27 février 2007

Encore un qui veut me faire bosser plus !

Laurent Guerby montre sur son blog que le nombre d’heures travaillées au Royaume Uni est à peu près le même qu’en France (j’avais déjà mis sur mon blog un des liens utilisés). Nous allons nous positionner à droite le temps de finir la démonstration. Le travail c’est ce qui permet de produire des recherches. Le nombre total d’heures travaillées est donc ce qui permet de définir la capacité d’un pays à produire des richesses. En l’occurrence, nous ne sommes pas plus des faignasses que les rosbifs.

Leur taux de chômage est très bon, mais tout le reste n’est que du pipeau. Un anglais qui travaille travaille moins qu’un Français chaque semaine.

Pour moi, ça confirme bien que tout est lié : âge de la retraite, durée de travail hebdomadaire, temps partiel, chômage des jeunes, …

C’est dommage que les mathématiques ne marchent pas en matière d’économie. On a tant de millions d’heures de travail à produire et tant de millions de type en âge de travailler… Combien chacun doit bosser pour assurer son boulot et empêcher notre pays de sombrer dans le déclin économique et quel est l’âge du capitaine ?

Rappelons que la lutte contre le chômage doit faire en sorte que plus de gens aient des revenus sur le travail pour qu’il y ait moins de pauvres. La lecture du billet de Laurent m’amène une conclusion : pour lutter contre le chômage permettre aux gens de travailler individuellement plus est idiot. Chaque Anglais travaille en moyenne moins qu’un Français et il y a moins de chômage là-bas (ce n’est pas la seule raison, je sais, mais c’est un fait).

Autre blogueur influent, Filaplomb se demande si, par hasard, François Bayrou ne serait pas un odieux populiste ?

Je le confirme. Il y a une semaine, sa principale mesure portait sur l’allègement des charges sociales pour les deux premiers emplois dans une boite (je ne crois pas que cela soit une bonne mesure, mais elle semble aller dans le sens d’une lutte contre le chômage). Et hop ! Depuis deux ou trois jours, il veut, exactement comme Nicolas Sarkozy, favoriser les heures supplémentaires.

Rappelons juste que les heures supplémentaires ne sont pas réellement limitées et c’est le gouvernement Raffarin, si ma mémoire est bonne, qui a réduit la rémunération des heures supplémentaires en faisant passer la majoration de 25 à 10%.

Rappelons aussi que cette mesure est purement démagogique : ce n’est pas l’employé qui décide s’il y a des heures supplémentaires à faire.

Non seulement François Bayrou récupère une partie du projet de Nicolas Sarkozy, mais, en plus, il utilise les mêmes clichés populistes !

Au crédit de François Bayrou, et contrairement à ce que je disais la semaine dernière, son programme on s’en foutait puisqu’il basait son projet sur la méthode. On pouvait y croire ou pas. Revirement. Il balance un programme démagogique pour faire joli et récupérer des voix à Nicolas Sarkozy.

Enfin… Ces deux gugusses ont un point central de leur programme (favoriser les heures supplémentaires) identique, complètement contre-productif en matière de lutte contre le chômage et de réduction des inégalités.

Ne votons pas pour eux.

8 commentaires:

  1. en ce moment, c'est haro sur le Bayrou!
    Pour moi, l'adversaire n°1 c'est l'UMP.

    RépondreSupprimer
  2. Oui...
    Sauf si à force de promettre n'importe quoi Nicolas Sarkozy s'effondre...

    RépondreSupprimer
  3. oui
    gardons en tete que c'est sarko qu il faut battre

    quant a bayrou continuons a souligner sont improbable alliance au centre!

    j en avais d ailleurs fait une note
    http://pensees-rebelles.blogspirit.com/archive/2007/02/05/bayrou-entre-droite-et-gauche.html

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas : merci pour le lien ! :-)

    Je pense qu'il use de populisme, oui. Même si sa visée reste républicaine.

    Il a une position intenable ou à peu près : faire du libéral mou pour capter chez Sarko et du social mou pour piquer chez Ségo. On voit la limite.
    Les sondeurs (qui sont des grands malades) nous le pondent maintenant à 19%.
    Ils nous refont le coup de Chevenement comme precedemment…

    Il faut surveiller les infos des 20heures et voir s'ils résistent à la tentation de faire monter le sujet "sécurité" pour pousser LePen contre Bayrou et pour Sarko !

    RépondreSupprimer
  5. De rien, c'est de la publicité gratuite !

    RépondreSupprimer
  6. peut-on m'expliquer pourquoi en ce qui concerne ces heures supplémentaires, il n'y ait pas eu un seul journalsite politique qui apporte la contradiction à Sarko ou Bayrou sur ce point : ce n'est pas l'employé qui décide d'en faire, faut-il encore qu'il y ait matière à travailler en plus
    c'est consternant que ces contre-vérité (ici l'employé peut décider de travailler +) puissent être dites et redites sans écho
    c'est à cela que mènent ces émissions talk-show politiques people, les candidats ne sontjamais contredits par des adversaires ou des journlaistes politiques, les seuls garants d'une certaine approche de leur véracité

    RépondreSupprimer
  7. Lesyeux,

    Oui. Il est temps de refaire des vrais débats politiques.

    Néanmoins, à un argument démagogique, peut-on réellement apporter la contradiction ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.