26 février 2007

Unis

Ayant la flemme de rédiger un joli billet, je vous invite à découvrir le modèle de Nicolas Sarkozy, les USA.

"Cette augmentation de l'extrême pauvreté s'inscrit dans un contexte d'expansion économique hors du commun". Pensez-vous ?

"La part du revenu national consacrée aux bénéfices des entreprises a écrasé celle qui était destinée aux salaires". Ah bon ?

"Cela et d'autres facteurs ont contribué à faire basculer 43 % des 37 millions de pauvres que compte le pays dans la grande pauvreté, le taux le plus élevé depuis 1975". Vive le libéralisme ?

7 commentaires:

  1. Ou pourquoi pas faire un billet sur le Japon (un des pays non européens les plus proches de la France, à mon avis)?
    La croissance a été bonne depuis cinq ans (60 mois de croissance d'afilée, du jamais vu depuis 45) et le salaire moyen a stagné voire baissé dans la même période.
    Et cela, c'est la conséquence de la politique de Koizumi (aujourd'hui remplacé par Abé). Koizumi qu'on peut voir comme un Sarkozy nippon (m^me libéralisme, même gout du pouvoir et des médias...). Après quelques années de Koizumi, on peut avoir une idée de ce que serait la France après cinq ou dix ans de sarkozisme: un pays compétitif, mais où les seuls qui ne s'y retrouvent pas ce sont les français (et pas seulement les pauvres, les classes moyennes aussi).

    RépondreSupprimer
  2. "un des pays non européens les plus proches de la France"

    Je ne sais pas. J'ai bossé avec des japonais. Pour celà, ils venaient de temps en temps 3 ou 4 jours en France, le reste du temps on échangeait par mail.

    Ils sont une manière de fonctionner vraiment très différente de nous, mais aussi très intéressante. Ils essayaient vraiment de comprendre le fonctionnement des Français avant d'envahir le marché.

    J'ai bossé sur les même sujet avec des américains et des allemands : eux voulaient que les Français fassent comme eux, tout l'inverse des Japonais.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, la mentalité japonaise est très différente, mais leur façon de réagir à la mondialisation se rapproche de la notre, c'est ce que je voulais dire. On voit des mouvement anti-libéraux assez fort là bas. Je ne suis pas sûr qu'il y ait l'équivalent dans d'autres pays.
    Après, bien sûr, ma transposition est un peu abrupte.

    RépondreSupprimer
  4. Sans parler d'un truc à venir aussi : la justiciarisation de la pauvreté. Plus on a de gens en prison, moins on a d'émeutes !!!

    RépondreSupprimer
  5. Ou alors on a des émeutes dans les prisons, mais c'est pas grave !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...