13 janvier 2010

Biodiversité politique


Lisant le quotidien Métro dans le transport en commun du même métal, à l’affut d’une idée de billet pour mon blog, je tombe sur cet article portant sur les listes Europe Ecologie pour les Régionales. « Cécile Duflot vante sa liste biodiversifiée ». Didier Goux, toujours à la recherche de conneries pour taper dessus, hantant mes heures de blogage, je me proposais alors d’en parler dans le blog pour savoir comment il interpréterait « liste biodiversifiée ». C’est chose faite.

Néanmoins, je me plonge dans la lecture de l’article. On y apprend que « Cécile Duflot s'est entourée de plusieurs figures "d'ouverture" qui composent la liste francilienne pour les régionales, d'Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte, à Robert Lion, ex-président de Greenpeace, en passant par Stéphane Gatignon… maire PCF de Sevran (Seine-Saint-Denis). »

On pensera ce qu’on veut des listes d’ouverture. Pour ma part, je me suis assez moqué de l’ouverture pratiquée par Nicolas Sarkozy qui semble montrer ses limites pour me montrer dubitatif. J’ai, en outre, tendance à penser que la politique doit être pratiquée par des politiciens. Est-ce que je postule pour faire serveur de bistro, moi ? Pourtant, c’est un job que je connais bien.

« Avec le Front de gauche, il y a un souci sur le projet de société, estime ainsi Stéphane Gatignon. Dans de nombreuses villes comme la mienne, on a besoin de redonner espoir à tout le monde. » Ah ! Eternelle thématique ! La gauche qui tape sur la gauche. Tel un justicier, j’interviens aujourd’hui pour défendre mes copains du Front de Gauche après avoir tapé dessus hier quand ils tapaient sur le PS.

Ces élections ne vont pas tarder à être lassantes… Je rappelle que le but est qu’une des formations de gauche dirige chacune des régions, après, il faut bien le rappeler, avoir fusionné les listes entre les deux tours. Soyons pragmatiques, disait l’autre. Il me paraitrait préférable de taper sur l’UMP et la campagne peu propre menée par Valérie Pécresse qui demande à Jean-Paul Huchon, par exemple, de se positionner à propos des joints au lycée. Je vous assure qu’il y a moyen de rigoler, aussi, en parlant politique, programme, ... et en tapant sur la droite, au moins autant qu’en enfonçant les copains. Ce qui n’est pas désagréable, je le conçois : j’ai encore fait un billet ce matin pour engueuler un socialo.

Cela dit, parler de ça ou reprendre une portion de choucroute…

C’est la fin de l’article qui a retenu mon attention. « L'esprit d'ouverture d'Europe Ecologie n'a pas fait que des heureux chez les plus anciens, les Verts ne représentant que la moitié des candidats aux régionales. "C'est l'auberge espagnole, réagit Bernard Chappellier, membre du conseil national du parti écologiste écarté des listes dans le Val-de-Marne et qui dénonce "l'absence de démocratie" dans la désignation des candidats. N'importe qui peut entrer à Europe Ecologie. Que des militants issus de la société civile viennent, c'est une excellente chose. Mais qu'on attire des vieux de la vieille de la politique issus d'autres courants, c'est un problème". »

Je connais Bernard Chappellier. Il habite le Kremlin-Bicêtre et passe souvent à la Comète au point qu’il pourrait se trouver second rôle dans mon blog bistro. Je l’ai connu au moment des élections municipales et cantonales. Nos premiers rapports furent froids. Très froids. Il était candidat aux cantonales mais je soutenais le Conseiller Général sortant. Depuis, grâce à l’action pacificatrice du Grodem local, nous sommes parfaitement réconciliés. J’aime bien quand mes copains de bistro parlent dans le journal.

Surtout quand c’est pour dénoncer leur propre formation politique (que je ne soutiens moi-même pas) qui fait n’importe quoi en espérant rebondir sur des élections européennes. Cécile Duflot voudrait tuer sa propre formation politique ?



12 commentaires:

  1. Pas encore de réaction de Didier, serait-il grippé? D'ailleurs personne ne dit rien, aujourd'hui, bizarre. Je n'ai pas encore vu la liste d'E.E. de ma région, alors je n'ai pas encore de critique . Juste une pour: «la politique doit être pratiquée par des politiciens». C'est une opinion qui me choque. Les professionnels de la politique sont une plaie, et un danger à long terme, quand il n'y a pas la démocratie pour les contrôler étroitement.

    RépondreSupprimer
  2. Le Coucou,

    Oui, les blogs sont bien calmes ce matin. Sur mes 4 billets tu es le seul à passer.

    Pour les politiques par les politiciens, on peut toujours discuter. Mais, j'ai toujours une mauvaise image de ces "civils" qui sont passés par les gouvernements, voire qui y sont toujours...

    RépondreSupprimer
  3. Oui bizarre qu'il y ait si peu de trafic surtout sur un billet de politique politicienne croustillant à souhait ^^

    "Cécile Duflot voudrait tuer sa propre formation politique ?" Si seulement !

    RépondreSupprimer
  4. Stef,

    Peut-être trop "local" (mais en fait, hier c'était pareil, l'ambiance est bizarre, ces jours-ci : voir mon billet sur PLA à propos du nombre de visites).

    Les Verts sont comme ça...

    RépondreSupprimer
  5. Tout le monde drague sur La coopol.(Je crois j'ai un ticket avec un gros frisé) Du coup, plus le temps pour les blogs.
    #lacoopolm'atuer

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Grodem,

    Je ne suis pas disponible : j'ai un ivrogne qui me drague.

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai jamais été pour l'ouverture, même du temps de Mitterrand, que j'adorais pourtant subjectivement.

    Tu es dans un parti pour des idées, une ligne idéologique qui vise à instaurer une certaine politique économique et financière. Ouvrir un gouvernement ou une liste à des lignes différents c'est faux cul et inutile: soit tu penses comme le este de la liste auquel cas c'est pas de l'ouverture, soit tu penses différemment auquel cas tu baises la gueule des militants qui se battent pour des idées et non des postes.
    C'est des conneries l'ouverture: quand tu prends Kouchner ou Besson ou Amara, qui se glissent si bien dans les moule sarkozyste, on ne peut parler d'ouverture, simplement de gens qui vont vers où les portent leurs ambitions et leur morale.

    RépondreSupprimer
  10. Océane,

    On est d'accord ! Néanmoins, Kouchner et Besson sont des cas d'ouverture différents : ce sont des politiques aguerris qui "changent" de camp.

    Ce qui est lamentable.

    Pour les autres, ils ne sont pas des professionnels de la politique, ils n'ont jamais été devant les électeurs et n'ont jamais eu à "négocier" un projet politique.

    RépondreSupprimer
  11. Pas lu (non plus) les commentaires.

    Juste sur un point très important à mes yeux, cette pipolisation des Verts. On avait eu le Modem dans cette même tactique quand il avait recruté un ancine journaliste de France3 et une ancienne juge des affaires financières.
    Je continue de penser, pour ma part, que la politique et l'engagement que cela demande doivent être l'œuvre de militants venus de la base.
    Je suis psycho-rigide sur ce point !
    :-))

    [J'aime cet article, je vote +1 !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  12. Poireau,

    Tu as raison ! Arrête de dire des choses qui tombent sous le sens : je ne sais pas quoi répondre.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.