20 février 2011

Quand google nous confirme que les libéraux flirtent avec l'extrême droite

C’est notre ami Vlad qui pousse un nouveau coup de gueule. Il relaie une pétition pointant le cas d’étrangers n’ayant jamais travaillé en France mais bénéficiant de plus de 700 d’allocations par mois au titre de l’Aspa : Allocation de solidarité aux personnes âgées.

Je me suis dit que c’était encore un nouveau truc pour taper sur le méchant étranger et j’ai voulu en savoir plus.

« L'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) est une allocation unique, créée en remplacement des différentes prestations qui composaient le minimum vieillesse jusqu'au 31 décembre 2005.

L'ASPA constitue un montant mimum de pension de vieillesse accordé, sous condition de ressources, aux personnes qui n'ont pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d'un revenu d'existence, à l'âge de la retraite.

Les sommes versées au titres de l'ASPA sont récupérables au décès de l'allocataire sur sa succession, si l'actif net de la succession dépasse 39 000 €  .

Cette allocation est cessible et saisissable dans les mêmes conditions que le salaire. »

C’est bien, ça ! Pourtant ça a été créé par la droite. Smiley.

Finalement, j’ai été faire un tour sur le site lançant la pétition et quand j’ai vu le nom du responsable de la publication (ah ! Si jeune et déjà célèbre), j’ai compris (un des créateurs du site Renovatio Occidentalis qu’avec les 3 gros sachant que Vlad avait récupéré la pétition chez l’autre).

Je suis un fin limier… Alors j’ai décidé d’utiliser Google. Ce qu’il y a de bien, avec Google, c’est que le machin d’aide à la recherche vous donne parfois la réponse que vous cherchiez.



J’ai donc arrêté mes recherches, je vais pouvoir aller prendre l’apéro (Vittel  menthe…) sereinement. Personne ne s'intéresse à ce machin sans l'associer à l'immigration.

27 commentaires:

  1. (tiens, t'as vu le nouveau bandeau en haut des blogspot ?)

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas, je m'en bat les reins que ce soit Pierre, Paul ou Jacques l'instigateur de la pétition. De même que je m'en tape le coquillard de qui reçoit cette retraite (tant mieux pour lui d'ailleurs, je ne suis pas jaloux).
    Ce que je pointe c'est l'ignoble inégalité de traitement.

    RépondreSupprimer
  3. Vlad,

    Hé ben tu fais une erreur. Tu réagis au coeur.

    Tu tapes contre les aides alors que tu devrais taper contre les petites retraites... Et tu relaies un truc d'une officine d'extrême droite qui dans son plus grand populisme arrive à faire croire à des trucs.

    Tu ne t'es pas posé la question : combien de personnes n'ayant pas travaillé en France bénéficient de ce machin ?

    Qui a un permis de séjour "à vie" sans jamais avoir travaillé ? Quel vieil immigré n'ayant pas travaillé en France va y passer sa retraite ? Quelle est leur proportion par rapport à ceux qui viennent travailler quelques années et repartent au bled sans retraite,... ?

    RépondreSupprimer
  4. Si je réagis au coeur c'est parce que j'ai un exemple très concret dans mon entourage mettant en exergue cette iniquité. En grattant je peux t'en trouver d'autres.
    Ta réponse n'en est pas une, tu détournes le problème qui se situe dans l'existence même de cette règle absurde.
    celle-ci est par ailleurs un magnifique appel d'air. Il doit y en avoir des mecs du bled comme tu dis qui se construisent des baraques avec ce blé.
    D'ailleurs je m'en fous des immigrés, ce que je pointe et je le répète c'est l'injustice criante de cette mesure.

    RépondreSupprimer
  5. C'est combien le montant moyen du chèque qu'ont fait les impôts à nos très riches amis sarkozystes pour trop-perçus ? Du coup les petites pensions, bon, c'est du pipi de pauvre !
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. Entièrement d'accord avec Vlad : la question du "combien", dans laquelle vous vous enfermez obstinément (et Poireau avec, bien entendu) est non pertinente. Il s'agit d'une mesure avant tout symbolique, et tristement symbolique.

    Du reste vous le savez bien et êtes de parfaite mauvaise foi, pour une raison simple et un peu gamine : vous refusez d'être d'accord avec un truc de bon sens sous prétexte que c'est un libéral de droite qui a soulevé le lièvre. Bientôt vous soutiendrez qu'il fait si beau chaque fois que Marine Le Pen remarquera q'il pleut.

    (Sinon, au moment de discuter de l'abolition de la peine de mort, ses adversaires auraient pu vous dire : mais pourquoi vous occupez-vous de supprimer un truc qui ne concerne même pas une personne tous les cinq ans ?)

    RépondreSupprimer
  7. Vlad,

    Les auteurs de la pétition ne s'en foutent pas des immigrés.

    La veuve d'un commerçant français qui n'était pas salariée va toucher un peu d'oseille grâce à ça.

    Pourquoi pas la veuve d'un épicier arabe ?

    Ou alors on met tout le système à plat et on refuse de verser des pensions à des femmes (je ne suis pas mysogine, Olympe, c'est une réalité) qui n'ont jamais été salariées de leur vie.

    Poireau,

    Tu as raison.

    Didier,

    Voire aussi ma réponse à Vlad...

    Non, la question du combien est primordiale ! Comme pour la sécu, tiens ! Les mecs de droite, périodiquement, ils cherchent à récupérer 100 ou 300 millions de fraude sur les étrangers en oubliant les 35 milliards (de mémoire) d'exonérations de charges (suite au 35 heures, cassées par la droite, mais pas les exonérations).

    Je suis donc d'accord avec un truc de bon sens : supprimons tous les revenus des veufs ou des veuves qui n'ont pas travaillé, ou du moins pas cotisé (ne faites pas suivre mon commentaire à qui vous savez, hein !).

    Il faut parfois toucher à des symboles, comme la peine de mort, les pensions de reversions et les aides aux vieux...

    RépondreSupprimer
  8. Et pour en revenir au fond du dossier, avant de relayer une pétition, il faut regarder d'où elle vient (ce que je ne fais d'ailleurs pas toujours, je le conçois, mais ça fait très longtemps que je n'en ai plus relayées).

    Par exemple, le Front National est très capable de lancer un pétition pour la sauvegarde de la laïcité...

    RépondreSupprimer
  9. Si tout ça n'est pas de la mauvaise foi caractérisée !
    Je résume :
    Une personne [A] bosse 40 ans au SMIC et touche 700€
    Une personne [B] n'a jamais bossé en France et touchera 700€
    Tout le reste Nicolas n'est qu'accessoire !!!

    RépondreSupprimer
  10. Bon bah je suis tout d'accord avec le Taulier et Monsieur Poireau ! Voilà !

    RépondreSupprimer
  11. Didier Goux : vous vous enfermez sur un détail plutôt ! Pour le coup, j'essaie de déconcentrer l'attention vers autre chose…
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. "Les seigneuries ont été abolies depuis plusieurs siècles ... n'ayez plus à craindre de vos maîtres et cessez de gémir."

    Je suis d'accord avec Nicolas, les travailleurs immigrés apportent bien plus aux finances de la France que les défenseurs du CAC 40 veulent bien nous faire croire.
    Faut diriger les index accusateurs vers ceux qui appauvrissent les gens, pas sur les pauvres.

    RépondreSupprimer
  13. Non mais j'y crois pas !
    Captainhaka, je te signale que tu files du blé à l'état pour qu'il te reverse une retraite. Et ce même état le file à quelqu'un qui n'a jamais cotisé ni même vécu sur le territoire nationale.
    Si ça te convient autant filer ta bagnole, ta maison, le chien et ton repas tiens...

    RépondreSupprimer
  14. Je suis d'accord avec Nicolas !
    J'aime Vlad !
    ...
    J'ai bon là ?
    :)

    RépondreSupprimer
  15. ...Je ne décolère pas : par contre ça ne vous a pas empêché de MANIFESTER pour ne pas bosser 2 ans de plus !!!
    Cherchez l'erreur...
    On veut nourrir la terre entière mais garder ses petits acquis !
    Vais me bourrer la gueule, je suis énervé.

    RépondreSupprimer
  16. C'est tout de même bien étrange, cette espèce de catatonie intellectuelle qui frappe des tas de gens dès qu'on prononce le mot "immigré"…

    RépondreSupprimer
  17. Océane,

    Tu as raison...

    Didier,

    Oui, hein. Dans tous les sens...

    Vlad (ton com de 15:46),

    Quelle mauvaise foi, bordel ? Le système de l'ASPA est ainsi fait.

    Poireau,

    Laisse, laisse, ...

    Captain,

    Prafaitement !

    Vlad,

    L'état file du blé aux femmes de commerçants (je ne fais pas une fixation, j'aurais pu prendre les femmes de paysans) qui n'ont jamais cotisé.

    Gildan,

    Parfait...

    Vlad,

    Bourre toi la gueule, ça ne changera rien. Avant de signer et relayer une pétition, vérifie qu'il ne s'agit pas d'un machin d'extrême droite ne faisant que prôner l'expulsion des étrangers en se cachant sous un joli nom "le cri du con...".

    Une fois dessoulé, on parlera tranquillement des conditions d'assistance aux personnes trop âgées pour travailler et n'ayant pas (ou pas assez cotisé).

    Nous, on a juste manifesté pour que cet âge n'augmente pas encore.

    RépondreSupprimer
  18. Sur ce coup, je comprends plutôt Vlad.

    Il y a deux chose qui me gène dans cette allocation.

    Comme le dit Vlad, des gens qui ont travaillé 40 ans peuvent se retrouver avec autant d'argent que ceux qui n'ont pas travailler.

    Faire vivre la femme du boulanger, qui a travaillé sans être déclaré ne tient pas, pour la simple et bonne raison qu'il s'agit de travail dissimulé !

    La seule bonne raison serait donc la dignité humaine, qui nous impose de donner a chacun les moyens de vivre décemment.

    C'est ici qu'intervient le problème du montant de cette allocation. Pour rappel, le RSA est actuellement fixé à environ 450 euros pour une personne seule. Mieux, avant 25 ans, vous n'aurez droit à rien !

    En France, l'âge modifie l'intérêt de la nation pour votre dignité...


    Qu'on se comprenne bien, je ne pense pas que la solution soit forcément de supprimer cette allocation, mais l'inégalité existe bel et bien.

    L'inégalité notée par Vlad, et celle de liée à l'âge, ces deux inégalités existent. Le nier, c'est risquer que les personnes qui en sont victimes se détourne de la gauche, ou même des républicains.

    RépondreSupprimer
  19. Je vous mets au défi de dire les yeux dans les yeux aux français que la retraite pour laquelle ils cotisent est reversé à ceux qui n'ont jamais cotisé ET qui n'ont pas la nationalité française.
    Je vous mets au défi de le dire clairement et distinctement, d'expliquer que la solidarité n'est plus nationale mais trans-nationale et qu'il n'y a là point d'injustice. Je ne parle pas là de solidarité et de fonds spéciaux reversés à des réfugiés politiques par exemple, je parle d'un procédé pervers systémique.
    Les pires dictatures viennent d'idéologies comme la vôtre, balayant d'un revers de la main ce qui forge une nation et un certain sens de l'équité. Les communistes étaient forts en idéologie et on sait ce que ça a donné.

    RépondreSupprimer
  20. Vlad,

    Sauf que tu fais une erreur : ce ne sont pas les cotisations retraites qui permettent ça...

    Que les retraites soient trop faibles, il fallait te battre pour ça !

    Etienne,

    Le problème est donc bien le niveau des retraites, qui n'a jamais été abordé au cours de la récente réforme.

    RépondreSupprimer
  21. La source, de droite ou de gauche, je m'en tamponne.
    L'information semble vraie si je m'en réfère au site du gouvernement.

    Je ne comprends pas pourquoi un montant minimum, sans participation anterieure, peut être supérieur a des montants avec participations antérieures.
    Pourquoi donc cotisons nous ?

    RépondreSupprimer
  22. "Les communistes étaient forts en idéologie et on sait ce que ça a donné.". Quel est le rapport avec la choucroute ?

    Et Nesquik, c'est fort en chocolat.

    RépondreSupprimer
  23. Vlad : la solidarité comme tu dis n'est pas un élément comptable, une sorte de vase communicant où tu ne reçois que si tu paies !
    Pourquoi maintenir sinon les allocations familiales ? Ils ont cotisé quand les bébés qui naissent ?
    A force de ne penser qu'en terme d'argent et de bilan, en terme de chiffres dans un tableau Excel, tu en oublies les valeurs humanistes. Nous sommes un pays riches et si la répartition était mieux faite, nous aurions largement les moyens de ne pas poser ce genre de questions à la con !
    :-))

    [Je clos la conversation, j'avais juste cette idée à ajouter ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  24. Bravo Vlad et Didier pour avoir défendu la voix de la raison parmi ce ramassis de "convaincus".

    L'image avec cri du contribuable + immagration qui clôt - selon nicolas - la discussion est symptomatique.

    Il se trouve que ça sort car le cri du contribuable a financé une étude sur le cout de l'immigration, une monographie, accessible en ligne. Mais Nicolas n'ira pas la lire. Il est trop fort, il connait trop déjà tout à l'avance.

    RépondreSupprimer
  25. Zobi,

    Tu cotises pour une retraite il ne d'agir pas d'une retraite.

    Lomig,

    Des générations de gugusses ont fait des études sur le coût de l'immigration. Il n'empêche que la proximité des libéraux avec l'extrême droite est de plus en plus évidente.

    Voir par exemple le billet de Marchenoir chez Didier Goux, hier. Il veut traiter du libéralisme, il traite de l'immigration.

    D'où mon propos qui est de préconiser à mes copains de droite de bien vérifier l'origine des lectures et pétitions qu'ils recommandent.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...