27 décembre 2012

Des médias en 2012

Mon confrère Sarkofrance fait un billet à propos des médias de l'année et il n'y a strictement aucune raison pour que je ne lui pique pas son idée d'autant que je ne suis pas franchement d'accord avec lui sauf pour ce qui concerne Le Parisien. Mais je vais garder le meilleur pour la fin. Ou presque. 

Un des médias de l'année est la galaxie d'applications pour tablettes. Les tablettes sont encore marginales. Elles touchaient 8% de la population en juillet. Je suis persuadé qu'elles représenteront le deuxième point d'accès à l'information d'ici quelques années, après la télé, mais bien devant la radio et la presse papier... Et internet qui occupe actuellement cette deuxième place, réseaux sociaux compris (leur place est très importante : 42 % des français déclarent utiliser les réseaux sociaux pour s'informer). 

Certains sites de presse n'ont pas encore su investir sur une application qui tienne la route, certains ne faisant qu'une application permettant l'accès payant au journal. Pour ce qui concerne chaque application, chacun jugera selon ses propres goûts. A titre personnel, j'utilise beaucoup celles du Figaro et du Monde (et un peu 20 minutes sur mon smartphone). J'aime bien celle du Parisien mais je la délaisse ayant l'occasion de lire tous les jours la version papier. 

Je résume : braves investisseurs des médias pensez aux tablettes. En 2015 ou 2016, 50% des gens prendront connaissance de l'actualité avec leur tablette et leurs applications favorites. 

Parmi ces applications, à noter News Republic, qui est très bien... d'autant qu'elle reprend mes billets (elle gagnerait à rééquilibrer ses sources, d'ailleurs, les libéraux de Contrepoints sont sur-représentés par rapport à ce qu'ils pèsent réellement). News Republic reprend une large palette de médias ce qui permet d'avoir rapidement une bonne idée de ce qui fait l'actualité. 

Parmi les médias de l'année, il faut signaler ceux de droite. Outre Le Figaro, des "bons" sites d'information sont nés ou se sont développés. A contrario, la presse dire de gauche mérite des baffes. La presse de gauche empêtrée dans de mauvais chiffres de vente ne pense souvent qu'à faire des une tapageuses contre le Gouvernement. On m'expliquera qu'ils sont objectifs, qu'ils enquêtent... Mais au moins le Figaro est-il resté fidèle à la ligne pendant les cinq années précédentes... Sarkofrance est beaucoup plus précis que moi qui ne délivre qu'une impression générale. 

La gauche a complètement loupé sa présence on line au point qu'il ne reste souvent que quelques blogs pour défendre "la ligne". Voir aussi mon billet d'hier. Pourtant, et même si Sarkofrance salue les blogs, ils restent confidentiels...

Sarkofrance salue également Twitter. Je suis beaucoup plus partagé. Ce truc privilégie le buzz au détriment de l'information "importante". Certes, on est informés avec Twitter deux heures plus tôt qu'avec les autres médias mais qu'est-ce qu'on en a à foutre ? En tant que blogueur, ça m'amuse beaucoup de buzzer en reprenant des scoops foireux mais, au fond, cela ne sert pas à grand chose. Une information chasse l'autre...

Parmi les médias de l'année, n'oublions pas la télévision ! On peut voir ça de notre prisme de pseudomachintrucs, il n'empêche que les grandes chaînes généralistes comme les chaînes d'information en continu ont été au cœur de l'actualité. Pendant la campagne Présidentielle, ils ont organisé des débats et autres machins. On avait beau faire les guignols avec nos blogs et nos Twitter à l'occasion des « ripostes », ce sont bien elles qui ont fait "l'information".

Je parlais de garder le meilleur pour la fin, en évoquant le Parisien. Je vais y ajouter le Télégramme : ce sont les deux seuls journaux papier que je lise au quotidien. Le Télégramme a, je pense, totalement loupé le virage du numérique mais reste, comme le Parisien, un des meilleurs journaux quotidiens, laissant une large place aux informations nationales (contrairement à certains journaux régionaux) mais aussi à des sujets moins au cœur du buzz. Ils font bien la différence entre l'actualité immédiate (celle déjà connue par les lecteurs, via la télévision ou internet) et des sujets plus de fond (le Télégramme a aujourd'hui un dossier en page 3 sur le sport en prison).

Par contre, étant en vacances, j'ai eu l'occasion de regarder le JT des principales chaînes généralistes, ce que je ne fais quasiment jamais, et je ne peux confirmer que ce que je lis occasionnellement dans Twitter : le piètre niveau...

Mais peut-on leur reprocher de faire ce qu'attendent leurs spectateurs ?

6 commentaires:

  1. reste tout de même le cout de la tablette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'une part les gens ne se privent pas pour acheter des conneries. D'autre part, les prix baissent. Je crois qu'on en trouve à 80 euros.

      Supprimer
  2. tu as raison, j'ai oublié, volontairement, la télévision. Pour le reste, nous ne sommes pas tant en désaccord que cela. J'ai un autre billet à venir sur ces médias qui nous dépriment. L'autre liste, quoi.

    RépondreSupprimer
  3. "Mais peut-on leur reprocher de faire ce qu'attendent leurs spectateurs ?"

    Je ne suis pas du tout d'accord avec vous sur ce point. Le téléspectateur de base n'est pas assez intelligent pour savoir ce qu'il veut. La télévision lui founis donc un condensé de niaiseries infâmes, de politiquement correct immonde et médiocrité intellectuelle facile à avalé.

    Le telespectateur regarde ce qu'on lui donne. Donnez lui des trucs intelligent, il regardera des trucs intelligent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le téléspectateur est con et toi tu es plus intelligent que tout le monde. Je ne t'ai pas déjà dit d'aller chier ailleurs, pauvre type ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.