ligne 14, mais en gros, c'est tout.
    Quand je vois l'état de vétusté des trains dans lesquels je monte tous les matins pour aller à Montparnasse, je ne peux pas prendre au sérieux ces projets de Grand Paris.
    Désolé, je n'y crois pas. ça ne veut pas dire que rien ne se fera, mais compte tenu de l'état des finances publiques, c'est vraiment nous prendre pour des imbéciles que de nous vendre ce projet de Grand Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord ! Je pense que mon billet est un "appel" à le remettre en cause. Du moins c'est comme ça que je le voulais...

      Supprimer
    2. Il y les nouvelles rames Bombardier et certaines lignes sont équipées de nouveaux matériel comme la 2 mais il sera impossible de diminuer les intervalles entre deux trains.

      Supprimer
    3. Ah ! Tu fais donc partie des spécialistes....

      Supprimer
    4. Non, je suis toujours en métro ou en bus c'est tout et puis depuis 30 ans que je suis à Paris, j'ai vu les évolutions du métropolitain, j'ai même connu les rames Sprague-Thomson sur la Ligne 5.

      Supprimer
    5. Ce qui te permet de savoir ce dont ont besoin les gens et de donner ton avis sur la structure juridique du grand Paris.

      Supprimer
    6. Si on avait demandé l'avis aux utilisateurs des transports dans Paris intra-muros , ce gadget de tram serait peut être resté dans les cartons mais au lieu de cette consultation participative( cela fait très socialiste), l'équipe municipale a préféré laisser un parti de soit disant écolo décider pour eux. Résultats, le boulevard des maréchaux encombré comme jamais et un trafic automobile qui se reporte sur les grandes rues et avenues parisiennes.

      Donc si pour le grand Paris, cela est du même acabit, les franciliens n'ont pas fini d'en chier comme des russes mais les caciques EELV ne connaîtront ces désagréments disposant de voitures officielles avec gyrophare.

      Tu argumenteras que le PS n'y est pour rien, c'est quand même un certains Huchon qui dirige la région et qui pour s’assurer une majorité tranquille accepte les diktats de ces kmers verts comme l'autre taré de Baupin,bobo surexcité qui veut transformer Paris en village vert.

      Supprimer
    7. L'avis des utilisateurs, c'est qu'ils pensent à leur propre gueule et n'ont aucune vision collective. Ainsi, si les voitures s'entassent sur les maréchaux, c'est leur problème. Globalement, le tram est une réussite et permet à plus de gens de se déplacer plus simplement et plus rapidement.

      Supprimer
    8. Faux car quand un voyageur est malade dans une rame toute la ligne est arrêté , c'est du vécu et tant que les pompiers ne sont pas intervenus, tout reste bloqué, résultat tu rentres dans le 13 éme à 20h30 au lieu de 19h45 et encore avec de la chance.

      Explique nous , comment on peut mettre 300 voyageurs dans un bus de 100 places à Pont du Garigliano et sur le fait qu'il se déplace plus vite, faux là aussi, 3km/h au lieu des 6 prévus.

      Enfin si je ne pensais qu'à ma gueule, je serais pour que la bagnole circule sur les Maréchaux comme sur un circuit omme le Nurburgring sans la Nordschleife , je n'en demande pas tant et aussi un arrêt de bus en bas de chez moi.

      Quand j'entends Delanoë demander un abaissement de la vitesse à 70 km/h sur le périphérique afin de fluidifier le trafic j'hésite entre le rire nerveux et le rire de consternation. Ou encore mieux 30 km/h sur les grands boulevards, si déjà les voitures roulent à 20 km/h dans la journée, les chauffeurs de taxi seraient heureux.

      Enfin si les gens prennent de plus en plus leur véhicule pour se déplacer, la raison est simple, la politique de transport de l' Île de France est un échec.

      Essaye donc d'aller d'est en ouest en transport en commun, j'espère que tu n'es pas pressé, sinon tant pis.

      Un de mes collègues vient du fin fond du 77 en voiture, c'est 1 heure en transport ferroviaire, le double et encore les jours heureux.

      Donc selon toi, un mec assis dans un hémicycle ne prenant jamais les transports franciliens connait mieux les problèmes liés à ce moyen de voyager qu' un usager lambda qui galère tous les jours dans les trains, les rames de métro ou les bus surchargés, allez tu as raison.

      Supprimer
    9. L'utilisateur lambda connait ses propres problèmes. Le mec dans l'hémicycle voit le problème dans sa globalité.

      Cela étant, ton commentaire est un plaidoyer pour continuer le développement des transports en commun mais tu ne le vois même pas.

      Quant à la limitation de la vitesse à 70 km/h, ça fait perdre 4 minutes pour faire la moitié du tour du périph aux heures les plus creuses. Par contre, ça permettra d'éviter certains bouchons aux heures "moyennes" en empêchant les automobilistes de se ruer dedans.

      Supprimer
    10. Pas d'accord ,l'utilisateur lambda connait lui aussi très bien les soucis de tous les jours alors que le ponte sur fauteuil venant la plupart en voiture de fonction un peu moins.

      Je ne suis pas contre les transports en commun mais pour la rénovation des véhicules et structures déjà en service plutôt que faire plaisir à certains hommes politiques dans des travaux pharaoniques.

      Quant à ton plaidoyer sur la limitation de vitesse à 70 km/h, je préfère l' avis des associations d' automobilistes qui sont avant tout des usagers de la route et non militants.

      Supprimer
    11. Je n'aime pas les copiés-collés mais voici quand même divers avis:

      Techniquement, «à 70 km/h, il est impossible d'utiliser pleinement une 5e ou une 6e vitesse, fait remarquer pour sa part l'Automobile Club Association. Le conducteur est obligé de rétrograder, ce qui engendre de la pollution et des nuisances sonores supplémentaires.» De son côté, l'Automobile Club de France assure que la mesure, «sans grand intérêt pour la sécurité», est en outre «complètement inutile, sachant qu'en cas de trafic dense, ni 70 km/h ni 80 km/h ne sont de toute façon atteignables». Ce que semble confirmer l'Observatoire des déplacements à Paris, qui dépend de la Ville. D'après un dernier bilan, en 2010, la vitesse moyenne annuelle s'élevait à… 37,1 km/h.

      "Toutantram" 1er(le khmer vert baupin)lui est contre, le contraire aurait été étonnant, son seul but virer la voiture de Paris, c'est qu' avec le Véli'b et les autos du même acabit, la circulation sera fluide, pour les parisiens pas trop de problèmes mais pour les banlieusards, ça av être le parcours du combattant.

      Supprimer
    12. Ce n'ai pas un plaidoyé, juste un résumé de quelques lectures.

      Pour le reste, je ne suis pas d'accord. Je parle souvent des bistros sur mon blog. Les clients pensent savoir comment ça marche mais se trompent sur beaucoup de sujets.

      Pour les transports, c'est pareil. L'usager ne gére pas des projets sur 15 ans. L'usager n'a pas des millions de passagers à transporter par jour et des dizaines de milliers de salariés à gérer.

      Il a par contre, je ne lui retire pas ça, une bonne vision de ce dont on a besoin s'il connait le coin. Par exemple, le prolongement de la ligne 14 sera utile vers le sud. Je ne serai pas utilisateurs mais je connais la région. De même je peux "affirmer" que le tramway qui passe à porte d'Italie et très bien.

      Par contre, il ne peut pas gérer de manière globale, c'est le boulot des technocrates chapeautés par les politiques qui ne font pas n'importe quoi, ils ont besoin de se faire réélire. Donc ils écoutent les avis des usagers...

      Supprimer
    13. Ah ! Je n'avais pas vu ton copié collé. C'est à peu près facile de faire un argumentaire comme ça. Je peux répondre le contraire : à vitesse constante, on n'a pas besoin de rétrograder. Ils partent de la vitesse moyenne ce qui n'a aucun sens. Il faut parler de vitesse aux heures de fluidité normale.

      Supprimer
  5. "Ville-monde, moteur de la croissance nationale, compétitive au niveau international et attractive".
    Bordel, de ville-lumière riche de culture, on est passé à l'hypermarché Carrefour, laissez-moi partir dans le Larzac Bordel! (Ah merde j'y suis déjà #Bretagne)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je rigole mais nous aussi on a nos grands travaux, bientôt à l'horizon je-sais-pas-combien (je connais mes dossiers), il est prévu une seconde ligne de métro (à Rennes, y en a qu'une, Sud-Est/Nord-Ouest), donc qui croisera l'autre se rejoignant dans le centre, ce qui sera très pratique pour tout le monde et l'est déjà énormément.
      Avec la Droite, on en serait à peine à changer les pneus des Bus (et j'ai bien peur de ne pas exagérer tant que ça).

      Supprimer
    2. Voilà que je me réponds à moi-même, va pas bien msieur Andropov...

      Supprimer
    3. Les grands travaux sont nécessaires mais pour le premier commentaire tu as raison. On ne provilegie plus ce qui pourrait faire rayonner notre patron.

      Ah ! Paris ! Visitez son fabuleux métro !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.