12 février 2011

Merci aux peuples de ne pas faire la révolution pendant mes heures de bistro

Ce matin, suite à une grasse matinée largement méritée par une journée de RTT, hier, j'ai appris que ça chauffait en Algérie avec des manifestations et tout ça. Ma première réaction a été de penser « Bordel de merde, les gauchistes vont encore faire chier sous Twitter, exprimant leur joie pour le peuple Algérie et appelant Abdelaziz Bouteflika à se barrer ». Ca n'a d'ailleurs pas manqué...

Ils y sont encore. Il y a même actuellement une manifestation de soutien à Paris. J'imagine que le livetwit va y aller à donf.

Ce qu'il y a de rageant, c'est le nombre de gens qui donnent leur avis sans strictement rien connaître et l'impossibilité de distinguer ceux qui connaissent. D'ailleurs, l'avis de ce qui connaissent peut difficilement être formulé en 140 caractères, d'où l'illustration de ce billet quasiment sans rapport avec le sujet du billet. Mais avec une faute d'orthographe, problème supplémentaire de Twitter.

Hier soir, j'étais tout seul au bistro jusqu'à ce que me potes arrivent, comme toujours, vers 23h. Je suis con, aussi, j'ai oublié, comme souvent, de les prévenir que je rentrais en Bretagne. Du coup, j'ai passé plus de deux heures, non stop, devant mon Twitter de l'iPhone vu que je n'avais que ça à faire, les mots croisés du journal du bistro étant déjà faits.

Moubarak a démissionné. Twitter était en liesse. Bah ! Si le peuple là-bas était content, tant mieux ! Hop ! Viré le dictateur. Il n'empêche qu'en observant ça sereinement sans strictement rien connaître, on ne peut que constater qu'un dictateur a été viré pour être remplacé par un gugusse au CV qui ferait passer tous nos Ministre de l'Intérieur de droite de l'ère Mitterrand président pour des bonnes soeur qui confie tous les pouvoirs à l'armée. On a donc une dictature militaire. Je ne vois pas d'autre mot.

On m'a fait des objections valables de type « il faut bien quelqu'un pour faire l'intérim » et d'autres moins valables comme « les militaires ont promis... » et d'autres à plier de rire surtout aujourd'hui : « Il vaut mieux ça que donner le pouvoir aux barbus. » Vous allez voir que dans trois jours, on va regretter Moubarak !

A «  plier de rire surtout aujourd'hui » parce que la même farce recommence avec Bouteflika, ce matin. C'est un dictateur. Il a volé le pouvoir avec des élections louches. Je ne sais pas pourquoi mais un type élu avec 90,24% est toujours suspect. Il n'empêche qu'on était bien content qu'il soit là, sinon l'Algérie aurait été transformée en République Islamiste.

C'était un dictateur utile dans le temps, aujourd'hui il faut le virer. Soit.

Je prie mes camarades Lybiens de rester calme quelques temps, j'ai envie de passer de nouvelles soirées à parler de cul dans Twitter, parce que je ne connais rien à la situation en Afrique du Nord et m'en fous encore plus du premier demi que j'ai avalé cul sec à l'occasion d'un concours idiot.

En fait, le seul pays qui m'intéresse réellement, dans cette histoire, est l'Iran mais on peut assez difficilement affirmer qu'il se trouve en Afrique du Nord. La perspective d'avoir de tels zozos avec la bombe atomique ne me réjouit pas et si une petite révolution pouvait permettre de mettre en place un pouvoir un plus conciliant, je ne serais pas mécontent. Sauf pour écrire le nom de leur président dans Twitter avec l'iPhone : écrire « Ahmadinejad » sans faute d'orthographe avec iPhone est un sport de compétition, surtout après quelques bières.

Par contre, c'est bizarre, les gauchistes parlent assez peu de l'Iran.

J'ai dis que ne ne connais rien à la situation de ces pays, c'est vrai. La plupart des gens aussi. Je dis que je m'en fous, c'est presque vrai. On a tous des attaches spécifiques, là-bas, des anciennes vacances, … Pour ma part, j'ai quelques potes Kabyles, dont certains très chers (dans tous les sens du terme, ils sont patrons de bistros), donc la situation m'intéresse un peu, pour leur bien et surtout celui de leurs familles, restées là-bas.

Je ferai bien un pari mais il me faudrait une machine à remonter le temps. Je vais appeler un scientifique, pour voir si c'est possible, mais je ne crois pas. Le but serait d'interroger la population Française, hormis les gens issus d'Afrique du Nord, à propos des trois pays en question, l'Algérie, l'Egypte et la Tunisie et de leurs situations politiques.

Tiens ! Combien de Français auraient été capables de citer le nom du Président de l'Egypte et d'affirmer qu'il s'agissait d'un dictateur ? 20% ? Je suis large. De l'Egypte, les gens connaissent Nasser et Sadate. Et ne leur demandez pas pourquoi ils les connaissent... Si ! Tiens ! Les résultats seraient amusants, je suppose : « Nasser, c'est pas celui qui construit le Canal de Suez ? »

Les 140 caractères de Twitter n'auraient pas suffi pour que je raconte tout ça à mes camarades de jeu, hier. Mais pour finir ce billet et dire ce que j'ai encore sur le coeur, je vais le faire en mode Twitter.

« Pendant que les gauchistes s'intéressent à la situation outre Méditerranée, ils ne s'intéressent pas à la France » 113 caractères.

« Les gauchistes me gonflent à se préoccuper du bonheur des autres sans leur demander leur avis. C'est presque une maladie. » 121 caractères.

« Nicolas Sarkozy démarre sa campagne sur le thème "le président qui protège" et les gauchistes voudraient entrainer le peuple dans la révolution. »

Ah ! Merde ! 144 caractères. C'est trop.

Non seulement je ne connais rien à la situation en Afrique du Nord mais en plus je suis un piètre organisateur de révolution avec Twitter.

Cela dit, il fait beau. Je suis en week-end en Bretagne. Il faut que je change le composteur, vous savez ce machin où on met certaines cochonneries pour qu'elles fassent du compost. Un engrais quoi. Ce qui me fait un peu chier, c'est de déplacer le tas de compost pour installer le nouveau machin.

Je vous laisse débattre de la situation en Algérie, il faut que je fasse un tour la vraie vie.

26 commentaires:

  1. Dire que sans dictateur tel ou tel pays arabe serait forcément devenu une répu islamique est hasardeux : tu peux aussi imaginer qu'au contact du pouvoir les partis religieux évoluent ... Je pense qu'il y autant de situations que de pays et que de toute façon la société a beaucoup changé en 20 ans. Allez je retourne me fondre dans la liesse générale :-)

    RépondreSupprimer
  2. Bistrot prend un t final. On dit d'ailleurs bistrotier...
    Geargies.

    RépondreSupprimer
  3. Non, les deux orthographes existent et sont attestées. On fait remonter celle sans "t" finale à une étymologie russe d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  4. "Bistro" est un mot russe !
    Les deux orthographes sont correctes, non ?
    Cf : le taulier !
    :)

    RépondreSupprimer
  5. Il y a deux hypothèse étymologiques dont une qui donne des origines russes au mot effectivement ...

    RépondreSupprimer
  6. Romain,

    Je ne l'ai pas dit, c'est un gugusse qui me l'a dit. Par contre, je crois bien qu'en Algérie, si Boutémachin n'avait pas été là pour falsifier les élections, le FIS aurait bien pris le pouvoir.

    Les gens,

    Bistro veut dire vite en Russe et comme ils avaient très soif ils disaient "bistro ! bistro !". Ca a amusé les Français qui ont remis à la mode le vieux mot Français. Voila pour la légende de la partie Russe, vraie ou fausse ?

    Pour le reste, on a jamais retrouvé l'origine du mot et les deux orthographes sont permises. L'origine la plus "vieille trouvée" est du Poitou, je crois, le terme "bistraud".

    Geargis,

    Ca n'est pas vraiment utile de faire le même commentaire dès que je parle de bistro.

    RépondreSupprimer
  7. L'origine du mot est inconnu, les étymologies proposées sont parfaitement fantaisistes : il faut vous faire une raison, les gens.

    Sinon, on peut dire troquet, mais je ne sais pas non plus d'où ça vient.

    RépondreSupprimer
  8. Salut jme permets de réagir vu que tu illustre ton billet avec un tweet qui m'est destiné...

    Pour l'Iran... je crois me rappeler que c'est la première révolte largement diffusée sur Twitter ou FB avec la fameuse vidéo de Neda qui est sortie du pays via les réseaux sociaux... (ptet moins en France... même si c @egoflux qui a sorti la vidéo)

    Pour l'Algérie... en tant que non spécialiste je dis peut être une connerie mais il me semble que les élections remportées par le FIS étaient Municipales et non présidentielles... c n'est pas exactement le même péril ? Ensuite ça a été sanglant, atroce... Sans minimiser un instant les crimes du GIA il faut aussi se rappeler que l'armée et la police sont compromis dans beaucoup de tueries... donc au final qui sait ce qui se serait passé si on avait pas annulé les élections ?... j'ajoute que l'horreur des crimes peut avoir vacciné les Algériens sur les fondamentalistes et que les exemples de la Tunisie et de l'Egypte (du moins dans la chute de la partie immergée de l'iceberg du pouvoir) montre que le changement est possible.

    Donc tes craintes sont légitimes, notre espérance aussi... et on est pas moins spécialistes que toi... d'ailleurs sur twitter C open bar pour tout le monde...

    RépondreSupprimer
  9. D'accord pour tout avec toi (sauf que ya pas que les gauchistes qui disent plein de conneries sur ce qui se passent, tout le monde dit plein de conneries et fait comme s'il s'y connaissait ... tous spécialistes en géopolitique de l'Afrique du Nord!) et bien contente que quelqu'un parle enfin de l'Iran!

    (Bon ben je retourne travailler! Prends bien l'air de la mer pour moi)

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Comme une des origines de bistrot : bistroquet.

    Toyan,

    Oui, Twitter est open bar. Mais au bistro, on ne parle pas de l'Algérie ou de la Tunisie ou de l'Egypte...

    RépondreSupprimer
  11. Shaya,

    L'air de la mer est assez rare à Loudéac.

    Pour les gauchistes, je suis d'accord, mais ils ont le don pour en ajouter une couche...

    RépondreSupprimer
  12. Alors pour commencer ton education à la zone, tu as, juste sous l'Egypte, le Soudan qui va se scinder en deux dans deux jours suite à un référendum pour la partition.
    Ilsn'ont pasde nucléaire mais du pétrole et l'eau duNil pour bien faire chier les autres pays riverains s'ils décident defaire nu barrage.Au nord tu as un dictateur, béchir, au Sud, tu as le chef spirituel d'unemafia, Kiir.
    ce qui est beau, tout de meme, c'est qu'il s'agit de la première fois qu un pays d'Afrique qui devient deux, remet en question les frontières tracées au moment de la décolonisation et ça, ça vaut un peu tous les pied de nez à Obama,non ?

    RépondreSupprimer
  13. ""un type élu avec 90,24% est toujours suspect"".
    un type élu avec 82% en France est aussi suspect??.
    Ou alors ce sont ceux qui l'ont élu ??

    RépondreSupprimer
  14. Nom de diou ! Trois "gauchistes" en trois phrases, gaffe tu vas virer Didier goux.
    Heu... scientifique, bon là, attends, il faut que j'en cause à mes sources, sans qui je ne serais rien. Même pas un pauvre assistant de laboratoire en contrat d'apprentissage virant bénévolat...(mais j'ai droit au sandwich de fin de contrat tout de même...)

    RépondreSupprimer
  15. Ju,

    Oui pour le Soudan (je fais l'idiot, mais je suis un peu au courant des histoires Africaines du fait que je fréquente des Africains "éduqués" au bistro, ce qui changes de la clientèle habituelles, notamment Djibril qui, bossant dans la maintenance aéronautique a pas mal sillonné l'Afrique donc s'intéresse à beaucoup de pays).

    Je reviens juste sur ta première phrase : "pour commencer ton education à la zone" ! On n'éduque pas les gens malgré eux : si le sujet ne m'intéresse pas, il ne m'intéresse pas.

    Le sens de ma critique, dans ce billet, n'est pas de critiquer les gens qui connaissent mais de rappeler que ça n'intéresse qu'une infime minorité de la population.

    En n'entendant parler que de ça, la population a l'impression qu'elle n'intéresse plus personne.

    Fidel,

    Oui, mais Chirac a eu ce score au second tour...

    MHPA,

    Au boulot !

    RépondreSupprimer
  16. Si je comprends bien tes allusions, Nasser ne serait pas le type qui a creusé le canal de Suez… Mais qui l'a fait, alors, Savorgnan de Brazza ?

    RépondreSupprimer
  17. Ah ben tiens, j'me sens moins seule à m'inquiéter, du coup (cf mon dernier billet) ;)

    RépondreSupprimer
  18. et t'avises pas de faire une révolution à Loudéac... pendant que t'y es (dans la vraie vie) ;)))

    RépondreSupprimer
  19. @jegoun
    oui, j'aurais du mettre "informer" et pas "éduquer".
    Pour le reste, t'as raison. Quand je suis partie au Laos, la plupart de mes potes, qui étaient dans les memes ecoles que moi et ont faitdes etudes énormément plus longues, ont eu besoin d'une carte pour situer le pays.
    ême nos voisins européens, t'en as pein qui s'en fichent.
    tristesse.

    RépondreSupprimer
  20. Complétement d'accord avec toi. J'avais été choqué de m'être fait agresser par un crétin qui était resté dans son canapé tout le temps du gouvernement de Ben Ali pendant que je militais dans la vraie vie contre le monsieur et qui me faisait la morale parce qu'il avait découvert la démocratie en tunisie à la 25e heure de la journée et qu'un mec un peu méfiant sur ça s'exprimait sur mon blog tout en étant approuvé par un autre crétin du même acabit plusagauchequemoitumeurt genre l'islamisme c'est nos amis...

    Tout ça m'a gonflé et persuadé que les blogueurs politiques sont trop souvent des résistants de canapés et des moralistes. Ca ne m'empeche pas d'en etre un.

    RépondreSupprimer
  21. «S'il fallait connaître quelque chose en politique pour en parler, ça limiterait l'intérêt de la démocratie et la recette des bistros.» et de twitter, donc !
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Le Coucou,

    Je ne sais plus. Sadate un peu.

    Valérie,

    Ne jamais s'inquiéter !

    Lucia,

    A Loudéac, il faudrait pourtant.

    Ju,

    Pourquoi tristesse ? Pourquoi serait-on obligés de s'intéresser à tout ? Tu as un tas de gens qui se foutent de ma gueule parce que je ne vais jamais à l'étranger... Je passe juste un mois par an à sillonner la France... Et je connaissais la Kabylie comme ma poche sans y avoir jamais foutu les pieds !

    Romain,

    Oui, les gauchistes en robe de chambre sont énervants. D'autant qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait, la situation sera peut-être pire.

    Poireau,

    Oui mais je ne fais pas semblant de m'intéresser à des sujets.

    RépondreSupprimer
  23. et tu connais certainement mieux la France que moi !!!
    ce qui me rend triste c'est qu'un étranger, c'est quelqu'un de différent, donc une RICHESSE, et c'est perdre quelquechose culturellement que de ne aps s'intéresser à ce qu'il se passe ailleurs que ce soit dans la ville à côté de chez toi, dans le département ou le pays voisin.Peu importe, l'essentiel estde s'ouvrir et de s'intéresser aux autres.

    RépondreSupprimer
  24. Ju,

    Oui mais une partie des gens ne s'intéresse même pas à sa propre culture, alors celle des autres...

    RépondreSupprimer
  25. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...