13 janvier 2010

Au sommet de la Coopol


Le sujet à la mode, dans quelques blogs, est le nouveau machin du PS, la Coopol. J’ai même réussi à en faire un billet sur chaque blog. J’allais dire « dans quelques blogs de gauche », mais le premier dont je vais parler ne l’est pas.

Il s’agit de Reversus de notre pote Mancioday qui se livre à une analyse comparative de la Coopol et des Créateurs du Possible mis en place récemment par l’UMP. Les deux sites ne sont pourtant que difficilement comparables (ce que Mancioday mentionne en introduction).  Je voulais juste souligner mon léger désaccord avec lui pour ce qui concerne l’ergonomie des sites : je préfère largement celle de la Coopol, celle des « CP » étant trop sobre, presque tristounette.

Romain, Secrétaire d’une section du PS à Lyon avec des cernes sous les yeux, nous présente l’outil vu de l’intérieur du PS, qui colle à l’organisation de ce dernier pour permettre aux responsables d’instances d’animer ces dernières. Allez le lire !

Il nous montre que la Coopol n’est pas là pour remplacer les nombreux machins que nous avons, comme les blogs, mais est un véritable outil d’organisation de boulot des militants et des sympathisants. … Hier, j’ai organisé un Kremlin des Blogs. En quelques clics, j’ai pu créer un événement et inviter les copains. Plusieurs m’ont déjà répondu… et je n’ai plus à gérer les réponses. C’était pour rigoler mais c’est très bien.

Je crois que les premiers utilisateurs se trompent : ils tentent de recréer ce qu’ils connaissent, leurs groupes Facebook de supporters de telle ou telle motion, de telle ou telle personnalité ou leurs blogs engagés, incitant à ce battre pour telle ou telle cause. Contrairement au machin de l’UMP, auquel je ne crois finalement pas, la Coopol n’est pas là pour organiser ou fédérer les idées mais uniquement le travail. J’étais plié de rire en comptant les groupes Coopol de supporters de Ségolène Royal, chacun des tauliers essayant de persuader que c’est lui le vrai groupe de supporters. Tant qu’ils perdent de l’énergie avec ces bêtises, ils ne sont pas au bistro (d’autant que la Coopol ne fonctionne pas sur l’iPhone).

Il va falloir que les utilisateurs apprennent à utiliser l’outil et que les responsables du PS veillent. Pour reprendre mon exemple des « groupes Coopol de supporters de Ségolène Royal », les coopositeurs devront bien comprendre que c’est à l’équipe de Ségolène Royal de structurer l’animation de son courant et que démarrer des groupes dans tous les sens est crétin.

Par ailleurs, je note, dans les commentaires, l’intervention de Dagrouik : « moi je trouve que ce truc, s'il marche, va dynamiter le PS ». Je suis d’accord avec lui. Je crois qu’il va remettre la section au premier plan, avant les « motions », et permettra aux pauvres zouaves comme moi, simples sympathisants, de s’y retrouver.

A propos de Dagrouik, allez lire son billet qui explique plus précisément le fonctionnement de la Coopol.

J’ai tout compris.



18 commentaires:

  1. merci pour la brillante (et méritée) citation de mon billet (-;

    RépondreSupprimer
  2. ceci dit je ne suis plus secrétaire de section (lyon 7e) depuis le dernier congrés, j'ai laissé ma place.Mais je suis toujours élu et secrétaire fédéral du Rhône. Voilà pour les médailles en chocolat.

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord avec toi sur l'ergonomie, c'est juste le design et la page d'accueil que je trouve moins séduisant(e)s.

    Après, je reste persuadé que les objectifs poursuivis sont différents. Si comme tu l'énonces, les militants copient les méthodes d'utilisation de Facebook, ce n'est pas innocent. La Coopol est avant tout un réseau social avec tous les défauts que cela peut comporter...

    Pour les créateurs du possibles, c'est une plateforme décentralisée. Un pari ambitieux, peut être trop en avance sur son temps. En tout cas, j'ai beaucoup plus de mal à adhérer au concept..

    RépondreSupprimer
  4. Reversus,

    Tiens ! J'ai oublié de twitter que je te citais... Je faiblis moi.

    L'ergonomie des CP n'est pas séduisante mais rébarbative. Comme beaucoup de sites Internet.

    Les militants déserteront la Coopol pour tenir leurs débats stérile (d'ailleurs le machin n'est pas fait pour ça, les commentaires sont illisibles, ... : je crois que c'est à moitié volontaire).

    Le principal écueil des CP est qu'il manque de structuration : les gens vont pondre des idées, c'est très bien. Mais que va-t-on en faire ?

    Romain,

    Mais tu as toujours des cernes sous les yeux...

    RépondreSupprimer
  5. Putain d'Adèle ! TROIS billets dont deux longs, alors que je suis au boulot : vous le faites exprès pour noyer le troll, c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  6. Pas TRES longs. Et faciles à lire.

    RépondreSupprimer
  7. Effectivement, après moins de 24h d'utilisation, c'est un vrai bordel.
    On voudrait suivre tout ce qui s'y passe qu'on n'y arriverait pas en y passant la journée entière.
    J'ai crée un groupe sur l'économie, pour faire contrepoids aux groupes un peu stupides de supporters, et aussi pour me familiariser avec l'outil. J'avais hier soir l'ambition de le mettre à jour souvent, mais je crois que je vais renoncer, et peut-être reprendre mon ancien blog.
    Dans ce truc, un message sur le mur à la même valeur et la même présentation qu'un "billet". C'est pas terrible terrible pour vraiment débattre. On ne gardera donc que l'outil de travail.

    RépondreSupprimer
  8. Benjii,

    C'est probablement le but recherché ! Les milliers de débats qui se tiennent partout sur le net sont intéressants intellectuellement et permettent d'affiner des idées mais n'aboutissent pas à grand chose d'utile pour le PS.

    RépondreSupprimer
  9. Même pour ce truc, tu trouves le moyen de préférer le gadget de gauche... Incroyable !

    RépondreSupprimer
  10. Avec tout ça, vous n'aurez même plus le temps de bloguer.

    RépondreSupprimer
  11. DPP,

    Ce qu'il y a de bien avec toi, c'est que tu peux être aussi con que GdC. Je t'explique : quand un truc me parait mieux à l'UMP (notamment l'unité - relative - du parti), je n'en parle pas dans mon blog.

    Excuse moi, je suis de mauvais poil, mais si tout les militants sont comme toi, j'ai bien fait de choisir mon parti. Je ne sais pas si tu te rends compte que je fais des billets pour expliquer que l'UMP fait un site web en se foutant de ses militants et que tu prends un malin plaisir à me le renvoyer dans la gueule.

    Arrête la politique.

    Suzanne,

    Justement ! J'ai fait un billet sur Partageons l'Addiction pour expliquer qu'on ne peut que gagner du temps avec ce truc.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai cru que c'était le site de DA, bordel ils sont combien les fans de Ségolène sur la Coopol ?

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme,

    Oui ! Ils sont grotesques ! A se demander si ce n'est pas un coup monté...

    RépondreSupprimer
  15. Je suis partagée sur ce truc. Je crois pas que je vais y aller. ça me rappelle trop cette conneries des adhérents à pas cher, qui sont venus en masse pour désigner Ségo en section, et puis après le second tour y avait plus personne en section !!

    RépondreSupprimer
  16. Océane,

    Je répète : ça n'est pas un lieu de débat ou d'élection mais un outil d'organisation de plannings.

    Par ailleurs, à partir du moment où le principe des primaires a été acté avec le vote des sympathisants, nous devons nous intéresser plus au PS en tant que sympathisants.

    RépondreSupprimer
  17. Pas lu les commentaires.

    Je suis du même avis que Dagrouik sur l'outil. Si ça marche, c'est à dire si comme tu le dis les sympathisants et les adhérents vont pouvoir reprendre les choses en main. Ça va chauffer quelques semaines avant que ça ne fonctionne à plein !
    :-))

    [Royalisme et voiture à pédales, je m'en vais créer mon groupe sur coopol !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.