04 mai 2020

Déconfit devant l'opposition sénatoriale au déconfinement


Les sénateurs ont voté contre le plan de déconfinement proposé par le gouvernement. C’est bien leur droit et, moi-même, je critique ce plan dans Facebook, dans mon blog… Il est mauvais sur de nombreux points mais j’aurais voté pour ou me serais abstenu. Ils veulent quoi, ceux qui s’opposent ? Qu’on reste confinés jusqu’à ce qu’on retrouve un plan qui plaira à tout le monde ?

Ce sont des ânes. Ils ont une vision politicienne. Ce n’est pas un texte de loi ou un discours de politique générale. Le gouvernement peut s’asseoir sur le vote et quand bien même il ne le pourrait pas l’Assemblée aurait le dernier mot. Ils sont bêtes : ils vont laisser dans les esprits que le Sénat veut qu’on reste confiné parce que les articles de presse, s’ils sont lus, ne reprennent pas l’argumentaire développé. Le vote n’étant pas contraignant, ils auraient dû s’abstenir.

J’exprimais cela, dans Facebook, quand un type, un certain Paco Dasnou, ma répondu « La Ferme tête de con. La santé avant le fric... » Un débat ne devant pas commencer par une insulte sauf quand c’est moi et que je suis saoul, je l’ai bloqué. Et un type qui s’appelle probablement Pascal et se nomme lui-même par un diminutif dans les réseaux sociaux (cela étant, je n’en sais rien) mérite le mépris.

La santé peut passer avant le fric mais le fric est souvent nécessaire à la santé et le confinement excessif n’est pas bon pour la santé. Le plan n’est pas bon. Il prévoit la réouverture des écoles ce qui n’est pas possible en garantissant la santé et interdit les déplacements de plus de 100 km ce qui n’est pas bon pour la santé des personnes âgées. Le truc pour les plages semble complètement con.

Mais qu’ils nous disent quoi faire, ces militants des réseaux sociaux ! Ils veulent que les entreprises crèvent, que l’on mette dix ans à se remettre ? Le déconfinement est indispensable. Le gouvernement ne se cache même plus de naviguer à vue tellement il y a d’inconnues mais il a pris la bonne décision : prévoir le déconfinement progressif, sans rien promettre, nous permettre de sortir de chez nous sans l’attestation ridicule, de faire des barbecues chez les voisins, de faire réparer notre chauffe-eau ou notre chasse-d’eau et de permettre à des millions de types de retrouver de l’activité, d’avoir un vrai revenu, de ne plus se sentir exclus de la société,… Ma mère va pouvoir reprendre sa femme de ménage qui ne risquera rien, la maison étant inhabitée, d’entretenir sa maison. Je vais aller chez le coiffeur, acheter une tenue d’été correcte, poser mon cul sur un banc public et discuter avec les copains.

Depuis le début de la crise, le gouvernement m’hérisse le poil, mais les opposants faisant de la politique politicienne me navrent et les guignols des réseaux sociaux me dégoutent avec leurs yakafocon.

Et je vous préviens. Si un voisin m’invite à un barbecue : je refuse. Le covid aura eu au moins le bon goût d’empêcher la tenue de la fête des voisins.

Ce déconfinement mal fagoté est peut-être la meilleure décision de nos dirigeants depuis le début de la  crise sanitaire...

14 commentaires:

  1. Malgré la grannde prudence de ce semi-déconfinement si prudent, il provoquera, dans l'hypothèse la plus optimiste, une 2ème vaguelette permettant aux différentes oppositions qui ont émis ce vote politicien de triompher " On vous l'avaut bien dit !" À noter que ce sont les mêmes qui avaient empêché le report du 1er tour des municipales ...Doublement merci, M.Larcher !

    Quant au slogan " La santé avant le fric!", il est aussi ancien que stupide : comment faire face à ce trunami sanitaire sans embauches, achats de matériels (lits de réa, respirateurs, médicaments, masques, tests, etc.),recherche, quand on n'aura plu assez d'argent pour en acheter ni en produire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Aussi bien, Didier Goux sera d'accord. On est mal...

      Supprimer
    2. Oui, oui, je suis d'accord ! Je n'ai rien compris, mais je suis d'accord quand même…

      Supprimer
  2. « un type qui s’appelle probablement Pascal »

    Pas sûr. En espagnol, Paco est le diminutif de Francisco. Par conséquent, votre imbécile péremptoire pourrait s'appeler François…

    Ou Tête de nœud, d'ailleurs.

    Bon, je remonte lire…

    RépondreSupprimer
  3. Déconfitement sur le déconfinement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas grave, allez : tout le monde ne peut pas avoir le don de création verbale…

      Supprimer
  4. Dasnou Paco, enseignant de sciences économiques dans un lycée de Franconville, un proche d'Éric Drouet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un enseignant de sciences économiques qui ignore que les soins, ça a un coût, et qu'aussi brillants que soient ses médecins, le Bangladesh ne peut pas assurer la même qualité de soins à ses sujets que l' Arabie saoudite ( hôpitaux de pointe gratuits pour tous les nationaux) ?
      Je n'y crois pas !

      Supprimer
    2. On se calme, monsieur Arié, on se calme ! Le Paco en question est un simple prof dans un lycée de banlieue nord. Par conséquent, qu'il ignore des tas de choses et que l'éructation lui tienne lieu de savoir n'a absolument rien d'étonnant.

      Quant à la "science" économique", on sait ce qu'en vaut l'aune…

      Supprimer
    3. D'accord avec Didier mais je vais ajouter un truc : un tas de gens brillants rejoignent des causes qu'ils jugent nobles (LFI, les gilets jaunes, le printemps debout)... Au bout de quelques mois, ils prennent la rhétorique de la chose et oublient complètement leur formation, leur boulot,... Le mec peut être prof d'économie et expliquer à ses élèves ou étudiants le fonctionnement de l'économie et dès la fin des cours oublient tout pour balancer des slogans idiots.

      On en connait d'ailleurs parmi les blogueurs, j'ai d'excellents potes qui ont un militantisme de gauchistes alors qu'ils travaillent dans des domaines financiers et sont supporter du PSG et de formule 1...

      Supprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...