21 mai 2020

Conf 66 - Ma première gorgée de bière


En ce soixante-sixième jour de déconfiture, alors que j’étais en train d’entamer un billet sur le télétravail qui ne paraitra que ce soir, il y a eu une sorte d’esclandre sur le palier avec des gamins qui braillaient (je ne savais pas qu’il y en avait à l’étage alors qu’il n’y a que quatre appartements). J’ai entendu la voix rassurante de ma concierge (qui bosse un jour férié) mais j’ai tout de même enfilé un pantalon et préparé un masque au cas où j’aurais dû sortir. La pipelette leur expliquait comment fermer le compteur général d’arrivée d’eau chez eux…
Canette 1664 - Boisson - Canette1664 - Chartreuz Burger
Tout cela s’est rapidement calmé et pour amortir l’enfilage du pantalon, j’ai décidé d’aller faire un rapide tour du quartier pour me déconfiner. Place de la Comète, j’ai croisé un copain de la bande. Pas Djibril, pas Tonnégrande, mais Patrice. La première fois que je vois un vrai pote en neuf semaines et demie.

On a papoté de choses et d’autres puis, au bout de dix minutes, le moment était venu de se quitter. Pour rigoler, j’ai dit « on boit un coup ». Les bistros étant fermés, nous étions dépités et nos regards se sont tournés vers l’Arabe du coin. La décision était prise : nous avons acheté deux 1664 en 33 cl et l’avons bu devant le commerce, debout comme des cons. On a mis une deuxième tournée et on a eu l’idée de s’accouder aux barrières amovibles qui empêchent les véhicules d’entrer sur la place.

On est resté en gros une heure. Mes premières bières depuis 66 jours. Ma première vraie discussion hors du travail et des soirées de blogueurs ou la famille.

Il va falloir que je me coupe les ongles : ouvrir une canette avec les ongles longs est pénibles.

13 commentaires:

  1. Elle était fraîche, la bière ?

    RépondreSupprimer
  2. D'un autre côté, ouvrir une canette avec les ongles trop courts, ce n'est pas facile non plus.

    RépondreSupprimer
  3. Vive la bière et l'arabe du coin !

    RépondreSupprimer
  4. C'est curieux: il y a moins de commentaires les jours fériés, alors qu'on aurait pu s'attendre à l'inverse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non ! Vous ne comprendrez jamais rien aux blogs. Ce billet n'appelle pas de commentaires, les gens commentent essentiellement pendant les heures de bureaux et on a la première très belle journée depuis le début du confinement.

      Qu'est ce que mes millions de lecteurs quotidiens peuvent avoir à cirer que j'ai bu une bière ?

      Et vous êtes hors sujet.

      Supprimer
    2. Je ne comprendrai décidément jamais rien aux hors sujet...

      Si je veux mettre un commentaire sur le faible nombre de commentaires les jours fériés, où le mettre ailleurs que sous un billet publié un jour férié qui me frappe par le faible nombre de commentaires ?

      Supprimer
    3. Sous un billet qui parle de nombre de commentaires.

      Supprimer
  5. Profite !
    A Rennes, c'est pas du même tonneau (barrique) (même si je suis à Douarn) 😉
    https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-la-consommation-d-alcool-interdite-sur-la-voie-publique-de-16-h-7-h-jusqu-au-2-juin-6841180

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.