21 février 2007

Réflexions matinales

Ce matin, mis de bonne humeur par des nouvelles réjouissantes, j’ai écrit mon billet à la va vite comme souvent. Ensuite j’ai pris ma douche (je prends une douche le 21 de chaque mois depuis 2002) et je me suis dit : « Mon garçon ! Il est temps que tu parles un peu plus sérieusement de François Bayrou et de sa stratégie dans ton blog, plutôt que de débiter des âneries sur les sondages ».

Dont acte ! En mettant mes chaussettes, j’ai réfléchi. Je vérifie : elles sont à l’endroit. Et je n’ai pas mis les bleues qui ne vont pas du tout avec mon costard vert.

Le François Bayrou, donc. Voilà un gugusse qui dit qui veut gouverner avec tout le monde et cite en permanence Jacques Delors et Dominique Strauss-Kahn. Je ne sais pas du tout où il veut en venir et si sa stratégie sera payante, mais en communication, ça revient à marteler « les meilleurs économistes sont à gauche ».

Remercions François Bayrou. L’évolution des sondages dont je parle dans l’autre billet, montre que la stratégie est payante pour Ségolène Royal et pour lui.

Continuons à étudier cela… Il cite toujours, donc, Jacques Delors, DSK et indique qu’il n’hésitera pas à gouverner avec des gens de gauche. Il cite aussi souvent Jean-Louis Borloo, le seul type du gouvernement qui puisse apparaître avec un côté social.

Discours après discours, François Bayrou rappelle ainsi que les gens compétents sont à gauche. C’est gentil. Ségolène Royal est à moitié coincée pour parler des gens compétents du PS vu qu’elle a battu les anciens lors des primaires. Elle dispose néanmoins d’un certain nombre de seconds couteaux (Bartolone, Moscovisci, Lang, …) vaguement connus des gens, qui n’ont absolument rien à leur reprocher. Ségolène Royal est entourée.

Nicolas Sarkozy, quant à lui est très coincé. D’une part, toute sa stratégie est orientée sur lui, en voulant passer pour LE sauveur. D’autre part, les seconds couteaux connus dont il dispose sont au gouvernement, ce qui fait tâche dans sa campagne.

Il a essayé de nous propulser le François Fillon en nous laissant entendre qu’il serait Premier Ministre, mais personne n’a oublié qu’il a été viré deux fois du gouvernement et que ses réformes quand il était aux affaires sociales, celles qui devaient sauver la sécu et les retraites, n’ont servi à rien. Les systèmes sont toujours déficitaires et leur financement n’est pas assuré.

Il nous envoie Xavier Bertrand, ça ne pose pas de problème. Personne ne sait qu’il est ministre.

On entend un peu Thierry Breton. Mais pas Jean-Louis Borloo… Il est où ? Il milite pour François Bayrou ?

************************
Ca y est, je voulais parler de Bayrou et j’en suis à me foutre de la gueule de Sarkozy.

************************
Après cette douche, ces chaussettes et cette réflexion, j’ai voulu déjeuner en lisant le Parisien. Je suis donc allé prendre mon petit déjeuner au bistro du coin.

Là, j’ai rencontré un type que je vois souvent et avec qui je papote régulièrement. C’est un chef d’entreprise (6 ou 7 salariés) dans un secteur qui marche bien, que je ne peux pas citer ici, des gens tombent sur mon blog en cherchant « le Kremlin-Bicêtre » dans Google ! Quand je dis marche bien, je veux dire que les salariés du secteur n’ont pas beaucoup de risque de chômage. Les patrons ont du mal à recruter… et ce sont les employés qui demandent à être embauchés en CNE pour pouvoir se barrer plus facilement !

C’est un gars de droite. Bien à droite. Mais avec beaucoup de recul, ce qui nous permet de discuter politique sans nous étriper mutuellement comme dans n’importe quel blog venu.

Il m’a dit, ce matin : « Vous savez, Ségolène Royal est beaucoup plus libérale que Nicolas Sarkozy ». Ca m’a surpris, puis fâche, puis fait plier de rire !

Parce qu’il a rapidement démontré que seul le programme du PS fait un pas en direction des entreprises.

Nicolas Sarkozy propose le contrat unique. Les entreprises s’en foutent !
Nicolas Sarkozy propose de faciliter les heures supplémentaires. Les patrons s’en foutent. Ils font déjà ce qu’ils veulent. Ils ne sont pas opposés à la suppression des charges, mais c’est un effet d’aubaine.
Nicolas Sarkozy propose de diminuer les droits de succession et de mettre un bouclier fiscal. Les patrons s’en réjouissent personnellement mais savent bien que ce n’est pas ce qui va faire marcher leurs boites et l’économie en général.

Ainsi, les annonces de Nicolas Sarkozy sont à prendre comme telles : des annonces. Pour le reste, on sait ce qu’il fait. Patriotisme économique ne rime pas vraiment avec libéralisme. Des crédits d’impôts ciblés non plus…

Par contre, Ségolène Royal s’adresse aux entreprises : « Il faut stimuler la création d’entreprises, renforcer l’investissement et la recherche, remédier à la sous-qualification, développer la formation professionnelle, soutenir les PME et renforcer l’efficacité de la dépense publique. »

En introduction :
- Investir massivement dans l’innovation et la recherche.
- Mettre en place une politique industrielle capable de préparer l’avenir et de réduire les risques de délocalisations.
- Soutenir les PME avec la création de fonds publics régionaux de participation.
- Donner la priorité à l’investissement des entreprises.
- Sécuriser le parcours des jeunes créateurs en soutenant la création d'entreprises.

Mais aussi :
- Conditionner les aides publiques aux entreprises
- Moduler les aides aux entreprises et les exonérations de cotisations sociales,
- Développer la négociation collective à tous les niveaux et sur tous les thèmes,
- Renforcer la qualification et la capacité de revenir à l’emploi des salariés menacés de licenciement
- Adopter une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l’excellence.
- Créer un service public d’orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière.


Il n’aurait pas oublié quelques détails, le Nicolas Sarkozy ?

22 commentaires:

  1. Même pas le temps de mettre mes chaussettes que tu publies un nouvel article !
    Ce n'est pas qu'elle soit de droite Ségolène, c'est qu'elle part d'un constat d'ensemble de la société. Ce n'est pas pour rien qu'elle a consulté, donc !
    Elle est juste social démocrate et s'appuie sur la richesse créée, sur les mesures pour favoriser la création de richesses, pour orienter le tout vers une société du "tous".

    Du coup, Sarkozy avec ses propositions, il a l'air vraiment sans vision, juste armé de mesurettes et surtout vraiment partisan d'une seule partie de la population ! :-)

    Mais c'est déjà ce que je disais précédemment…

    RépondreSupprimer
  2. "Même pas le temps de mettre mes chaussettes que tu publies un nouvel article !"

    Quand on n'est pas content du premir billet (rédigé la tête dans le cul au réveil), il faut toujours en rédigé un deuxième...

    "Ce n'est pas qu'elle soit de droite Ségolène"

    Je n'ai pas dit qu'elle est de droite !

    "Mais c'est déjà ce que je disais précédemment…"

    Ca te dérange que je répète que Sarko n'a aucune vue de la société ?

    RépondreSupprimer
  3. On l'a vu un peu partout, quand la gauche arrive au pouvoir, l'économie se porte pas mal. Exemple: Clinton.

    Comme je le disais, les candidats n'ont pas encore éxpliqué leur programme. Ca vient. Royal a fait de la bonne pédagogie sur TF1. Elle a attiré 8,9 M de spectateurs (avec un pic à 10M). Elle a su créer un vrai climat d'écoute, complètement inédit dans les émissions politiques en France.

    Quant à F Bayrou, je reste à ce que je disais chez Pierre Catalan, quand il m'a interrogé. L'UDF a un rôle à jouer dans l'entre deux tours. (Je me souviens que je disais déjà ça en octobre, imaginant Bayrou à 12% _ je disais: s'il fait 12, il sera incontournable_ Finalement il fera peut-être plus de 12).

    RépondreSupprimer
  4. Sarkozy commence a détailler le sien...

    Je suis mort de rire.

    Il dit qu'il faut réduire de 225 000 le nombre de fonctionnaires en réembauchant pas un fonctionnaire sur deux... Sans parler de l'Education Nationale, le plus gros employeur.

    Il parle des douanes avec ses 20000 fonctionnaires (combien vont partir à la retraite en cinq ans ? 2250 ? 1% de l'effort à produire).

    Ridicule.

    RépondreSupprimer
  5. Il parle aussi des fonctionnaires restés malgré les décentralisations et les transferts de responsabilité aux départements et aux régions...

    Qui était numéro 2 du gouvernement pendant les dernières décentralisation ?

    Dès qu'il détaille un élément de programme, il se tire une balle dans le pied.

    RépondreSupprimer
  6. Eric : je ne crois pas du tout que Bayrou va monter réellement au delà de 8% au premier tour.
    Pour l'instant l'option est présentée dans les sondages mais n'a pas vraiment de réalité ! :-)

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas : je ne dis pas que tu l'as dit mais je le dis parce que je l'ai déjà dit !
    Rhô parfois l'esprit du commentaire ne passe pas dans les mots…
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Fil,

    "je ne crois pas du tout que Bayrou va monter réellement au delà de 8% au premier tour"

    Moi si ! Presque par mathématiques... Il faut bien que les gens qui ne votent pas pour Ségo et Sarko votent pour quelqu'un... Or en France, ça fait longtemps qu'on n'a pas vu les deux premiers candidats cumulant 60% des voix. Donc à eux deux, ils pourraient faire 50% des voix.

    En reste 50 ! 18 pour Le Pen, 18 pour Bayrou, 10 pour les "altermondialistes" et 8 pour les petits candidats de droite ?

    RépondreSupprimer
  9. merci pr ces reflexions matinales!

    RépondreSupprimer
  10. Eric,

    Et tu parles bien MIEUX que moi,

    Roi,

    C'est à cette heure ci que tu lèves ?

    RépondreSupprimer
  11. Que tu te lèves !
    J'étais en force ce matin, moi...

    RépondreSupprimer
  12. Vous devriez dormir avec vos chaussettes les gars, vous gagneriez du temps.

    Note sur ce commentaire : en effet, il est assez con, c'est juste pour signaler que je ne suis pas décédé. Mais que j'ai la flemme.

    RépondreSupprimer
  13. Ouais... Mais il faut en avoir des propres.

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : d'après ce sont les extrèmes que les sondages ignorent et le centre qu'ils surcôtent.
    Mais on verra ça en sortie des urnes !
    Je te dois un demi si Bayrou fait plus de 8% et des miettes, ok?
    :-)

    RépondreSupprimer
  15. Franssoit : c'est ce mois-ci que tu te lèves ? :-)))

    RépondreSupprimer
  16. Fil !

    Non, un demi par point en plus...

    RépondreSupprimer
  17. Nicolas : espèce d'alcoolique !
    Un demi et pis c'est tout.
    :-))

    RépondreSupprimer
  18. Filaplomb : c'est vrai, je suis un triste sire, tu as raison !
    :-)

    RépondreSupprimer
  19. Et en plus, tu parles tout seul !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.