19 janvier 2010

Alain Juppé une tranche


Alain Juppé est interviewé par Les Echos, ce matin. Dans la masse des amabilités UMPiennes, on relève quelques éléments intéressants…

« A Bordeaux, l'Etat a transféré à la ville l'établissement des passeports biométriques, ça coûte 100 à la mairie et l'Etat nous rembourse 60 ! » En français : l’état se désengage d’un tas de trucs mais ne finance plus rien. L’UMP a beau jeu de critiquer l’augmentation des impôts par les collectivités territoriales mais ces dernières n’ont pas le choix puisqu'on leur refile des responsabilités supplémentaires sans leur filer assez d'oseille.

Q : « Leurs effectifs ont tout de même beaucoup progressé... » R : « Sur ce point, je reconnais qu'il y a des problèmes dans certaines régions et certains départements. Mais, là encore, il faut faire la part des choses avec les personnels de l'Etat qui leur sont transférés. » En français : si les effectifs des collectivités territoriales augmentent, c’est du fait du transfert du personnel de l’état vers ces collectivités.

« L'espérance de vie augmente, les seniors sont productifs, compétents et souvent en pleine forme. Il faut sortir de cette situation de sous-emploie des 55-64 ans. Il est incontournable d'envisager la prolongation de la durée d'activité et le relèvement de l'âge légal de départ, le tout en prenant en compte la pénibilité des tâches. » Heu… Ils sont déjà en sous-emploi et on voudrait les faire travailler plus longtemps. Avec les oreilles, vous savez faire quoi ?

« La réforme territoriale à proprement parler, c'est autre chose. Avant de porter un jugement, j'aimerais bien la connaître avec précision. » Heu… Le texte passe au Sénat et le PS sort un site pour lutter contre. Que font les grands élus UMP ?

Q : « Quel mode de scrutin préconiez-vous pour les conseillers territoriaux ? » R : « […]le scrutin uninominal me paraît la bonne voie. […] En revanche, le passage au scrutin à un seul tour me paraît problématique. » Ben, faut le clamer et lutter contre !

Q : « Quel jugement portez-vous sur le bilan à mi-mandat de Nicolas Sarkozy ? » R : « Il a fait beaucoup de choses. […]. Alors, bien sûr, comme le chef de l'Etat est sur tous les fronts, tout ne marche pas et des adaptations sont parfois des reculs. » Oui.

Q : « Faut-il arrêter le débat sur l'identité nationale ? » R : « C'est trop tard : il a eu lieu et est même quasiment terminé sans qu'il en soit sorti quelque chose de nouveau. Je n'irai pas au débat organisé à Bordeaux par la préfecture. Derrière tour cela, la vraie question qui se pose et que l'on n'ose pas poser, c'est l'islamophobie. Tout ce qui peut dresser les communautés les unes contre les autres est détestable. » Oui…

Hé ! Finalement...


17 commentaires:

  1. On parle de Juppé tous les deux ce matin. La star de la journée ?
    (demain, ça sera qui ?)

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. Bonne journée !

    Tiens, je n'ai pas vu ton billet, j'y fonce.

    RépondreSupprimer
  3. On l'a pondu en même temps... (les grands esprits... ?)

    RépondreSupprimer
  4. On va finir par être d'accord avec Juppé, c'est un comble !

    ^^

    RépondreSupprimer
  5. Stef,

    J'ai extrait des passages de son discours... Que des passages...

    RépondreSupprimer
  6. Entre Juppé et Dominique de Villepin, vous (c'est un vous pluriel) allez voir qu'on va trouver ... enfin peut-être ;)

    RépondreSupprimer
  7. Quand je pense aux méga manifs où j'allais en conspuant Juppé droit dans ses bottes !! Et là presque je l'admire.

    C'est ce que je reproche presque le plus à Sarko, cette faculté qu'il a de me faire "regretter" Chirac ou Juppé. J'ai adoré comme il lui a dit crotte pour la présidence de la cour des comptes.

    RépondreSupprimer
  8. Flèche,

    Tu parles d'une perspective !

    Océane,

    Oui, mais c'est une posture !

    RépondreSupprimer
  9. Stef : ne te méprends pas : c'est Juppé qui est d'accord avec nous, pas l'inverse.

    Et entre nous, il n'y a guère que les ministres, par peur de perdre leurs postes, qui soutiennent le président envers et contre tout. N'importe quel imbécile est capable de comprendre que soutenir NS en ce moment est très mauvais politiquement.

    RépondreSupprimer
  10. Benjii,

    Ils n'ont pas le choix, NS a la main mise sur le parti.

    RépondreSupprimer
  11. A. Jupé sait camper les attitudes nobles. Mais, on peut retrouver sur Wikipédia: «Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité.» Personnellement, j'attends une république où ce genre de chose se traduira par l'inéligibilité définitive.

    RépondreSupprimer
  12. Le Coucou,

    Je ne suis pas d'accord mais on en a déjà discuté, je crois. Cela dit, ce billet n'est pas à la gloire de Juppé...

    RépondreSupprimer
  13. cet enfoiré donne des leçons sur la retraite et l'espérance de vie alors qu'il a pris sa retraite du ministère des finances deux ou trois jours avant le vote de la réforme Fillon sur les retraites...

    RépondreSupprimer
  14. «le chef de l'Etat est sur tous les fronts, tout ne marche pas et des adaptations sont parfois des reculs» !!! C'est beau, on dirait une lapalissade !
    :-))

    RépondreSupprimer
  15. DPP,

    Oui et ?

    Poireau,

    Tu trouves ça beau ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.