18 février 2011

Tous contre DSK ? Vraiment ?

Ah ben tiens ! Voila Gaël qui nous fait un billet à charge contre DSK. Sans doute préfère-t-il que Nicolas Sarkozy fasse un deuxième mandat, ce qui le place dans une large minorité de 37% des Français…

Peut-être parce qu’il a lu les quatre pages du Fakir. Quatre pages c’est facile.

Je ne vais pas faire la défense de M. Strauss-Kahn, d’autant que j’ai passé la soirée d’hier en face de Martin P…

Toujours est-il qu’on met beaucoup de maux sur le dos de ce pauvre DSK.

Il a fait partie d’un gouvernement qui a ratifié des machins sur la libéralisation des services, issus d’accords et de négociations avant son arrivée aux affaires. Jean-Luc Mélenchon aussi. Il n’a rien dit à l’époque.

Il aurait privatisé plus que les autres.

Mesdames, Messieurs, alignez les chiffres : chiffre d’affaire, nombre d’employés concernés, …

Depuis son arrivée à la tête du FMI, il serait à l’origine de politiques d’austérité menées dans certains pays… Mais est-il responsable de ce qui a ruiné ces pays, un libéralisme exacerbé ou une corruption à toute épreuve. Doivent-ils emmener le monde entier dans leur chute.

Que tous ces braves gens qui peuvent passer leurs RTT à utiliser Internet (bouquet télé compris) pour un prix dérisoire se demandent aussi à qui ils les doivent, les RTT et les tarifs des télécommunication.

Surtout s'ils ont commencé leur vie active par un emploi-jeune.

Le monde change.

11 commentaires:

  1. Je crois que Gael parle des primaires, mais pas de la présidentielle en fait.
    Je n'aime pas DSK mais ce sera toujours moins à droite que Sarkozy !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Contrairement à Mr Poireau, j'aime bien DSK, son style, sa personnalité. S'il avait été le candidat PS la dernière fois, j'aurais voté PS dès le premier tour.

    Mais il ne représente pas le changement. Cinq ans plus tard, j'ai beaucoup moins confiance en sa capacité et surtout sa volonté de combattre le système. Il est a la tête du FMI depuis plus de trois ans et il ne réforme pas cette institution, qui reste un outil pour défendre les intérêts des grandes banques et rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  3. Que pendant les primaires, les gens votent pour DSK, je m'en tape !

    Mais qu'ils ne votent pas pour lui parce que "il a le plus de chance de battre Sarkozy dans les sondages"...

    Pitié :-/// #JunkPolitique

    RépondreSupprimer
  4. Dadavidov : on en parlait avec Nicolas et je l'ai twitté ce matin : en 2006, les sondeurs nous disaient aussi que seule Ségolène pouvait battre Nicolas.
    Les sondages c'est du caca !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. @Poireau

    Oui, j'ai vu et je t'ai RT d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Poireau les sondages c'est du caca, mais on nous gonfle à partir de ceux ci en voulant nous revendre DSK sauveur de l'humanité de la France en 2012 :)

    alors je réponds comme je peux

    tout d'abord désolé de t'avoir énervé de si bon matin, mon billet n'engage que moi et ne devrait pas changer la face du monde des primaires :
    4 pages de fakir, c'est sûr que c'est moins que les 40 000pages et les 2 heures de teloche qui sont ou vont être offertes à DSK, mais elles sont instructives je pense
    je ne suis ni pro melenchon ni pro qui que ce soit, on verra en mai 2012 qui se présente et j'ai la faiblesse de voter pour un programme la plupart du temps
    le monde change dis tu, oui peut être mais il serait dommage de laisser les coudées franches aux libéraux avec du poil dans les oreilles pour finir le boulot commencer par Sarkozy

    RépondreSupprimer
  7. Gael : je ne suis pas énervé, faut pas croire. C'est juste que les contre-arguments contre le PS (quel que soit le candidat !) ça me rappelle trop 2007 et la victoire de Sarkozy.
    Pour le reste, bah, chacun pense et dit ce qu'il veut !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. C'est quoi le rapport entre DSK et une mandarine ???

    RépondreSupprimer
  9. je te fais un copier/coller de mon commentaire sous ton précédent billet sur DSK :


    "imaginons une seconde que Sarkozy (M. Coup de théâtre) ne soit pas candidat (pour x raisons, la première étant qu'il n'est plus le meilleur candidat de la droite): qui prendrait sa place ? Villepin ? qui en bénéficierait ? Bayrou, DSK ? Villepin-DSK qui gagnerait ? Bayrou-DSK qui perdrait ?

    15 février, 2011 10:52"

    Je crains que, malheureusement, ni Sarkozy ni DSK ne soient un bon choix pour leurs camps (ni pour la France). Et comme je l'ai dit hier au KdB, et sur divers blogs, je partage plutôt l'opinion de Lula, à Dakar, qui préférerait pour la France une femme comme Dilma.

    RépondreSupprimer
  10. mais t'avais qu'une photo d'orange pour tes deux billets, ou bien t'es en manque de vitamine C ?

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Oui, Gaël parle de ce qu'il veut. Mais qui aime bien châtie bien. Nananère.

    LG,

    Je suis gauchiste mais ça ne m'empêche pas de faire mon boulot dans l'intérêt de mon employeur. Et qu'il impose la rigueur à des peuples qui ont fait n'importe quoi avec leur pognon dans notre monnaie n'a rien d'un rapport droite gauche...

    Dadavidov,

    Ca n'est pas ce que je dis. Par contre, il y en a qui m'expliquent qu'il ne faut pas le choisir parce qu'il est populaire et que jamais un candidat populaire n'a été élu est du pur foutage de gueule. Si j'avais à voter pour les primaires, je choisirais le candidat qui aurait le plus de chance d'être élu...

    Gaël,

    Il ne faut pas se tromper d'ennemi. Voir mon billet de ce matin : un gauchiste qui donne 1 euros au sidaction ne fait que cautionner un système libéral. Un gauchiste qui fait la gueule dans son coin pour lutter contre les poils dans les oreilles ne fait que que donner des points à la droite. Qui est l'ennemi. Pas le libéral avec du poil dans les oreilles, qui est peut être un artisan du coin, qui bosse dur.

    Alors quand je vois nos collègues qui font la promotion du machin pour les restos du coeur, au profit de deux grands groupes capitalistes (mais peu libéraux...), je ne fais que constater qu'on se trompe d'ennemi...

    Marie,

    Laisse tomber...

    Lucia Mel,

    Oui, mais il faut être cartésien... Le meilleur choix pour la France est la personne qui nous fera oublier la politique dévastatrice menée depuis bientôt 10 ans...

    Alors, on ne peut pas choisir un candidat en fonction de son tailleur, mais uniquement en fonction de sa capacité à gagner.

    Isabelle,

    Laisse tomber aussi (c'est personnel !).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...