19 décembre 2012

Sauvera-t-on la Défense ?

« Depuis début 2012, les locations de bureau ont reculé de 32% dans le quartier d'affaires. La Défense espère se relancer avec les nouvelles tours à venir: Carpe Diem au premier trimestre 2013, Majunga et D2 en 2014. » « Livrée à l'automne 2011, la tour First, flambant neuve, a encore 25% de ses surfaces à louer. » C’est extrait d’un article du Figaro du début du mois.

Ce qui frappe quand on débarque à la Défense, c’est l’ampleur des travaux mais aussi le fait que certaines tours semblent vides ou presque (le matin et le soir, la lumière n’y est pas allumée).

Il n’aura pas échappé à mes lecteurs (surtout des autres blogs) que je bosse depuis lundi à la Défense et que ça me travaille un peu. Il y a de quoi : j’étais avant dans un quartier tranquille beaucoup plus près de chez moi… Le contraste est tragique. Il me faudra probablement deux ou trois semaines à reprendre mes marques.

Toujours est-il que je bosse à côté de la tour Carpe Diem « livrée » prochainement et de la future tour D2, deux projets pharaoniques. Je suis également à côté du grandiose « Cœur Défense » qui est pour partie vide, d’une tour vide (AIG, je crois) en travaux. Ma propre tour n’a que deux étages habités sur 26. De la fenêtre de mon bureau, je vois la tour Descartes (Eqho, maintenant) également vide à cause de gros travaux qui semblent se terminer.

Quand on cherche un peu dans Google, on nous explique que les nouvelles tours sont aux nouvelles normes « Haute Qualité Environnementale » ce qui semble être un critère à la mode pour vendre des projets parfaitement propres mais avec des à côtés pour l’environnement (d’ailleurs l’aéroport Notre Dame des Landes sera aux normes HQE !).

Pourtant, dans Google, on trouve peu d’informations sur le nombre de bureaux vides. Dans des commentaires de billets de blogs ou sur les sites des élus d’opposition des communes du quartier des médisants parlent de 30%. A vue de nez, ce chiffre semble correct. Des grands travaux ont été commencés en 2006 pour rénover des tours et en construire des nouvelles. La crise économique est passée par là, le quartier est très lourdement endetté. On semble dans un bordel sans nom mais je ne peux pas le résumer en un seul paragraphe, surtout que les sources sont imprécises.

La Défense est fascinante. Certaines tours sont splendides. Et pourtant… J’évoquais « la foule », lundi soir, pour mon premier jour de boulot ici. En fait, la Défense semble l’illustration parfaite de la connerie de notre société. L’environnement de travail est nul (les salariés ne font plus attention, ils sont résignés), les conditions de transport sont déplorables…

Et on continue à construire des tours, on poursuit cette fuite en avant.

Si au moins c’était le signe que les promoteurs immobiliers et investisseurs ont confiance dans l’avenir…

12 commentaires:

  1. Hello, tu bossais pas deja à la Défense il y a qques années ??
    Bon courage, j'aurais deux pensées lorsque je passerai la bas; 1 pour ma fille et une pour toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Bonne mémoire. On était partis il y a deux ans pendant qu'ils faisaient des travaux.

      Supprimer
  2. Faudrait que les affairistes aient envie d'installer leurs bureaux en France pour que ce Manathan Haut-de-Seinois reprenne un peu de vie. Un quartier d'affaires fantôme, v'là la réputation si ça empire. Ils seront obligés de brader les loyers, et on reverra les malletteux monter et descendre les ascenseurs toute la journée. Comme des petits pois.
    A la limite, c'est cool qu'il y ait moins de monde, ça te rend l'endroit moins stressant peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne fais pas de jugement rapide sans connaître. Paris est déjà très attractifs dans les milieux d'affaire. Par ailleurs, si tu prends le RER tu verras qu'il n'y a pas moins de monde. Il y a trop de bureaux construits.

      Supprimer
    2. J'y ai beaucoup barroudé à la Défense, j'y ai fait du roller donc je sais où il y a des cachettes.
      Eh! Eh!
      Quand je dis quartier fantôme, c'est dans l'hypothèse où ça continuerait à se vider et de voir un désert un désert urbain dans 10 ans. Je sais bien que il y a du monde en journée, en 2012.
      Je l'exprime mal, c'est pas possible.

      Supprimer
    3. Ça ne se vide pas vraiment mais ça ne se remplit pas.

      Supprimer
    4. Je reconnais avoir interprété un peu facilement le début de ton billet "les locations de bureau ont reculé de 32% dans le quartier d'affaires." J'ai trop facilement tourné les choses, car un mec ou un groupe qui a du pognon, il pourra toujours louer à Défense.

      Je me demande quelle(s) pourraient être la(es) raison(s) tiens?

      Supprimer
    5. Ce n'est pas le début du billet que tu as mal interprété. Je dis aussi que je ne trouve pas d'information fiable sur le net.

      Supprimer
  3. Oui, environnement assez inhumain inventé dans les années 70 ... avec plein de pompes à fric tout autour des bureaux ... Baudelaire serait comptant "chassez le végétal irrégulier" ... C'est pas là que tu prends un bain de beaux jardins !
    Chaque fois que je suis intervenue là, je me suis bien ennuyée.
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Enfin le boulot est le même là ou ailleurs. Mais ils étaient bien tarés d'avoir imaginé ça...

      Supprimer
    2. Et ils auraient dû imaginer quoi, d'après vous ?

      Supprimer
    3. Imaginer quoi ? Faire des quartiers d'affaire dans des coins accessibles par les transports en commun. Le Crédit Lyonnais, par exemple a son siège près de la Comète ce qui fait que la ligne de métro fonctionne normalement dans les deux sens alors qu'il y a trois ans elle était quasiment vide dans un sens (vers Villejuif le matin). Ils auraient du faire plus de mixité entre les bureaux et les habitations plutôt que d'entasser les bureaux dans des coins et les HLM dans d'autres. Ils auraient du ne pas faire un grand centre commercial mais des commerces partout.

      Ce qu'ils font maintenant d'ailleurs.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.