26 décembre 2012

Le Monde des blogs débloque

Les blogs aiment bien parler de la presse et il arrive à la presse de parler des blogs. Malheureusement tout porte à croire que les blogs connaissent mieux la presse que l'inverse. Le Monde sort aujourd'hui sa traditionnelle cartographie des blogs avec une magnifique étude de Linkfluence mais qui mélange, encore une fois, nos blogs avec des sites institutionnels et autres médias dérivés des organes de presse traditionnels.

« Nous, blogueurs politiques,... » Heu... Pardon, je m'égare...

Bon. Je reconnais. Je gueule pour le principe mais quand je vois le blog de Didier Goux, un des pires réacs. de la blogosphère mais néanmoins excellent ami de ma pomme, classé parmi les blogs socialistes, je m'interroge. Certes, l'erreur est humaine, mais la récidive est stupide : l'erreur avait déjà été signalée lors de la précédente édition de ce cirque. Du coup, on pourrait vérifier le positionnement politique de beaucoup de sites. Tiens. Cherchez Causeurs. 

La deuxième chose qui m'énerve est le mélange des genres. L'article cite cinq exemples : le site Opposition Républicaine, les blogs de Rioufol et Vanneste et les blogs de Politeeks et de Sarkofrance. Nous avons donc un site, deux blogs de personnalités et deux blogs de "simples citoyens". 

Nous avons, à gauche, des "vrais blogs" et, à droite, "autre chose". A part dans la réacosphère et chez les vrais libéraux (par ailleurs absents de cet article, tout comme les "Front de Gauche"), les blogs de droite, disons "autour de l'UMP", sont presque inexistants. 

Avant d'aller plus loin, regardons la carte, telle qu'elle apparaît en page d'accueil et en illustration de ce billet. Le titre : « La blogosphère politique française ». Très joli. Les sites cités sur la carte : celui du PS, celui de l'UMP, celui du Modem, celui de EELV, fdesouche et Causeurs. Ce ne sont pas des blogs au sens où on les conçoit généralement (encore que, pour Causeurs, ça se discute). Ah ! Il y a bien Comité de Salut public mais ce blog est fermé.

J'ai fait un zoom autour de mon blog. Je suis content de savoir que je suis très proche de celui de Guy Birenbaum mais ce dernier sera peut-être surpris de se voir classé en « blog socialiste ». Sur la « carte zoomée ». Je raye les blogs que je connais et qui, à ma connaissance, ne sont plus actifs (ou très rarement comme celui de Cuicui). Mon annexe « Ma Comète » est très proche (mais c'est Seb Musset qui s'en approche le plus, le gourmand). Ca m'amuse beaucoup de voir Intox 2007 aussi loin de nous (et avec l'ancien nom de son blog puisqu'il est maintenant Politeeks) alors que le reste de la bande, avec des lascars comme Sarkofrance, Melclalex, David, CC tout comme Gaël et Homer (mais ont-t-ils des blogs politiques ?). Le Vieux est relativement éloigné de moi, c'est étrange, tout comme Romain.

Sarkofrance et Juan sont inteviewé par Le Monde et donnent leur vision sur la blogosphère de gauche et leur manière d'appréhender leur propre positionnement. Je ne vais pas en rajouter des tonnes puisque j'ai déjà donné mon avis il y a quelques jours. Je vais juste ajouter un truc qui me sidère depuis le 6 mai : la capacité des blogueurs de gauche a devenir totalement binaire dans leur approche des dossiers. Pour chaque sujet, il faut voir tout blanc ou tout noir. Beaucoup de blogueur de gauche vous assimilent à des collabos quand vous n'êtes pas dans la pure ligne gauchiste qu'ils défendent et qu'ils définissent eux-mêmes comme la seule position de gauche valable. Du coup, toute discussion devient impossible d'autant qu'on trouve un tas de gens qui deviennent rapidement experts en tout.

Je vais prendre un exemple avec un sujet que je n'ai pas traité parce que je n'ai pas d'avis : le tunnel Lyon-Turin. Je n'arrive pas à comprendre en quoi c'est être de gauche que de lutter contre... Je ne vois pas, d'ailleurs, comment on peut être de gauche et lutter contre les projets d'équipements collectifs à long terme visant à réduire le coût financier et environnemental de nos échanges avec l'Italie. Ca m'amuse par ailleurs beaucoup de voir que ce sont les mêmes qui vont gueuler contre la réduction du déficit et contre ce projet parce qu'il coûte trop cher. Vous allez dire que je me moque. Certes. Mais j'aimerais que l'on puisse discuter calmement, sur la toile, de ce genre de sujet en évitant d'en faire une cause politique. Je suis prêt à entendre tous les arguments, comme la priorité d'investir sur le ferroutage en France, donner plus facilement la capacité aux camions à monter sur des trains, augmenter les taxes sur les poids lourds en envoyant chier les lobbies et que sais-je. Mais il serait temps que les blogueurs de gauche arrêtent de boucler sur des argumentaires tous faits et sur des positions de principe.

Sinon, la blogosphère va vite lasser. Elle va lasser aussi si je suis accusé de collabo quand je dis un vague bien de la réforme bancaire, celle qui va permettre de diminuer les frais d'intervention payés par les pauvres mais qui reste conspuée par les blogueurs de gauche.

La blogosphère va vite lasser.

Du coup, le Monde, quand il étudie l'état du « web politique » ne parle plus des blogs mais de la droitosphère et de la gauchosphère, y incluant, ce que je disais au départ, ce qui n'a rien à voir avec des blogs, notamment des sites comme Opposition Républicaine mais on pourrait ajouter Atlantico ou dans un autre domaine Fdesouche.

Si le Parti Socialiste me donnait 100 000 euros par mois, je pourrais très certainement faire un média de gauche de qualité. On paye une infrastructure technique et un développement informatique initial (c'est mon job de gérer ce genre de projet) puis deux ou trois journalistes pour faire quelques reportages, deux ou trois types de permanence pour jouer à l'éditeur et deux ou trois rewriters pour reformuler des billets fournis par des blogueurs de gauche mais dans un langage peu adapté (je connais des blogueurs qui n'arrêtent pas de parler de bière, de bites, de nichons, de bistros, …). On pourrait donc ainsi lutter contre ces méchants sites de droite. Tiens ! On sortira Rosselin du formol pour en faire le patron (smiley, Jacques !).

Mais, avec tout ça, je ne suis pas plus avancé. Seuls les gens qui sont déjà intéressés par la politique et qui ont déjà une opinion politique lisent ces sites. Leur influence reste totalement dérisoire, notamment par rapport aux médias en ligne issus d'une presse plus traditionnelle, comme Le Monde que je cite puisque ce canard est à l'origine de ce billet.

Par contre, pour espérer avoir une influence, les blogs doivent savoir se montrer comme étant l'expression d'une communauté de citoyens. Dans ce contexte, il n'est pas inutile de rappeler pourquoi une belle brochette de blogueurs politiques a quitté le classement Ebuzzing des blogs, justement parce qu'un amalgame entre les sites d'informations, les tribunes des personnalités politiques et les blogs était fait.

Le Monde vient de faire cet amalgame, dans son article, bien aidé par Linkinfluence qui a mélangé un peu de tout dans son schéma.

Les blogs doivent sortir de ce bourbier.

Aide-toi, le ciel t'aidera...

42 commentaires:

  1. j'ai vu ça ce matin, la definition des blogs pour le monde est trés floue, je pense qu'ils y mettent grosso modo tout ce qui n'est pas site d'un journal papier ;)

    RépondreSupprimer
  2. Mon ancien blog (au dessus de Luciamel) a été rayé par un trait rouge très certainement mélenchonniste, c'est absolument lamentable, je vais porter plainte puis revendiquer car je compte bien donner suite en occupant la machinsphère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était à chier (et ne me correspondait plus), il fallait. En plus je suis plus trop blogueur, soyons honnête, mais ça fait marrant, ça reporte un an en arrière. Alors on peut pas savoir si la droitosphère ou la réacosphère ont grandi, du coup?

      Supprimer
    2. Ben non. Ils ont laissé des blogs morts.

      Supprimer
  3. Et si au lieu de demander 100 000 Euros au PS vous les demandiez aux lecteurs de ce blog ?

    RépondreSupprimer
  4. et moi chui même pas dedans. C'est pô juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ils ont pris une vieille liste.

      Supprimer
    2. les cons! C'est un scandale!
      Je vais lancer une pétition

      Supprimer
    3. En tant que socialiste assermenté par Le Monde, il est de mon devoir citoyen de soutenir la juste revendication de la camarade Elody-pleine-d'o !

      Supprimer
  5. notre boulot est d'éclaircir le débat. Je suis d'accord avec toi sur l'aspect caricatural du moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éclaircir le débat comme on éclaircit une soupe : on rajoutant de l'eau pour en faire un brouet ? Mais il me semble que vous cela très bien, déjà !

      [Mode troll off.]

      Supprimer
    2. Tiens, le troll a laissé tomber son verbe en cours de route…

      Supprimer
    3. Didier,

      Putain, mais qu'est-ce que vous avez, ce soir ?

      Juan,

      J'ai bien peur que la caricature ne soit pas que du moment. Il va falloir donner des coups de pieds au cul !

      Supprimer
  6. Ah apparemment cette année ils ont remplacé mon blog par mon tumblr de photos inactif depuis X temps.

    RépondreSupprimer
  7. A la décharge de l'étude, comment savoir si un blog est plutôt affilié à droite ou à gauche ? Sans doute en regardant s'ils lient en majorité des blogs de droite ou de gauche, ou des sites institutionnels (partis politiques, journaux) plutôt à droite pu à gauche.

    Le tord de l'étude est sans doute de ne pas avoir supprimé à la fin ces sites institutionnels, et de ne pas avoir tenu compte des mises à jour de ces blogs. Car au final, un blog non tenu à jour n'a que peu d'influence. En témoigne le nombre de blogs qui ont disparut depuis la création de la blogosphère...

    Cela ferait peut être un peu tâche de découvrir que la majorité des blogs cités ne sont plus réellement actifs depuis la défaite de Valéry Giscard d'Estaing face à François Mitterrand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous avez raison : ils ne lisent pas le contenu des blogs, mais regardent simplement qui lie qui (kiliki, en balinais ancien). C'est comme ça que, ayant des tas de lecteurs collectivistes et affameurs d'acteurs-français-ayant-joué-Obélix, je me retrouve catalogué socialiste.

      Supprimer
    2. La preuve supplémentaire de ce que je dis est le positionnement de mon blog : contrairement à ce que dit Nicolas, je ne suis pas franchement classé parmi le “groupe gauche”, mais représente plutôt une sorte de passerelle entre celui-ci, la droite et l'extrême droite. Or, cela correspond en effet aux gens qui me lient et à ma propre blogroll.

      Donc, ces cons-là ne sont même pas foutus de lire les blogs qu'ils prétendent classer.

      Supprimer
    3. Didier,

      Non, ils ne lisent pas. Vous non plus, d'ailleurs, puisque votre blog est bien mentionné en rose.

      Tizel,

      Je n'appelle pas ça une étude, vu le nombre d'erreurs commises. Il ont compté 1600 blogs, s'ils avaient vérifié tous (trente secondes par blogs, et encore...)... Deux stagiaires pendant deux jours avec des grandes pauses...

      Supprimer
  8. j'aime l'article car il s'intéréssent au blogs politique.Par contre si l'amalgame site politique (site du ps par exemple) a du sens en termes de présence en ligne, il ne fallait juste pas dénommer cette cato "carto des blogs politiques' mais juste "carto politique sur le web".On serait alors dans le vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils s'y intéressent mais donnent une idée fausse. Le journaliste a fait un article parce qu'il fallait faire un article...

      Supprimer
    2. non c'est une réalité que les sites politiques ont leur place, faut juste pas parler de blogs.

      Supprimer
    3. Je ne nie pas cette place. Mais ce sont bien des blogueurs qui sont interviewé. Si les blogueurs ne montrent pas une indépendance, on sera noyés.

      Supprimer
  9. Hey ! Je ne suis pas mort : je bande encore, bordel !

    Les mesures gauchistes du petit père Hollande m'ont tellement asphyxié que j'ai failli perdre mon inspiration...

    Mais comme je retrouve un peu de sarkozisme latent dans le nouveau socialisme moscovicien, ma méchanceté naturelle semble se réveiller...
    Ouf ! Il était temps.

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Tu n'as jamais fait beaucoup de billets politiques...

      Supprimer
  11. "L'article site cinq exemples"
    Bien vu, pour un article qui parle des sites...
    Bon, je fais "étron sur le paillasson", non?.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce billet est bourré de fautes, je viens d'en corriger certaines...

      Supprimer
    2. La vraie faute est sur LeMonde.fr

      Supprimer
  12. Le seul truc avec lequel je suis d'accord avec lemonde.zob c'est le marron couleur caca des blog d'extrême droite. C'est la bonne nuance, bravo les journalisse !

    RépondreSupprimer
  13. Didier est encore en rose dans le classement des blogs ? La te-hon... Et pas le Jegoun qui est en noir, si j'ai bien compris ? Blog d'observation... Moi j'ai été un coup à droite, un coup à gauche et maintenant je n'y suis plus, j'm'en fiche. Je pense qu'avec la sortie du classement buzzwikio, il y en a pas mal qui disparaitront pour l'année prochaine aussi. CSP n'est plus dans l'extrême-droite, comme l'année dernière ?
    Sinon, je rappelle que le quotidien le plus lu en France est Ouest-France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. C'est l'Equipe. Je crois que le classement machin n'a rien à voir avec ce truc.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.