09 mai 2020

VisioKdB - le compte rendu - différents thèmes comme l'épilation et la surcharge pondérale des militants


Encore un excellent visiokdb ce soir. Il y a deux sujets de discussion principaux, la survie du Parti Socialiste et la surcharge pondérale de Boris. Il faut bien reconnaitre qu’on a encore un peu d’espoir pour le PS.

Ne parlons pas de Boris. Il faut qu’il achète un smartphone avec une caméra « grand angle » pour qu’on puisse le voir en entier. J’espère qu’il aura les bras assez longs non pas pour porter Elodie à la tête du PS puis de la République mais pour éloigner son téléphone de ce qui ressemble encore à un visage grâce aux oreilles et au nez turgescents.

On a parlé d’épilation, aussi, mais sans couper les cheveux en quatre. Pour l’instant, les champions de l’épilation sont le Boris en question, Marc et Mehdi.

Ces discussions sur le parti socialiste sont toujours passionnantes tant les copains sont impliqués, passionnés ! Les causes du mal semblent multiples. Les lascars aux postes clés sont des types qui n’ont jamais fait autre chose que de la politique. Ils ont commencé attaché parlementaire, chef de cabinet,… ont fini par se faire élire. Des professionnels mais qui ne connaissent pas la vraie vie, un peu comme ces vagues célébrités qui nous pondent des tribunes indigestes parce qu’ils n’ont que ça à foutre pendant la période de claquemurage que nous connaissons. Les personnalités du PC, s’il en reste, ne s’adressent plus aux vrais gens, aux pue-la-sueur et autres sans-dents. Ceci n’est pas de la démagogie ou du populisme mais quand un parti politique ne fait plus appel à ses militants mais à des cabinets de conseil en communication pour s’adresser aux citoyens, cela ne fonctionne plus.  Je ne dis pas que la communication et ses consultants ne sont pas importants pour faire passer des messages mais les messages en question ne devraient pas partir d’un bureau avec cuistres.

Le parti socialiste est devenu une machine à placer des copains mais plus à réfléchir.

Et il oublie certains sujets, dont un qui m’est cher : la laïcité.

Mais tant qu’on continue à rigoler avec les copains, on pourra imaginer Elodie à la Présidence et Boris succéder, longtemps après, à Raymond Barre.



36 commentaires:

  1. ah les membres de cabinets qui dénoncent les gens en cabinet c'est ça ? Je crois me souvenir avoir entendu ça en 2002.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a un nouveau mouvement schismatique qui est en train de naître au sein de la Rem. Un peu écolo, pas mal socialiste, Macron compatible.
    J'ai l'impression que tous les participants de votre KDB de ce soir y seraient bien accueillis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah avant de faire des procès d'intention, il faudrait participer et vous changeriez certainement d'avis. je ne vous citerai pas la phrase d'Audiard (les cons ...) mais je le pense très fort. Parlez de ce que vous connaissez, pas de ce que vous pensez connaître et nous irons tous beaucoup mieux

      Supprimer
    2. Pardon mais le socialisme qui se maquille au gré des époques nous sommes nombreux à le connaître et à le reconnaître.

      Supprimer
    3. Fredi, tu racontes encore n'importe quoi. Comment tu fais pour être autant à côté de la plaque voire aussi con ?

      Supprimer
    4. Oh làlà mais quel poncif. Arrête de m’insulter Fredi.

      Supprimer
    5. J'ai insulté qui, où, quand ?

      Supprimer
    6. Je suis socialiste. Et je n’ai jamais été Macron-compatible.

      Supprimer
  3. Pas beaucoup de barbus, chez vous... Pourtant, le confinement incite à ne pas se raser. Les coiffeurs et barbiers sont pris d'assaut à partir du 11, ce qui n'est pas malin, puisque ce sont les professionnels les plus contaminants ( proximité + matériel non stérilisé entre 2 clients) : compte tenu du délai d'incubation, j'attends avec intérêt le nombre de nouveaux cas fin mai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait rigoler, la barbe empêche le peu d'efficacité des masques.

      Supprimer
  4. Putain de bordel ! Je ne reçois plus les mails pour les commentaires.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas si Miss Élodie parviendra un jour à l'Élysée – je ne lui souhaite pas : c'est typiquement un boulot à emmerdes –, en tout cas, si j'en juge d'après la photo "mosaïque", heureusement qu'elle était là hier soir pour faire un peu baisser la moyenne d'âge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, l'avenir du parti socialiste va se jouer dans les EHPAD, quoi !

      Supprimer
    2. Au fait : merci pour le lien !

      Supprimer
    3. Je deviendrai donc aide-soignante en EHPAD

      Supprimer
    4. « Je deviendrai donc aide-soignante en EHPAD »

      Les grands esprits se rencontrent : c'est exactement ce que j'ai noté ce matin dans mon p'tit journal. Sauf que je vous ai promue infirmière directement.

      Supprimer
  6. Je constate par ailleurs, que tout occupés que vous fûtes à votre petite tambouille politicienne, vous avez négligé de commenter et d'analyser la principale information d'hier concernant le petit Chinois. Je vous la livre comme je l'ai lue :

    POINT LINGUISTIQUE : L'ACADÉMIE FRANÇAISE RECOMMANDE DE DIRE “LA COVID 19".

    On se sent tout de suite mieux, nicht war ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore une gonzesse qui nous emmerde...

      Supprimer
    2. Pourtant, les néo-féministes devraient être ravies qu'un truc qui ravage et qui tue soit du genre masculin…

      Supprimer
    3. C"est pourtant simple, et l'Académie a raison : LA Covid-19 est LA maladie provoquée par LE virus SRAS-COV2. Dire LE Covid-19, c'est comme dire LE rougeole.

      Supprimer
    4. Ce n'est pas exactement ça, Covid est l'abréviation de je ne sais quel truc dont le nom commun est féminin.

      Supprimer
    5. Perso, je me fous totalement de l'avis de l'Académie des Neuf.

      Supprimer
    6. Je m'en fous tout autant que la Miss !

      De toute façon, masculin ou féminin, ce nom de covid 19 est grotesque. Et puis, n'oublions jamais la forte pensée de Simone de Beauvoir :

      « On ne naît pas virus, on le devient ! »

      Supprimer
  7. "La" pour quoi ? Maladie ? Ce n'est pas avant tout un virus ? Et l'académie française elle n'a rien d'autre à f...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il n'existe pas de virus qui s'appelle Covid-19 ( voir ci- dessus)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.