01 février 2007

Presse vide

La lecture des informations sur internet était décevante ce matin. Rien de politique « politicienne » (si ça veut dire quelque chose !), rien sur les RG, sur Nicolas Sarkozy, sur François Bayrou, sur Ségolène Royal… Pourtant, en principe, ça me donne des idées de billets tous les matins. Là : Rien.

Il y a bien José Bové qui devrait annoncer sa candidature aujourd’hui. Alors, je commence à gamberger et je pense subitement à une idée de billet sur la gauche de la gauche, comment j’étais nostalgique de 1981 (j’avais 15 ans) avec une répartition claire des donnes politiques : 4 partis principaux qui se partagent chacun la moitié de la moitié (je me demande si ça ne fait pas un quart) des quatre cinquièmes (ah non… ça fait un cinquième) de la sphère politique.

Je voulais en profiter pour taper sur ses andouilles de la gauche de la gauche : Marie-Georges Buffet, Arlette Laguiller, Dominique Voynet, Olivier Besancenot, José Bové. Si je compte bien, ça fait au moins cinq candidats pour la gauche non Ségolèniste qui vont se partager bêtement 10 ou 15 pourcents des voix alors que ce brave Marchais en faisait plus de 15 à lui tout seul. Ca avait une autre gueule !

Rappelons-nous ces résultats :

Valéry Giscard d'Estaing - 28,32%
François Mitterrand - 25,85%
Jacques Chirac - 18,00%
Georges Marchais - 15,35%
Brice Lalonde - 3,88%
Arlette Laguiller - 2,30%
Michel Crépeau - 2,21%
Michel Debré - 1,66%
Marie-France Garaud - 1,33%
Huguette Bouchardeau - 1,11%

On croit rêver !

Finalement, je ne peux pas parler de José Bové ! Une petite phrase lue dans Le Parisien m’a fait relativement plaisir (regardez bien en dessous de sa photo à droite en page 3).

Et vous n’avez qu’à acheter Le Parisien. Ou Aujourd’hui en France. Il est hors de question que je fasse tout le boulot.

Alors ? Pas de billet ce matin ! Juste un peu de lecture pour vous occuper. Ici.

Bon. Je ne sais toujours pas ce qui est arrivé à Madame Pompidou.

25 commentaires:

  1. Le concept "photo de maïs" est déposé.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais pas de celui de "photo de maïs génétiquement modifié pour illustrer un billet sur bové".

    RépondreSupprimer
  3. ah le score de marchais....
    méousékisontilspassé tous ces électeurs ?

    pour le financement des promesses sur le doc pdf je crois bien que c'est valable pour pas mal de candidats...
    sans parler de toutes les promesses qui se heurteront aux directives de bruxelles

    RépondreSupprimer
  4. "je crois bien que c'est valable pour pas mal de candidats"

    Oui ! Mais ça m'amuse...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien les jolies courbes dans le doc en PDF. De bien belles illustrations !

    RépondreSupprimer
  6. Oui, très jolie. Mais ça manque de sexe.

    RépondreSupprimer
  7. les chiffres ne disent pas tout
    le contexte actuel ne fait plus la part belle au communisme...
    et puis buffet n'a pas la carrure de marchais... loin de la...

    RépondreSupprimer
  8. Une autre époque...
    Et encore, roi, j'ai connu 1988 ! J'ai voté Juquin pour éviter Lajoinie...

    RépondreSupprimer
  9. Juquin!
    Tu parles de quelqu'un que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.
    Et je ne parle pas de Franck Abed...

    Il faut s'habituer à cette inculture politique.
    Tu entends des gens, dans les émissions de radios ou on les faits causer, qui te disent: "je suis indécis, je ne sais vraiment pas pour qui je vais voter" en gros ils hésitent entre Laguiller et Sarkozy ou entre Besancnot et Le Pen. Ils sont totalement déboussolés. Ou plutot comme je le disais, incultes.

    RépondreSupprimer
  10. Dans le reportage d'envoyé spécial autour de l'équipe de Sarkozy, il y avait cette scène surréaliste. Pendant que le Nicolas grimpe le Mont St Michel d'un mollet vigoureux (petit mais costaud), un des ses sbires rencontrent les chasseurs d'oiseaux aquatiques. Ils veulent un engagement du candidat en faveur de la chasse ouverte toute l'année, sinon, ILS RISQUENT DE VOTER LE PEN, disent-ils.
    En clair, ces crétins sont prêts à donner le pouvoir au Gros Breton, juste pour avoir le droit d'exploser des volatiles toute l'année.
    Et dire qu'on essaie sincèrement de comprendre les projets politiques, nous !
    :-)

    RépondreSupprimer
  11. Qu'est ce que tu as contre les gros bretons ?

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : rien en général ! Je dis bien LE Gros Breton !
    Ne te sens pas visé à chaque fois !!!
    :-P

    RépondreSupprimer
  13. Filaplomb,

    Le débat sur le fond, sur les programmes etc n'intéressent que les intellectuels et quelques bobos . Pour l'essentiel, les vrais gens, ceux du peuple, les ouvriers, les chômeurs, les alccoliques (ça c'est pour faire plaisir à Eric) femmes au foyer etc n'ont que faire du programme et obéissent suvent à leur impression première comme quoi Sarkozy a plus le charisme d'un chef d'état que Royal.

    RépondreSupprimer
  14. C'est pour ça que tu le soutiens ?

    RépondreSupprimer
  15. Hier, un candidat aux législatives(et blogueur) me disait: sur le marché je rencontre des gars, musulmans, ils me disent: l'UMP propose de nous financer une mosquée, et vous qu'est-ce que vous nous donnez?

    RépondreSupprimer
  16. Loïc : tu sais quoi ? Moi aussi je parle avec des "vraies personnes" ! Ce que j'entends ne va pas du tout dans le sens que tu m'indiques.
    Ce qui énerve en ce moment, c'est cette suite de n'importe quoi, sans qu'on parle des vrais sujets.
    Et c'est bien l'UMP, à travers son club de journalistes affiliés, qui abaise la campagne à hauteur de caniveau…
    :-)

    RépondreSupprimer
  17. oui, Nicolas, c'est en partie pour ça...car quoi, les programmes ne sont jamais vraiment appliqués, ça n'est qu'un prétexte pour cacher le manque de projet. si on regarde bien, les lois votées pendant les législatures n'ont pas été programmées mais sont faites au gré de l'actualité et de l'air du temps.
    Ce qu'il faut, c'est un type (ou une femme) capable de diriger, donner une direction et qui sache se faire obéïr..des gens comme de Gaulle, Mitterrand ou Chirac dégagent ce quelque chose indispensable.
    aujourd'hui, Bayrou ou et Sarkozy aussi.

    je le redis : les millions de travaileurs qui vont votés Le Pen,Sarkozy ou à l'extreme gauche ne changeront aps d'avis le 11 février au soir !! pour la plupart, ils s'en foutent de ça !! de même qu'il s'en foutent des propositions de Sarkozy..
    Nicolas, tu va encore dire que je généralise..mais c'est à peu près ça.
    Ceci dit, comme pour la plupart des français (dirigeants, classes moyennes, étudiants) ça va à peu près bien, la gauche devrait gagner. Votent à gauche aujourd'hui ceux qui ne veulent pas que ça change, qui ne veulent pas perdre leurs avantages et la tranquilité de leur petit trantrain quotidien.

    RépondreSupprimer
  18. Non Loïc,

    Les programmes sont parfois appliqués quand des gens biens sont au pouvoir.

    35 heures et emplois jeunes, ça te rappelle quelque chose ?

    En plus la deuxième partie de ton commentaire est grotesque. Tu veux retirer tous les avantages à tout le monde. Remontons au 19ème siècle...

    RépondreSupprimer
  19. Loic : ils sont cons les gens de gauche à vouloir voter dans leur intérêt !
    T'as raison, vu comme ça, je ne risque pas de voter Sarkozy !

    Rappelons que les avantages acquis sont tous issus de la négociation.
    Par exemple, je ne serais pas contre un contrat de travail moins sécurisé que le CDI, mais comme je perd en sécurité, je devrais gagner sur un autre tableau (le salaire, par exemple). Ça s'appelle le dialogue social.

    Quelle est la position des différents candidats sur le rôle des syndicats ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  20. Fil,

    Ton exemple n'est pas nécessairement bien trouvé car favorise les inégalités.

    Un type qui a les moyens ne prendra pas de risque à prendre le contrat moins sécurisé.

    Alors un type qui n'a pas les moyens (ou qui a une famille à nourrir) sera obligé de prendre le système le plus sécurisé.

    Celui qui prend des risques s'enrichit plus, c'est normal, mais c'est l'autre qui largement sera largement défavorisé.

    Et il existe déjà ce système (l'intérim, les travailleurs indépendants, ...).

    Le CDI doit être dépoussiéré (par exemple, le truc sur la possibilité de virer un employé plus facilement proposé par Parisot n'est pas idiot... Sinon on met les moyens pour s'assurer que ce n'est pas un licenciement caché et que l'entité ou la personne qui n'est pas à l'origine du départ n'est pas trop pénalisée - boulot en retard pour la boite si c'est le salarié qui se barre et moyens de vivre si c'est l'entreprise qui débauche)...

    Mais le CDI doit être la règle de base pour tous.

    RépondreSupprimer
  21. Nicolas : je voulais surtout souligner l'absence de dialogue social. Par exemple, on décide du changement de statut du CDI (le CNE) depuis le ministère. Je préconise plus de dialogue social, surtout.

    Dans le programme UMP, il faut que j'aille voir ce qu'ils en disent du rôle des syndicats… Loïc, t'es par là ? :-)

    RépondreSupprimer
  22. Fil,

    Je ne suis (encore une fois) qu'un peu d'accord avec toi.

    D'une part en France le dialogue social est à chier. Et en plus, il est fort probable que la droite ait une meilleure vision du dialogue social que la gauche actuelle. N'oublions que les syndicats en France ne sont plus significatif.

    La méthode utilisée pour les 35 heures est un bon exemple de foirage complet d'une bonne idée.

    D'autre part, le contrat de travail est un truc qui doit dépendre avant tout du législateur. Ca doit se décider à l'assemblée et au sénat, après discussion avec les "partenaires sociaux". C'est un conséquence du "d'une part", mais en France, aujourd'hui, ce sont les élus qui ont la légitimité...

    RépondreSupprimer
  23. loic c'est quoi une 'femme au foyer' ? elle reste devant l' âtre en tricotant ? vous etes né en quelle année vous ?
    et c'est qui 'les vrais gens' ?
    à force de nommer ce que nous sommes avec des mots tels 'les gens' 'le peuple' 'les travailleurs' 'les citoyens' 'les vrais gens' et en prétendant que c'est tout à fait différent, pas pareil et qu'il convient de renommer....on va finir par faires des dédoublements de personnalité et devenir dingues
    parce que là nous sommes tous apparemment juste cons
    mais dingues et cons.....faudra nous empécher de voter

    RépondreSupprimer
  24. Loïc s'imagine juste représenter quelqu'un.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.