12 janvier 2010

2012 n'est gagné pour personne

C’est Bruno Roger-Petit qui le dit : Nicolas Sarkozy sera battu en 2012 mais nos fiers journalistes, ceux qui étaient persuadés de la victoire de Valéry Giscard d’Estaing en 1981, n’osent pas le dire. La peur. De quoi ?

Nicolas Sarkozy se pose en chef de l’exécutif et jamais aucun chef de l’exécutif sortant n’a été élu : Chirac en 1988, Balladur en 1995, Jospin en 2002. Certes, François Mitterrand et Jacques Chirac ont été réélus en 1988 et 2002, mais à l’issue d’une période de cohabitation. Enfin, le seul président avec qui l’on puisse comparer Nicolas Sarkozy est Valéry Giscard d’Estaing, notamment par leurs âges respectifs et le réformisme qu’ils ont incarné.

Je viens d’écrire deux paragraphes très sérieux consécutifs pour montrer mon optimisme et ma bonne humeur matinale mais en 1981, Valéry Giscard d’Estaing avait François Mitterrand en face de lui, en 1988, c’est tombé sur Jacques Chirac, en 1995 et 2002, Lionel Jospin est tombé sur ce dernier : pas des lapins de six semaines. On pourrait trouver d’autres similitudes. Par exemple, le rôle de Jacques Chirac dans l’élection de 1981… Ne pourrait-on pas trouver quelques barons de la droite pour jouer le même coup à Nicolas Sarkozy en 2012 ?

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille et ça me donne soif. Le problème est de savoir qui sera en face de Nicolas Sarkozy en 2012. Mon optimisme et ma bonne humeur matinale se trouvent plombés d’emblée par la désespérante recherche d’une réponse à cette question. A un point que j’ose imaginer le successeur de Nicolas Sarkozy entre François Bayrou et Dominique de Villepin ce qui nous ferait une belle jambe.

A ce stade du billet, on pourrait énumérer toutes les personnalités du PS qui peuvent avoir une chance de l’emporter. Martine Aubry. Ségolène Royal. François Hollande. Vincent Peillon. Dominique Strauss-Kahn. Manuel Valls. Dans l’ordre alphabétique, les femmes et les enfants d’abord. Belle brochette mais si je pousse un peu, j’entends déjà mes trolls de tous bords me passer une avoinée mémorable car leur seul objectif est de taper contre leur camp.

Tiens ! Nous avons le camarade Gauche de Combat qui tape encore, ce matin, dans un de ces billets dont il a le secret. Si j’ai bien compris, ce matin, il nous reproche de ne pas tenter de convaincre les abstentionnistes avec nos blogs. Ou presque. Il oublie de taper sur Marc Vasseur, ce matin, mais semble bien rebondir sur son dernier billet pour faire le sien. Bref… Que nous dit GdC ? « Ils [nous, les blogueurs mous du genou] oublient que la France n’est pas exclusivement constituée de personnes politisées comme ceux auxquels ils ont tant l’habitude de s’adresser… »

Arrêtons donc de faire de la politique. Je vais m’adresser aux tricoteuses. Poppyrose, si tu me lis ?

Un autre blogueur du Post nous apprend que Nicolas Sarkozy est persuadé qu’il aura deux adversaires issus du PS, en 2012 : Martine Aubry et Ségolène Royal. Dans ce cas, ça serait la porte ouverte à la fermeture des portes pour le second tour. Il n’empêche que, quand je vois ce malin plaisir qu’on a à se foutre sur la gueule, à gauche (et je ne m’exclus pas du lot : c’est plus fort que moi), l’hypothèse de deux candidates me parait autant réaliste que suicidaire.

En fait, GdC nous accuse (nous les blogueurs mous du genou) de faire gagner Jean-Marie Le Pen. Lui, il va faire gagner François Bayrou. Certes, c’est plus honorable. Heureusement que son blog n’a pas plus d’influence que le mien. Je vais continuer, pour ma part, à m’adresser aux copains en leur faisant une leçon de morale quand ils accusent les autres de donner des leçons de morale.

Et en faisant en sorte de me militer pour que la gauche arrive un peu unie dans cette histoire. Mais je continuerai à le faire du comptoir.



35 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. ben moi j'ai compris qu'il reprochait à certains de faire de la pédagogie et à ligne suivante qu'il voulait convaintre les abstentionnistes...

    en gros faire de la pédagogie mais révolutionnaire...

    RépondreSupprimer
  3. Marc,

    On a compris pareil, alors !

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Commentaire supprimé par l'auteur.

    (Y a pas de raison.)

    RépondreSupprimer
  6. Comment taire... Supprimez parlotteurs !

    RépondreSupprimer
  7. Pour ma part, j'ai parié sur B-win que Sarkozy aurait deux adversaires PS. Ségolène Royal et...Laurent Fabius!
    (à 36 000/1 je vais me faire un max de blé!)
    du coup, j'en ai profité pour mettre un billet sur Bayrou présent au second tour,(cote: 4.5/1) à tous les coups je gagne.
    Me reste plus qu'à investir sur la réelection de Sarko (cote:1.18/1) et je me paye une retraite aux Bahamas...
    C'est simple la politique, suffit de consulter les bookmakers

    RépondreSupprimer
  8. Grodem,

    Oui. Ca me fait toujours rigoler ces billets prévisionnels.

    Suzanne, Didier,

    Est-ce que je vais faire le con dans les commentaires chez vous, moi ?

    RépondreSupprimer
  9. J'ai compris la stratégie de Suzanne... Elle met des commentaires vides puis les effaces, juste pour s'abonner aux commentaires pour vérifier l'efficacité de mes appeaux à troll.

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas: la vérité est beaucoup plus tragique. Je n'ai pas pu laisser un commentaire sur le blog du privilégié (tandis que Didier, si). Je regardais si ça fonctionnait ici. Par ailleurs, je ne sais pas comment on fait pour s'abonner aux commentaires des autres blogs que le mien, avec blogger. (les blogs wordpress, j'y arrive très bien)

    RépondreSupprimer
  11. Suzanne,

    Il suffit de cocher la case qui doit apparaitre dans votre écran. Tiens ! Je vous envoie par mail une copie de mon écran pour vérifier.

    RépondreSupprimer
  12. Remarquez, si c'est pour lire vos trolls ... (c'est un essai)

    RépondreSupprimer
  13. À priori, avec la fenêtre de commentaire séparée, on ne peut pas s'abonner sans commenter…
    En 2012, il y a tout de même Villepin qui pourrait jouer le rôle de Chirac contre Giscard (comme en 81)… S'il y a un(e) seul(e) candidat(e). Ou alors, pourquoi pas l'union sacrée pour présenter François Mitterrand à titre posthume? On changerait de république, et président, pour le coup, serait vraiment une fonction honorifique.

    RépondreSupprimer
  14. Le Coucou,

    Pour les com, oui. Par contre, l'autre système a des désavantages.

    J'évoque Villepin dans mon billet... Mais Mitterrand n'est pas disponible, je crois.

    RépondreSupprimer
  15. Comme quoi, Bayrou n'est pas enterré, loin de là...
    C'est quand même celui qui tient le plus la route de tous les noms évoqués...

    RépondreSupprimer
  16. Heu... Si ça te fait du bien...

    RépondreSupprimer
  17. Merci beaucoup!
    Par contre, il se passe un phénomène bizarre, je ne peux plus commenter chez le privilégié, chez Hermes, chez le Coucou... Est-ce que je suis la seule concernée (je me permets de polluer ce fil de commentaires, mais ça m'intrigue) alors que chez Didier et vous, oui. Mon compte google n'est pas reconnu, et je ne peux pas non plus laisser de commentaires en anonyme, ni avec le nom

    RépondreSupprimer
  18. Je viens de laisser un commentaire chez Le Coucou (son dernier billet). Tout est OK. Vérifiez que "compte google" est bien sélectionné dans la liste. Vous avez changé de PC ou de navigateur ?

    RépondreSupprimer
  19. A noter qu'on m'a déjà signalé le même problème pour mon propre blog. C'est une des raisons qui m'ont fait adopter ces fenêtres (ça et l'utilisation à partir de l'iPhone et la possibilité de laisser des commentaires à plusieurs billets sans "naviguer").

    RépondreSupprimer
  20. j'en viens, de chez le Coucou. J'ai essayé de laisser un commentaire, niet. j'abandonne. j'éteins l'ordinateur, je le laisse se reposer. je nettoie son écran, je pose un petit bouquet de fleurs à côté, je le rallume et je vois ce que ça donne...

    RépondreSupprimer
  21. Sarkozy oublie une chose : les militants PS ont voté pour des primaires ouvertes de la gauche.
    Ca élimine d'un coup Ségolène Royal (jugée trop à droite par le reste de la gauche, et dont la crédibilité auprès des français non militants est sérieusement écornée depuis 2007).

    Quand à l'analyse historique des élections, tu oublie une chose : Sarkozy a gagné la présidentielle dès sa première tentative, ce qui est une première. Du coup, les comparatifs habituels tombent à l'eau.
    Seul demeure un élément classique de la stratégie électorale : pour gagner, il faut créer une dynamique. Cette dynamique, N.S ne parviendra pas à la recreer (à moins de redevenir le magicien de la rupture qu'il a été en 2007, mais si les français gobent, j'abandonne le suivi de la politique).
    Si la gauche parvient, elle, à creer une dynamique, elle gagne. Si elle n'y arrive pas, ça sera 50/50 et il faudra alors faire voter à mort les absentionnistes. De ce coté là, si les militants s'y mettent vraiment, la gauche à plus de chance que la droite. A voir.

    RépondreSupprimer
  22. Ce n'est pas une première : Giscard en 74.

    A voir, comme tu dis.

    RépondreSupprimer
  23. Nicolas, continue à faire de la "politique du comptoir" comme tu dis.
    je pense que tu auras plus d'efficacité que ceux qui s'amusent à insulter ceux qui ne pensent pas exactement comme eux (je ne pense à personne en particulier...)

    Pour gagner une élection, il faut aussi convaincre le plus grand nombre...

    RépondreSupprimer
  24. Je voudrais (maladroitement) apporter le témoignage d'une presque "tricoteuse", même si je suis loin d'être une "pêcheuse à la ligne", comme dit Gauche de combat...
    Je viens ici parce que justement c'est un blog de comptoir qui me permet de suivre des conversations politiques qui ne me prennent pas la tête. Oui, j'avoue, je ne me sens pas assez politisée pour avoir le courage de me fader des blogs politiques au langage plus "sérieux" et aux positions plus tranchées, qui ne s'adressent qu'à ceux qui sont d'accord avec eux ou au moins qui partagent leur langage.
    Je trouve que ton humour désabusé est un moyen plutôt pédagogique de nous interpeler sur des sujets politiques.

    RépondreSupprimer
  25. oui biensur je lis ...
    tricoteuse moi oui mais pas seulement
    et heureusement d'ailleurs puisque comme tout le monde malgré mes aiguilles , mes mômes et mes casseroles , je vote !
    PS je suis capable de lire autre chose que mes recettes de cuisine ou mon modèle de tricot !
    poppyrose

    RépondreSupprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  27. J'ai le sentiment que prochain président de la république ne sera pas au parti socialiste, ou tout du moins ce ne sera pas un "officiel".

    RépondreSupprimer
  28. Tiens ! Je n'ai pas répondu à tout le monde ici, moi... Ca fait de plus en plus souvent que ça m'arrive.

    Eric,

    Je ne sais pas à qui tu penses mais je suis pas loin de penser pareil.

    Poppyrose,

    Bienvenue ici ! Mon billet n'était pas une attaque contre toi mais contre les blogueurs politiques et geek qui se prennent parfois trop au sérieux en étant persuadés être les seuls observateurs de la vie politique.

    See Mee,

    C'est ce que j'essaie de faire. Vois ma réponse à Poppyrose. Merci !

    FalconHill,

    Il m'arrive d'insulter ! Bien sur que je vais continuer !

    RépondreSupprimer
  29. J'aime bien les spammeurs aimables.

    RépondreSupprimer
  30. J'avais préconisé, si tu t'en souviens, que le PS joue le contre-feu face à Sarkozy en présentant un véritable clown chargé de se moquer de la campagne du président sortant mais personne ne semble prêt à être candidat "pour rire" au PS ! Ils se prennent trop au sérieux, on les croirait de droite !
    :-))

    [La stratégie Sarkozy consiste à être incontournable à droite et d'éradiquer toutes les autres candidatures possibles. Mais il oublie largement le retour du FN dans les urnes ! :-))) ].

    RépondreSupprimer
  31. Poireau, "[La stratégie Sarkozy consiste à être incontournable à droite et d'éradiquer toutes les autres candidatures possibles]"
    --> Il ne fait rien d'autre que reprendre la technique "Chirac", son grand maitre...

    Et un jour, Chirac rencontra un Sarkozy, qui le trahit et le bouffa. Sarkozy rencontrera bientôt le sien...

    RépondreSupprimer
  32. Ah ! Encore des commentaires sans réponse...

    Poireau,

    Je vais me présenter !

    FalconHill,

    J'espère !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.