04 janvier 2010

Retour sur le NSD


Hier, un collectif de blogueurs a publié un texte commun à propos du No Sarkozy Day et j'étais bien content d'en faire partie.

Ce texte a été préparé suite à de nombreuses discussions à droite ou à gauche avec des partisans et des opposants, d'autres qui auraient voulu orienter le texte différemment ou changer quelques virgules.

Finalement, c'est CE texte qui a été retenu, que j'ai cosigné et qui a été repris par d'autres blogueurs, comme Marie, Disp, Elmone, Maxime et Romain, que je tiens à saluer de même que les autres, mais cette histoire fait une telle vague dans la toile que je ne peux pas tout repérer !

Beaucoup d’arguments sont idiots et surtout d’une bêtise sans limite. Tiens ! Je sors du blog d’une andouille qui tempête derrière son clavier en nous accusant d’andouilles qui tempêtons derrière nos claviers. Il nous traite de saboteurs ! Tout ça parce qu’on a été mêlé, contre notre gré, à cette histoire.


« Un «No Berlusconi Day» à la française ? Beaucoup de blogueurs engagés y croient... » qu’ils disent ! Pourquoi pas : « Les blogueurs ont décidé que… », non plus ? Non. Je n’ai rien décidé. Je me suis retrouve dans un groupe facebook comme dans les 125964 auxquels j’ai adhéré comme « l’amicale des buveurs de bières de la Porte d'Italie » ou « pour le rasage des sourcils de Mélenchon ».


Les mots ont été très violents ce week-end. C’est regrettable. Je vais juste rappeler, comme l’a fait Marc, que les blogs n’existent pas. Quelques gugusses se croient maitres du monde en… tempêtant derrière leur clavier.

Pendant ce temps, Berlusconi et Sarkozy continuent d’appliquer leurs politiques… Une action politique doit être concertée. Je n’ai pas été concerté.




45 commentaires:

  1. "Nous ne pesons rien", as-tu dit chez Marc Vasseur. C'est très modeste de la part du n°1 des blogs politiques ! J'imagine que vous "pesez" bien, mais d'une autre manière... reste à savoir laquelle.
    En tout cas cette manière de parler politique me plaît plus que certaines autres, c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  2. See Mee,

    Individuellement nous ne pesons rien. Nous pesons peut-être collectivement mais on ne peut pas être intégré de force dans un collectif.

    RépondreSupprimer
  3. Bien dit.

    Jeu set et Match.

    RépondreSupprimer
  4. D'autant plus que ce groupe constitué sur Facebook, l'est sur la base d'un groupe déjà existant créé lors des grèves du 19 mars 2009 dont le nom a été modifié. Les 354 000 membres n'ont donc pas tous adhéré à cette initiative.

    Ce qui est une tromperie !

    RépondreSupprimer
  5. clap clap clap.

    L'humilité, certains devraient en avoir un peu plus dans leurs poches. Tu veux pas leur en passer un peu ?

    Sinon oui, bien dit. Beaucoup de bêtises dites ce weekend. Et pendant ce temps, la terre continue à tourner...

    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  6. Disp,

    Je ne sais pas ! Sarkozy est toujours au pouvoir...

    Stef,

    Même si c'était vrai, c'est extrêmement facile de faire gonfler un truc avec un tel titre !

    FalconHill,

    Je crois qu'ils ne mesurent rien, comme beaucoup de militants politiques.

    Mais, c'est peut-être aussi bien, sinon, il n'y aurait plus de militantisme.

    RépondreSupprimer
  7. "Je crois qu'ils ne mesurent rien, comme beaucoup de militants politiques.

    Mais, c'est peut-être aussi bien, sinon, il n'y aurait plus de militantisme"

    Je vais arrêter ma revue de blogs de ce matin sur cette réflexion d'anarchiste de droite.

    RépondreSupprimer
  8. Suzanne,

    Mais non, faut pas. C'est une réflexion tout à fait réactionnaire.

    tiens ! Vous avez vu le billet d'Authueil ? Franchement, je n'ai pas grand chose à y redire.

    RépondreSupprimer
  9. Sinon, je comprends à peine l'objet du débat:
    Un petit groupe facebook a proposé (ou décidé ?) de faire une antisarko pride, et la blogosphère prend ça très au sérieux ? En ayant assuré dans un premier temps que c'est génial, et dans un deuxième que ce n'est pas sérieux ? et se trouvent isolés ceux qui n'ont pas senti tourner à temps le vent de la majorité blogosphérique, et décident de maintenir l'antisarko pride, en disant que c'est eux et rien qu'eux les vrais purs de la gauche, et que tous les autres ne sont que des sarkocollabos, des endormis, des indifférents, des mous de la revendication ?

    Il sera comment, ce no-sarko day ?
    Il y aura des ballons, des frites, de grands panneaux "non au nain vagal", des intermittents du spectacle chaussés de talonnettes fluos ? Chouette...

    RépondreSupprimer
  10. Lu l'article en lien. Bah oui, il a raison, Autheuil, sauf à imaginer une impulsion intelligente derrière tout ça.

    RépondreSupprimer
  11. Sarkosphère,

    On n'a pas pris ça au sérieux ! Enfin, pas moi. J'ai fait un billet pour relayer le bazar en le concluant "bon, je pense que je vais être trollé par Didier Goux". Tu parles d'un soutien ! Pourtant certains ont pris ça comme ça.

    Et ainsi de suite. Du coup, on est intervenu pour dire : ce n'est pas nous.

    Pour le fond : je pense qu'il est à peu près inutile d'avoir un tel slogan pour vendre des merguez.

    Pour résumer : dans les groupes de discussion de blogueurs politiques, la mayonnaise a monté ce week-end, certains proposant qu'on soutienne, d'autres qu'on critique légèrement, d'autres qu'on fasse un nouveau truc.

    Du coup, tout le monde s'est engueulé et une seule déclaration commune n'a vu le jour, à part la nôtre.

    Alors, maintenant, on se fait engueuler par ceux qui ont échoué parce qu'on n'a pas échoué ! Vous me suivez ?

    Je suis tombé sur un blog où une andouille gueulait parce que les "contre" (nous) étaient au Wikio (ça n'a rien à voir, des "pour" étant également bien classés) et que c'est pour ça qu'on était contre (l'"établissement" dirait JM Le Pen).

    Alors qu'on a aucune influence. C'est eux qui nous la donnent. Le plus drôle c'est qu'on avait l'impression d'une bande de gamins engueulés par papa or ce sont eux qui nous ont donné ce rôle de "papa" en nous qualifiant de Wikiotesques.

    RépondreSupprimer
  12. Putain, je viens de parler de Sarkosphère quelque part et j'appelle Suzanne Sarkosphère, maintenant...

    Suzanne,

    Oui, intelligente pas nécessairement le bon mot... Sauf pour maintenir comme toujours l'extrême gauche dans la plus totale opposition.

    RépondreSupprimer
  13. Ce qui me fait marrer c'est que ceux qui gueulent ont refusé de prendre part aux débats.

    Hormis Gauche de Combat et Martin qui sont pas content parce que la synthèse ne va pas dans le sens qu'ils auraient souhaité. Et à la limite, ça peut se comprendre. Ils ont au moins tenté de débattre.

    Les autres s'amusent à critiquer après coup. C'est tellement facile...

    RépondreSupprimer
  14. Sarkosphère, Sarkosphère, est-ce que j'ai une gueule de Sarkosphère ?

    (salaud ! ça va se payer cher, ça !)

    RépondreSupprimer
  15. Reversus,

    (ou Mancioday, si tu veux, j'ai tendance à me tromper dans les noms, j'ai appelé Suzanne Sarkosphère à l'isntant)

    Oui, la critique est toujours facile : "ouah les cons, ils prennent une mauvaise position". Ben, ouais, mais on en prend une, au moins !

    Suzanne,

    Encore désolé...

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas: eh bien, le meilleur parti est encore le parti d'en rire, et de laisser les amateurs de politique cdébile et crasseuse, ceux qui appellent Sarkozy "le nain vagal" ou lui accolent d'autres qualificatifs tout aussi admirables, organiser tous les rassemblements les plus crétins possibles.

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    C'est ce que je fais, j'en rigole. Mais un peu jaune comme à chaque fois que j'en prends plein la gueule.

    Mais je ne fais pas partie de groupes facebook comme « l’amicale des buveurs de bières de la Porte d'Italie » ou « pour le rasage des sourcils de Mélenchon » que je cite dans le billet ! J'en rigole...

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas: je ne vous critique nullement, je ne relis pas les commentaires à ce sujet sur votre blog, mais je les devine bien.

    Votre blog est un blog politique de comptoir, mais pas politique de chiottes.
    C'est toute la différence avec ceux qui ne connaissent qu'une seule rengaine, dix mille fois recommencée, avec le mot "nain" dedans.

    Cette antisarko pride, je l'imagine assez bien, aussi: la fête de la caricature, et l'anéantissement de la critique, de la réflexion.

    Imaginons une "fête de la politique au bistro du quartier.", une "fête du comptoir"

    Une personne essaiera de convaincre ses voisins que Sarko&co sont mauvais pour tout le monde, pour lui, sa santé, le sort de sa vieille mère, de l'école de ses enfants, de sa retraite, de l'agriculture, de l'image de la France dans le monde, plein de petites choses comme ça.

    Une personne instille le doute, ou convainc cinq électeurs sarkozystes.
    Ces cinq personnes discutent elles-même, et en convainquent cinq autres. Les 25 suivantes, etc, etc... Eh bien, au bout de DIX bières, combien d'électeurs potentiels auront été détournés du sarkozysme ? (environ neuf ou dix millions, non ?)

    Alors, au bistro !

    RépondreSupprimer
  19. (yaura jamais assez de bière...)

    RépondreSupprimer
  20. "Un blog politique de comptoir, mais pas politique de chiottes".
    Bien trouvé ! Cela ferait un bon sous-titre de blog... à moins que cela donne l'occasion à certains de dire que les chiottes sont juste à côté du comptoir.
    Il faut juste être vigilant : à force de trop trinquer on a envie de pisser.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,

    Mon commentaire n'est absolument pas partisan et je voudrai simplement faire part d'une remarque que je n'ai pas encore vue dans les différent blogs.

    Je pense que faire un No Sarkozy Day est un élément qui attise, cristallise une certaine haine autour d'un personnage. Je pense que ce n'est pas par hasard si Berlusconi a été agressé quelques jours suite au No Berlusconi Day, jour qui est arrivé après une campagne haineuse envers un personnage qui fait débat. Idem pour le Pape, agression suite à une campagne haineuse envers ce personnage ( Sanctification de Pie XII)...je pense qu'un No sarkozy Day continuerait d'attiser la haine envers Sarko avec un risque de geste de violence envers lui... Or quelque soit l'opinion de chacun envers Sarko, l'honnête homme ne peut jamais approuver des actions qui préparent le terrain à la violence...

    RépondreSupprimer
  22. Suzanne,

    C'est bien comme ça que je vois les blogs... Un gigantesque bistro.

    Mais je l'ai compris avant les élections de 2007, que nous faisions totalement fausse route, que nous ne convaincrions personne mais que les blogs pourraient être utile à "autre chose" par exemple, donner des arguments pour discussions de comptoir !

    RépondreSupprimer
  23. Cherea, judicieuse réflexion qui va encore plus alimenter l'ardeur des antisarko-pride, qui sont en grande partie les mêmes que ceux qui se réjouissaient de voir Berlusconi la gueule en sang.

    RépondreSupprimer
  24. See Mee,

    Oui. C'est le problème : et certains ne se sentent plus pisser. Et quand je dis ça, ils disent que je prends la grosse tête. Mon prédécesseur au Wikio, Versac, subissait les mêmes conneries (y compris de ma part).

    Cherea,

    Je suis bien sur d'accord avec vous ! Mais le but de l'action n'était tout de même pas d'attiser la violence contre Sarko. Ou alors, il faudrait arrêter toute action contre lui !

    RépondreSupprimer
  25. Lu en commentaire, d'un tenant de l'antisarko pride :"Ben moi j'aime bien m'attaquer au nain, me foutre de la gueule de sa femme, critiquer quand il favorise sa famille, rigoler quand il monte sur un tabouret...
    Hahaha !"
    (

    RépondreSupprimer
  26. En tout cas, ça fait causer ! À part moi, qui n'ai définitivement pas d'opinion intéressante sur le sujet...

    RépondreSupprimer
  27. Didier: ce n'est pas bien de décourager les défenseurs de la liberté.
    En fait, tout blogueur se moquant du physique des politiques, tout blogueur amateur de l'expression "nain vagal" est POUR l'antisarkozy pride. ça va donc être une manifestation de cons, une basse-cour glapissantes d'imbéciles qui n'ont pas compris que Sarkozy a été ELU. Ils tiendront un jeu de massacre pour enfants (ils auront fabriqué eux-même les têtes), ils brûleront des nains de paille, et embaucheront pour la journée les intermittents du spectacle de petite taille, qui se grimeront en hurlant des slogans débiles et en crachant des grenouilles en plastique.

    RépondreSupprimer
  28. (et la France, la République, la Démocratie, les Droits de l'Homme, seront sauvés à l'issue de cette Noble Journée, que nous attendons tous avec impatience. Journée renouvelable à l'issue des prochaines présidentielles, bien évidemment. Le nain sera encore plus nain, puisqu'on se tasse en vieillissant.)

    RépondreSupprimer
  29. Suzanne,

    Il a été montré que c'est Berlusconi, lui-même, qui est sorti de sa voiture avec le visage en sang pour bien le montrer à la foule, pour que les photographes puisse en diffuser un maximum, toutes aussi horribles.

    On peut donc se foutre de sa gueule puisqu'il met en scène son propre malheur (je condamne évidemment "l'attentat").

    De même, d'ailleurs pour Sarkozy quand il prend un tabouret, il met lui même en scène un truc pour cacher ce qui pense être un défaut. On peut se foutre de sa gueule pour le tabouret. Pas pour sa taille.

    Ce qui m'énerve de la part de ce qui pensent qu'on peut dire "le nabot" c'est qu'ils ne voient justement pas qu'on peut se foutre du tabouret uniquement parce que on ne peut pas se foutre de sa taille.

    Didier,

    Exprimez la quand même, ça attire les commentaires.

    RépondreSupprimer
  30. Salut
    Je trouve que tu as bien répondu franchement dans ton billet

    "que les blogs n’existent pas. Quelques gugusses se croient maitres du monde en… tempêtant derrière leur clavier.
    Pendant ce temps, Berlusconi et Sarkozy continuent d’appliquer leurs politiques… Une action politique doit être concertée. Je n’ai pas été concerté"

    J'avais lu sur le post avant cette info qui m'avait passé devant mais faut dire qu'il y avait le foi gras qui attendait.

    Par contre le truc vraiment encourageant je trouve c'est que tu dis que si tu avais été concerté avant....
    comme apparemment les autres blogueurs qui ont signé, ça aurait pu le faire.

    Alors à voir alors ;)

    Bonne année au fait ;)

    RépondreSupprimer
  31. Salut
    Je trouve que tu as bien répondu franchement dans ton billet

    "que les blogs n’existent pas. Quelques gugusses se croient maitres du monde en… tempêtant derrière leur clavier.
    Pendant ce temps, Berlusconi et Sarkozy continuent d’appliquer leurs politiques… Une action politique doit être concertée. Je n’ai pas été concerté"

    J'avais lu sur le post avant cette info qui m'avait passé devant mais faut dire qu'il y avait le foi gras qui attendait.

    Par contre le truc vraiment encourageant je trouve c'est que tu dis que si tu avais été concerté avant....
    comme apparemment les autres blogueurs qui ont signé, ça aurait pu le faire.

    Alors à voir alors ;)

    Bonne année au fait ;)

    RépondreSupprimer
  32. Dominique,

    Ta première phrase sonne comme un reproche ! ;-)

    Je ne dis pas "si j'avais été concerté avant", je dis que je ne l'ai pas été. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si je l'avais été (j'aurais probablement écouté puis pesé).

    Les gens voient notre texte comme un refus de l'action : ce n'est pas le cas, ce sont des gens qui ne savent pas lire car ils sont frustrés de trouver des gens qui ne sont pas d'accord avec eux et qui se voyait faire la révolution à travers Internet.

    RépondreSupprimer
  33. ce n'est pas du tout un reproche.

    Je penche plus pour votre action et ne voit pas un refus de l'action de votre part mais plutôt que vous voulez dire
    -''que le sarkozyday ne doit pas un être un fait imposé mais proposé""
    (si j'ai bien compris votre démarche).

    C'est pour cela que je disais : à voir alors non ?

    Imaginons un instant que 100 000 blogs que dis-je 300, 400, 500 000 blogs proposent un no sarkozy day.

    Mais bon faut-il encore trouver tous ces blogeurs

    RépondreSupprimer
  34. Dominique,

    Pour le reproche, je plaisantais.

    On peut discuter sur l'utilité, les probabilités de réussite. Si je vois passer une démarche structurée, bien organisée, je relaierais naturellement (je n'ai pas de talents d'organisateur !).

    Néanmoins, je pense, objectivement, que c'est de l'énergie perdue. Une descente de 3 millions de types dans la rue est improbable et elle ne forcerait pas Nicolas Sarkozy à démissionner. Il continuera sa politique. Je ne dis pas qu'une telle manif serait inutile mais n'a-t-on pas mieux à faire pour dépenser notre énergie ?

    Je pense par ailleurs que les actions doivent être plus ciblées. Par exemple, on peut faire une grosse manif contre la politique économique et sociale mais pas "généraliste".

    RépondreSupprimer
  35. d'accord avec toi mais juste une chose en lisant ce que tu as écrit :
    - je pense, objectivement, que c'est de l'énergie perdue. Une descente de 3 millions de types dans la rue est improbable et elle ne forcerait pas Nicolas Sarkozy à démissionner.

    En lisant ta phrase pleine de sens, j'ai pensé à Obama qui lors de sa campagne l'a gagné également sur le net non ?

    N'as-tu pas peur que l'UMP s'empare du net avant ?
    Car si la rue ne peut rien, après le net ne pourra plus rien.


    J'ai lu que tu soutiens alors cette date qui serait
    -Le No Sarkozy Day doit avoir lieu le 7 mai 2012 et pas avant.

    On le sera quand pour s'inscrire avec vous ;)

    RépondreSupprimer
  36. ce qui m'amuse c'est que des que je dis à un gus "mais pas de probléme si c'est bien le no sarkozy day, pas de souci, bosse dessus et fais en une reussite" le type s'enerve.Bref le partisan du no sarkozy day veut bien que l'événement existe mais surtout pas bosser pour que la chose se fasse.

    RépondreSupprimer
  37. Avant lecture des commentaires :
    Je suis toujours pour le No Sarkozy Day mais pas au point de me fâcher avec des gars qui n'en sont pas. Il y a des choses plus importantes dans la vie, non ?

    Bon, je vais essayer de lire les 38 commentaires précédents…
    :-)))

    RépondreSupprimer
  38. @romain : ben oui tu m'as fait le coup... moi je soutiens le truc mais j'ai autre chose à foutre que d'organiser ça, c'est pas mon boulot, je sais pas faire. Et si ça foire, franchement j'en ai rien à faire non plus, je suis pas actionnaire dans l'affaire. Si on me demande des tracts ou des affiches d'accord, de faire du buzz, d'accord aussi. Pourquoi devrais-je faire plus ? C'est pas une "cause", c'est un coup médiatique c'est tout, je comprends pas pourquoi faudrait se mettre dans tous ses états comme si c'était la préparation d'un putch.

    RépondreSupprimer
  39. Dominique,

    Si Sarkozy démissionne avant, je ne pleurerais pas. Néanmoins, il serait bon que la gauche dispose d'un projet d'alternative crédible avant. Elle n'en a pas. Les gugusses qui se prétendent de la vraie gauche continuent à brailler, mais ils sont incapable de gagner des élections. Donc si Sarkozy démissionne, un autre type de droite sera élu...

    Romain,

    Oui, ils sont beaucoup à parler mais personne ne fait rien. A part nous accuser de parler quand on fait quelque chose.

    Poireau,

    Oui, il y a plus important ! Je ne suis pas contre une journée d'action contre Sarkozy et sa politique mais pas telle qu'elle a été lancée. Par ailleurs, j'ai bien peur qu'elle soit contreproductive.

    Rimbus,

    Je ne veux pas répondre à la place de Romain mais on a pris un certain nombre de baffes en quelques jours de la part d'andouilles qui ne font rien. Romain, lui est élu (et bosse donc dans ce cadre), militant actif (et bosse donc dans ce cadre) et a un boulot (plusieurs à côté)...

    RépondreSupprimer
  40. Re Nicolas ma réponse passera sans doute inaperçue mais encore d'accord avec toi sur le fait que
    -la gauche dispose d'un projet d'alternative crédible avant. Elle n'en a pas..

    Bonne journée ;)

    RépondreSupprimer
  41. Les réponses ne passent inaperçue que pendant les horaires de bistro !

    Tout est dans le crédible : il faudrait qu'elle publie plus souvent...

    RépondreSupprimer
  42. Avec un peu de retard, Merci !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.