14 octobre 2010

Harmonisation de la fiscalité avec l'Allemagne : on va droit dans le mur de Berlin

François Baroin l’a annoncé, on va se taper dès 2011, une réforme de la fiscalité. On nous annonce même un collectif budgétaire dans l’année mais je vois difficilement comment on pourra appliquer ça à l’année en cours (si des gens font des investissements en fonction de la fiscalité, on ne peut pas changer les règles du jeu…). L’essentiel de la réforme va donc s’appliquer sur la fiscalité 2012 et vous verrez le résultat sur votre fiche d’imposition en août ou septembre 2013, soit 18 mois après les élections.

Tournons une page de publicité. A propos de réforme, je tiens à vous signaler l’excellent billet d’Eric. Il nous rappelle la définition du mot « réforme » : « nom féminin. Changement dont le but est d'apporter des améliorations. » Entre nous, je ne vois pas en quoi reculer l’âge de la retraite est une amélioration. Ne le dites pas à. Woerth, il a assez de soucis comme ça.

Ainsi, M. Baroin nous promet une « amélioration de la fiscalité. » C’est bizarre, j’ai l’impression qu’on va pourtant l’avoir dans l’os.

Parallèlement à cette annonce, on lit dans la presse qu’une harmonisation de la fiscalité avec l’Allemagne était en vue.

Je me suis dit : « Pourquoi pas ? » Les taux de prélèvement obligatoire sont similaires entre nos deux pays, voyons donc ce que font nos Allemands préférés ! J’étais très curieux car, dans ma mémoire, un tas de truc, en Allemagne est de la responsabilité des « Landers » : je suppose que la configuration de la fiscalité est bien différente de chez nous. D’ailleurs, je me demande si « configuration de la fiscalité » est bien français.

Alors pour vous rendre service, car je suis un blogueur serviable, j’ai pris google pour avoir des explications sur la fiscalité en Allemagne, des détails sur les différences entre les budgets de nos deux pays, …

Mauvaise nouvelle ! La fiscalité en Allemagne est très complexe. Carrément imbittable. Vous cherchez sur Google, il y a plus de pages qui disent que c’est incompréhensible que de pages qui vous aident à comprendre. D’ailleurs, je suis en train d’en ajouter une.

L’harmonisation avec un truc imbittable me parait assez peu souhaitable. Je pense qu’une fiscalité efficace doit être une fiscalité compréhensible. Il ne reste plus qu’à définir ce qu’est une fiscalité efficace.

Je me suis néanmoins bien amusé avec cette tonne de lecture (oui, comme j’écris des conneries, les gens s’imaginent que je suis un charlot : ils ont raison, mais j’étudie quand même). Par exemple, les Allemands ont une Taxe Professionnelle.

J’ai donc compris ce qu’étais la politique du gouvernement pour 2011, en supprimant le bouclier fiscal et en recréant la Taxe Professionnelle : il s’agit d’annuler les mesures phares en matière de fiscalité prises depuis 2007.

Au nom de l’amélioration de la réforme ?

N.B. : La dame de la photo est très jolie. J’ai eu sa photo ici en cherchant Landers dans Google Image (par hasard, j’avais fait une recherche de Landers juste avant, je ne savais plus si on écrivait Land, Lands, Lander ou Landers).

16 commentaires:

  1. On s'en tape comment elle s'appelle, elle est pas mal. Autrement un nouveau bon billet ici.

    RépondreSupprimer
  2. Et en supprimant le bouclier fiscal pour s'aligner avec l'Allemagne, on annulera une mesure prise en 2007 pour soi-disant s'aligner avec l'Allemagne (le bouclier fiscal n'a jamais existé outre-Rhin, contrairement aux affirmations du Lider Minimo).

    Et si on s'alignait avec la Suisse, où la taxation du patrimoine est supérieure à notre ISF ?

    RépondreSupprimer
  3. Il faudra que ceux qui nous gouvernent m'expliquent comment procéder pour harmoniser la fiscalité d'un pays hyper centralisé à celle d'un autre qui a pour seul credo le fédéralisme - et le fédéralisme "efficace".

    Quelle bande de cons.

    RépondreSupprimer
  4. Yann,

    Merci !

    El Fredo,

    Oui, vive la Suisse.

    Christophe,

    Restez calme.

    RépondreSupprimer
  5. Anéantissons l'Allemagne et sa fiscalité incompréhensible ! (D'une pierre deux coups, et puis ça nous rappelera des souvenirs...)

    RépondreSupprimer
  6. Etant donné la cohérence de la politique gouvernemental je me demande si Sarkozy n'a pas sniffé sa ligne de conduite.

    RépondreSupprimer
  7. Tu as utilisé deux fois le mot "imbittable" . Devrions-nous y voir un signe, un symbole ?

    RépondreSupprimer
  8. La fille c'est, je crois Audrey Landers...Afton dans la série 'culte' "Dallas" !
    D'ailleurs, il paraît qu'il y a une suite en préparation! Mais si elle a un rôle, ça sera celui d'une grand mère maintenant !
    ...
    Quelle culture !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  9. Dis-donc, tu charries! L'allégorie de la fiscalité allemande que tu mets en illustration est tout à fait bitable, surtout taxée professionnelle !

    RépondreSupprimer
  10. Le Coucou,

    Elle est très pro.

    Gildan,

    Alors la : bravo !

    Captain,

    Non. Voir la remarque du Coucou.

    Nicocerise,

    Ca ou autre chose...

    RépondreSupprimer
  11. Copier la fiscalité de l'Allemagne avec une politique Bushiste (ou Tatchérienne) on va bien rigoler !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. Félicitations pour le contenu de votre blog, qui au demeurant est très intéressant à consulter, continuez, bravo.

    RépondreSupprimer
  13. Bravo au web master pour ce site que je viens de découvrir. Il est vraiment super intéressant.

    RépondreSupprimer
  14. Je prends toujours autant de plaisir à les lire, et j'espère qu'il y en aura plusieurs dizaines de milliers derrière. Bises, et bon courage..

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.