27 février 2007

Les sondages sont formels !

Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy devraient arriver au deuxième tour et être suivis par François Bayrou et Jean-Marie Le Pen. Nous allons les appeler par leur prénom par la suite. Pas par manque de respect mais par fainéantise.

Mais comme les sondages ne disent que des bêtises, je vais essayer de les dépasser.

Mes réflexions sont issues des résultats et des sondages pour les présidentielles 2002 (tous les chiffres utilisés sont là http://2007.tns-sofres.com/) et des sondages actuels qui donnent Ségolène et Nicolas vers 28, François à 17 et Jean-Marie à 14.

Extrême droite

Les candidats ont fait 19,2% en 2002, 15% en 1995 et 14,4% en 1988. En 2002, il y avait Bruno Mégret en plus de Jean-Marie.

Je vais retenir 17%. Il n'y a pas de raison objective que Jean-Marie fasse moins que les précédentes fois. Au pire, s'il perd des points ça sera au profit des candidats divers droite, pas des candidats donnés comme potentiellement gagnants.

Divers droite

Nous allons considérer ici tous les candidats de droite qui ne sont pas dans d'autres catégories, ainsi que le candidat de CPNT par méchanceté.

Les candidats équivalents avaient fait 7,3% en 2002 (5% en 1995, moins de 4 en 1988).

Je vais retenir 7%.

Droite traditionnelle (UDF, RPR, UMP)

Résultats précédents : 2002 : 30,6% - 1995 : 39,4% - 1988 : 36,4%

Sondages précédents : 2002 : 30% - 1995 : 42,5% - 1988 : 41,5%

Je vais retenir 37%. Ca semble raisonnable au regard des résultats précédents. Nicolas et François sont à 45% dans les sondages (28+17). Un tel mauvais résultat nécessite une baisse de 8% dans les sondages. Une telle baisse serait digne de Chaban-Delmas devant Giscard d'Estaing en 1974.

Dans ces 37%, j'ignore totalement la répartition entre Nicolas et François.

Nicolas : 17 % ou 20%

François : 20 % ou 17%

Parti socialiste

Les candidats socialistes avaient fait 23,8% en 2002, 23,3% en 1995 et 34,1% en 1988 (en 2002, ça englobe Taubira et Chevènement).

A cette époque de l'année les sondages donnaient 33% en 2002, 24% en 1995 et 38% en 1988. En 2002, les sondages donnaient n'importe quoi. En 1995, ils étaient exacts et légèrement optimistes (+4%) en 1988.

Nous allons retenir 23% contre environ 28% dans les sondages.

Divers gauche

Nos petits candidats sympathiques sont actuellement inaudibles. Néanmoins, leurs homologues avaient fait 19,3% en 2002, 17,2% en 1995 et 11% en 1988 (qui était un peut atypique compte tenu du score de François Mitterrand et de l'effondrement du PC !).

Nous allons retenir 16% (mais la logique de la progression antérieure pourrait nous donner plus).

Bilan

Divers gauche : 16%

Divers droite : 7%

Jean-Marie : 17%

Nicolas plus François : 37%

Ségolène : 23%

Le total « UDF – UMP – PS » semble optimiste (mais avec l'effet d'un vote utile à gauche, c'est probablement Jean-Marie et les partis de divers droite qui pâtissent de mes choix).

Exactitude des sondages

Pour les deux dernières présidentielles, les sondages se plantent sur les présences au deuxième tour. Pour la précédente, les sondages de janvier étaient faux. Statistiquement, nous n'aurons pas à la fois Ségolène et Nicolas. En 1981, aucune surprise. En 1974, les chiffres début avril étaient entièrement faux !

Depuis 1981, la plus grosse baisse entre le sondage de février et l'élection est Lionel Jospin en 1995 (de l'ordre de 6%). Nous retiendrons la palme accordée à Jacques Chaban-Delmas en 1974 ! Il avait perdu 11 points en 20 jours !

Seuls Giscard et Le Pen ont fait des grosses remontées.

Conclusion

Admettons que les sondages d'aujourd'hui soient proches du résultat. Ca serait une surprise puisque, auparavant, les sondages n'ont jamais été bons…

Mais pour que les résultats changent et que les deux favoris ne soient pas en finale, il faudrait une très forte chute de Ségolène ou de Nicolas. Or, compte tenu du 21 avril 2002, on peut espérer que le résultat de Ségolène ne soit pas trop mauvais. Il revient donc à Nicolas de prendre une majestueuse gamelle en hommage à Jacques Chaban-Delmas !

Quand il y a deux candidats à droite et que le président sortant n'est pas candidat (74, 88 et 95), celui qui part en tête dans les sondages se prend une gamelle lamentable (n'oublions que Barre et Balladur ont respectivement dépassés 24 et 32% dans les six mois avant le vote). Nicolas Sarkozy peut donc se prendre une gamelle !

Tout laisse donc penser que c'est Nicolas Sarkozy qui prendra une gamelle en 2007. Chaban-Delmas était encore grandissime favori fin mars 1974…

L'ombre de Jacques Chirac plane…

28 commentaires:

  1. Mort de rire sur la conclusion !

    Quel boulot pour arriver à démontrer ça, je te félicite.
    Mais tu as oublié d'ajouter le taux d'abstention qui peut tout changer !
    :-)

    [Je me souviens des Elections européenne avec Sarkozy en tête de liste aussi…].

    RépondreSupprimer
  2. Preum's !!!!






    [C'est juste pour me moquer des blogs dits influents où a lieu cette pratique du premier commentaire joyeux !]

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois, je sais pas si ça marche. Je le refais. Heureusement qu'en revenant en arrière sur le navugateur, on n'est pas obligé de tout retaper. Tiens, je perçois mon fondement une ridule d'envie de recommencer à saisir des conneries. C'est bon signe ? Ou mauvais ?

    Mort de rire l'introduction.

    Les appeler par leur prénom par faignantise !

    Pour info, les prenoms en question totalisent 33 caractères, les noms 24, tirets de Jean-Marie et espace de Le Pen compris. Tu risques de redoubler ta classe de paresse pour cause de manque de travail en économie de geste.

    Filap :

    Tant qu'à faire la prochaine fois essaye d'écrire preum's sur le premier message. Quand c'est sur le deuxième, en général, c'est que quelqu'un d'autre t'a grillé sur le fil. Quand c'est soi-même, ça relève plutôt de la psychiatrie ?

    RépondreSupprimer
  4. Fil,

    Ah 1999 !

    Franssoit,

    Ca doit être bon signe.

    Par contre, Ségolène est une dame. Je ne peux pas l'appeler Royal. Il faut dire Madame Royal ce qui fait des caractères.

    RépondreSupprimer
  5. Franssoit : tu ne fréquentes pas les blogs influents, toi ! Tu peux y constater pourtant que le "prem's" est rarement en première position ! :-p

    Nicolas : plus court encore, tu prends les initiales des partis : le UMP, la PS, le LCR, …
    Je sais ça ne marche pas pour tous…

    Je trouve que dans les sondages, on parle beaucoup des petits de gauche et très peu des petits de droite, notamment Dupont-Aignan, qui est pourtant le vrai recours de la droie anti)libérale. :-)))

    RépondreSupprimer
  6. Dans mon billet, voir le paragraphe "Bilan", je disais que les petits de droite pouvaient récupérer...

    Bon ! Je vais voir chez Birenbaum, normalement c'est l'heure pour un preum's !

    RépondreSupprimer
  7. deuze!!
    on espère que tu as raison..

    RépondreSupprimer
  8. deuze!!
    on espère que tu as raison..

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas la peine de dire deux fois que tu es deuxième...

    RépondreSupprimer
  10. oups!désolée,j'avais pas vu la suite:Fil a laissé un blanc entre "preum's" et le reste..décidément,ces questions de politique ne sont pas faites pour moi!:-)
    Nicolas,un petit ministère des gaffes,t'as pas?

    RépondreSupprimer
  11. Vive Lecanuet! Et vive les sous marins à propulsion nucléaire.
    Et vive Fillon qui essaie de défendre son copain qui fait des bourdes chez Bourdin!
    http://www.blog-fillon.com/article-5804709.html

    RépondreSupprimer
  12. Ce qu'il y a de marant avec ton lien, c'est la nullité des commentaires, la plupart insistant dans le sens de Fillon.

    Il y a même des types qui essaient de redéfinir ce qu'est un sous-marin nucléaire ! Redéfinir la quesiton pour montrer que Sarkozy à raison.

    A noter quand même que ce n'est qu'une gaffe (il n'a pas répondu à la bonne question !) alors que Ségolène Royal était une erreur plus grossière.

    Je n'ai vu qu'un commentaire où un type dit en gros "ce n'est pas une bien grosse erreur mais le mal est fait".

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas : tiens je vais commenter gentiement chez Fillon… (merci Eric !).

    RépondreSupprimer
  14. Cat :








    oui, parfois c'est amusant de mettre un peu de distance dans les commentaires !



    :-)

    RépondreSupprimer
  15. C'est pas toi qui paye les lignes blanches sur l'écran !

    RépondreSupprimer
  16. tu te trompes quand tu dis que sur les 2 dernières présidentielles, les sondages se sont trompés sur les présences aux second tour : en 1995, le duel Jospin-Chirac était prévu..de mi-février 95 à avril 95, tous l'avaient prévu.

    RépondreSupprimer
  17. Nicolas, te rends-tu compte que Bayrou a plus de chance que Royal de battre Sarkozy au second tour ?
    Est-ce que les peuple de gauche ne ferait pas mieux de voter Bayrou dès le premier tour ?

    RépondreSupprimer
  18. Loïc,

    Non, je ne me trompe pas ! C'était balladur Jospin qui était "prévu" mi février 1995.

    Pour ton deuxième commentaire, tu racontes n'importe quoi. La gauche n'a pas intérêt à la victoire de Bayrou, mais à celle de la gauche.

    RépondreSupprimer
  19. pas du tout !!! de mi-février jusque avril, Chirac était devant Balladur..

    RépondreSupprimer
  20. et puis de tout façon, tu considères comme une hypothèse lointaine la chute de Sarkozy dans les sondages...or, c'est une idée plus que raisonnable qui n'a pas besoin de s'appuyer sur l'histoire des sondages.
    Il est évident que Sarkozy ne fera pas plus de 25%. j'en ai toujours été peruadé et je le suis aujourrd'hui plus que jamais.
    mais je ne comprends pas pourquoi tu dis que les sondages se trompent. parce que les sondages de février ne font pas les élections d'avril ? pas, c'est évident, non ? l'opinion publique évolue. les sondages avaient très bien pris en compte la remontée de Chirac aux dépens de Balladur en 1995.
    Je lis souvent aussi que les sondages n'aivaient pas la victoire du non au référendum sur le tce : c'est n'importe quoi !! les derniers sondages donnaient tous le non gagnant et le tout dernier, même, à 55%..seulement, les gens préfèrent s'arrêter sur les sondages publiés 6 mois avant le référendum..mais bon sans, les opinions évoluent !..sinon, à quoi ça sert de faire des cammpagnes...

    Sinon, je suis aussi surpris que toi par le fait que Sarkozy ne baisse pas plus que ça...mais je pense que sa 'gammelle' va être brutale. En 3 jours, son compte sera règlé. Mais quand, on sait pas.

    RépondreSupprimer
  21. Non Loïc,

    Voir le lien que je mets dans le billet. Chirac est passé devant Balladur début mars.

    Sur le reste on verra. Mais tu manques parfois de second degré...

    RépondreSupprimer
  22. mais Nicolas, tu dis que les sondages se sont trompés pour 1995 !! or non, le dernier sondage à mettre Ballamiu devant Chichi a été publié le 21/02. ensuite, tous ont donné Chirac-Jospin au second tour. Où se sont-ils trompés ?

    (dans l'histoire des sondages, seul Le Pen en 2002 n'a pas été vu mais c'est un cas. le matraquage de tf1 dans la semaine avant les élections a dû aussi influencer l'opinion et les sondeurs n'ont pas eu le temps de voir ça).
    Il n'y a aucune raison de mettre en doute les sondages. toi qui a eu des cours de stat, tu devrais savoir qu'il n'y a aucune raison que les sondages sont faux.

    RépondreSupprimer
  23. Loïc,

    Est-ce vraiment utile de négocier pour une dizaine de jours ? Le dernier sondage de février donne Balladur gagnant. Point.

    Je n'ai pas dit que les sondages sont faux... J'ai juste dit qu'ils se sont plantés, car ils n'annonçaient pas le résultat...

    RépondreSupprimer
  24. pourtant, ils l'ont annoncé..il n'y avait d'ailleurs plus de suspense avant le premier tour.

    Je comprends rien là, on vit sur la même planète ou pas ?

    RépondreSupprimer
  25. Non ! Je te parle juste de le deuxième moitié du mois de février de chaque année électorale.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...