07 février 2011

Doit-il changer ou est-ce trop tard ?

Très intéressant billet de Gabale qui nous rappelle que la méthode de communication de Nicolas Sarkozy n’a pas changé. « Il s’agit de pointer du doigt n’importe quel problème – de préférence tout problème qui agite l’actualité du moment – et d’affirmer péremptoirement que celui-ci résulte d’un dysfonctionnement provoqué par des responsables à retrouver et à sanctionner. » 

On pensait qu’il allait changer pour se « représidentialiser » mais il n’a pas changé. « L’affaire Laetitia » nous l’a encore montré.

Rassurez-vous, moi non-plus (à part que je réponds de moins en moins aux commentaires). Je rebondis sur un billet de blog pour raconter une anecdote de bistro.

C’était samedi midi, à l’Aéro, encore. Je prenais l’apéro avec Corinne et sa mère quand deux « clients historiques » de la Comète se sont pointés. Ils étaient clients avant les changements de direction successifs, depuis trois ans. C’était une époque où, un petit groupe prenait le petit déjeuner ensemble, tous les matins, à côté de la caisse où officiait le patron. Je me joignais souvent à eux, s’il y avait de la place au comptoir mais ils étaient de droite et parlait souvent politique. A 7h30, ce n’était pas supportable, d’autant que je sortais souvent d’une ou deux heures de blogage.

Samedi, un flash d’information est passé, à la télé, évoquant la grève des magistrats.

Un des deux s’est emporté contre les grévistes. J’aurais pu prévoir immédiatement chacun des mots qu’il sortait et m’apprêtais à argumenter (pas pour le convaincre lui, c’était impossible, juste pour semer le doute dans le cerveau de nos comparses).

Je n’ai pas eu besoin, il a été immédiatement mouché par son pote que je connais bien, aussi, et qu’on ne pourrait pas qualifier de gauchiste, bien au contraire. Je me rappelle des engueulades mémorables à plein de sujets. Il fait partie de ces gens de droite que j'aime bien, comme mon Faucon, tiens ! Je pense - je suis sur, même - qu'ils se trompent, qu'une politique économique "de droite" ou "libérale" nous amène droit dans le mur, mais ils sont attachés à des valeurs. Le travail en est une à leurs yeux. Pas aux miens, mais ça inspire le respect. Phiphi, puisqu'on l'appelle comme ça, travaille. Il avait d'ailleurs passé son samedi matin à travailler, pour rattraper le retard, chez des clients. Parce que seul son travail permet de le faire. Seul le travail génère des revenus. Etc, ... Je ne vais pas vous faire l'argumentaire de la droite, non plus...

Phiphi est à droite. L'électeur typiquement convaincu par Nicolas Sarkozy et ses slogans de type "Travailler plus pour gagner plus".

Je n’ai pas enregistré ses propos, plutôt soucieux de remettre la discussion dans le droit chemin des conneries à aborder pendant l’apéro mais dans les grandes lignes, ça donne « Il n’y a même pas 2% de récidivistes, ça fait presque dix ans qu’il prend toujours ce genre de cas pour tenir des discours mais pendant ce temps là, rien n’avance ».

L’UMP perdrait-elle ses bases ?

Et ça pourrait continuer

7 commentaires:

  1. De même, en plus le tien il fonctionne :)

    RépondreSupprimer
  2. J'réagis sur un point : le travail, une valeur de droite?
    Je ne suis pas d'accord ! A moins de compléter par les qualificatifs 'individuel, rémunéré', et 'sans autre projet que la seule recherche d'une maximisation de profit', des traits idéologiques qui couplent très (trop?) fortement la notion de travail à celle de l'argent...
    (alors que l'homme n'a pas attendu la création de la monnaie pour travailler)

    RépondreSupprimer
  3. Salut, j'ai découvert ton blog il y a une semaine et j'aime bcp! Tu parles du respect que tu as vis a vis des gens de droite qui respectent la valeur travail, et tu soulignes le fait que ce n'est pas ton cas. Ceci étant je comprends pas vraiment comment tu fais pour avoir une production aussi conséquente sur ton blog, tout en allant à priori souvent au bar, et en ayant a priori un travail! Tu dors 2 heures par jour ou tu es extrêmement organisé?

    RépondreSupprimer
  4. Gabale, Stef,

    De rien !

    Vincent,

    Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Ou alors ce que j'ai dit par mégarde.

    Je considère juste que le travail n'est pas une valeur de gauche.

    Krispoll,

    Tout d'abord, tu te plantes. Ce genre de billet ne me prend qu'un dizaine de minutes, je suis rapide.

    Cela dit, je suis au boulot à 8 heures le matin au cas où une merde soit à régler et je pars à 18h30, voire après comme ce soir.

    Tu fais une grossière erreur, je respecte beaucoup le travail, mais je ne le considère par comme une valeur !

    Cela dit (bis), merci !

    RépondreSupprimer
  5. C'est étrange parce que tu n'es pas le seul à relever que la base de Sarkozy s'effondre et en même temps, tout le monde annonce sa réelection. Etrange…
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...