06 février 2007

Vive les impôts !

La revue Alternatives Economiques lance une pétition pour défendre l’impôt. A cette heure matinale, je vois au moins trois raisons pour signer.


La première : toutes les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy pour diminuer l’impôt ne sont faites que pour favoriser ceux qui ont un revenu élevé qui ne provient pas du travail. Tous ses propos sur la défense des travailleurs ne vont que contre les travailleurs.

Déjà, le bouclier fiscal à 40% ne profite bien entendu qu’à ceux qui payent plus de 40% d’impôts par rapport à leur revenu. Prenez votre calculatrice et regardez ce que vous payez. Et encore, je vais m’adresser aux plus riches de mes lecteurs. Oui ! Toi là-bas, qui avec ta femme touchent 4000 euros par mois et ont deux enfants. Calculez ! Le montant de l’impôt sur le revenu, plus le montant de la CSG et celui de la RDS et les autres trucs… Tu arrives à quel pourcentage de ton salaire ?

L’exonération de l’ISF de 50 000 € pour ceux qui investissent dans une PME (je résume)… Calculez ! Pensez-vous qu’il va profiter aux paysans de l’Ile de Ré et autres indigènes ayant vu leur patrimoine augmenter fortement ? Non. La seule solution qui leur reste est encore de vendre le patrimoine pour investir le pognon dans une PME ! Ce n’est pas vraiment ce qui va sauvegarder le patrimoine.

Un dernier exemple. Nicolas Sarkozy propose d’exonérer des impôts le montant des intérêts versés pour l’acquisition d’un logement. Imaginons que vous vouliez emprunter 150 000 € pour acheter un appartement. 150 000 €, ça parait énorme ! Ben non. Mon 48 m2 au Kremlin Bicêtre est évalué à 180 000 €.

Vous empruntez donc 150 000 euros à 5%. La première année vous allez payer environ 7 000 € d’intérêt (j’arrondis…). C’est maintenant mathématique. Un type qui paye 8000 euros d’impôt par an (ça nous donne un revenu d’environ 4000 euros par mois pour un célibataire, vous savez le seuil qui avait été retenu par François Hollande) va gagner 7000 euros. Et un type qui paye 3000 euros d’impôts va gagner 3000 euros.

Je résume : pour le même montant emprunté, plus vous êtes riche, plus vous gagnez. Vous croyez vraiment que c’est une mesure de justice ?

Avant de défendre les mesures de Nicolas Sarkozy, sortez votre calculatrice et faites fonctionner vos neurones.


La deuxième raison.
La France est un des pays au monde où l’on paye le moins d’impôt sur le revenu. Vous vous imaginez ! On paye moins d’impôt sur le revenu qu’aux Etats-Unis. Vous voulez baisser l’impôt pour que la France soit compétitive. Hé bien non ! Pour que la France soit compétitive il faut d’urgence aller vers une harmonisation de sa fiscalité avec les autres pays.

C'est-à-dire baisser les charges sur le travail et augmenter celles sur le revenu. Exactement le contraire de ce que propose Nicolas Sarkozy.


La dernière raison.
Presque un lieu commun. L’impôt sur le revenu est le seul impôt juste, parce qu’il est progressif. Toutes ses exonérations proposées pour les plus riches (rappelons que pour gagner lors des baisses d’impôts, il faut payer beaucoup d’impôts), ça va faire des sous en moins dans les caisses de l’état. Sur quoi ça va être repris : sur la TVA, un impôt sur la consommation, payé par tous. Sauf ceux qui ont assez de revenu pour ne pas le consommer mais le mettre de côté pour accroître leur patrimoine.

Alors signez-moi cette pétition de toute urgence.


Rebond ?


J’ai rebondi sur l’article de Libération qui annonçait la pétition en question. J’en ai fait un enième billet anti-Sarkozy. Je ne voulais pas au départ ! J’ai craqué…

Il faut dire que j’en ai marre de cette démagogie ambiante visant à assimiler revenu et travail ! Ce n’est pas la même chose.

Le slogan « travailler plus pour gagner plus » me fatigue. C’est un mensonge. Pas le slogan en lui-même… Son utilisation.

Par exemple, Nicolas Sarkozy annonce des mesures pour favoriser les heures supplémentaires.

L’argument est que vous allez gagner 2000 euros de plus. Avec un SMIC horaire brut à 8€26, il faut faire au moins 5 heures supplémentaires par semaine pour gagner 2000 euros en un an. Croyez-vous que votre patron a de quoi vous donner autant de boulot ? Si oui, croyez-vous qu’il ne puisse pas déjà le faire ? Que les heures supplémentaires sont plafonnées à ce point ?

Ainsi, pour gagner ces 2000 euros, il faut faire des heures supplémentaires toute l’année. Ces heures supplémentaires ne sont donc pas destinées à faire face à une surcharge ponctuelle d’activité. Si sept salariés font des heures supplémentaires, ça fait 35 heures ! De quoi créer un poste !

Une mesure complètement contreproductive dans la lutte contre le chômage et qui rapporte des cacahuètes aux travailleurs (calculez !)… Elle ouvre la porte à tous les abus… On a en France près de un million de types qui subissent un temps partiel imposé… Et on propose de leur faire faire des heures supplémentaires ! Avec une telle mesure, les entreprises ont intérêt à ne prendre que des temps partiels et à leur proposer des heures supplémentaires de temps en temps (compte tenu des baisses de charges patronales dont elles vont bénéficier) !

Et en plus « être libre de travailler plus pour gagner plus » ! Des foutaises ! Vous vous voyez aller voir votre patron en disant : « Chef ! Je veux travailler plus pour boucler mon mois ! ». Non ! C’est votre patron qui va venir vous voir : « Tu ne peux pas travailler samedi matin pour finir le chantier ? ».

Attention ! Mon billet n’est pas une critique contre les patrons ! Le système existe, le patron doit faire face à la concurrence, il a raison d’utiliser ce que le système permet.

Parce que même super Nicolas Sarkozy, il ne fournira pas plus de commandes aux entreprises. Elle n'auront pas plus de travail pour les employés…

Arrêtons de croire que le projet de Nicolas Sarkozy défend les travailleurs.

22 commentaires:

  1. Ca y est Nicolas, toi aussi tu entres en campagne ?
    Je pense, comme je disais prcédemment, que la campagne ne fait que commencer.
    Globalement, NS ne parle que de travail et d'argent et je le trouve très très faible sur tout le reste.
    Beaucoup de maîtrise de la communication, c'est évident, mais sur le fond, cela sent quand même un peu le vide libéral…

    L'impôt pourrait être beaucoup plus popualire et apprécié s'il était géré de manière plus claire. Les gens donnent de l'argent facilement por une cause ou pour une autre (il y en a même qui sont prêts à payer pour manger dans les meetings du FN !) mais pour l'impôt, n'ayant aucune information précise de l'utilisation de l'argent, évidemment, ce n'est pas motivant.
    Ce serait intéressant, je pense de communiquer sur l'usage précis fait de l'impôt…

    [j'ai signé la pétition !]

    RépondreSupprimer
  2. L'impôt ne pourrait pas être populaire, et l'information précise on l'a... Le problème c'est que c'est compliqué,

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est assomant ce "travailler plus pour gagner plus". Mais ça peut suffire à gagner l'élection.
    On a l'impression qu'on lutte à armes inégales. D'un côté l'un promet tout 'tout est possible), et ses supporters n'ont pmême pas besoin de le croire pour voter pour lui (Loïc écrit qu'il ne réalisera pas 1 promesse sur 10 et Pierre soutient NS tout en critiquant, avec raison, certains élus UMP infréquentables) et de l'autre kla gauche doit faire de la pédagogie, avancer des arguments rationnels, qui promettent sinon "du sang et des larmes" ou du moins juste une meilleure répartition des richesses et, à moyen terme, une relance de l'activité du pays.

    Le débat c'est aussi entre l'égoïsme (ou l'idividualisme _ et son corrélat, le communautarisme) d'un côté et de l'autre la solidarité, la fraternité, le vivre ensemble. Comme dirait Hegel (à moins que ce ne soit Alexandre Adler ou ma concierge) l'histoire avance du mauvais côté et je crains que les arguments faciles, le populisme, la stigmatisation du plus faible, et par dessus tout l'amour du veau d'or, sont "résolument modernes".

    Je n'ai pas regardé l'émission, mais il semble qu'il n'ait été accroché que par la femme arabe et le militant homo. La stratégie de Sarkozy: se mettre à dos les homos, les arabes et les chômeurs pour récolter les voix de tous les autres. Obséquieux avec les forts et dur avec les faibles: voici l'homme...

    RépondreSupprimer
  4. Filaplomb,

    J'ai été rapide dans ta réponse (mais le chef est entré dans le bureau...).

    Eric,

    Oui, c'est un peu le billet que je voulais faire avant de m'emporter. Il faut que les dirigeants de gauche trouvent un argumentaire simple pour démontrer que les propositions de NS sont ridicules et sont là pour entuber les travailleurs.

    "Le débat c'est aussi entre l'égoïsme (ou l'idividualisme _ et son corrélat, le communautarisme) d'un côté et de l'autre la solidarité, la fraternité, le vivre ensemble"

    Oui... A voir mon prochain billet (12h45 si j'ai le temps de le faire avant de bouffer). Les trucs de Jack Lang en Algérie tombent très bien, pour montrer que les différences droite-gauche ne portent pas simplement sur des bêtises mais sur un état d'esprit global.

    Pour ton dernier paragraphe, je ai un peu même analyse que toi mais pas exactement. Il montre à son électorat qu'il est fidèle à ses opinions.

    Ton "Obséquieux avec les forts et dur avec les faibles" me parait juste, mais pas nécessairement à propos.

    Son discours sur les homo nous montre bien à quel point il est ringard et totalement incapable de moderniser la nation en la maintenant dans un conservatisme abominable.

    RépondreSupprimer
  5. j'allais justement poser la petition sur mon blog:
    je trouve ta note tres bonne et je poserais un lien vers chez toi sur un de mes blogs si cela ne te derange pas... je n'aurais vraiement pas dit mieux...

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas : oui, tu as un peu baclé ta réponse ! :-)))
    Je parlais d'établir un lien visible entre les impôts payés et les actions réalisées. Vraiment de manière transparente et directe. Cela permettrait aussi que les électeurs s'intéressent plus au budget voté à l'assemblée et les orientations qui y son inscrites…

    Eric : je trouve que la gauche sous-estime les électeurs et s'aligne beaucoup trop sur le défaitisme de façade de médias.
    Sincèrement, j'ai regardé hier l'émission (à partir de la 4ème question, je n'ai suivi que la bande son), et j'ai trouvé Nicolas Sarkozy très fade, très simplificateur, en pleine contradiction sur un tas de point.
    Pour ma part, je ne crois toujours pas à l'élection future de Nicolas Sarkozy : il reste trois mois et il aura du mal à renouveler son stock de promesses flatteuses !
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Fil,

    Je ne suis pas trop d'accord. C'est un des principes de la comptabilité publique : ne pas mettre les ressources en face des dépenses.

    La notion même de "solidarité nationale" ou "collective" nous impose de payer des routes, des écoles, des hôpitaux, des militaires, des policiers, des ramassages d'ordure, des crèches, de la recherche, ...

    Il ne faut pas que les gens puissent affecter chacune de leurs dépenses à une recette.

    De même d'ailleurs, qu'un salaire nous permet de payer nos dépenses. On ne dit pas "je bosse une demi heure pour acheter de la bière, un quart d'heure pour acheter du beurre, ..."

    RépondreSupprimer
  8. ça tombe bien pour l'impôt : les prélèvement obligatoires n'ont pas baissé depuis 5ans, ils ont même légèrement augmentés.
    On est donc tous d'accord là-dessus.

    Les socialistes ont l'art de défendre des 'trucs' (pour reprendre le mot favori de Nicolas) que tout le monde défend.

    Eric, je suis égoïste car avant tout, je défends les miens à savoir les travailleurs smicards et les pauvres. j'ai peu de compassion pour les patrons et les cadres.

    RépondreSupprimer
  9. Eh bien, si tu défends les travailleurs Smicards, dont je fais partie moi aussi, c'est que tu n'es pas aussi égoïste que tu le dis. Reste à savoir ce que tu as à gagner et ce que la communauté nationale a à gagner en acceptant de donner encore plus de droits aux employeurs, ce que propose la droite. "Travailler plus", c'est l'emplouyeur qui en décide (plus précisément son carnet de commande), pas toi. Il ne faut pas mentir aux travailleurs smicards ou alors pas trop longtemps...

    RépondreSupprimer
  10. Et payer moins d'impôt sur le revenu c'est payer plus de TVA...

    L'art de défendre ce que les autres défendent ?

    RépondreSupprimer
  11. La tva est à mon sens un impôt plus juste que l'impôt sur le revenu car tout le mond est taxé de la même manière (sauf que les riches payent plus de tva car ils consomment plus). L'ir lui est progessid donc pas équitable. 'Vous les socialistes' devriez comprendre ça.

    Eric, je suis égoïste car je défends avant tout les travailleurs. Si je défendais les patrons, alors, oui, on pourrait dire que je suis un peu altruiste.

    Tu t'étonnes que je soutiens un type dont je sais qu'il ne tiendra pas toutes ses promesses ? ça m'étonne que tu t'étonnes. Sarkozy n'est pas le surhomme qui va résoudre tous nos problèmes. On ne lui demande pas d'être parfait et il ne l'est pas.
    Je ne sais pas qui tu soutiens (mais je devine) mais ça m'étonnerait également qu'il ou elle tienne toutes ses promesses.
    Ce que regarde avant tout, c'est la direction dans laquelle veut nous mener Sarkozy.
    Je devine aussi la direction de Le Pen et je ne l'aime pas, je devine la direction des antilibéraux et c'est utopique..mais Royal, je ne vois aucune direction.

    RépondreSupprimer
  12. @Loïc,

    Et la direction où nous "emmène" Sarkozy?

    Pour Ségolène Royal, elle présentera son programme dans quelques jours. Nous pourrons alors en parler.

    RépondreSupprimer
  13. Sous prétexte qu'elle présente son programme le 11.02, elle ne peut pas s'exprimer avant ? Elle n'a pas d'idée à elle, de vision ?

    et au fait, Bianco a dit 'on a du mal à faire entrer dans la tête des gens que le ps et Royal ont déjà un programme'...ce qui fait que cette date du 11.02 a été inventée pour repartir sur de bonnes bases..mais comme ils ont peur de décevoir les gens, ils disent 'il ne faut pas s'attendre à un déballage de promesses mais à des ajustements par rapport au programme ps'..alors, quoi, les débats participatifs (ayant réunis 3 millions de personne -je me marre !!-) n'auront servi qu'à a apporter des ajustements au programme...
    Y'a rien de cohérent.

    Mais comme dit plus haut, tout se joue sur des riens à quelques jours de l'élection.

    Eric (qui analyse les médias de façon neutre et objective, hein), tu me demandes quelle est la direction que Sarkozy veut donner à la France ? tu as le droit de penser qu'elle est mauvaise ou dangereuse, mais c'est gonflé que de dire que tu ne le sais pas. Mais je vais t'aider : la France de Sarkozy est la France où tout devient possible, la France de la promotion sociale, où l'on récompense l'effort, une France multiculturelle ouverte sur le monde, qui accepte l'idée du risque (et donc de l'échec), uen France solidaire de ceux qui échouent ou de ceux qui n'y arrivent pas (parce que asociaux, handicapés etc) où l'on ne met pas les riches d'un côté (qui doivent payer) et les moins riches de l'autre, c'est une France où il fait bon vivre ensemble et où l'on se sent ensemble dans le même navire, qui doit faire face à des tempêtes, mais qui a la coque bien solide. Ce navire, ce n'est pas le bateau ivre, c'est un navire avec un commandement qui regarde au loin si des icebergs menacent ou pas.
    Ensemble, tout devient possible.

    RépondreSupprimer
  14. Loïc,

    Ton avant dernier commentaire est délirant (et encore je n'ai pas lu le dernier).

    Sur la TVA, tu racontes le contraire de tout le monde. Donc ça ne vaut même pas le coup d'être lu.

    En particulier le premier paragraphe. Si tu ne peux pas faire marcher tes neurones à ce point, bravo !

    Le deuxième paragraphe atteint le même niveau de débilité.

    Pour le dernier, tu peux suivre l'absence de direction, c'est ton problème. Car toutes les directions sans aucun lien entre elles, c'est bien toutes les directions.

    Au dessus du cou, en principe, tu as une tête. Dans ce truc là, tu dois avoir un minimum de neurones. Ils doivent être absents aujourd'hui.

    Eric,

    Oui,

    Loïc,

    Ca fait des semaines que Ségolène Royal a annoncé qu'elle présentera son programme le 11 février.

    J'en viens maintenant au deuxième paragraphe de ton dernier commentaire.

    Je suis désolé, j'ai un profond respect pour les idées de droite (il faut bosser pour s'en sortir, pour relever le pays, ...) même si je n'y crois pas !

    Mais là, tu dépasses les bornes. Relis tes propos. Outre le fait qu'ils reviennent à baisser gentiment son pantalon, ils dépassent les bornes de ce qu'un cerveau normal peut entrevoir.

    Les idées de Sarko n'ont rien à voir avec les valeurs que n'importe qui a pu avoir en France. Vous n'avez plus que lui pour vous diriger. Mais ouvrez les yeux : il est dangereux et ne représente pas vos valeurs.

    RépondreSupprimer
  15. Le pire dans cette histoire, c'est que le seul fan de Sarko avoue voter pour lui sans réfléchir.

    La France va mal...

    RépondreSupprimer
  16. J'aime quand tu t'énerves Nicolas !!
    (mais merci de respecter le fait que mes neurones fonctionnent moins bien que les tiennes. il faut de tout pour faire un monde).

    Je crois que la droite (que tu respectes tant) n'a pas eu un candidat si talentueux et si moderne depuis..depuis..je sais pas, depuis longtemps.
    Sarkozy défend nos valeurs, les valeurs de la gauche (va faire un tour sur www.ladiagonale.org ), les travailleurs et tous les gens paumés. je ne dis pas ça par provocation mais parce que j'en suis convaincu. Etant donné tout ça, il n'y a plus de place entre Sarkozy et Buffet. (à part pour le sympathique Bayrou qui fait une belle campagne). Il n'y a RIEN par ailleurs. RIEN. (Roger Hanin vient de dire que Sarkozy était de gauche).
    Le vent tourne. La confédération paysanne s'effondre dans les élections de chambre, un maire de droite lance la cantine gratuite, Chirac lance le droit au logement...
    Désormais l'ump représenté par Sarkozy est un parti de droite et de gauche.

    RépondreSupprimer
  17. On savait que Nicolas Sarkozy avait un ego fort développé. Mais de là à faire dessiner une robe haute couture à son image pour rivaliser avec Ségolène Royal, on explose le baromètre du ridicule !..
    C'est sur le blog www.thedino.org dans le billet d'aujourd'hui intitulé : L'ego de Sarko

    RépondreSupprimer
  18. Loïc : tu as raison, Nicolas Sarkozy est un grand homme politique, un génie mondial, une catapulte de douceur et de pureté ! :-)

    Nicolas : oui, oui, tu as raison sur l'impôt, bien sûr (putain je fais gaffe, je vais perdre mon siège de ministre avant même d'y avoir posé les fesses). Je cherchais juste une idée pour le rendre plus populaire. Visualiser que l'impôt est un effort national collectif…
    :-)

    Eric : laisse tomber les débats avec Loïc, ça ne mène à rien, il ne comprend que Nicolas Sarkozy. Mais visiblement pas dans la même langue que nous. Un message subliminal, peut-être… :-)

    RépondreSupprimer
  19. Fil,

    Non ! Loïc a décidé que Sarko est de gauche. Et de droite !

    Tout ça sur la base de discours où Sarko annonce des mesures uniquement favorables aux riches en faisant croire aux pauvres qu'elles sont bonnes pour nous.

    Ca rejoint mon autre billet d'hier.

    RépondreSupprimer
  20. Loïc,

    Arrête les beaux discours, le lyrisme.

    Tu dis "Sarkozy défend défend nos valeurs, les valeurs de la gauche, les travailleurs et tous les gens paumés".

    Mais avec quelles mesures concrètes?

    Chez Sarkozy, il y a ce qu'il dit (là il est très fort) et il y a ce qu'il fait (c'est pas terrible, on le voit depuis cinq ans qu'il est au gouvernement).

    RépondreSupprimer
  21. merci de ton accord!
    se sera fait!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.