14 février 2007

Ah ! Des chiffres !

Il y a quelques temps dans ce blog je vous communiquais beaucoup de chiffres amusants sur l’économie. Avec ces histoires d’élection, je me suis un peu relâché. Il est temps de me reprendre !

Voilà donc de nouveaux chiffres. J’en fais une courbe. Cliquez dessus pour agrandir.

La France est en rouge. Les autres couleurs correspondent à d’autres pays. Je n’ai pas mis les USA (la courbe serait trop haute !).

Sans savoir ce que qu’il représente, on peut conclure de ce schéma que la France se maintenait jusqu’en 2001 et était même en tête de ma sélection en 2000 et 2001. Oh ! La belle dégringolade en 2003 !

Cette courbe représente le SPA, qui correspond globalement au PIB par habitant par rapport à l’UE à 25 (base 100). Allez voir sur le site que j’ai mis en lien pour avoir une explication plus complète. Je ne suis pas là pour vulgariser mais pour raconter des bêtises sur les blogs.

Dans un élan de bonté de ma part, je me lance dans une vague explication. Entre 1996 et 2001, le PIB par habitant de la France était supérieur de 13 ou 14% à la moyenne européenne. Depuis 2003, il n’est supérieur que de 7 ou 8%.

Nos amis blogueurs de droite aiment bien dire que les résultats économiques de la France pendant la période Jospin sont dus à la conjoncture mondiale.

Qu’ils m’expliquent alors pourquoi la France est à la ramasse en 2006 ? La conjoncture mondiale n’est plus là ?

Les 35 heures répondront les mauvaises langues ! Qu’ils me jurent droit dans les yeux que les 35 heures empêchent les heures supplémentaires et que le coût du travail est supérieur en France par rapport à l’Allemagne ou d’autres pays qui s’en sortent magistralement mieux !

Tiens, le site d’Eurostat nous présente les chiffres de « Productivité de la main-d'oeuvre par heure de travail - PIB en SPA par heure de travail par rapport à EU-15 ». Je vous passe le détail. En 1997, la France avait une productivité horaire supérieure de 6,08% aux USA, montée à 7,96 % en 2002 et retombée à 1,82 en 2004.

J’aime bien sortir des nouveaux chiffres.

17 commentaires:

  1. Nicolas : cette histoire de «travailler plus» affichée par Sarkozy est évidemment la plus belle bourdes de tous les candidats.
    On pourrait aujourd'hui faire travailler les gens 42 heures (voire 48) par semaine sans rien changer à la loi. C'est une vérité que le candidat ignore.
    Tout comme il juge que la moitié des français sont au smic, sans que cela le choque.
    Ça sent l'incompétence, il faut bien le dire.

    RépondreSupprimer
  2. Voici un commentaire peut-être débile, j'ai le décalage horaire en totale débandade, et j'ai peut-être rien compris à cet article que en réalité je n'ai peut-être pas lu non plu ?

    Si je comprends bien le "truc d'être riche" de la France par rapport aux autres pays Européens est en baisse.

    Moi ça me semble plutôt une bonne chose si dans les autres pays il y a la grosse poignée de pays de l'est arrivés il y a deux ou trois ans lors du passage à 25. Ca voudrait dire que les inégalités se réduisent.

    Bon, je suis pas en état de développer. Je suis d'ailleurs pas en état de rien.

    RépondreSupprimer
  3. Fil,

    Ce n'est pas de l'incompétence, c'est de la démagogie !

    Franssoit,

    Oui, tu as raison. C'est un signe que les autres pays progressent.

    Par contre, on n'a pas la même évolution que les autres gros pays de l'UE...

    RépondreSupprimer
  4. Je me souviens d'un économiste qui dit à Rocard (ça devait être en septembre) "mais à l'époque de Jospin, la croissance mondiale était favorable". la croissance mondiale est aujourd'hui encore énorme. Bref, il n'y a pas que les blogueurs de droite qui n'y comprennent rien.

    Mon diagnostic, concernant les chiffres que tu donnes, c'est que la droite a peut-être pris de bonnes mesures, des mesures utiles, mais que la manière de la faire n'était pas bonne. Ils ont braqué tout le monde, y compris le Médef (il faut le faire pour un gouvernement de droite _ mais il faut avouer que l'ancien président du Medef, Séllière était un vrai dingo qui cassait le boulot du gouvernement par sa surenchère).

    Donc, il faut rétablir la confiance.
    Et si on ouvre le pacte de Ségolène Royal, le premier chaptre c'est, justement, de recréer la confiance.
    Et sur le diagnostic, et la priorité, je suis en phase avec ce pacte.

    Cela dit, je vais terminer en critiquant ton diagramme. Le PIB par habitant, c'est un indice qui masque beaucoup les inégalités.
    Ca n'empêche pas qu'il soit très parlant.

    RépondreSupprimer
  5. Eric,

    Cherche dans mes historiques, j'avais fait un billet sur les différents indicateurs permettant de comparer les pays. Le PIB par habitant n'en est qu'un et ne présume pas de la "répartition" des richesses produites.

    "Mon diagnostic, concernant les chiffres que tu donnes, c'est que la droite a peut-être pris de bonnes mesures, des mesures utiles, mais que la manière de la faire n'était pas bonne. "

    Oui ! Sur le positionnement de la France dans le monde c'est très vrai ! A force de dire partout en 2002 qu'il fallait remettre les Français au travail, on est passé pour une bande de fainéant !

    Oui pour la confiance. Mais ne pas trop en abuser... Ca nous rappellerait Balladur !

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas adore l'économie et la bourse, les chiffres, les tendances tout ça, or l'économie est un thème de droite.
    Sinon, Fil, tu es plus branché social toi ?

    RépondreSupprimer
  7. Loïc,

    Où as-tu que l'économie est un thème de droite ?

    Tu n'as jamais entendu parler de l'économie politique marxiste ?

    Keynes n'était pas un économiste ? Il n'a jamais défendu plus d'interventionnisme de l'état en s'opposant vaguement au libéralisme ?

    RépondreSupprimer
  8. L'économie est un thème de droite au sens où ce sont des arguments économiques qui nous sont ramenés sans aucune compétence ni pertinence par les gens de droite pour tenter de faire passer ceux qui préfèrent les êtres humains aux entreprises pour des utopistes.

    Remarquons déjà que des arguments économiques aux arguments au rabais, il n'y a pas très loin. Cette plaisanterie est-elle drôle ? Elle me parait désopilante, mais je ne suis pas certain d'être aujourd'hui très lucide sur mes conneries. Donc sondage : cette plaisanterie est drôle 5 points. Ce n'est pas une plaisanterie 0 points. Pour les intermédiaires, vous vous débrouillez. On fera une moyenne.

    Nous savons tous que la France est, grâce à l'UMP, lui même mis sur orbite par la génération de gauche/NYSE fin de règne Mitterand, en train de devenir un pays particulièrement réactionnaire et économiquement "libéral" (comprendre capitaliste et exploiteur). Il n'y a aucun doute que le balancier va prochainement repartir dans l'autre sens et que les gens de gauche de ce pays vont se réveiller et enfin dire tout à haute voix ce qu'ils ont honte de penser depuis une vingtaine d'années. Non pas dire "je suis de gauche" qui a toujours été très à la mode, mais défendre des idées de justice, d'égalité, de fraternité, de solidarité.

    On sent bien que ça va arriver. Mais faudrait quand même pas que ça traîne de trop. On va finir par se faire donner des leçons de socialisme par les anglais (!).

    RépondreSupprimer
  9. C'est quoi "la génération de gauche/NYSE fin de règne Mitterand"

    Pierre Beregovoy et Edith Cresson ?

    RépondreSupprimer
  10. Non, pas vraiment, c'est Fabius, DSK, un peu tous les gros calibres avant qu'ils ne commencent à se réveiller.

    RépondreSupprimer
  11. Ah, ces gros-là !

    Le DSK qui était président de du Cercle de l'Industrie en 1994 (heureusement qu'on a wikipedia pour se rappeler les détails !).

    Le Fabius qui était patron du PS lors de la déroute historique de 1993 !

    RépondreSupprimer
  12. Tiens salut Franssoit, ça va ?

    (nicolas, tu permets, je dis bonjour !)

    Franssoit : ceci n'est pas une blague : 2 (j'ai l'impression d'être le seul à rire aussi, ce n'est pas grave !).

    Loïc : mes choix, mes opinions, tout est sur mon blog (et même des trucs chiants avec de la pohèzie) !!!

    RépondreSupprimer
  13. Fil,

    Je dois avouer une certaine incompréhension de ma part...

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : je dois avouer que je me comprends très bien moi !
    Je mettais une note à la blague de Franssoit dans son commentaire et je répondais à Loic…
    J'ai dit une bétise ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  15. Non, c'est le "2" que je ne pige pas !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.