13 octobre 2010

10 raisons de se moquer des libéraux

Première raison : le libéral pense que travailler plus est le progrès.

Ah ! Il est bien parti, ce billet.

Deuxième raison : le libéral a voté Nicolas Sarkozy des deux mains, au deuxième tour, en 2007. Au premier aussi. Ou il a voté pour François Bayrou.

On continue ?

Troisième raison : le libéral a un dogme. La propriété privée, ça s’appelle. Il base toutes ses théories dessus sans même imaginer que l’important est d’avoir le cul protégé, pas d’être propriétaire du pantalon.

Ben quoi ? Le libéral nous sort bien 10 raisons de nous moquer du gréviste. Il a un avantage : il peut terminer un billet sans être interrompu par une crise de rire. Je suis donc obligé d’arrêter. L’exercice est trop facile.

Je vais donc me moquer du troll d’Elmone. C’est un libéral. Pas Elmone, hein ! Son troll. Le degré zéro de l’argumentation avec une dose d’humour qui ne fait rire que lui. Alors qu’Elmone constatait que la France est la troisième terre d’asile au monde, pour les millionnaires, il commente : « Alors ça veut dire qu'on a le droit de se servir dans la poche des riches ? »

Message personnel : Elmone, excuse-moi de te piquer ton troll, je te paierai une bière à l’occasion.

2,2 millionnaires en France. Je propose que chacun d’entre eux adopte un chômeur, ça résoudrait la moitié du problème… Facile ! Il place son pognon sur un livret à 3% et il reverse 40% au chômeur qui se retrouve au SMIC. Tiens ! On va l’exonérer d’impôts… C’est libéral.

« Alors ça veut dire qu'on a le droit de se servir dans la poche des riches ? »

Non ! Nous avons un profond respect pour la propriété privée. D’ailleurs, c’est probablement au nom du libéralisme que Nicolas Sarkozy a fortement taillé dans les droits de succession. Il a raison : il faut favoriser la concentration du capital pour empêcher les réussites individuelles.

« Alors ça veut dire qu'on a le droit de se servir dans la poche des riches ? »

Que pourrait-on trouver dans la poche des riches ? De l’argent. S’il n’a pas hérité, il l’a probablement gagné à la sueur de son front. Ou de celui des gugusses qui ont la chance d’avoir un gentil patron qui leur donne du travail.

Il l’a gagné de notre consommation, des bières qu’on achète qui ont permis au patron du bistro de payer un loyer.

Ou alors des marchés publics. Payés avec nos impôts, avec la dette qu’on entasse pour faire plaisir à nos enfants qui se feront un honneur de la rembourser ou de la refiler à leurs propres descendants.

« Alors ça veut dire qu'on a le droit de se servir dans la poche des riches ? »

Ben…

Ou alors faire la révolution ?

(photo)

19 commentaires:

  1. On devrait s'intéreser à la manière dont les riches deviennent riches, ça permettrait de comprendre un peu mieux le système en place. Tiens, par exemple, le gars de LVMH, Bernard Arnault, heureusement qu'il a été bien aidé http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Arnault (et par la gauche en plus !).
    :-))

    [Question : est ce qu'il est possible aujourd'hui d'entreprendre et de réussir dans nos contrées ? Je prône que non du fait des monopoles de fait sur la distribution… :-) ].

    RépondreSupprimer
  2. Yann,

    Je vais commencer par me servir un demi.

    Poireau,

    Non, ce n'est pas possible... Tout l'art consiste à faire croire que si pour que des pauvres gugusses se lancent...

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas, toutes les fois que je lis un truc du genre "le libéral pense (...)", ou bien "le socialiste pense (...)", ou que sais-je encore, plutôt que de phosphorer et/ou de colloquer, eh bien je me fais une tartine de foie gras (ou de beurre salé) et je vais me coucher.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, mais à cette heure-ci...

    RépondreSupprimer
  5. Autant se servir dans la poche de Mme Bettencourt: si on ne le fait pas, ce sera Sarkozy, alors…

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Poireau, je suis d'un avis contraire, il suffit de connaitre des personnes influentes... (j'ai pas dit des blogueurs!)

    RépondreSupprimer
  7. DesPasPerdus : attaché au système, c'est pas tellement libéral comme position…
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Le Coucou,

    J'y pense aussi : elle a 15 milliards, on lui confisque tout et la moitié du trou est bouché. De toute manière elle est vieille, n'a plus besoin d'oseille et faire chier une personne me parait plus sérieux que d'en faire chier des millions...

    RépondreSupprimer
  9. Belle profondeur de réflexion...!

    Première raison : le libéral pense que travailler plus est le progrès.

    Non, le libéral pense que chacun doit être libre de travailler comme il l'entend, c'est à dire de disposer de lui-même. Si tu penses le contraire, c'est que tu es partisan d'une forme plus ou moins élaborée d'esclavage.


    Deuxième raison : le libéral a voté Nicolas Sarkozy des deux mains, au deuxième tour, en 2007.

    Disons d'une main et demi, car le libéral est rarement dans la conviction et l'adhésion, mais plutôt dans la réflexion. Mais oui : on peut bien se foutre de la gueule des libéraux, moi le premier, pour cette raison là !

    Troisième raison : le libéral a un dogme. La propriété privée, ça s’appelle.

    Et non, les libéraux ne sont pas dogmatiques, justement. Et la propriété privée n'est qu'une manière rigoureuse de penser les droits naturels des individus. C'est sûr : en réduisant les arguments et en les caricaturant, ils deviennent plus faciles à critiquer...

    à bientôt, monsieur le socialiste.

    RépondreSupprimer
  10. Au passage, je devrais me logger en NOm/URL c'est plus intéressant pour ceux qui cliquent...

    RépondreSupprimer
  11. Lomig,

    Personne ne clique, à part dans ma blogroll.

    Cela dit, je ne vais pas de répondre point par point, mon billet était une "réponse" à celui de H16 qui ne faisait que réduire "les arguments et en les caricaturant".

    Cela dit, le fait de penser que les individus ont des droits naturels est assez dogmatiques si on ne les met pas en rapport avec ses obligations naturelles...

    RépondreSupprimer
  12. "l’important est d’avoir le cul protégé, pas d’être propriétaire du pantalon."

    c'est très intéressant comme phrase. Je ne crois pas que vous envisagiez toutes les conséquences.
    Protégés, mais 1- contre qui?; 2- par qui?

    enfin vous êtres socialiste.

    RépondreSupprimer
  13. Mouarf ! Jamais vu un raisonnement aussi crétin qui nous montre la sublime bêtise des libéraux.

    Si le pantalon ne sert à rien, ça sert à quoi d'en être propriétaire ?

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas vu de H16 appelant aux votes pour Sarkozy, ni pour qui ce soit d'autres d'ailleurs le mot d'ordre dans son blog étant plutôt de ne pas voter pour ne pas légitimer les politocards. Ni tomber dans le culte du travail absolue ou de la fénéantise. Quand à la défense du droit de propriété, cela relève des droits de l'homme, donc à moins d'être un horrible réactionnaire contre et donc d'être contre ceci ... Sans parler que cette propriété est sans cesse mise à mal, par le socialisme de droite de Sarkozy et ces innombrables taxes ou encore la violation de la "propriété de soi" avec des tas de mesures liberticides.

    RépondreSupprimer
  15. Les mesures liberticides se ramassent à la pelle, c'est l'automne de la liberté propriétaire. Voilà.

    [Le droit de l'homme d'être propriétaire, j'ai ri ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Épios Bettems04 mars, 2012 17:56

      Article 17 de la Déclaration universelle des droits de l'homme :
      1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
      2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.