06 mai 2020

Confinés jour 51 (bis) - le déconfinement par des nuls

Découverte de Quiberon, week-end et séjour à la mer - Hôtel des ...
Entassement

En cette cinquante-et-unième journée de confinement, vous aurez droit à un deuxième billet confiné car Jean Castex, le « coordonnateur national à la stratégie de déconfinement » (ça ne s’invente pas), a été auditionné par une commission du Sénat comme nous dit LCI. Et ça m’énerve quand je lis : « Si on pourra se déplacer à 100 kilomètres "à vol d'oiseau", les Français ne pourront donc pas se rendre dans un département d'une autre couleur. Au contraire, une personne pourra se déplacer, "même au-delà des 100 kilomètres" » !

Il faut relire trois fois pour bien comprendre : les gens qui habitent dans une zone verte peuvent aller dans n’importe quel département en zone verte sans limitation de distance. Les types des zones rouges peuvent aller à 100 km à vol d’oiseau mais uniquement dans une zone rouge. Enfin, c’est ce que je crois avoir compris.

« Le but : éviter la "transmission massive" du virus dans l'Hexagone ». Dois-je comprendre qu’une personne d’un département contaminé ne peut pas aller contaminer une zone déjà contaminé si elle est à plus de 100 km ? On a vraiment des charlots au pouvoir…

A propos de l’ouverture des écoles : « Le haut fonctionnaire a néanmoins rappelé que cette décision ne revenait pas à la ville mais "au directeur de l'établissement sous la tutelle du directeur d'académie. » C’est donc à un fonctionnaire qui doit prendre une décision qui peut remettre en cause sa carrière alors qu’il ne revient à l’Etat pas de garantir le bon fonctionnement d’une école mais aux municipalités.

Le sous-secrétaire d’Etat au déconfinage ose dire devant le Sénat que le plan pour les transports n’est pas prêt. Dites, les gars, il reste un jour ouvré et demi ! On sait seulement que le masque sera obligatoire et les rames réservées à ceux qui travaillent. On va sûrement être nombreux à s’entasser dans le métro pour le plaisir…

Ensuite, on apprend que le reconfinement pourra être remis en place de manière localisée.

Enfin, le lascar nous explique que « 'est d'ailleurs justement pour éviter la transmission du virus à travers des territoires que les plages resteront fermées. » C’est bien connu que les plages sont au travers des territoires… « Cela permettrait "de ne pas donner la tentation de faire des migrations de personnes" et donc éviter le déplacement du virus. »

Je traduis : un gamin qui habite Quiberon n’aura pas le droit de faire de la planche à voile parce qu’un type dans un ministère a décidé que les connards en zone rouge pourraient être jaloux mais pendant ce temps je n’ai pas le droit d’aller voir ma mère de 88 ans qui n’habite pas près des côtes ce qui est par ailleurs rendu difficile par l’interdiction de prendre le métro dans Paris mais je m'en fous, je ne pourrais de toute manière pas manger du bar frais pêché par un copain vu que c'est interdit.

Un type qui habite au bord de la mer n'a pas le droit d'aller pêcher même s'il a appris à le faire avec son grand-père quand il avait cinq ans. Ce con n'a qu'à pêcher en rivière...



20 commentaires:

  1. Les types (comme nous) qui vivent en zone rouge ont eu deux mois pour bien les assimiler les gestes barrières. Et ils ne les respecteraient pas en zone verte ? C'est vraiment nous prendre pour des cons.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Ah, zut, archizut et covizut : j'allais faire la même fine remarque !

      Du coup, j'ai purin à dire…

      Supprimer
    2. Au bord de la mer près de chez sa mère, d'où la contraction (emoji clin d’oeil)

      Supprimer
    3. Vous auriez pu faire semblant de croire que j'avais fait un excellent jeu de mot.

      Supprimer
    4. Jeu de mot ! félicitation. Ces regles vont encore évoler j'en suis sur.

      Supprimer
  3. Pour la pêche en mer, j'ai cru comprendre que c'était une exigence formelle des baleines qui ont réinvesti leur domaine et qui souhaiteraient en profiter encore un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les baleines bouffent du plancton : elle n'en ont rien à foutre qu'on zigouille des bars.

      D'un autre côté, on me dit que les bars sont fermés : y a comme un loup…

      Supprimer
  4. Marie-Georges Profonde06 mai, 2020 17:48

    O"sait seulement que le masque sera obligatoire et les rames réservées à ceux qui travaillent. On va sûrement être nombreux à s’entasser dans le métro pour le plaisir…" Ah ah ! Merci de me faire rire parce que pfff...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai détruit par mégarde le commentaire de Captain Haka qui me disait que la pêche en rivière était aussi interdite.

    RépondreSupprimer
  6. A-t-on le droit de s'installer au bord d'un quai de métro avec une canne à pêche, ou bien existe-t-il un(e) décret/loi/circulaire/directive/ règlement qui l'interdise expressément?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a le droit dans certaines conditions. Par exemple, un livreur de canne à pêche a le droit d'emprunter le métro (à condition de le rendre après).

      Supprimer
  7. Je me souviens que Jean Casteix voulait être responsable de l’UMP du Gard y a quelques années. Il paraît qu’il est brillant,
    Mais je ne connais pas l’homme.

    Après j’en ai marre de cette politique. Et fourre des masques à mes gosses, non, ça me dérange sur pleins de point,

    Mais il est brillant il paraît

    RépondreSupprimer
  8. Comment feront les daltoniens ?
    Cette question me taraude.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.