18 février 2011

Vive les sondages qui donnent 22% d'avance à DSK !

Suis-je hanté par Dominique Strauss-Kahn ? Je ne sais pas, mais il a droit à un deuxième billet, aujourd’hui.

Toujours est-il que j’ai oublié, ce matin, de relayer ce billet d’Elmone, que j’approuve.

Surtout, Melclalex fait un billet « DSK en tête en 2011 comme Ségolène Royal en 2006 et alors ? » On imagine le contenu : « ah oui hein vous nous avez cassé les bonbons parce qu’on avait pris une candidate faite par sondage faisons pas la même connerie maintenant ».

La connerie n’est pas la même. 63% des Français ne veulent plus de Nicolas Sarkozy comme président et surtout les sondages, pour le deuxième tour, donnent une différence de 22% entre Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy. Je ne sais pas si un sondage (je dis bien un sondage) a déjà montré une telle différence, relativement incroyable quand on connaît l’ancrage bien à droite de la France (quoi qu’en pensent certains, DSK fait partie de la « gauche officielle », celle qui sert de repoussoir traditionnel à une palanquée de réacs habituels qui n’ont pas suivi l’histoire et voient encore les chars russes aux portes de Paris).

Ce qu’il y a d’amusant c’est que la campagne de DSK semble pour l’instant orchestrée par François Baroin pour lui donner les faveurs des électeurs de droite.

A ma connaissance, M. Baroin n’est pas un sarkozyste historique.

9 commentaires:

  1. c'est pas son programme stricto senso, mais au moins l'idée qu'il a..si ça vous convient, pas moi..
    DSK:
    "A
    l'heure où les pays de la zone euro font face à une crise de leur dette souveraine, le directeur général du FMI estime que " la solution la plus ambitieuse serait de créer une autorité budgétaire centralisée avec une indépendance politique comparable à celle de la Banque Centrale Européenne. " Cette autorité établirait pour chaque pays sa politique budgétaire et allouerait des ressources à partir d'un budget central (…)
    ".

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu...



    l'arnaque du siècle..faire élire un ultra-libéral, par des pauvres gens..plus dégueu , il n'y a pas.. ce qu'il a dit au congrès de Euro-finances, c'est du DSK, pas du
    FMi..voilà donc un point de son programme bien clair.. livrer la France à la commission Européenne, plus de budget national, mais un système de subventions européennes limitées aux aides correspondant aux critères"du Pacte de compétitivité", donc obéissant aux directives de baisses des salaires, destructions des services publics, privatisations, etc..
    dans ce cas, inutile d'avoir un parlement, puisque ça ne serait qu'une chambre d'enregistrement des oukazes de Bruxelles..DSK méprise les représentants du peuple, puisqu'il leur ôte toutes initiatives.
    ceux qui voteront pour lui seront responsables du résultat.. pas la peine d'aller manifester dans les rues..

    le choix, on l'a.. d'abord que tous ceux qui ne veulent pas de DSK, aillent voter aux primaires..y compris ceux qui ne voteront pas pS au premier tour, car ils doivent avoir le choix du
    candidat de second tour, une alternative autre que DSK.
    secondo si DSK est désigné, le peuple de gauche sera responsable de ce fiasco.. et perdra toute légitimité, pour la suite..y ompris responsable d'une victoire de sarkozy.

    personnellement si le peuple de gauche nous emmène vers des choix impossibles, je ne vois pas pourquoi je devrais les valider..

    RépondreSupprimer
  2. Ça fait un bail, maintenant, que gauche et droite se partagent le boulot : la gauche en tête dans les sondages, la droite en tête à l'élection…

    RépondreSupprimer
  3. Nan mais tu crois vraiment que ça va se finir à 61/39 ??? MDR... faut arrêter de sniffer les sondages ça fait mal à la tête à force...

    Surtout lorsqu'on voit qu'il peut perdre près de 20% parmi les sympathisants de gauche en 1 mois, on se dit que tout cela est bien friable.

    Et puis ça ne t'interpelle pas de voir que lorsque Aubry fait un discours à Dakar : Paf Sinclair sort une petite phrase... et lorsque DSK déboule sur Panam : Paf une flopée de sondages plus laudateurs les uns que les autres...

    Si ça pue pas le storytelling... et la maitrise des médias de son agence de com.... Sauf que son agence de com elle s'est bien plantée dernièrement avec Gbagbo et Ben Ali.... :o)

    Attendons de voir ce qu'il proposera comme programme et là on pourra se positionner vraiment...

    Amicalement,

    RépondreSupprimer
  4. Ah y'a la riposte ump qui a retrouvé son clavier visiblement !
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Olivier,

    Ouais...

    Judith,

    On peut toujours négocier mais certains peuples ont choisi démocratiquement de rentrer "dans l'Euro", ils n'ont qu'à se conformer aux règles communes. Je ne dis pas ça méchamment, la France mériterait aussi de faire botter les fesses, et comme dirait Attali, si DSK n'arrive à la tête de la France en tant que Président, il le fera en tant que patron du FMI.

    Les politiques "rêveuses gauchistes" sont toujours assez rigolo : c'est facile de dépenser plus de pognon qu'on en a. Il se trouve que le peuple français a choisi la droite pour le gouverner...

    Didier,

    Oui, mais seule la gauche est pour le partage du travail et du pognon...

    Toyan,

    Si tu penses encore que plus de 5% des français votent en fonction du programme...

    Poireau,

    Bof. Il y a les gauchistes rêveurs qui oublient qu'ils ne représentent rien à part un "capital sympathie".

    RépondreSupprimer
  6. ne vous en faites pas... DSK ne se présentera pas... c'est le Delors d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  7. ça me rappelle Balladur en 95 ...

    RépondreSupprimer
  8. Bunga,

    Delors n'a jamais exprimé le désir d'être candidat et tu peux conserver tes propos même pas dignes d'un comptoir pour toi.

    Pierre,

    Parce que Balladur était donné gagnant aux deuxième tour avec 61% des voix ?

    N'importe quoi, ce soir, les commentaires chez moi !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...