19 mai 2020

Conf 64 bis - Vive la réutilisation des masques à usage unique


Masque à usage uniqueUn deuxième billet semi-confiné en ce soixante-quatrième jour pour dire différentes choses sans intérêt donc devant absolument être racontées. Tout d’abord, j’avais une réunion de 18h à 18h45 ce soir. Vers 17h10, comme il faisait un temps splendide, j’ai décidé d’aller faire un tour dehors, ma première sortie sous le soleil depuis neuf semaines, vu que, jusqu’à début mai, ça me stressait, l’attestation et tout ça.

Effectivement, l’ambiance, dans la rue était estivale, les gens déambulaient comme en août (il n’y a jamais beaucoup de monde dans mon quartier l’été). J’étais un des seuls à avoir une veste ; les autres étaient habillés légers… Mais avaient un masque. 90% en portait un, beaucoup plus que ce matin, quand je suis allé chez Leclerc. Il faut donc croire que nos concitoyens ont compris qu’il faut porter un masque pour ce qu’on ne faisait pas lors du confinement : rentrer du boulot, se promener, mais pas pour ce qu’on ne faisait pas avant la sortie car on n’avait pas le masque comme acheter des cubis de blancs chez Leclerc.

A part ça, la plupart de mes sorties durant moins d’une demi-heure, je dois avouer que j’ai une fâcheuse tendance à réutiliser mes masques à usage unique sans la moindre honte, évidemment. Néanmoins, j’ai vu une publication sur Facebook qui m’a incité à faire des recherches avec Google, c’est tout à fait possible sous certaines conditions. Tout d’abord, on peut passer les masques au four pendant un certains temps à une certaine température mais ça coûte plus cher en électricité qu’en masque. Ensuite, il faut respecter un certain nombre de consignes comme se laver les mains avant de remettre le masque pour éviter de lui coller dessus des saloperies (ce qui est aussi valable pour les masques neufs), se laver les mains après l’avoir enlevé et j’en passe (le manipuler par les élastiques, ne pas toucher la surface intérieure et très peu la surface extérieure… et ne pas abuser : il ne s’agit pas de faire un mois avec un masque mais d’éviter des frais lors des petites sorties). Je les respectais toutes par instinct !

Il faut relativiser : le masque n’est pas franchement efficace pour se protéger du virus. Disons que ces masques bas de gamme protègent à 60 ou 70% d’après mes lectures mais je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Il protège surtout les autres… et toujours pas à 100%. Du moment que vous le manipulez bien, il reste réutilisable.

Montons un groupe de défense des réutilisateurs de masques !

A part ça, on se rapproche du quatrième jour férié confiné. Je vais finir par être pour la suppression de 10 fériés par an et l’augmentation de 8 jours des congés payés. De toute manière, ça m’a toujours gonflé sauf quand ça me permettait de faire de vrais longs week-ends… Mais là, je ne peux pas aller en Bretagne et les bistros sont fermés. Tu parles d’une joie ! Au lieu de me lever entre 7h et 9h, je vais me lever entre 7h30 et 9h30 tout en continuant à me coucher au moment où Internet me gave. Hier, je me suis couché à 21h30. Le sommeil ne venant évidemment pas, je me suis relevé…

Que vais-je faire, jeudi ? Travailler sur des dossiers…


a

2 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.